HISTORIOGRAPHIE CHINOISE

BAN GU [PAN KOU] (32-92)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DIÉNY
  •  • 303 mots

Des trois enfants du lettré Ban Biao, l'un, Ban Chao, fut un valeureux capitaine, les deux autres, Ban Gu et leur sœur Ban Zhao, de grands historiens. Pour réaliser le projet de son père, Ban Gu entreprit de donner une suite aux Mémoires historiques ( Shiji ) de Sima Qian. D'abord mis en prison pour avoir pris l'initiative d'écrire l'histoire de l'État, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ban-gu-pan-kou/#i_86972

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « La vie intellectuelle »  : […] L'expansion chinoise sous les Tang a pour effet un développement sans précédent des relations entre l'Asie orientale et les autres régions du continent : Asie centrale, Iran et Inde, pays de l'Asie du Sud-Est. Aux vii e - viii e  siècles, Chang'an est une ville cosmopolite où se coudoient Syriens, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_86972

CHINOISE (CIVILISATION) - Bureaucratie, gouvernement, économie

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 11 003 mots

Dans le chapitre « Conservatisme et réformisme »  : […] Les propositions de réforme dont il vient d'être question n'ont pas eu de suite, pas plus d'ailleurs que d'autres, suggérant, en sens inverse, de résoudre le problème de l'insuffisance de la densité administrative en bureaucratisant les échelons subalternes. Est-ce à dire que le système parachevé sous les Song et l'idéologie sur laquelle il s'appuie sont par essence conservateurs ? C'est une quest […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-bureaucratie-gouvernement-economie/#i_86972

CHINOISE (CIVILISATION) - La littérature

  • Écrit par 
  • Paul DEMIÉVILLE, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Yves HERVOUET, 
  • François JULLIEN, 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 45 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les études historiques »  : […] Sous les Song, on voit l'érudition prendre une place de plus en plus considérable dans la production littéraire. C'est de cette époque que datent les premiers recueils d'archéologie ; aux Song remontent également les premiers traités d'histoire de l'art. La critique littéraire, elle aussi, se développe parfois au détriment de la création originale et produit d'innombrables recueils de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-la-litterature/#i_86972

CHINOISES GRANDES ÉDITIONS

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 980 mots

L'un des traits remarquables de l'édition chinoise, pratiquement depuis ses débuts et jusqu'à ce jour, est la publication de vastes collections dont la visée n'est pas commerciale, mais idéologique ou politique : manifestation de piété (religieuse ou culturelle selon les cas), recherche du prestige, volonté de conserver un patrimoine ou de fixer une orthodoxie. Les grandes éditions de textes relig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-editions-chinoises/#i_86972

CHUNQIU [TCH'OUEN-TS'IEOU] ou LIVRE DES ANNALES

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 452 mots

Œuvre classique de la Chine, le Chunqiu (littéralement : « les printemps et les automnes ») est le livre des Annales du pays de Lu (l'actuelle province du Shandong), la patrie de Confucius, pour la période qui s'étend entre ~ 722 et ~ 481. Le texte même n'est qu'une énumération extrêmement dépouillée des principaux événements classés dans un ordre chro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chunqiu-livre-des-annales/#i_86972

DES PRINCIPAUTÉS À L'EMPIRE CHINOIS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 549 mots

Vers — 1050 Début de la dynastie des Zhou dits « occidentaux » parce que la première capitale des Zhou se trouve à proximité de Xi'an dans le Shaanxi, à l'ouest de Luoyang, qui fut leur seconde capitale. — 771 Mise à mort du roi You (règne : — 781-— 771). À quelque 500 kilomètres à l'est de Xi'an, Chengzhou, près de Luoyang, devient la capita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/des-principautes-a-l-empire-chinois-reperes-chronologiques/#i_86972

FUNAN [FOU-NAN] & ZHENLA [TCHEN-LA]

  • Écrit par 
  • Claude JACQUES
  •  • 956 mots
  •  • 2 médias

Noms par lesquels les annalistes chinois désignaient deux royaumes situés dans le sud de l'Indochine. Ces dénominations, largement utilisées par les historiens européens, ont ceci d'embarrassant qu'il est difficile de les interpréter dans le contexte local. Funan serait-il l'adaptation en chinois d'un mot khmer, vnam , qui signifie « montagne » ? Aucune explication acceptable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/funan-et-zhenla/#i_86972

HUANG ZONGXI [HOUANG TSONG-HI] (1610-1695)

  • Écrit par 
  • Lucie RAULT
  •  • 345 mots

Originaire de Yuyao (Zhejiang), Huang Zongxi (ou Huang Lizhou), dit Nanlei, est l'un des plus éminents lettrés du début des Qing. Après avoir obtenu son titre de licencié, il séjourne deux années à Pékin où il s'initie aux problèmes et aux intrigues politiques de l'époque. En 1630, révolté par l'injuste exécution de son père, il devient à Nankin membre du groupe politico-littéraire Fushe (Société […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huang-zongxi-houang-tsong-hi/#i_86972

OUYANG XIU [NGEOU-YANG SIEOU] (1007-1072)

  • Écrit par 
  • Donald HOLZMAN
  •  • 1 203 mots

Dans le chapitre « Un historiographe rigoureux »  : […] Pendant ses périodes de retraite, Ouyang Xiu s'est livré à des études fructueuses. Son œuvre complète, compilée par son fils cadet Ouyang Fei et son disciple Su Shi (1037-1101), comporte cent cinquante-trois volumes ( juan ). La simple énumération de ses réussites est éloquente. Son recueil de plus de quatre cents inscriptions datant des deux millénaires de l'histoire chinois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouyang-xiu-ngeou-yang-sieou/#i_86972

SAN GUO ZHI YANYI

  • Écrit par 
  • André LEVY
  •  • 1 888 mots

Le San Guo zhi yanyi ou Amplification de la chronique des Trois Royaumes , élabore une matière traversée dès l'origine par un souffle épique. Il mérite la première place, celle que revendique l'œuvre du xiv e siècle parachevée au xvii e siècle, sans p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/san-guo-zhi-yanyi/#i_86972

SHU JING [CHOU KING]

  • Écrit par 
  • Donald HOLZMAN
  •  • 812 mots

Le Shu jing est, avec le Yi jing et le Shi jing , un des trois plus anciens livres canoniques chinois. Le mot shu signifie écrire, écrit, document, et se référait à l'origine aux notations faites par les scribes de la cour des paroles royales. Des milliers de ces « écrits » ont dû être en circulation dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shu-jing-chou-king/#i_86972

SIMA GUANG [SSEU-MA KOUANG] (1019-1086)

  • Écrit par 
  • Maxime KALTENMARK
  •  • 188 mots

Un des grands lettrés de l'époque Song, historien et homme politique, contemporain de Wang Anshi, dont il fut un des ardents adversaires. Sima Guang a déjà une longue carrière administrative derrière lui quand son opposition à la politique de Wang l'écarte du gouvernement (1070). À la mort de l'empereur Shenzong, il supprime la plupart des réformes, ou « lois nouvelles », durant une brève période […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sima-guang-sseu-ma-kouang/#i_86972

SIMA QIAN [SSEU-MA TS'IEN] (env. 145-env. 87 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Pierre RYCKMANS
  •  • 1 706 mots

En Chine, l'histoire joue le rôle qui, dans les autres civilisations, est normalement dévolu à la mythologie ou à la religion : c'est à elle que l'on demande une explication totale du monde, une définition du destin de la collectivité, un jugement de valeur sur la condition humaine. En Sima Qian, la civilisationchinoise se trouva un historien capable d'assumer de façon magistrale cette mission m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sima-qian-sseu-ma-ts-ien/#i_86972

WANG FUZHI [WANG FOU-TCHE] (1619-1692)

  • Écrit par 
  • Michel CARTIER
  •  • 307 mots

Comme son aîné Gu Yanwu avec lequel il présente de nombreux points communs, Wang Fuzhi (ou Wang Chuanshan) naît dans une famille lettrée de la Chine méridionale et montre une grande précocité dans les études. Reçu à vingt-trois ans à l'examen provincial, il voit ses chances de carrière compromises par la chute des Ming en 1644. Il lie pendant six ans son sort aux partisans de la dynastie déchue qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wang-fuzhi-wang-fou-tche/#i_86972

WANG GUOWEI [WANG KOUO-WEI] (1877-1927)

  • Écrit par 
  • CHI-Yu WU
  •  • 337 mots

Né à Haining dans le Zhejiang, Wang Guowei est recueilli, dès 1898, à Shanghai par Luo Zhenyu (1866-1940), un monarchiste fervent. Après avoir appris le japonais et l'anglais, il va à Tōkyō pour y entreprendre des études scientifiques. Il revient à Shanghai un an après. Ce sont alors la philosophie allemande et la littérature chinoise qui l'occupent. En 1911, quand la Chine devient la première rép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wang-guowei-wang-kouo-wei/#i_86972

ZHANG XUECHENG [TCHANG HIUE-TCH'ENG] (1738-1801)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 582 mots

L'ère Qianlong (1736-1796) se caractérise notamment, pour ce qui est de la pensée, par un mouvement de critique de l'orthodoxie confucianiste qui s'exerça surtout dans le domaine philologique, dans l'étude textuelle de l'ensemble des livres « classiques », du Canon ( Jing ) qui est la bible du confucianisme ; mais, chez les plus fortes têtes, cette critique prit un tour philo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhang-xuecheng-tchang-hiue-tch-eng/#i_86972

ZUOZHUAN [TSO-TCHOUAN]

  • Écrit par 
  • Donald HOLZMAN
  •  • 517 mots

Le Zuozhuan , appelé aussi Zuoshi zhuan , est un des treize livres du canon confucianiste. Comme le Gongyang zhuan et le Guliang zhuan , il se présente sous la forme d'un commentaire du Chunqiu , la chronique de l'État de Lu, attribuée à Confucius, qui décrit les événements survenus dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zuozhuan-tso-tchouan/#i_86972