HOLBEIN LE JEUNE HANS (1497-1543)

DÜRER, CRANACH, HOLBEIN. LA DÉCOUVERTE DE L'INDIVIDU : LE PORTRAIT ALLEMAND VERS 1500 (expositions)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 019 mots
  •  • 1 média

On sait à quel point la peinture allemande du premier tiers du xvie siècle représente un moment exceptionnel de l'histoire de l'art. Simultanément, Dürer, Grünewald, Baldung Grien, Cranach, Altdorfer, Holbein, pour ne citer que quelques-uns d'entre eux, nous ont donné des œuvres de premier plan dans la création européenne de leur temps. À côté de la c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/durer-cranach-holbein-la-decouverte-de-l-individu-le-portrait-allemand-vers-1500-expositions/#i_18038

HOLBEIN LE JEUNE. LES ANNÉES BÂLOISES (exposition)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 897 mots

En 2003, le Mauritshuis de La Haye, qui possède trois portraits peints par Hans Holbein le Jeune, présentait une exposition intitulée Hans Holbein, portraitiste de la Renaissance. On pouvait y voir la célèbre Madone de Darmstadt, ou Madone du bourgmestre Jakob Meyer, conservée depuis le xixe  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/holbein-le-jeune-les-annees-baloises/#i_18038

ANAMORPHOSE, art

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 984 mots
  •  • 1 média

Platon disait de la science qu'elle était fille de l'étonnement. Pour le peintre d'anamorphoses, elle devient la mère de l'illusion, à moins que, comme on va le voir, elle ne se charge obliquement de nous dire la vérité. « Maintes fois et avec non moins de plaisir que d'émerveillement, on regarde quelques-uns de ces tableaux ou cartes de perspectives dans lesquels si l'œil de celui qui les voit n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anamorphose-art/#i_18038

ANAMORPHOSES OU THAUMATURGUS OPTICUS - LES PERSPECTIVES DÉPRAVÉES, Jurgis Baltrušaitis - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annamaria DUCCI
  •  • 1 396 mots

Dans le chapitre « Les erreurs de la perspective »  : […] La perspective n'étant qu'un procédé artificiel qui permet la reconstruction de l'espace et de la réalité, elle peut engendrer également la représentation d'images fausses qui ne sont que les fantômes du monde réel. Le mot « anamorphose » (apparu au xvii e  siècle) signifie littéralement une « forme qui revient », car il désigne précisément une in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anamorphoses-ou-thaumaturgus-opticus-les-perspectives-depravees/#i_18038

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Peinture

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 8 171 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le XVIe siècle et la naissance du portrait »  : […] Marqué par les longs règnes d'Henri VIII et d'Élisabeth I re , le xvi e siècle voit à la fois la création de l'Église réformée anglicane et le renforcement du pouvoir royal. Cette évolution religieuse et politique du pays a des effets néfastes sur l'art anglais, car elle entraîne l'abandon de l'iconographie religieuse et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-peinture/#i_18038

ART (L'art et son objet) - La signature des œuvres d'art

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 1 043 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une dialectique de la présence »  : […] Mais la signature signifie plus encore : la présence de l'artiste dans l'œuvre. C'est un des problèmes fondamentaux de l'esthétique de la Renaissance que cette intériorité du corps en contrepoint de l'extériorité du regard. La signature témoigne de cette dialectique de la présence et de l'absence, de l'intérieur et de l'extérieur dans l'espace illusionniste de la perspective. Ce peut être comme Va […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-la-signature-des-oeuvres-d-art/#i_18038

HOLBEIN LES

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 2 606 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De Bâle à la cour d'Angleterre »  : […] Hans Holbein le Jeune naquit également à Augsbourg, qu'il quitta définitivement en 1515 pour s'installer à Bâle où bientôt le rejoignit son frère aîné Ambrosius. Il y connut un rapide succès malgré son jeune âge. Des dessins exécutés en marge d'un exemplaire de L'Éloge de la folie attirèrent sur lui l'attention d' Érasme auquel il fut longtemps lié et dont il peignit plus ta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-holbein/#i_18038

HUMANISME

  • Écrit par 
  • André GODIN, 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 11 427 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « « Tirant de son trésor du neuf et du vieux » (Matthieu, XIII, 52) »  : […] À lire et à relire l'ensemble des déclarations, comparaisons, jugements contrastés d'Érasme sur l'art antique ou moderne, une fois la part faite à l'exagération rhétorique et aux clichés, on doit bien en convenir : Érasme ne manifeste qu'un intérêt relatif pour les arts visuels. Sa sensibilité artistique n'est pas en cause. On pourrait même avancer l'hypothèse d'un certain « refoulé » dont les sym […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humanisme/#i_18038

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 563 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Émancipation de la gravure sur bois »  : […] En Italie comme en Allemagne, par des voies différentes, l'image gravée sur bois et associée au texte devient l'expression d'une autre culture. À Venise, la vogue des livres à figures contribue à la définition d'une facture originale : un tracé linéaire, l'absence de hachures servent la clarté des compositions et un sens frappant de l'espace (Bible de Mallermi, 1493). Les gravures limpides du fam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_18038

MINIATURE

  • Écrit par 
  • Roseline BACOU
  •  • 2 145 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « XVIe et XVIIe siècles »  : […] Il paraît certain que Lucas Horenbout, peintre de portraits à la cour du roi Henri VIII à Londres, ait produit des miniatures ; en 1521, Dürer acquit à Gand une miniature de sa fille, Susanna Horenbout. C'est peut-être sur les conseils de Horenbout que Hans Holbein le Jeune exécuta, pendant ses séjours en Angleterre (1526-1528, 1532-1543), des portraits-miniatures, d'une grande précision graphiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miniature/#i_18038

MOBILIER

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 4 414 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] L'Italie prend à cette époque la tête de tout le mouvement artistique européen. Les traités d'architectes comme Palladio ou Serlio répandent des thèmes nouveaux tirés de l'Antiquité. Les coffres italiens, dorés au xv e  siècle et peints sur le panneau du devant et dans l'intérieur du couvercle (maître des Cassoni Jarves), s'inspirent, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mobilier/#i_18038

SOLEURE MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE

  • Écrit par 
  • Daniel HARTMANN
  •  • 949 mots

La ville de Soleure est située au bord de la Aare, à une trentaine de kilomètres de Berne. Une cathédrale de style baroque italien, des places aux fontaines fleuries, des maisons patriciennes, vestiges de l'aristocratie locale, lui donnent un cachet particulier. Soleure fut à partir de 1530 et pendant près de 300 ans la ville de résidence des ambassadeurs de France. Rien ne laisse deviner l'histoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-des-beaux-arts-de-soleure/#i_18038

VAUZELLES JEAN DE (1495 env.-env. 1559)

  • Écrit par 
  • Catherine TRESSON
  •  • 168 mots

Lyonnais, ordonné prêtre, Jean de Vauzelles est fait chevalier de Malte puis commandeur du prieuré de Montrottier (ou Montortier) qui dépend de l'abbaye de Savigny. Il consacre la majeure partie de sa vie à des œuvres charitables, traduit des œuvres mystiques de l'Arétin dont l' Humanité de Notre Sauveur Jésus-Christ ( Dell'humanità del Figliuolo di Dio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-vauzelles/#i_18038


Affichage 

Allégorie de l'Ancien et du Nouveau Testament, H. Holbein le Jeune

photographie

Hans Holbein le Jeune (1497-1543), Allégorie de l'Ancien et du Nouveau Testament Musée d'Édimbourg, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Henry VIII, Hans Holbein le Jeune

photographie

Hans Holbein le Jeune (1497-1543), Henry VIII, huile sur toile Belvoir Castle, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Les Ambassadeurs, H. Holbein le Jeune

vidéo

Hans Holbein le Jeune (1497-1543), Les Ambassadeurs 1533 Huile sur toile 2,07 m X 2,095 m National Gallery, LondresCe double portrait, Les Ambassadeurs, est une des œuvres majeures de Hans Holbein le Jeune Longtemps identifiés comme deux nobles britanniques, les personnages ont été reconnus, au... 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Portrait d'Érasme

photographie

Hans HOLBEIN LE JEUNE, Portrait d'Érasme, détrempe sur bois, 43 cm × 33 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

Afficher

Portrait d'homme, L. Cranach l'Ancien

photographie

Attribué à Lucas Cranach l'Ancien, Portrait d'homme, vers 1500 Panneau peint, 46 cm × 33 cm Hessische Hausstiftung, Kronberg 

Crédits : Hessische Hausstiftung, Kronberg

Afficher

Allégorie de l'Ancien et du Nouveau Testament, H. Holbein le Jeune
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Henry VIII, Hans Holbein le Jeune
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Les Ambassadeurs, H. Holbein le Jeune
Crédits : Bridgeman Images

vidéo

Portrait d'Érasme
Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

photographie

Portrait d'homme, L. Cranach l'Ancien
Crédits : Hessische Hausstiftung, Kronberg

photographie