HOLLYWOOD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les origines

Le nom de Hollywood (« bois de houx ») est donné en 1886 par Daeida Wilcox au ranch acheté par son mari dans la vallée de Cahuenga, en Californie. Agent immobilier, Harvey Henderson Wilcox découpe sa vaste propriété en vingt-cinq blocs comprenant chacun de dix à vingt-quatre parcelles, et les revend avec profit. Le lotissement, délimité au nord par Franklin Avenue, au sud par Sunset Boulevard, à l'est par Gower Street et à l'Ouest par Whitley Avenue (le centre du Hollywood actuel), acquiert statut de ville en 1903, avec sept cents habitants. Dix ans plus tard, il en compte plus de sept mille, et il est annexé par l'agglomération de Los Angeles. C'est alors qu'y arrivent les pionniers du cinéma américain.

Contrairement à une légende tenace, ce ne sont pas les compagnies « indépendantes » de l'époque qui sont à l'origine de cette migration. Les membres du « trust » Edison, la Motion Picture Patents Company, tous originaires de la côte est et de Chicago, s'installent en Californie au tournant des années 1910. David Wark Griffith y tourne pour la Biograph dès 1909, et c'est la même année que la compagnie Selig de Chicago s'établit à Los Angeles. Les compagnies Vitagraph et Lubin, elles aussi membres de la MPPC, ouvrent des studios californiens en 1911 et 1912. Mais le premier studio à Hollywood proprement dit est construit en 1911 par David Horsley pour réaliser les westerns de la compagnie Nestor. Et c'est pour tourner Le Mari de l'Indienne, une production de la Jesse L. Lasky Feature Play Company, que Cecil B. DeMille y aménage en 1913 une grange désaffectée de Vine Street. Quand, un an plus tard, Griffith reconstitue les champs de bataille de la guerre de Sécession dans la campagne avoisinante pour La Naissance d'une nation (1915) avant d'ériger, au pied des collines, les décors monumentaux de la Babylone d'Intolérance (1916), on peut dire que l'essentiel de la production cinématographique américaine, tous statuts et [...]

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch

Photographie

Les metteurs en scène Cecil B. DeMille (1881-1959) et Ernst Lubitsch (1892-1947). 

Crédits : John Kobal Foundation/Hulton Getty

Afficher


Médias de l’article

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch

Cecil B. DeMille et Ernst Lubitsch
Crédits : John Kobal Foundation/Hulton Getty

photographie

Le Fils du cheik

Le Fils du cheik
Crédits : Hulton Getty

photographie

Harold Lloyd

Harold Lloyd
Crédits : Evening Standard/ Getty Images

photographie

Frank Borzage

Frank Borzage
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages




Écrit par :

  • : professeur en études cinématographiques, université de Bordeaux-Montaigne
  • : professeur de civilisation américaine à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  HOLLYWOOD  » est également traité dans :

HOLLYWOOD CLASSIQUE. LE TEMPS DES GÉANTS (P. Berthomieu)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 868 mots

Hollywood n'est pas une entité localisée à Los Angeles et qui imposerait sa façon de voir au reste de l'univers ; Hollywood est un processus qui intègre en un équilibre toujours mouvant les œuvres et les arts, le populaire et le sophistiqué, l'Amérique et le reste de l'univers... Si l'on veut comprendre l'alpha et l'omega de cette distinction et saisir le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hollywood-classique-le-temps-des-geants-p-berthomieu/#i_17475

PREMIERS STUDIOS DE CINÉMA À HOLLYWOOD

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 230 mots
  •  • 1 média

À quelques kilomètres de Los Angeles, ancien pueblo mexicain devenu américain en 1850, Hollywood est d'abord un ranch, « le bois de houx », bientôt vendu en lotissements. En 1903, avec 700 habitants, Hollywood devient une ville. Dès 1909, D. W. Griffith (1875-1948) y tourne pour la Biograph. D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiers-studios-de-cinema-a-hollywood/#i_17475

AFRO-AMÉRICAIN CINÉMA

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 6 963 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle génération »  : […] Les Noirs participent activement aux transformations sociales et culturelles qui secouent les États-Unis dans les années 1960 : le mouvement pour les droits civiques conduit par Martin Luther King, l’apparition d’un radicalisme politique avec Malcolm X puis le mouvement des Black Panthers et la doctrine du « retour en Afrique » sont partie prenante de la contre-culture ; l’« agit-prop » mis en pla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-afro-americain/#i_17475

ALTMAN ROBERT (1925-2006)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 240 mots

Dans le chapitre « Retour à l'écriture chorale »  : […] On croit alors Robert Altman marginalisé par Hollywood. Mais il revient en force en 1992, avec The Player , un film sur Hollywood, justement, qui remporte un grand succès. À travers le conflit entre un scénariste, bientôt entraîné dans une affaire de meurtre, et son producteur, Altman règle ses comptes joyeusement. The Player , même si le scénario, d'une prodigieuse habileté, s'avère plus passionn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-altman/#i_17475

ANGER KENNETH (1927- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 1 164 mots

Kenneth Anger est, avec Andy Warhol, la personnalité la plus connue de l'underground cinématographique américain. Mais contrairement à Warhol, l'auteur de Scorpio Rising ne doit sa notoriété qu'à ses films et à la manière dont il a su articuler des formes de culture populaire (pop music, bande dessinée, fétichisme du cuir...) avec les grandes questions suscitées et débattues par la contre-culture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenneth-anger/#i_17475

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Cinéma

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 3 484 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le complexe américain »  : […] L'un des problèmes séculaires du cinéma britannique est sa rivalité complice, sa relation d'amour-haine avec Hollywood. Dès les années 1910, le cinéma américain impressionne le public anglais, phénomène qui s'accentuera avec le parlant, grâce à la langue qui leur est commune, et malgré les efforts des autorités pour favoriser la production nationale par un système de quotas. Durant les années 193 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-cinema/#i_17475

ARBUCKLE ROSCOE (1887-1933)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 598 mots

Comédien et réalisateur américain, Roscoe Arbuckle vit sa brillante carrière interrompue par le premier des grands scandales hollywoodiens. Né le 24 mars 1887 à Smith Center, au Kansas, Roscoe Conkling Arbuckle se produit dès l'âge de dix-douze ans dans des spectacles amateurs, dont l'entrée est fixée à cinq dollars. À vingt ans, ce jeune homme est déjà un vieil habitué des spectacles de variété […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roscoe-arbuckle/#i_17475

ARZNER DOROTHY (1897?- 1979)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 721 mots

La cinéaste américaine Dorothy Arzner fut la seule femme à diriger des longs-métrages dans les studios d'Hollywood dans les années 1930. De 1927 à 1943, elle réalisa ainsi dix-sept films, dont Christopher Strong (1933, La Phalène d'argent ) et Dance, Girl, Dance (1940), deux œuvres qui ont marqué le cinéma féministe. Née à San Francisco, Dorothy Arzner grandit à Los Angeles, dans le quartier d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorothy-arzner/#i_17475

AUTANT EN EMPORTE LE VENT, film de Victor Fleming

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 951 mots
  •  • 1 média

Publié en 1936, le gros roman de Margaret Mitchell, qui évoque la Georgie du Nord au temps de la guerre de Sécession, fut un succès mondial et intéressa vite le cinéma. Nous savons que ce film fut l'enfant chéri de son producteur David O. Selznick, qui contrôla tout, le choix des acteurs, le scénario, le style de l'image, et remplaça les deux réalisateurs initialement prévus, Sam Wood, puis Georg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autant-en-emporte-le-vent/#i_17475

BACALL LAUREN (1924-2014)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 672 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Naissance d'un couple »  : […] Betty Bacal n'a que dix-huit ans lorsque Hawks l'engage et la forme durant de nombreux mois, changeant jusqu'à son nom en Lauren Bacall, avant de la faire jouer dans Le Port de l'angoisse ( To Have and Have Not , 1944). Hawks avait beaucoup transformé, avec la collaboration de William Faulkner et de Jules Furthman, le roman d'Ernest Hemingway, conservant ce qui correspond au premier quart du fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lauren-bacall/#i_17475

BARRYMORE LIONEL (1878-1954)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 333 mots

Acteur américain né le 28 avril 1878 à Philadelphie, mort le 15 novembre 1954 à Van Nuys (Californie). Lionel Barrymore (né Blythe) est le fils des comédiens Maurice Barrymore (Herbert Blythe de son vrai nom) et Georgiana Drew, fondateurs de la célèbre dynastie d'acteurs. Il se destine d'abord à une carrière de peintre et fait des études d'art à Paris pendant trois ans. Cependant, de retour à New […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lionel-barrymore/#i_17475

BAXTER ANNE (1923-1985)

  • Écrit par 
  • Colette MILON
  •  • 660 mots

Actrice d'une beauté discrète, d'un charme tranquille, et d'un métier éprouvé, Anne Baxter n'a jamais vraiment appartenu à la constellation des grandes stars. Pas de sex-appeal ravageur, pas de vie tapageuse, pas de légende – mais une solide carrière cinématographique de quelque quarante-cinq ans, jalonnée par la rencontre des plus grands metteurs en scène (Renoir, Welles, Hitchcock, Lang, Mankie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-baxter/#i_17475

BEATON CECIL (1904-1980)

  • Écrit par 
  • Michel NURIDSANY
  •  • 714 mots
  •  • 3 médias

Comme Lartigue, le Britannique Cecil Beaton, issu d'une riche famille, a découvert la photographie très tôt. En 1916 exactement : il avait douze ans. Avec une pointe de forfanterie, il prétendait même s'y être intéressé dès l'âge de trois ans. Ce qui est certain, c'est que toute son enfance fut marquée par le théâtre et les images victoriennes qu'il collectionnait avec passion. Et qu'à douze ans o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cecil-beaton/#i_17475

BERGMAN INGRID (1915-1982)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 990 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un mélange de romantisme et de puritanisme »  : […] En 1937, Ingrid Bergman épouse Petter Lindström, jeune médecin, qui épaule ses projets, favorise ses débuts à l'étranger – notamment en Allemagne d'où elle s'échappe tôt, glacée par la peur qui régnait dans les studios nazis –, puis son envol vers Hollywood (en 1939). Plus tard, elle va découvrir en Roberto Rossellini l'inspirateur. En fait, la période italienne (1949-1956), qui s'avéra pour elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ingrid-bergman/#i_17475

BERKELEY BUSBY (1895-1976)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 634 mots
  •  • 1 média

Né à Los Angeles, William Berkeley Enos, dit Busby, n'a jamais été, sauf une exception déconcertante, un cinéaste au sens strict du terme. Il s'était cantonné dans un rôle de directeur de production numbers , c'est-à-dire d'organisateur de séquences dansées à grand spectacle, et s'il lui est arrivé de signer la réalisation entière d'un film, c'est que, souvent, celui-ci était composé exclusivement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/busby-berkeley/#i_17475

BERNSTEIN ELMER (1922-2004)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 847 mots

Il est l'auteur d'une des plus célèbres musiques de film, celle des Sept Mercenaires . Mais le compositeur et chef d'orchestre américain Elmer Bernstein est aussi – aux côtés de ses compatriotes Alex North et Bernard Herrmann – un des protagonistes du renouveau du langage musical cinématographique qui s'opère dans les années 1950 : jusqu'à cette époque, en effet, les compositeurs d'Hollywood, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elmer-bernstein/#i_17475

BOGART HUMPHREY (1899-1957)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 493 mots
  •  • 3 médias

Smoking blanc, œillet à la boutonnière et verre de whisky à la main, dans le cabaret de Casablanca (1942), il égrène des souvenirs douloureux : le film, un des plus populaires au monde, a fait de Humphrey Bogart l'incarnation du romanesque hollywoodien dans ce qu'il a de meilleur. Borsalino sur l'œil, trench-coat serré, Bogart se passe dubitativement le pouce sur la lèvre. Un genre (le film noir) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humphrey-bogart/#i_17475

BORZAGE FRANK (1893-1962)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 285 mots
  •  • 2 médias

Représentant le plus caractéristique du mélodrame cinématographique américain né avec Griffith et De Mille, illustré par de nombreux films de Vidor, de Wellman, de King, de Stahl et, après la guerre, de Sirk et de Daves. Dans les années trente, le prestige de Borzage fut immense ; il reste grand aujourd'hui auprès des historiens du cinéma, bien que la plupart de ses films soient perdus, semble-t-i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-borzage/#i_17475

BOW CLARA (1905-1965)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 372 mots

L'actrice américaine Clara Bow incarnait à la perfection les flappers – jeunes filles aux allures de garçonnes revendiquant leur liberté – des années 1920, que personnifient les héroïnes des œuvres de Francis Scott Fitzgerald. De 1927 à 1930, elle fut l'une des cinq étoiles du cinéma hollywoodien. Née le 29 juillet 1905, dans une famille pauvre du quartier new-yorkais de Brooklyn, Clara Bow subit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clara-bow/#i_17475

BOYER CHARLES (1899-1978)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 797 mots
  •  • 3 médias

Seul acteur à avoir su incarner une mythologie française à Hollywood, Charles Boyer a promené une nonchalance amusée tout au long de ses multiples apparitions à l'écran. Séducteur accrédité, il a choisi (en août 1978) une mort qui lui confère à jamais une aura romantique. Charles Boyer est né à Figeac, dans le Lot. Attiré très jeune par les métiers du spectacle, il doit se ranger au souhait de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-boyer/#i_17475

BROOKS LOUISE (1906-1985)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 341 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les « Roaring Twenties » »  : […] Née en 1906 à Wichita, dans le Kansas, Louise Brooks s'est consacrée très jeune à la danse, et a pu intégrer dès l'âge de quinze ans la Denishawn School, pionnière de la danse moderne américaine. Renvoyée pour indiscipline deux ans plus tard, elle se produit dans les revues déshabillées de Broadway, puis est engagée par le célèbre meneur de revues Florenz Ziegfeld. Cette expérience des diverses ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-brooks/#i_17475

BRYNNER YUL (1920-1985)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 562 mots

Plus que comédien, pas tout à fait star, Yul Brynner, né à Vladivostok, appartenait à cette race d'acteurs dont la légende s'articule autour d'un rôle fétiche qui leur confère une dimension mythique, tout en entravant paradoxalement le déroulement de leur carrière. Dans le cas de Yul Brynner s'ajoutait l'exploitation d'un détail physique – sa calvitie – qui allait constituer son image de marque. R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yul-brynner/#i_17475

BUCHMAN SYDNEY (1902-1975)

  • Écrit par 
  • Raymond MORINEAU
  •  • 410 mots
  •  • 1 média

Le scénariste et producteur américain Sydney Buchman a illustré une des formes les plus originales du cinéma américain d'entre les deux guerres, la comédie satirique légère à tendance sociale traitée avec beaucoup de vivacité et de brio. De 1932 à 1950, il fut une des gloires de la firme Columbia Pictures, à laquelle il imposa son style. Sydney Buchman, né à Duluth (Minnesota), écrit d'abord pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sydney-buchman/#i_17475

CAGE NICOLAS (1964- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 556 mots

L 'acteur américain Nicolas Cage est surtout connu pour avoir joué dans des films d'action et des grosses productions hollywoodiennes. Il a reçu un oscar pour son rôle dans Leaving Las Vegas (1995). Né le 7 janvier 1964 à Long Beach, en Californie, Nicholas Kim Coppola est le neveu du réalisateur Francis Ford Coppola. Le jeune homme fait ses débuts au petit écran en 1981 dans un téléfilm, Best o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-cage/#i_17475

CAIN JAMES MALLAHAN (1892-1977)

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 753 mots

Né le 1 er  juillet 1892 dans une famille de la bourgeoisie cultivée d'Annapolis, James M. Cain fit ses études supérieures à Washington College. Il fit ses débuts de journaliste au quotidien The American de Baltimore, avant de partir pour le front français comme engagé volontaire. Là, il dirigea The Lorraine Cross , journal de la 79 e division du corps expéditionnaire américain. Démobilisé, il f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-mallahan-cain/#i_17475

CAPRA FRANK (1897-1991)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 807 mots
  •  • 2 médias

« Le plus grand de tous les réalisateurs américains. » C'est par ces mots simples que John Cassavetes qualifiait, en septembre 1991, Frank Capra, le réalisateur de La vie est belle ( It's a Wonderful Life , 1946) qui venait de disparaître à l'âge de quatre-vingt-quatorze ans... Mots simples, mais aussi surprenants. Le cinéma de Cassavetes est fondé, sinon sur l'improvisation, du moins sur l'inve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-capra/#i_17475

CARMICHAEL HOAGY (1899-1981)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 814 mots

Le compositeur, chanteur, pianiste et acteur américain Hoagy Carmichael (de son véritable nom Hoagland Howard Carmichael) est l'auteur de standards qui comptent parmi les plus célèbres de la musique populaire américaine. Il naît le 22 novembre 1899 à Bloomington (Indiana). Son père est un électricien itinérant et sa mère gagne de l'argent pour compléter les revenus de la famille en jouant du piano […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hoagy-carmichael/#i_17475

CARRADINE JOHN (1906-1988)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 492 mots

Certains réalisateurs souhaitent constituer, à l'instar d'une troupe de répertoire théâtral, une famille d'acteurs qui les accompagnera tout au long de leur carrière cinématographique. Aux États-Unis, John Ford engageait ainsi, aux côtés des vedettes, des acteurs assez typés, tels Ward Bond ou John Carradine, Richmond Reed Carradine de son vrai nom. Né à New York en 1906, cet ancien acteur de thé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-carradine/#i_17475

CASABLANCA, film de Michael Curtiz

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 894 mots
  •  • 1 média

Exploitant tous les ressorts du mélodrame exotique, Casablanca est devenu, avant l'heure et a posteriori, l'un des premiers films à la gloire de la résistance, imaginé et fabriqué par Hollywood en 1942. Bien sûr, il y avait eu Les Aveux d'un espion nazi ( Confessions of a Nazi Spy , 1939) d'Anatole Litvak et le fameux To Be or Not To Be (1942) d'Ernst Lubitsch, mais Casablanca a ceci de particu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/casablanca-michael-curtiz/#i_17475

CHANTONS SOUS LA PLUIE (S. Donen et G. Kelly)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 287 mots

Bien avant Chantons sous la pluie ( Singing in the Rain ), tous les ingrédients de la comédie musicale existaient, à commencer par la préparation d'un spectacle comme support de numéros musicaux. Mais Stanley Donen (1924-2019) et Gene Kelly (1912-1996) renouvellent totalement le genre en dosant à la perfection, et parfois en détournant ces ingrédients : humour, scénario brillant, chorégraphie vir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chantons-sous-la-pluie/#i_17475

CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Jean COLLET, 
  • Claude-Jean PHILIPPE
  •  • 21 812 mots
  •  • 37 médias

Dans le chapitre « Le Nouvel Hollywood »  : […] Il ne faudrait pas cependant se contenter d'une lecture purement économique. Le désir de fiction – le fait n'est pas nouveau – rencontre toujours sur son chemin la production américaine, et le blockbuster n'est pas nécessairement synonyme de « navet ». Des Aventuriers de l'Arche perdue (1981), de E.T. (1982) à La Liste de Schindler (1993), Il faut sauver le soldat Ryan (1998) et Munich (2005 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-histoire/#i_17475

CINÉMA (Aspects généraux) - La cinéphilie

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 4 017 mots

Dans le chapitre « Cinéphilie et Nouvelle Vague »  : […] Telle est la raison qui, non sans fondement, fit prendre la génération d'après guerre pour celle de la première cinéphilie. Il faut y ajouter un facteur circonstanciel d'importance : le retour des films américains après la Seconde Guerre mondiale. Non seulement la production hollywoodienne avait déserté les écrans de la France occupée, mais les compagnies américaines devaient écouler plusieurs s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-la-cinephilie/#i_17475

CINÉMA (Aspects généraux) - L'industrie du cinéma

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean BENGHOZI, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 17 607 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Des évolutions structurelles contrastées »  : […] Les difficultés de financement, les risques assumés, l'exigence d'immenses marchés de consommateurs ont imposé à l'industrie du cinéma des types structurels caractérisés soit par des concentrations horizontales – fusion de firmes de production, distribution, constitution de chaînes de salles de cinéma –, soit par des intégrations verticales regroupant au sein d'une même société deux ou trois des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-aspects-generaux-l-industrie-du-cinema/#i_17475

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Mise en scène

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 765 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le cinéma hollywoodien : l'illusion reine »  : […] Bien plus complexe est la stratégie développée par le cinéma hollywoodien pour attirer le public, le séduire et réduire autant que possible sa marge de manœuvre. Elle est essentiellement d'ordre économique. L'organisation du travail, lointainement inspirée du taylorisme, et sa répartition rigoureuse sous l'égide des grands studios ont pour but de canaliser l'imagination des réalisateurs vers une e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-mise-en-scene/#i_17475

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Montage

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 3 663 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Montage oblitéré, montage interdit »  : […] À ce montage visible s'opposent deux types de montages invisibles. Le premier, issu du « montage continu » de Griffith, est celui du cinéma hollywoodien classique, généralisé avec le parlant et devenu la norme internationale. Il n'est pas moins manipulateur que celui des Soviétiques, mais vise à effacer toute marque du travail créateur que revendiquait avec force Vertov. Aucun obstacle matériel n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-montage/#i_17475

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Photographie de cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 4 316 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La dramatisation de l'image »  : […] C'est autour de 1915 que se généralise la possibilité de recourir entièrement à l'éclairage artificiel. Il n'est guère surprenant, dès lors, que ce ne soit plus sur la côte ouest des États-Unis que se produisent de véritables révolutions en matière de photographie mais plutôt dans des pays moins favorisés par l'ensoleillement, comme les pays nordiques et l'Allemagne. L' expressionnisme allemand f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-photographie-de-cinema/#i_17475

CINÉMA (Réalisation d'un film) - Musique de film

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 6 504 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La musique du sonore »  : […] C'est à partir de 1932 que la musique de fosse s'affirma de nouveau. Il est difficile d'en déterminer les causes. Il semblerait cependant que l'immense succès de City Lights ( Les Lumières de la ville ), de Charles Chaplin (1931), ait joué là un rôle. Ennemi des talkies , le créateur de Charlot avait, contre vents et marées, produit un film résolument muet avec, pour seule concession à la nouvell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-realisation-d-un-film-musique-de-film/#i_17475

LE CINÉMA AMÉRICAIN DES ANNÉES 70 (J.-B. Thoret)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 952 mots
  •  • 1 média

Le cinéma américain des années 1970 occupe une position paradoxale dans l'histoire du septième art. Proche de nous, il marque l'entrée en lice d'une génération prestigieuse qui, de Martin Scorsese à Brian De Palma, en passant par Francis Ford Coppola ou Steven Spielberg, a profondément renouvelé un idiome qui venait de subir le contrecoup de la fin du studio system . Dans le même temps, tout se p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-cinema-americain-des-annees-70/#i_17475

CINÉMA ET HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 8 282 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La biographie : une histoire exemplaire »  : […] Le film d'histoire anglo-saxon (c'est-à-dire presque exclusivement américain) est producteur de héros : héros individuel, dans le western par exemple, jouant sur l'adéquation du personnage et de la star choisie pour l'incarner, plus rarement héros collectif, une famille par exemple, ou une petite unité de soldats en guerre. Hollywood a inventé un terme, le biopic (compression de biographic pictur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-et-histoire/#i_17475

COLUMBIA

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 959 mots

La Columbia est, avec Warner Bros, une des majors hollywoodiennes qui ont été dirigées le plus longtemps par leurs fondateurs. Harry Cohn (1891-1958) et son frère Jack, associés au juriste Joe Brandt – tous trois transfuges du studio Universal – ont fondé à Hollywood une société, nommée C.B.C. d'après leurs initiales, et dont les ambitions sont si modestes qu'on l'a surnommée, d'après ce sigle, « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/columbia/#i_17475

COMÉDIE AMÉRICAINE, cinéma

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 5 211 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La comédie musicale »  : […] Par définition, la comédie musicale n'apparaît qu'avec le son, même si le célèbre film de la Warner The Jazz Singer ( Le Chanteur de Jazz , Alan Crossland, 1927) ne comporte que quelques chansons synchronisées avec l'image. Des spectacles comiques faciles entrecoupés de chants et de numéros musicaux existaient dès la seconde moitié du xix e  siècle ( The Black Crook , 1866) aux États-Unis. Ils év […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-americaine-cinema/#i_17475

COMÉDIE MUSICALE

  • Écrit par 
  • Laurent VALIÈRE
  •  • 6 023 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « 1943-1964 : l'âge d'or du musical »  : […] En 1943, Richard Rodgers et Oscar Hammerstein, II offrent à la comédie musicale son premier grand succès populaire, Oklahoma ! , créé le 31 mars au St. James Theatre de New York . Ancrée dans l'Amérique profonde, l'œuvre, qui restera plus de cinq années consécutives à l'affiche, mêle thèmes sentimentaux et historiques ; les ballets révolutionnaires de la chorégraphe Agnes De Mille ne sont plus sim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-musicale/#i_17475

CRUZ PENÉLOPE (1974- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 514 mots

Née le 28 avril 1974 à Madrid, Penélope Cruz Sánchez grandit en dehors de la capitale. Apprenant le ballet pendant neuf ans au Conservatoire national espagnol, la jeune fille suit également une formation intensive en danse classique et en modern jazz avant d'aller étudier l'art dramatique à New York. À l'âge de quinze ans, elle remporte un concours de beauté organisé par une agence de mannequins e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/penelope-cruz/#i_17475

CULTURE - Culture de masse

  • Écrit par 
  • Edgar MORIN
  •  • 7 498 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La décomposition des tâches »  : […] Il ne s'agit pas tant du retour à la création collective anonyme, comme ce fut le cas pour les anciennes épopées, les fresques médiévales, mais d'une division technique des opérations visant à la constitution de l'œuvre. Au cinéma, Hollywood accomplit l'hyperdivision des tâches à l'époque de son apogée : l'idée originale est travaillée, en équipe ou individuellement, par scénariste, dialoguiste, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-culture-de-masse/#i_17475

CURTIZ MICHAEL (1888-1962)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 726 mots
  •  • 2 médias

Metteur en scène de cinéma américain, de son vrai nom Michaly Kertesz, né à Budapest. Sa carrière a couvert, et au-delà, les deuxième (débuts du parlant) et troisième (relance d'après 1950) « âges d'or » de Hollywood, où il laissa le souvenir d'un gentleman original, lisant les scénarios qu'on lui apportait jusque sous sa douche et, sans doute en raison de sa connaissance imparfaite de l'anglais, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-curtiz/#i_17475

DAVIS BETTE (1908-1989)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 1 168 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une personnalité d’exception »  : […] Bette Davis quitte bientôt la Universal pour la Warner, où elle tourne aux côtés d'un grand acteur de Broadway, George Arliss, le rôle principal de The Man Who Played God (1932). Le studio, plutôt axé sur une forme de réalisme social, comporte surtout des stars masculines. En outre, l'actrice devait se plier au système pratiqué par le studio pour lancer une star et tourner une série de films, da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bette-davis/#i_17475

DE LAURENTIIS DINO (1919-2010)

  • Écrit par 
  • Jean A. GILI
  •  • 690 mots

La vie de Dino De Laurentiis représente la classique histoire du self-made-man qui, à force d'énergie et d'ambition, parvient à bâtir un empire et à devenir une des grandes figures de Hollywood : en 2001, il reçu le prestigieux Irving Thalberg Award après avoir associé son nom à d'innombrables récompenses, par exemple les deux oscars de Fellini pour La Strada (1954) et Les Nuits de Cabiria (1957 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dino-de-laurentiis/#i_17475

DE MILLE CECIL BLOUNT (1881-1959)

  • Écrit par 
  • Jacques LOURCELLES
  •  • 598 mots
  •  • 3 médias

Fils du dramaturge Henry De Mille qui avait demandé sur son lit de mort que ses descendants choisissent n'importe quelle activité sauf le théâtre, Cecil Blount est loin d'avoir suivi le conseil paternel. Acteur, auteur de quelques pièces avec son frère William, metteur en scène, Cecil découvrira tous les aspects de l'activité théâtrale, y compris la production et le financement. En 1912, il rencon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cecil-blount-de-mille/#i_17475

DI CAPRIO LEONARDO (1974- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 864 mots

Acteur et producteur américain, né le 11 novembre 1974 à Los Angeles. C’est à l’âge de cinq ans que Leonardo Wilhelm DiCaprio obtient son premier rôle dans l’émission pour enfants Romper Room . Durant son adolescence, il multiplie les apparitions dans des films éducatifs et des productions commerciales et publicitaires. En 1990, il commence à tourner dans plusieurs séries télévisées –  The New […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonardo-di-caprio/#i_17475

LES DIX COMMANDEMENTS, film de Cecil Blount De Mille

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 913 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'œuvre d'un mégalomane »  : […] Si l'adage d'Alfred Hitchcock, « plus réussi est le personnage du méchant, plus réussi est le film », se vérifie, le personnage de Ramsès des Dix Commandements , blessé, humilié par son père, méprisé par Néfertari, atteint en effet un sommet, tout en assurant un contrepoint pathétique au personnage forcément monolithique et impérieux de Moïse. Les dialogues sont écrits dans une langue étonnante de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-dix-commandements/#i_17475

DMYTRYK EDWARD (1909-1999)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 705 mots

Né de parents ukrainiens immigrés, le 4 septembre 1908 à Grand Forks, au Canada, Edward Dmytryk quitte le domicile familial à l'âge de quatorze ans. Tout en faisant ses études secondaires à la Hollywood High School, il entre, en 1923, comme coursier et homme à tout faire à Famous Players-Lasky, future Paramount, où il devient bientôt projectionniste. Nanti d'une bourse, il suit, durant la saison 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-dmytryk/#i_17475

EDWARDS BLAKE (1922-2010)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 952 mots

Son grand-père dirigeait des films muets, son père fut metteur en scène de théâtre et directeur de production. C'est donc tout naturellement que William Blake Crump (dit Blake Edwards), né à Tulsa (Oklahoma) le 26 juillet 1922, se tourne vers le spectacle. Il débute à Los Angeles avec des émissions de radio (pour Dick Powell) et des séries T.V., avant de jouer dès 1942 des petits rôles au cinéma. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blake-edwards/#i_17475

EISENSTEIN SERGE MIKHAÏLOVITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 243 mots

23 janvier 1898 Serge Mikhaïlovitch Eisenstein naît à Riga en Lettonie, d'un père d'origine juive, ingénieur-architecte de la ville, et d'une mère slave. 1906 Eisenstein découvre à Paris le cinéma et le musée Grévin. 1915-1917 Après d'excellentes études secondaires, il entre à l'Institut des travaux publics de Petrograd. Il se passionne pour le théâtre, la musique et les arts plastiques. 26 fév […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eisenstein-reperes-chronologiques/#i_17475

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Le théâtre et le cinéma

  • Écrit par 
  • Geneviève FABRE, 
  • Liliane KERJAN, 
  • Joël MAGNY
  •  • 9 417 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le cinéma contemporain »  : […] Dès 1962, la 20th Century Fox, affaiblie par le gouffre financier de Cléopâtre , accuse un déficit record de 40 millions de dollars, tandis que la fréquentation a été plus que divisée par trois depuis 1946, pour un parc de salles réduit de moitié. La crise atteindra son maximum en 1969-1970, après un très provisoire redressement des «  Major Companies » dans la voie ouverte par Darryl Zanuck qui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-le-theatre-et-le-cinema/#i_17475

FLEMING VICTOR (1883-1949)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 140 mots
  •  • 2 médias

Metteur en scène américain dont l'œuvre reflète mieux que d'autres les caractéristiques de la production hollywoodienne des années trente. Fleming a touché en effet avec succès à tous les genres : le film d'aventures ( L'Île au trésor [ Treasure Island ], 1934), le fantastique ( Le Magicien d'Oz [ The Wizard of Oz ], 1939  ; Dr. Jekyll and Mr. Hyde , 1941) , l'adaptation littéraire ( Tortilla Fl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-fleming/#i_17475

FLOREY ROBERT (1900-1979)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 721 mots

Le metteur en scène Robert Florey restera dans les mémoires comme le témoin privilégié de l'élaboration des premiers studios hollywoodiens, comme l'historien qui a su restituer toute l'ambiance de La Mecque du cinéma, et surtout comme un artisan ayant occupé diverses fonctions : il a été correspondant de presse, scénariste, découvreur de talents et, surtout, maître du récit fantastique, justement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-florey/#i_17475

FLYNN ERROL (1909-1959)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 940 mots
  •  • 1 média

« J'ai vécu, et bien vécu, comme un glouton qui mord dans la vie à pleines dents... J'ai connu l'aventure, le romanesque, le sport, et je me suis efforcé de leur donner un sens... » C'est ainsi que l'acteur hollywoodien Errol Flynn résume sa vie dans son autobiographie, Mes 400 Coups ( My Wicked, Wicked Ways ), à cinquante ans, peu avant sa mort en 1959. Errol Leslie Thompson Flynn est né à Hobar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/errol-flynn/#i_17475

FONDA HENRY (1905-1982)

  • Écrit par 
  • Gilbert SALACHAS
  •  • 634 mots
  •  • 1 média

Né à Grand Island (Nebraska), Henry Fonda a vu sa carrière grandir à l'unisson d'autres mythes, portés par la période la plus féconde du cinéma hollywoodien : les années 1930 et 1940. En ce temps-là, les comédies brillaient de l'éclat du propre, le réalisme était tamisé, les bons sentiments glorifiés. C'est dans cette atmosphère de fantaisie légère et de tranches de vies poétisées qu'Henry Fonda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-fonda/#i_17475

FORD JOHN (1894-1973)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 1 731 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La formation d'un style »  : […] Three Bad Men ( Trois Sublimes Canailles , 1926) présente un art de la narration déjà accompli. Ford a derrière lui quarante-trois films, courts ou longs métrages, et une expérience qui s'est constituée à la suite d'une réflexion sur l'exemple de Griffith, d'une collaboration avec son frère Francis Ford, dont il est l'assistant de 1914 à 1916 pour douze films, et d'un travail commun avec l'acteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ford-john-1894-1973/#i_17475

FORMAN MILOŠ (1932-2018)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI, 
  • Universalis
  •  • 751 mots
  •  • 1 média

Milos Forman est né le 18 février 1932 à Časlav (Tchécoslovaquie). Durant la Seconde Guerre mondiale, il reste orphelin : son père, résistant, est assassiné par la Gestapo et sa mère meurt à Auschwitz. L’enfant sera recueilli par son oncle. Après avoir étudié à l’université publique de Poděbrady, il entre à l’école supérieure de cinéma de Prague, où il réalise plusieurs courts-métrages. Dès 1964, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milos-forman/#i_17475

FOSSE BOB (1927-1987)

  • Écrit par 
  • Noël SIMSOLO
  •  • 1 532 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une vocation précoce »  : […] Né à Chicago (Illinois) le 23 juin 1927 dans une famille de comédiens de théâtre, Robert Louis Fosse débute sur scène à l'âge de treize ans. Il étudie ensuite la danse classique et acrobatique, se rend à New York, s'exhibe d'abord dans les night-clubs, puis, en 1948, travaille à Broadway dans Call Me Mister et Make Mine Manhattan . Reconnu comme un bon danseur professionnel, il se sent insatisfai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bob-fosse/#i_17475

FULLER SAMUEL (1911-1997)

  • Écrit par 
  • François GUÉRIF
  •  • 1 105 mots

Samuel Michael Fuller est né le 12 août 1912 à Worcester, dans le Massachusetts, à quatre-vingt kilomètres de Boston. Élevé à Manhattan, il commence très tôt à travailler pour le New York Journal , comme coursier puis comme journaliste. En 1929, il est le plus jeune reporter affecté aux affaires criminelles de New York. Puis il voyage à travers le pays et travaille à Philadelphie, Harrisburg, Chic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-fuller/#i_17475

GABLE CLARK (1901-1960)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 732 mots
  •  • 1 média

C' est la publicité de la Metro Goldwyn Mayer, vite relayée par la presse, qui, en 1938, attribua à Clark Gable le surnom de « King of Hollywood », à la suite d'un incident purement fortuit. Ce slogan peu original convenait pourtant parfaitement à la popularité du charmeur qui séduisait davantage dans sa vie publique qu'à travers ses rôles, souvent de qualité mais trop interchangeables. Bientôt, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clark-gable/#i_17475

GARBO GRETA (1905-1990)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 988 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De Stockholm à Hollywood »  : […] Née dans une famile modeste, orpheline à quatorze ans, Greta Gustafsson doit d'abord travailler comme vendeuse dans un grand magasin de Stockholm, au rayon des chapeaux de dame, avant de tourner dans quelques films publicitaires. Admise à l'Académie royale d'art dramatique, elle interprète bientôt le rôle de la comtesse Elisabeth Dohna dans La Légende de Gösta Berling (Suède, 1924), son premier g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/greta-garbo/#i_17475

GARDNER AVA (1922-1990)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 650 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une présence singulière »  : […] Née le 24 décembre 1922, dans une plantation de tabac de Caroline du Nord, à Grabtown, Ava Gardner y grandit en garçon manqué, crapahutant partout pieds nus. Son beau-frère, photographe, affiche à la vitrine de son magasin un portrait qu'il a fait de la jeune fille de dix-huit ans. Un « découvreur de talents » de la M.G.M. le remarque et fait engager Ava, qui va alors suivre le parcours du combatt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ava-gardner/#i_17475

GORDON RUTH (1896-1985)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 523 mots

Né en 1896 à Quincy (Massachusetts), Ruth Gordon avait commencé sa carrière dans des films muets produits à Fort Lee ( Camille , 1915 ; The Whirl of Life , ibid .). Elle la poursuivit à Broadway où, en 1937, elle donne une interprétation peu conventionnelle de Nora, héroïne de Maison de poupée d'Ibsen. Sa prestation insolite ne passe pas inaperçue aux yeux des talent-scouts hollywoodiens, qui lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruth-gordon/#i_17475

GRANT ARCHIBALD ALEXANDER LEACH dit CARY (1904-1986)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 918 mots
  •  • 2 médias

Si, dans les années 1930, le cinéma italien avait créé un univers de « téléphones blancs », Hollywood, dans ses films, avait également su concevoir un environnement sans aspérités, où les stars évoluaient avec élégance et nonchalance, tout en s'adaptant aux situations les plus trépidantes des screwball comedies . Le jeune comédien Cary Grant (de son vrai nom Archibald Leach), de nationalité anglai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grant-archibald-alexander-leach-dit-cary/#i_17475

LA GUERRE DES ÉTOILES, film de George Lucas

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 848 mots
  •  • 1 média

George Lucas n'a pas toujours été ce milliardaire à chemise de bûcheron qui, d'une conférence de presse à l'autre, fait avec désinvolture l'apologie d'un cinéma tout numérique. Il n'a pas toujours incarné à lui seul, aux yeux des aficionados de l'art et essai, l'industrie américaine du pop-corn movie . Jadis, étudiant en cinéma, il a tourné des courts-métrages expérimentaux et s'est inscrit dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-guerre-des-etoiles/#i_17475

GUERRE FROIDE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 551 mots

Dans le chapitre « Les arts sous influence »  : […] Le domaine artistique est un des vecteurs privilégiés de la propagande, dans l’affrontement planétaire auquel se livrent Russes et Américains. Alors que le principe du réalisme socialiste (l’artiste doit montrer la réalité de la vie et contribuer à l’éducation des travailleurs), défendu par Jdanov, prévaut dans le camp communiste, nombre d’artistes de l’Ouest sont, à un moment ou à un autre, « co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide-notions-de-base/#i_17475

HAYWARD SUSAN (1919-1975)

  • Écrit par 
  • Jacques SICLIER
  •  • 345 mots

De son vrai nom Edythe Marrener, originaire du quartier de Brooklyn à New York, Susan Hayward débuta à l'écran, en 1938, dans Girls on Probation avec Ronald Reagan. Elle n'avait pas vingt ans lorsque le producteur David O. Selznick lui fit tourner un bout d'essai pour le rôle de Scarlett O'Hara dans Autant en emporte le vent . Ce rôle, convoité par de nombreuses vedettes, revint à Vivien Leigh. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/susan-hayward/#i_17475

HAYWORTH RITA (1918-1987)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 858 mots
  •  • 3 médias

En période économique faste, les studios hollywoodiens avaient conçu un star-system draconien et hautement compétitif : chaque « major company » devait créer une vedette qui, en contrepartie, allait travailler sept ans sous la bannière de la firme. Sous la férule de Harry Cohn, dirigeant de la Columbia, Rita Hayworth devint la star la plus identifiable de l'après-guerre, la plus vulnérable aussi, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rita-hayworth/#i_17475

HELLMAN LILIAN (1905-1984)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 458 mots

En 1981, Elizabeth Taylor choisit pour sa rentrée théâtrale à Broadway la pièce The Little Foxes (1939), de la dramaturge Lilian Hellman. Adaptée à l'écran sous le titre La Vipère par William Wyler en 1941 et jouée par Bette Davis, cette pièce devait être par la suite traduite et interprétée à Paris par Simone Signoret. Par sa complexité et sa force, le personnage de « belle du Sud » écrit par L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lilian-hellman/#i_17475

HENIE SONJA (1912-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 1 320 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une reconversion réussie »  : […] Sonja Henie s'installe alors aux États-Unis. Là, elle mène de front deux carrières. Ses spectacles sur glace enchantent les foules : durant près de vingt ans, elle va se produire dans le monde entier. Elle est à la fois patineuse, meneuse de revue et propriétaire de sa troupe et de son show, The Sonja Henie Hollywood Ice Revue . À l'automne de 1936, elle se produit à Hollywood, lors d'un spectacl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonja-henie/#i_17475

HERRMANN BERNARD (1911-1975)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 3 003 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une formation classique »  : […] Né le 29 juin 1911 à New York dans une famille juive d'origine russe, Bernard Herrmann reçoit une formation musicale classique en matière de composition et de direction à l'université de New York, où il est l'élève de Philip James et de Percy Grainger, puis à la Juilliard School of Music de New York, où il travaille la composition avec Bernard Wagenaar et la direction d'orchestre avec Albert Stoes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-herrmann/#i_17475

HUGHES HOWARD (1905-1976)

  • Écrit par 
  • Alain-Marie CARRON
  •  • 624 mots

Homme d'affaires américain, Howard Robard Hughes est né à Houston (Texas). Son père était l'inventeur d'un procédé moderne de forage qui donna une puissante impulsion à la prospection pétrolière. À l'âge de dix-neuf ans, il prend la tête de l'entreprise familiale, entreprise prospère au capital de 500 000 dollars. Aussi énergique en affaires que l'était son père, il parvient, en quelques mois, à a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/howard-hughes/#i_17475

HUSTON JOHN (1906-1987)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 1 204 mots
  •  • 1 média

Né le 5 août 1906 à Nevada, dans le Missouri, John Huston mène, avant de devenir l'un des plus grands cinéastes hollywoodiens, une vie tumultueuse digne des héros de ses films. Boxeur amateur – il gagne vingt-trois de ses vingt-cinq combats –, acteur de théâtre, écrivain, journaliste au New York Daily Graphic , lieutenant dans la cavalerie mexicaine, John Huston travaille comme scénariste à la War […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-huston/#i_17475

HUSTON WALTER (1884-1950)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 410 mots

Acteur de genre américain d'origine canadienne, Walter Huston – Houghston de son vrai nom – se partagea entre le théâtre et le cinéma. Né le 6 avril 1884 à Toronto, Walter Huston se forme au métier d'ingénieur avant de faire ses débuts au théâtre dans sa ville natale en 1902. Il se produit pour la première fois sur une scène new-yorkaise trois ans plus tard. Huston travaille pendant quatre ans com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-huston/#i_17475

JANNINGS EMIL (1884-1950)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 006 mots

Né en Suisse, le pays de sa mère, d'un père américain d'origine allemande, Emil Jannings (de son vrai nom Janenz) a été un des grands acteurs du cinéma muet allemand et son nom reste attaché à de grands classiques signés Lubitsch, Leni, Murnau, Sternberg. Il connut les fastes de Hollywood et, après être revenu en Allemagne où il retrouva son rang de grande vedette dans L'Ange bleu aux côtés de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-jannings/#i_17475

JARRE MAURICE (1924-2009)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 732 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une vocation tardive »  : […] Maurice Alexis Jarre naît à Lyon le 13 septembre 1924. Il envisage d'abord une carrière d'ingénieur et ce n'est qu'à l'âge de seize ans qu'il découvre véritablement la musique, lorsque son père, qui travaille à la Radio de Lyon, amène quelques disques à la maison. « J'en ai passé un, il s'agissait de la Deuxième Rhapsodie hongroise de Liszt, arrangée et enregistrée par Leopold Stokowski. Je venai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-jarre/#i_17475

JEUX OLYMPIQUES - Le cinéma et les Jeux

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 452 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la scène olympique au grand écran »  : […] Passer de la scène olympique au grand écran a séduit de nombreux champions, avec des fortunes très diverses. Le plus célèbre de ces transfuges demeure Johnny Weissmuller : le nageur vedette des Jeux de Paris en 1924 donna dès 1932 corps sur le grand écran au personnage de Tarzan, l'homme-singe créé par le romancier Edgar Rice Burroughs. La réussite de Weissmuller inspira Hollywood, qui sollicita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-le-cinema-et-les-jeux/#i_17475

KELLY GRACE (1928-1982)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 650 mots
  •  • 1 média

Selon une conception quelque peu manichéenne de la femme à l'écran dans les années 1950, certains producteurs et réalisateurs hollywoodiens faisaient hésiter le héros masculin entre deux sortes de femmes : l'angélique, lisse de toute passion, revue et corrigée par l'éthique puritaine du « Code Hays », et la femme tentatrice, au passé toujours chargé. C'est ainsi que la jeune Grace Kelly – découve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace-kelly/#i_17475

KING HENRY (1892-1982)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 663 mots
  •  • 1 média

Avant de débuter au cinéma comme acteur vers 1912, Henry King avait participé à de nombreux spectacles de vaudeville et de théâtre itinérant. Il poursuivit son expérience de comédien jusqu'au début des années vingt, et se convertit à la réalisation en 1916. Cette première période « primitive » exalte essentiellement l'esprit pionnier américain. Le souci majeur d'Henry King était de reconstituer un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-king/#i_17475

KORNGOLD ERICH WOLFGANG (1897-1957)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 841 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hollywood »  : […] En 1934, Korngold accepte l'invitation de Max Reinhardt de se rendre en Californie afin d'adapter la musique de Felix Mendelssohn-Bartholdy pour un film de la Warner d'après la pièce de Shakespeare A Midsummer Night's Dream ( Le Songe d'une nuit d'été , 1935), réalisé par Max Reinhardt et William Dieterle. La Warner l'engage et Korngold va devenir un des principaux compositeurs de musiques de fil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-wolfgang-korngold/#i_17475

KRAMER STANLEY (1913-2001)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots

Producteur et réalisateur américain, né le 29 septembre 1913 à New York, mort le 19 février 2001 à Woodland Hills, un quartier de Los Angeles. Après avoir exercé divers métiers liés à la réalisation, Stanley Kramer commence à écrire des scripts pour des œuvres cinématographiques et des programmes radiophoniques à la fin des années 1930. Il se lance dans la production avec So Ends Our Night (1941 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-kramer/#i_17475

KRISTOFFERSON KRIS (1936- )

  • Écrit par 
  • Gérard HERZHAFT
  •  • 484 mots

Le charismatique acteur de cinéma Kris Kristofferson ( Convoy de Sam Peckinpah, 1978 ; Heaven's Gate –  La Porte du paradis  – de Michael Cimino, 1980 ; Lone Star de John Sayles, 1996...) a quelque peu éclipsé le chanteur de country music. Pourtant, son importance dans l'évolution de ce genre ne saurait être négligée. Kristoffer Kristofferson naît le 22 juin 1936 à Brownsville, au Texas. Fils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kris-kristofferson/#i_17475

LEIGH VIVIEN (1913-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 752 mots
  •  • 1 média

Vivien Leigh, de son vrai nom Vivian Mary Hartley, est née le 5 décembre 1913 à Darjeeling (Inde). Fille d'un agent de change du Yorkshire, elle reçoit une éducation religieuse en Angleterre et en Europe continentale. Suivant l'exemple de sa camarade de classe Maureen O'Sullivan, elle se lance dans une carrière d'actrice et s'inscrit à la London Royal Academy of Dramatic Arts en 1932. La même anné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vivien-leigh/#i_17475

LEROY MERVYN (1900-1987)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 686 mots

Au début des années 1930, prenant en considération les nouveaux paramètres sociaux-économiques, les frères Warner axent la politique de leur studio sur deux pôles bien précis : la comédie musicale et le film social, qui dénonce les tares d'un système réputé infaillible. Deux films illustrent cette dernière conception : Little Caesar avec Edward G. Robinson (1931) et Je suis un évadé avec Paul Mu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mervyn-leroy/#i_17475

LES STUDIOS DISNEY

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 202 mots
  •  • 1 média

Longtemps sous contrat à la R.K.O., mais jouissant déjà d'une liberté certaine, Walt Disney (1901-1966) gagne son autonomie financière en créant les studios de Burbank, au nord d'Hollywood, dont il a lui-même dessiné les plans. Après les Silly Symphonies , c'est le succès inattendu de Blanche-Neige et les sept nains (1937), premier long-métrage d'animation, qui le permet. Mais la production de Di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-studios-disney/#i_17475

LINCOLN ABBEY (1930-2010)

  • Écrit par 
  • John LITWEILER
  • , Universalis
  •  • 721 mots

Chanteuse, parolière, actrice, écrivain et poétesse, Abbey Lincoln a manifesté sa vie durant un engagement sans faille en faveur de la culture afro-américaine et des droits civiques. Née le 6 août 1930, à Chicago, dans l'Illinois, Anna Maria Wooldridge se produit d'abord dans des clubs du Michigan et de la Californie. Elle est remarquée en 1952, alors qu'elle chante à Hawaii, où elle s'était étab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbey-lincoln/#i_17475

LITVAK ANATOLE (1902-1974)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 589 mots

Cinéaste américain, Anatole Litvak est né à Kiev, en Ukraine. Bien qu'il ait dirigé quelques films muets à Leningrad vers 1924, sa carrière véritable commence après son émigration en Allemagne (1929). Scénariste à l'U.F.A. (Universum Film Aktiengesellschaft) de 1933 à 1936, il dirige pendant la même période plusieurs films à Berlin, à Londres et enfin à Paris (1936), d'où il émigre pour Hollywood […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anatole-litvak/#i_17475

LORRE PETER (1904-1964)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 271 mots

Né le 26 juin 1904 à Rózsahegy, en Autriche-Hongrie Peter Lorre, de son vrai nom László Loewenstein, joue de petits rôles dans une troupe de théâtre allemande à partir de 1921. Il accède à la notoriété internationale lorsqu'il incarne un meurtrier d'enfants psychotique, au visage rond et à la voix douce, dans le grand classique du cinéma allemand, M le maudit (1931), réalisé par Fritz Lang. Son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-lorre/#i_17475

LOUIS JEAN (1909-1997)

  • Écrit par 
  • Nicole FOUCHER
  •  • 897 mots

Le 20 avril 1997 est mort à Hollywood un des grands costume designers de l'histoire du cinéma, vingt-deux fois cité aux oscars, qui mena une carrière originale à travers plusieurs dizaines de films. Né à Paris en 1909, Jean-Louis Berthault étudie aux Arts décoratifs, école dont on retrouvera l’influence dans ses créations. Jeune dessinateur chez Agnès Drecoll (place Vendôme) il part pour les États […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis/#i_17475

LUBITSCH ERNST (1892-1947)

  • Écrit par 
  • Jean COLLET
  •  • 2 656 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'Europe séduit l'Amérique »  : […] Sa silhouette à la Bonaparte devint vite célèbre à Hollywood. C'était un petit homme trapu, au sourire malicieux, un gros cigare aux lèvres, l'œil pétillant, une mèche noire tombant sur son front. Il faisait partie de ces innombrables réalisateurs européens qui avaient dû s'exiler aux États-Unis, et qui, célèbres ou obscurs, ont fécondé le cinéma américain : Murnau, Stroheim, Ford, Lang, Minnelli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-lubitsch/#i_17475

LUGUET ANDRÉ (1892-1979)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 660 mots

Né à la fin du siècle dernier, André Luguet a illustré, tout au long de sa carrière, la souplesse de ces comédiens qui ont su évoluer avec les techniques du cinématographe et adapter leur personnalité à toute une variété d'emplois fonctionnels et typés. Le sourire narquois, la tranquillité britannique, alliés à une diction phrasée, scandée, mais sans grandiloquence, ont permis à cet éternel « gen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-luguet/#i_17475

MANCINI HENRY (1924-1994)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 606 mots

Compositeur américain prolifique, Henry Mancini bouleversa l'écriture de la musique de film en incorporant des éléments empruntés au jazz dans ses mélodies entraînantes et inoubliables. Il reste surtout connu pour sa collaboration avec le réalisateur Blake Edwards. On lui doit ainsi la musique de Breakfast at Tiffany's ( Diamants sur canapé , 1961) , le motif au saxophone du cycle initié par The […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-mancini/#i_17475

MANN ANTHONY (1907-1967)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 321 mots

Proche de celle d'un Lloyd Bacon, d'un Seiler, d'un Roy del Ruth ou d'un Butler avant la guerre, la carrière de Mann, commencée en 1942, semblait vouée au thriller, à la comédie ou au film historique à petit budget. C'est pourtant dans le western, à partir de 1950, que Mann révèle son génie. La Porte du diable ( Devil's Doorway , 1950) ouvre un cycle de westerns, une dizaine au total, qui sont au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthony-mann/#i_17475

MARCH FREDRIC (1897-1975)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 892 mots

Acteur de théâtre et de cinéma aux talents variés, l'Américain Frederic March incarna aussi bien des héros romantiques que des rôles de composition complexes. Né le 31 août 1897 à Racine, dans le Wisconsin, Fredric March (de son vrai nom Frederick Ernest McIntyre Bickel) commence à s'intéresser à l'art dramatique alors qu'il étudie à l'université de son État natal. Diplômé en 1920, il part s'insta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fredric-march/#i_17475

MATTOX MATT (1921-2013)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 875 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une carrière cinématographique »  : […] Pendant la Seconde Guerre mondiale, Mattox est mobilisé comme pilote de chasse. En 1944, après sa démobilisation, il s’installe à Long Beach, en Californie, et travaille avec Nico Charisse. Cyd Charisse, la femme de celui-ci, le remarque et le recommande à la M.G.M. (Metro Goldwyn Mayer). Une de ses premières apparitions au cinéma, dans Yolanda and the Thief ( Yolanda et le voleur , 1945), de Vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matt-mattox/#i_17475

MÉDIAS (anthropologie)

  • Écrit par 
  • Julien BONHOMME
  •  • 1 391 mots

Longtemps ignorés par l’anthropologie, les médias se sont imposés comme l’un des nouveaux objets d’étude de la discipline au cours des années 1990. Les anthropologues ont pris la pleine mesure du fait que les terrains les plus isolés étaient désormais marqués par la présence de médias de toutes sortes, qu’il s’agisse des médias de masse traditionnels (presse écrite, radio, cinéma, télévision) ou d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medias/#i_17475

METRO GOLDWYN MAYER (M.G.M.)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 072 mots

La plus vénérée de toutes les « majors » hollywoodiennes de l'âge classique a été édifiée par Marcus Loew (1870-1927) qui, après avoir exercé divers métiers, avait investi dans le music hall et l'exploitation cinématographique, ainsi que dans les galeries de jeux et les parcs d'attractions. Devenu propriétaire d'un important circuit de salles dans la région de New York et soucieux d'assurer son ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metro-goldwyn-mayer/#i_17475

MILLAND RAY (1905-1986)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 852 mots

Ray Milland, de son vrai nom Reginald Truscott-Jones, est né à Neath (Royaume-Uni) en 1905. Bien avant la vague d'acteurs britanniques qui furent annexés par les studios américains, ce comédien d'origine galloise tenta sa chance à Hollywood, sur les conseils d'Anita Loos, auteur des Hommes préfèrent les blondes . Il possédait alors, acquise sous le nom de Spike Milland, une modeste expérience prof […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ray-milland/#i_17475

MINNELLI VINCENTE (1903-1986)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 693 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un enfant de la balle »  : […] C'est à Chicago qu'est né Vincente Minnelli, le 28 février d'une année incertaine : 1903, 1908, 1910 ou 1913, on ne sait..., et l'intéressé feint l'ignorance. Ce qui est sûr, c'est qu'à trois ans il fait ses débuts sur les planches, comme membre de la troupe ambulante des frères Minnelli, où son père est chef d'orchestre et premier violon, et sa mère, d'origine française, vedette féminine. L'enfan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincente-minnelli/#i_17475

MITCHUM ROBERT (1917-1997)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 907 mots
  •  • 3 médias

Sa légendaire impassibilité, ses yeux tombants, sa fossette au menton et sa carrure massive font partie de l'iconographie hollywoodienne des années 1940 et 1950. Le film de guerre, le film noir et le western se partagent l'essentiel d'une carrière qui comporte également son lot de comédies et de mélodrames . Mais, malgré cette diversité, on a l'impression que Robert Mitchum a toujours joué le même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-mitchum/#i_17475

MONROE MARILYN (1926-1962)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 603 mots
  •  • 2 médias

À la fois sensuelle, innocente et enfantine, Marilyn Monroe a conquis hommes et femmes. Elle a surtout incarné la mutation du système hollywoodien : elle fut en effet la dernière star « à l'ancienne » qui, toute sa vie, s'est battue pour s'imposer comme une vraie actrice. En la transformant en « icône » du pop art dans ses tableaux, Andy Warhol opéra une dernière métamorphose. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marilyn-monroe/#i_17475

MOORE GRACE (1898-1947)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 816 mots

La soprano et actrice américaine Grace Moore connut un immense succès à l'opéra et au cinéma, tant auprès du public que de la critique. Mary Willie Grace Moore, née le 5 décembre 1898, à Slabtown (Nough), dans le Tennessee, accomplit ses études musicales à la Wilson-Greene School of Music de Chevy Chase, dans le Maryland, et se produit pour la première fois en public en 1919, lors d'un récital au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace-moore/#i_17475

MULHOLLAND DRIVE (D. Lynch)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 927 mots

Comme toutes les œuvres d'importance, Mulholland Drive (2001, prix de la mise en scène au festival de Cannes) engendre son lot de malentendus. Dès sa genèse, le film de David Lynch quitte vite sa route initiale. La compagnie A.B.C. ne donne pas suite au « pilote » réalisé par l'auteur de Twin Peaks , et ce n'est que par l'entremise d'Alain Sarde et de Studio Canal que s'opère sa mue en long métr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mulholland-drive/#i_17475

MUNI PAUL (1895-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 485 mots

Né dans une famille d'acteurs juifs polonais, le 22 septembre 1895 à Lemberg, ville qui faisait alors partie de l'empire austro-hongrois (auj. Lviv, en Ukraine), Paul Muni, de son vrai nom Muni Weisenfreund, fait ses débuts sur scène aux côtés de ses parents alors qu'il n'est encore qu'un enfant. Après le départ de sa famille pour les États-Unis, il joue dans des troupes de répertoire yiddish sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-muni/#i_17475

MURNAU FRIEDRICH WILHELM

  • Écrit par 
  • Denis MARION
  •  • 1 507 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De l'horreur à l'Éden »  : […] De son vrai nom Friedrich Wilhelm Plumpe, né à Bielefeld (Westphalie), mort à Hollywood par suite d'un accident d'auto, Murnau, en vingt-deux ans, dirige vingt-deux films, dont une dizaine seulement sont conservés et quatre sont considérés comme des classiques : Nosferatu (1921-1922) , Le Dernier des hommes (1924), L'Aurore (1927) et Tabou (1931). Nosferatu est un démarquage de Dracula , roman de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-wilhelm-murnau/#i_17475

NAISSANCE D'UNE NATION, film de David Wark Griffith

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 953 mots
  •  • 1 média

Entre 1908 et 1914, Griffith (1875-1948) tourne près de 450 courts-métrages de tous genres, mêlant la comédie et le western, adaptant aussi un grand nombre de récits littéraires de Jack London à Guy de Maupassant. Issu du Sud, il apporte son savoir-faire à la nouvelle industrie américaine du cinéma qui, dès 1911, a construit le premier studio de Hollywood, préférant la lumière de Los Angeles aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-d-une-nation/#i_17475

NAZIMOVA ALLA (1879-1945)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 560 mots

Actrice américaine d'origine russe, formée en Russie, Alla Nazimova devint célèbre aux États-Unis grâce à ses prestations tant au théâtre qu'au cinéma. Née le 4 juin 1879 à Yalta, en Crimée (Ukraine, Empire russe), Alla Leventon abandonne sa formation de violoniste à l'âge de dix-sept ans et part à Moscou pour étudier l'art dramatique aux côtés de Vladimir Nemirovitch-Dantchenko et de Konstantin S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alla-nazimova/#i_17475

NEGRI POLA (1894-1987)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 704 mots

Pola Negri fut l'une des plus adulées et des plus excentriques, sinon des plus talentueuses, stars de l'écran. Elle peaufina dans une quarantaine de films, européens ou américains, son personnage de belle ténébreuse, de « dame en noir » au sex-appeal ensorceleur. Très admirée, dit-on, de Lénine et de Hitler, elle fut un temps la maîtresse de Charlie Chaplin, avant de tomber éperdument amoureuse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pola-negri/#i_17475

NEWMAN ALFRED (1900-1970)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 263 mots

Le compositeur américain de musiques de film Alfred Newman, un des plus prolifiques et des plus influents de l'histoire d'Hollywood – il sera directeur musical pour Samuel Goldwyn et United Artists de 1930 à 1938, puis de la Twentieth Century Fox de 1939 à janvier 1960 – naît le 17 mars 1900 à New Haven, dans le Connecticut. Aîné de dix enfants, issu d'un milieu ouvrier, il va être le premier à in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-newman/#i_17475

NIVEN DAVID (1910-1983)

  • Écrit par 
  • Vincent TOLEDANO
  •  • 603 mots

À la fois « officier et gentleman », David Niven incarna, tout au long de ses quelque quatre-vingts films, cette touch of class qui fit de lui l'homme d'un seul registre, d'autant que son physique, au fil des ans, ne changea guère. Longtemps cantonné dans les figures d'officier supérieur, David Niven, qui traverse chacun de ses films avec la même désinvolture, s'oriente à partir de sa prestation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-niven/#i_17475

OBERON MERLE (1911-1979)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 588 mots
  •  • 1 média

Dans les années 1930, Hollywood recherchait des beautés de type exotique pouvant évoquer, dans de somptueuses superproductions, les fastes et les mystères des îles ou de l'Extrême-Orient. Il faut savoir gré pourtant au producteur Samuel Goldwyn de ne pas avoir cantonné la jeune Merle Oberon, dont le physique illustrait parfaitement cette conception des studios hollywoodiens, dans ces rôles où t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merle-oberon/#i_17475

PAN HERMÈS (1910-1990)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 338 mots

D'origine grecque, né à Memphis (Tennessee) sous le nom de Panatogiopoulos, Hermès Pan fut d'abord danseur à Broadway avant de devenir le chorégraphe le plus en vue des studios hollywoodiens. Si Busy Berkeley poursuivait ses délires chorégraphiques de style Art déco dans les studios de la Warner Bros, la firme R.K.O. mit à profit les talents d'Hermès Pan pour régler les ballets des huit comédies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermes-pan/#i_17475

PARAMOUNT

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 932 mots

Major hollywoodienne, la Paramount est née en 1914 à l'initiative de William Hodkinson, qui met en place une société de distribution commune à quelques producteurs indépendants. Inventeur du célèbre logo montrant un sommet montagneux entouré d'étoiles, Hodkinson avait rassemblé notamment la Famous Players Film d'Adolph Zukor et la Jesse L. Lasky Feature Play, créée par Lasky et son beau-frère Gold […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paramount/#i_17475

PENN ARTHUR (1922-2010)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 435 mots
  •  • 1 média

Arthur Penn est né à Philadelphie (Pennsylvanie). Cinéaste et metteur en scène de théâtre, valeur montante du cinéma hollywoodien des années 1960 au même titre que Sam Peckinpah ou Blake Edwards, Arthur Penn est devenu par la suite le champion d'un cinéma commercial à intentions sociologiques, plutôt bien vu du public mais fort diversement apprécié par la critique. Ainsi, après Bonnie and Clyde ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-penn/#i_17475

PIDGEON WALTER (1897-1984)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 600 mots

Dans les années 1940, les studios M.G.M., soucieux de participer à l'effort de guerre, désiraient produire un film de prestige exaltant les vertus d'une famille anglaise face à l'adversité et constituant également un rôle sur mesure pour leur principale vedette à l'époque : Greer Garson. Le coup de génie fut de lui trouver un partenaire idéal en la personne de Walter Pidgeon, qui avait déjà joué […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-pidgeon/#i_17475

POITIER SIDNEY (1927- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 788 mots

Acteur, réalisateur et producteur de cinéma afro-américain originaire des Bahamas, né le 20 février 1927 à Miami, en Floride, Sidney Poitier est le premier acteur Noir à franchir la barrière raciale dans l'industrie du cinéma américain, ouvrant la voie à ses congénères. Sidney Poitier naît prématurément aux États-Unis lors d'un voyage de ses parents, résidents des Bahamas. Il passe son enfance da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sidney-poitier/#i_17475

POLICIER FILM

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  • , Universalis
  •  • 4 322 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un genre multiple »  : […] En 1980, Bob Raphelson réalise Le facteur sonne toujours deux fois ( The Postman Always Rings Twice ). Cette quatrième adaptation du polar éponyme de James M. Cain se distingue des précédentes par la mise en images de la passion charnelle des amants meurtriers ainsi que par l'absence de tout jugement moral sur leurs actions. Dans les années qui suivent, les spectateurs découvrent Witness de Pete […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/film-policier/#i_17475

PREMINGER OTTO (1906-1986)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 924 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Vienne à Hollywood »  : […] Né à Vienne le 5 décembre 1906, quelques mois seulement après Billy Wilder, Otto Preminger fait partie de la bonne bourgeoisie juive commerçante de la capitale de l'empire austro-hongrois − la classe à la fois la mieux intégrée et celle qui aura le plus à souffrir, bien avant l' Anschluss , des attaques antisémites du parti chrétien-social de Karl Lueger, maire de Vienne de 1903 à 1910. Brillant s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-preminger/#i_17475

RAY NICHOLAS (1911-1979)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 1 747 mots
  •  • 1 média

Adulé par les uns, qui voient en lui une manière d'Arthur Rimbaud du cinéma, regardé avec plus de distance par d'autres pour lesquels il reste un cinéaste attachant mais non majeur, Nicholas Ray tient une place à part dans l'histoire du cinéma américain. Ses différends avec les producteurs, le remontage de certains de ses films, les problèmes qu'il connut avec l'alcool, sa retraite prématurée en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicholas-ray/#i_17475

REDFORD ROBERT (1937- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 822 mots
  •  • 1 média

Robert Redford est né le 18 août 1937 à Santa Monica (Californie). Après quelques années de vie de bohème et de cours d'art en Europe et aux États-Unis, il s'inscrit à l'American Academy of Dramatic Arts et fait ses débuts au théâtre peu après, dans la pièce Tall Story (1959). Au début des années 1960, il décroche des rôles dans plusieurs séries télévisées, comme Alfred Hitchcock Presents , The […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-redford/#i_17475

R.K.O. (Radio Keith Orpheum)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 948 mots
  •  • 1 média

Contrairement aux autres majors hollywoodiennes qui toutes avaient produit et distribué des films muets, R.K.O. est née avec le cinéma parlant, et pour le cinéma parlant. En effet sa maison mère, Radio Corporation of America, une des puissances de l'industrie du matériel sonore, déjà présente dans l'industrie des loisirs avec ses éditions phonographiques et le réseau de stations-radio de la Nation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radio-keith-orpheum/#i_17475

ROBSON MARK (1913-1978)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 984 mots
  •  • 1 média

Mark Robson est né à Montréal (Canada). Diplômé de l'université de Californie, c'est à la 20th Century Fox qu'il débute dans le monde du cinéma, en tant qu'accessoiriste. De la Fox, Robson passe ensuite à la R.K.O. où il va travailler pendant plus de douze ans. D'abord associé à Robert Wise, Mark Robson, comme lui à l'époque, y est monteur et, à ce titre, il collabore à plusieurs films prestigieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mark-robson/#i_17475

ROONEY MICKEY (1920-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 481 mots
  •  • 1 média

L’ acteur américain Mickey Rooney était connu pour sa petite taille, sa grande vitalité, son charisme et la diversité de ses talents. Il obtint la célébrité grâce au rôle d’Andy Hardy, l’adolescent blagueur des quinze films de la série éponyme (1937-1946), et fut beaucoup plus tard la star de la revue musicale Sugar Babies , hommage au burlesque qui tint l’affiche à Broadway de 1979 à 1982. Mick […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mickey-rooney/#i_17475

RÓZSA MIKLÓS (1907-1995)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 882 mots

Comptant parmi les figures marquantes de la musique de film à Hollywood, Miklós Rózsa remporta trois oscars pour Spellbound ( La Maison du docteur Edwards , Alfred Hitchcock, 1945), A Double Life ( Othello , George Cukor, 1948) et Ben Hur (William Wyler, 1959). Né à Budapest le 18 avril 1907, il commence par étudier le violon avec Lajos Berkovits ; puis, tout en recevant une formation de chimis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miklos-rozsa/#i_17475

SCHELL MAXIMILIAN (1930-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 353 mots

La carrière de l’acteur et réalisateur autrichien Maximilian Schell fut étroitement associée au drame judiciaire Jugement à Nuremberg, dont l’action se situe dans l’immédiat après-guerre. Il créa le rôle de l’avocat Hans Rolfe, défendant avec éloquence des criminels de guerre nazis, dans la production originale de la pièce (1959) pour la série télévisée Playhouse  90 et remporta l’oscar du meille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximilian-schell/#i_17475

SCORSESE MARTIN (1942- )

  • Écrit par 
  • Michel CIEUTAT
  •  • 1 518 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les films de genre »  : […] C'est en 1991, une fois achevée sa trilogie sur le monde des petits mafieux ( Mean Streets , Raging Bull , Les Affranchis ), que Scorsese se glisse dans le moule des genres établis, en acceptant une proposition de Steven Spielberg : il s'agit du remake de Les Nerfs à vif , mis en scène par Jack Lee Thompson en 1962. Ce film qui marque son deuxième triomphe au box-office permet au cinéaste de rel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-scorsese/#i_17475

SCOTT RANDOLPH (1898-1987)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 309 mots

En 1962, le film de Sam Peckinpah, Coups de feu dans la Sierra ( Ride the High Country ), précédait la vague des westerns tournés en Italie et célébrait l'un des genres les plus mythiques de Hollywood, grâce à la nostalgique présence de Joël Mac Crea et surtout de Randolph Scott, indissociable de l'image du cow-boy laconique et impassible. Né en 1898 à Orange County (Virginie), Randolph Scott (de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/randolph-scott/#i_17475

SENNETT MICHAËL SINNOTT dit MACK (1880-1960)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 514 mots

Acteur, réalisateur et producteur américain, né le 17-janvier 1880 à Richmond, au Canada, mort le 5 novembre 1960 à Hollywood. Père de la comédie burlesque américaine, maître du montage et de l'utilisation du rythme dans l'effet comique, Mack Sennett fut l'un des plus grands noms de Hollywood à l'ère du cinéma muet. Mack Sennett, de son vrai nom Michaël Sinnott, s'essaie aux arts du cirque, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sennett-michael-sinnott-dit-mack/#i_17475

SIGNORET SIMONE (1921-1985)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 759 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une carrière internationale »  : […] Simone Signoret – de son vrai nom Simone Henriette Kaminker – naît le 25 mars 1921 à Wiesbaden. Elle grandit à Neuilly, puis, à l'orée de la guerre se lance dans la figuration. En 1941, elle fait des apparitions dans Boléro et Le Prince charmant de Jean Boyer. On la voit encore dans Les Visiteurs du soir (1942) et Les Enfants du paradis (1945) de Marcel Carné, Adieu Léonard de Pierre Prévert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simone-signoret/#i_17475

SIMMONS JEAN (1929-2010)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 752 mots

Dotée d'une silhouette gracieuse et d'un visage d'une rare beauté, aux traits bien dessinés, au sourire éclatant et au regard intense, Jean Simmons possédait en outre un charme indéfini, mélange d'innocence et de maturité, de retenue et de sensualité. Sa présence dans un film suffisait à illuminer l'écran. Mais, alors qu'elle était capable de conférer flou et ambiguïté à des personnages complexes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-simmons/#i_17475

SIODMAK ROBERT (1900-1973)

  • Écrit par 
  • Michael BARSON, 
  • Universalis
  •  • 1 178 mots

Le réalisateur allemand Robert Siodmak est connu notamment pour Les Mains qui tuent ( Phantom Lady ), Les Tueurs ( The Killers ) et Pour toi j’ai tué ( Criss Cross ). Avec d’autres cinéastes tels que Paul Leni ou Karl Freund, il fut l’un des introducteurs de l’expressionnisme dans le cinéma hollywoodien, en privilégiant le genre du film noir. Né le 8 août 1900 à Dresde, Siodmak travaille comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-siodmak/#i_17475

SIRK DOUGLAS (1897-1987)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 2 104 mots
  •  • 1 média

Douglas Sirk a conquis sa place dans l'histoire du cinéma américain avec une série de mélodrames réalisés dans les années 1950 pour les studios Universal. Produits par Ross Hunter, interprétés par une manière de « troupe » au sein de laquelle se détachent les noms de Rock Hudson, Robert Stack, Dorothy Malone ou Jane Wyman, ces films eurent l'heur de plaire à la fois à un vaste public et à une cri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douglas-sirk/#i_17475

SPIEGEL SAM (1903-1985)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 698 mots

L'industrie du cinéma américain regrette parfois, après avoir longtemps condamné leur dictature, les grands producteurs des années 1940 et 1950. Sam Spiegel fut l'un de ces ultimes « nababs » décrits sans complaisance par Scott Fitzgerald dans son roman posthume. Curieux déterminisme de l'histoire : The Last Tycoon fut le dernier film produit par Sam Spiegel en 1976. S'il fut un producteur indépe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sam-spiegel/#i_17475

SPIELBERG STEVEN (1946- )

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 2 701 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'ils découvrent Duel (1973), simple film de télévision au suspense si puissant qu'il est presque aussitôt diffusé sur grand écran, puis Les Dents de la mer ( Jaws , 1975), les spectateurs ne se doutent pas qu' avec Steven Spielberg s'ouvre une nouvelle ère de l'histoire d'Hollywood. Au-delà des records absolus de recettes, des budgets vertigineux, des stratégies de marketing, des performa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steven-spielberg/#i_17475

STANWYCK BARBARA (1907-1990)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 669 mots

N'ayant jamais appartenu à un studio, Barbara Stanwyck (de son vrai nom Ruby Stevens) – en dépit ou à cause de la diversité de son registre d'actrice – est moins reconnue aujourd'hui que Bette Davis ou Joan Crawford, stars de la même envergure. Aussi à l'aise dans la comédie que dans le mélodrame, voire les westerns ou le film noir, elle a imposé un jeu instinctif et très technique à la fois, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barbara-stanwyck/#i_17475

STARS ET VEDETTES

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 3 600 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Essai de définition »  : […] Les grands acteurs de théâtre furent entourés d'un rituel spécifique dès l'époque préromantique et romantique. C'est là que fait son apparition la vedette, c'est-à-dire l' acteur placé comme « en sentinelle » (le mot est d'origine militaire) pour recueillir le maximum d'applaudissements. Au même moment, la principale danseuse d'un ballet reçoit, pour la première fois, le titre flatteur d' étoile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stars-et-vedettes/#i_17475

STEINER MAX (1888-1971)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 242 mots

Le compositeur américain d'origine autrichienne Max Steiner fut, dans les années 1930 et 1940, un des principaux compositeurs de musique de film d'Hollywood, aux côtés d'autres Européens émigrés – l'Autrichien Erich Wolfgang Korngold, le Hongrois Miklós Rózsa, l'Allemand Franz Waxman, l'Ukrainien Dimitri Tiomkin –, contraints à l'exil par la montée des régimes totalitaires sur l'ancien continent. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-steiner/#i_17475

STEWART JAMES (1908-1997)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 999 mots
  •  • 2 médias

Maigre, extraverti, adolescent attardé, souvent bafouillant et gesticulant, James Stewart ne correspondait pas à l'idée préconçue du séducteur hollywoodien, ni même du bon comédien. Il fut pourtant adulé par la critique autant que par le public, et Kim Novak le désigna comme son partenaire « le plus sexy ». Père de famille tranquille, il fut l'une des rares superstars à ne donner naissance à aucun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-stewart/#i_17475

STROHEIM ERIC VON (1885-1957)

  • Écrit par 
  • Denis MARION
  •  • 1 253 mots
  •  • 3 médias

Stroheim est un des grands réalisateurs de l'époque du muet, doublé d'une personnalité fascinante et ambiguë. Ses films conservent une valeur intrinsèque en même temps qu'ils ont exercé une influence profonde, durable et salutaire sur l'évolution du cinéma. Après l'avènement du parlant, le réalisateur s'est effacé derrière l' acteur prestigieux. Stroheim s'est fait connaître simultanément comme sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-von-stroheim/#i_17475

STURGES PRESTON (1898-1959)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 931 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps des scénarios »  : […] Né à Chicago le 29 août 1898, fils de l'énergique Mary Dempsey, plus connue sous le nom de Mary Desti (et proche amie d'Isadora Duncan), le jeune Preston sera adopté légalement par son beau-père Solomon Sturges, homme d'affaires qui sera son premier modèle. La séparation du couple orientera l'existence du futur cinéaste, toujours partagé entre l'Amérique de son père et l'Europe que sa mère ne cess […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preston-sturges/#i_17475

SWANSON GLORIA (1899-1983)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 1 156 mots
  •  • 1 média

Josephine Mae Swanson était née à Chicago dans les dernières années du siècle. D'ascendance mi-italienne mi-suédoise, elle débute au cinéma comme « extra » parce qu'elle était venue voir le tournage d'un film Essanay, par simple curiosité (1913) : trois ans plus tard, elle épouse Wallace Beery et ils partent ensemble à Hollywood, où le célèbre acteur a accepté d'être engagé par Mack Sennett à con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gloria-swanson/#i_17475

TAXI DRIVER, film de Martin Scorsese

  • Écrit par 
  • Laurent JULLIER
  •  • 898 mots

Palme d'or au festival de Cannes en 1976, Taxi Driver marque le début de la célébrité mondiale pour son metteur en scène comme pour son interprète principal, Robert De Niro, qui avaient déjà collaboré dans Les Rues chaudes ( Mean Streets , 1973), et allaient encore tourner six longs-métrages ensemble. Pour Martin Scorsese, l'« Italo-Américain » qui se destinait à la prêtrise avant de s'investir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taxi-driver/#i_17475

TAYLOR ELIZABETH (1932-2011)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 1 564 mots
  •  • 4 médias

Des nombreux « enfants prodiges » qu'Hollywood a élevés au rang de star, Elizabeth Taylor est celle qui aura connu la carrière la plus longue, s'étendant sur plus de quarante ans – et également la plus brillante. Enfant-star débutant entre autres dans la série des Lassie , elle passe aisément le cap difficile de l'adolescence ( Les Quatre Filles du docteur March ) et joue très tôt les jeunes femme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elizabeth-taylor/#i_17475

TEMPLE SHIRLEY (1928-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 506 mots
  •  • 1 média

L’ actrice américaine Shirley Temple accéda au rang de star internationale dès l’âge de sept ans : les comédies qu’elle tourna dans les années 1930 étaient alors les productions les plus rentables du cinéma hollywoodien . Shirley Jane Temple naît le 23 avril 1928 à Santa Monica, en Californie. À l’âge de trois ans, elle est sélectionnée parmi les élèves de son cours de danse pour un petit rôle da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shirley-temple/#i_17475

TIOMKIN DIMITRI (1894-1979)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 506 mots

L'Américain d'origine ukrainienne Dimitri Tiomkin fut, durant plus de trois décennies, l'un des plus prolifiques et des plus populaires compositeurs de musique de film de Hollywood, aux côtés d'autres Européens émigrés, au premier rang desquels les Autrichiens Erich Wolfgang Korngold et Max Steiner, le Hongrois Miklós Rózsa, l'Allemand Franz Waxman. Certains des thèmes qu'il a composés sont dans t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-tiomkin/#i_17475

TITANIC, film de James Cameron

  • Écrit par 
  • Kristian FEIGELSON
  •  • 882 mots

Né en 1954, le Canadien James Cameron est le cinéaste des films catastrophes : le deuxième volet d' Aliens (1986), The Abyss (1989), The Terminator (1984) et Terminator   2 : Judgment Day (1991). Sa tendance à la démesure mettra plus d'une fois le budget de la production en péril. En 1997, Titanic dépasse toutes les prévisions. Il remporte haut la main le titre de « film le plus cher de l'his […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titanic-james-cameron/#i_17475

TITANIC (J. Cameron)

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 428 mots

Devenu objet d'étude sous la plume non plus des critiques spécialisés mais des éditorialistes et des maîtres penseurs, Titanic , de James Cameron (1997), a été un des phénomènes de société de l'année 1998 dont le traitement sociologique et idéologique a bien sûr été précédé par des constats purement comptables. Car Titanic est le film type pour Guiness Book of Records . Dans un système hollywood […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titanic-j-cameron/#i_17475

TOURNEUR JACQUES (1904-1977)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 1 356 mots
  •  • 1 média

La place de Jacques Tourneur dans l'histoire du cinéma est singulière parce qu'elle repose sur plusieurs paradoxes. Fils d'une des vedettes du Théâtre-Antoine, l'actrice Fernande Petit (dont le nom de scène était Van Doren), et de Maurice Tourneur, régisseur du Théâtre-Antoine avant de devenir réalisateur, Jacques Tourneur reçoit, dans le domaine des arts, une éducation tout à fait exceptionnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-tourneur/#i_17475

TRACY SPENCER (1900-1967)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 842 mots

Acteur de cinéma américain, né le 5 avril 1900 à Milwaukee, dans le Wisconsin, mort le 10 juin 1967 à Beverly Hills, en Californie, Spencer Tracy, doté d'un physique massif et de traits épais à la Gabin, fut l'un des plus grands acteurs hollywoodien. Peu intéressé par l'école, le jeune Spencer Bonaventure Tracy s'engage dans la marine à l'âge de dix-sept ans pendant la Première Guerre mondiale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spencer-tracy/#i_17475

TRAUNER ALEXANDRE (1906-1993)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 625 mots

Né à Budapest en 1906, dans une famille de commerçants juifs, Alexandre Trauner se destinait à la peinture et s'était déjà acquis une solide réputation dans les milieux artistiques hongrois quand il dut fuir le régime fasciste de Horthy. La rencontre, à Paris, du décorateur de cinéma Lazare Meerson, puis des frères Prévert, est alors décisive : elle l'oriente vers le monde du cinéma, qu'il ne quit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-trauner/#i_17475

TRUMBO DALTON (1905-1976)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 612 mots
  •  • 1 média

Né à Montrose dans le Colorado (États-Unis) et mort à Hollywood, Dalton Trumbo est célèbre pour avoir été l'un des « Dix d'Hollywood », c'est-à-dire l'une des principales victimes de la « chasse aux sorcières » qui s'abattit au cours des années 1950 sur l'industrie cinématographique américaine. C'est en 1935 que Dalton Trumbo entre à la Warner Bros comme lecteur, après avoir été emballeur dans une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dalton-trumbo/#i_17475

TURNER LANA (1921-1995)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 553 mots

L'actrice américaine Lana Turner excelle, malgré des talents limités, dans les rôles qui mettent en valeur sa sensualité et ses origines prolétariennes. Sa popularité culmine dans les années 1940 et 1950, lorsqu'elle joue souvent des rôles de « fille bien qui a mal tourné ». Née le 8 février 1921 à Wallace (Idaho), Julia Mildred Francis Turner connaît une enfance difficile. Après un déménagement à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lana-turner/#i_17475

TWENTIETH CENTURY FOX

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 961 mots

William Fox, né en Hongrie en 1879, d'abord propriétaire d'un important circuit de salles de cinéma dans la région de New York, puis distributeur de films, devient producteur et s'installe à Hollywood dès 1914. À ses débuts dans la production, il lance la star Theda Bara – considérée comme la première vamp du cinéma – et devient exportateur de films dès 1919, alors qu'il étend déjà son circuit de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/twentieth-century-fox/#i_17475

UNITED ARTISTS

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 974 mots

Un producteur important de l'époque, dirigeant de la M.G.M., salua la naissance de United Artists, en 1919, par ces mots : « Voici les fous qui prennent la direction de l'asile. » La nouvelle société tenait à la prétention de quelques grandes stars de l'époque de devenir leur propre producteur et de conquérir leur indépendance vis-à-vis des premières grandes compagnies hollywoodiennes qui, Paramo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/united-artists/#i_17475

UNIVERSAL

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 041 mots

Né à Laupheim, dans le sud de l'Allemagne – une petite ville dont il sera le bienfaiteur jusqu'à l'avènement du nazisme –, Carl Laemmle (1867-1939) ouvre son premier nickel-odeon à Chicago en 1906, et constitue rapidement un réseau de salles, complété par une agence de location de films. Il crée ensuite une société de production, Independent Motion Picture, dont le premier film, Hiawatha , dure on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universal/#i_17475

VALENTINO RUDOLPH (1895-1926)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 220 mots
  •  • 1 média

Acteur de cinéma américain d'origine italienne, né le 6 mai 1895 à Castellaneta, en Italie, mort le 23 août 1926 à New York. Rodolfo Pietro Filiberto Raffaello Guglielmi, alias Rudolph Valentino, émigre en 1913 aux États-Unis, où il exerce les métiers de jardinier, plongeur et danseur de vaudeville. En 1918, il part pour Hollywood, où il interprète des petits rôles jusqu'en 1921, date à laquell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolph-valentino/#i_17475

VOLTE-FACE,, film de FACE/OFF

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 981 mots

Plus jeune réalisateur de Hong Kong à vingt-sept ans, John Woo commence par la violence : son premier film, Farewell Buddy (1973), est interdit. Il se fait une réputation avec des films qui renouvellent le genre policier, toujours dans une surenchère d'effets, jusqu'aux mythiques The Killer (1989) et Une balle dans la tête ( A Bullet in the Head , 1990). Il est vu alors comme partisan d'un « c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volte-face-film-de-face-off/#i_17475

WALSH RAOUL (1887-1980)

  • Écrit par 
  • Christophe MERCIER
  •  • 2 233 mots

De la même génération que John Ford et que Howard Hawks, Raoul Walsh est le troisième grand cinéaste classique de l'âge d'or de Hollywood. À l'instar de Ford ou de Hawks, il ne s'est pas cantonné dans un genre ; il est toutefois resté fidèle à ses thèmes personnels, au fil des divers scénarios imposés par les studios. Comme eux, il fut un important réalisateur du muet, avant de poursuivre son œu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raoul-walsh/#i_17475

WARNER BROS

  • Écrit par 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 1 082 mots
  •  • 1 média

Warner Bros est une des plus célèbres majors hollywoodiennes, une des plus représentatives aussi par ses origines, son évolution et son intégration à l'ère de la télévision et d'Internet. Elle est née sous la forme d'une petite affaire familiale, réunissant quatre frères issus de l'immigration juive d'Europe centrale : Harry (1881-1958) et Albert (1882-1967), nés en Pologne, dirigeront les secteu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/warner-bros/#i_17475

WAXMAN FRANZ (1906-1967)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 229 mots

Compositeur audacieux, Franz Waxman, Américain d'origine allemande, a ouvert la voie à une nouvelle manière de penser la musique pour le cinéma. Avec lui, celle-ci acquiert une autre fonction : elle fait plus qu'illustrer ou souligner ce que montre l'image, arrivant souvent de façon très inattendue et non pas « calée » d'une manière prévisible. Cette démarche, inaugurée dès les année 1940, s'inscr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-waxman/#i_17475

WELLMAN WILLIAM (1896-1975)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 464 mots
  •  • 1 média

Comme John Ford, Raoul Walsh et Howard Hawks, William Wellman est l'un de ces pionniers qui ont marqué l'âge d'or du cinéma hollywoodien. À vingt-trois ans, il interprète, au côté du prestigieux Douglas Fairbanks, Knickerbocker Buckaroo . Un an plus tard, en 1920, il est déjà metteur en scène, et sa carrière va se poursuivre, sans aucune interruption, jusqu'en 1958. Son œuvre est jalonnée de titre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-wellman/#i_17475

WILDER BILLY (1906-2002)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 2 402 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Vienne à Hollywood »  : […] Né en 1906 dans une petite ville de Galicie – ce qui fera dire à son maître et ami Ernst Lubitsch qu'il n'était pas un Juif de Vienne mais de Cracovie –, Samuel « Billie » Wilder, sujet de François-Joseph, est éduqué dans la capitale des Habsbourg. Quand il croisera bien plus tard son autre maître, Eric von Stroheim (auquel il confiera le rôle du maréchal Rommel dans Les Cinq Secrets du désert et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/billy-wilder/#i_17475

WILLIAMS ESTHER (1921-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 450 mots
  •  • 1 média

La nageuse et actrice américaine Esther Williams fut, dans les années 1940 et 1950, la star des comédies musicales dites aquatiques. Ces somptueuses productions en Technicolor remplaçaient les numéros de danse propres aux comédies musicales par des séquences de natation, de plongeon et de ski nautique à la chorégraphie élaborée et par des ballets aquatiques dans lesquels Esther Williams était acc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esther-williams/#i_17475

WILLIAMS JOHN (1932- )

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 473 mots
  •  • 1 média

Cinq oscars, un nom inséparable de Star Wars et des aventures d'Indiana Jones : compositeur, arrangeur et chef d'orchestre, l'Américain John Williams s'est affirmé comme un des maîtres de la musique hollywoodienne. Dans les années 1970, Hollywood voit le retour des superproductions et des « films catastrophe », dont l'accompagnement exige une musique renouant avec la tradition symphonique illustr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-williams/#i_17475

WOO JOHN (1946- )

  • Écrit par 
  • Frédéric STRAUSS
  •  • 1 019 mots

Volte/Face ( Face/Off , 1997) , le vingt-cinquième film de John Woo après vingt-cinq ans de carrière, est aussi le premier à avoir porté à la connaissance d'un large public le style flamboyant de ce réalisateur de Hong Kong devenu maître du cinéma d'action à Hollywood. Découverts en France à partir de 1993, ses films justifient leur réputation de violence et de maestria grandioses, réputation acq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-woo/#i_17475

WOOD NATALIE (1938-1981)

  • Écrit par 
  • André-Charles COHEN
  •  • 676 mots
  •  • 1 média

Les acteurs de Hollywood, dans les années 1940, prétendaient avec ironie qu'il fallait s'abstenir de jouer avec « un chien ou un enfant » ! Orson Welles en fit l'expérience dans un film intitulé Demain viendra toujours d'Irving Pichel (1946), car sa petite partenaire avait selon lui « un talent terrifiant ». La très jeune Natalie Wood ne resta pas sur ce coup d'essai et fit preuve de son charme a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/natalie-wood/#i_17475

WYLER WILLIAM (1902-1981)

  • Écrit par 
  • Jacques SICLIER
  •  • 870 mots
  •  • 2 médias

En 1948 — on venait de découvrir, en France, les films tournés à Hollywood depuis 1940 par William Wyler —, André Bazin écrivit pour les numéros 10 et 11 de La Revue du cinéma de Jean George Auriol, une étude restée exemplaire : « William Wyler, ou le Jansénisme de la mise en scène ». Cette étude fut suivie d'un article retentissant de Roger Leenhardt dans l'hebdomadaire L'Écran français  : « À b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-wyler/#i_17475

ZANUCK DARRYL F. (1902-1979)

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 929 mots

Né à Wahoo, dans le Nebraska, Darryl Francis Zanuck fut un de ces « nababs » qui régnèrent sur l'industrie cinématographique américaine et firent de l'âge d'or hollywoodien une période d'une richesse artistique exceptionnelle. Comme Louis B. Mayer, Jack Warner, William Fox, Irving Thalberg et David Selznick, Darryl Zanuck est à l'origine de dizaines de chefs-d'œuvre dont les titres jalonnent l'hi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/darryl-f-zanuck/#i_17475

ZINNEMANN FRED (1907-1997)

  • Écrit par 
  • Alain GAREL
  •  • 745 mots

Né le 29 avril 1907 à Vienne, diplômé en droit, Fred Zinnemann se rend en 1927 à Paris où il suit, pendant un an, les cours de l'École technique de photographie et cinématographie. Il travaille ensuite comme assistant opérateur à Paris, puis à Berlin, où il assiste notamment Eugen Schüftan sur Menschen am Sonntag ( Les Hommes le dimanche ) d'Edgar Georg Ulmer et Robert Siodmak (1929). La même ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fred-zinnemann/#i_17475

Voir aussi

Pour citer l’article

Joël AUGROS, Francis BORDAT, « HOLLYWOOD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hollywood/