HISTORICISME, art

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Altes Museum, Berlin, rotonde

Altes Museum, Berlin, rotonde
Crédits : Bildarchiv Steffens, Bridgeman Images

photographie

Altes Museum, Berlin

Altes Museum, Berlin
Crédits : Bildarchiv Steffens, Bridgeman Images

photographie

Chambre des lords, Londres

Chambre des lords, Londres
Crédits : John Bethell/ Bridgeman Images

photographie

Sacré-Cœur de Montmartre, Paris, les coupoles

Sacré-Cœur de Montmartre, Paris, les coupoles
Crédits : Doug Armand/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Remplois, renaissances, renouveaux

Pour se limiter au champ de production occidental, on observera que le remploi, sous l'espèce la plus matérielle, d'éléments constructifs ou décoratifs prélevés sur des monuments ou sur des ruines antiques a été de pratique courante dès les débuts de l'ère chrétienne : l'architecture paléo-chrétienne offre de nombreux exemples d'insertion de supports, chapiteaux et marbres romains – transportés souvent à grands frais et sur de très longues distances – dans des structures fort différentes de celles auxquelles ils ressortissaient à l'origine. Associée à l'arc, à la voûte, la colonne, de fabrication ancienne ou nouvelle, emprunte de son antiquité, réelle ou symbolique, sinon de son incongruité formelle ou tectonique, une valeur, un relief iconographique dont l'art roman lui-même, pour ne rien dire du gothique à ses débuts, aura tiré un parti systématique. Mais la référence au passé monumental, liée à la présence sur le sol européen ou maghrébin d'innombrables constructions antiques, n'aura pas été seulement ponctuelle : le projet carolingien comportait, dans son principe, un retour à des structures classiques, à des types impériaux, qui prenait figure explicite de renouveau (renovatio), tandis que telle façade (Saint-Trophime d'Arles), telle ordonnance à pilastres (cathédrale d'Autun) manifeste l'emprise acceptée des modèles, sinon des traditions romaines, sur l'architecture romane à son apogée. Il n'en faudra pas moins attendre le Quattrocento, comme l'a montré Erwin Panofsky, pour que l'Antiquité classique cesse d'apparaître comme une réserve toujours disponible de formes et d'éléments architectoniques ou décoratifs et soit considérée dans une perspective réellement historique, comme un système ayant sa cohérence, obéissant à son ordre propre, un ordre perdu que la Renaissance se proposera de ressusciter, de réinventer à partir des fragments qui en étaient conservés.

La fortune des ordres classiques au xvie et [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  HISTORICISME, art  » est également traité dans :

BALLU THÉODORE (1817-1885)

  • Écrit par 
  • Annie JACQUES
  •  • 92 mots

Après le Grand Prix de Rome et un séjour en Italie et en Grèce, Ballu fait une carrière architecturale qui se déroule essentiellement dans l'administration municipale parisienne. Il achève dans le goût gothique l'église Sainte-Clotilde (1853), puis réalise, dans un style plus éclectique, l'église de la Trinité (1862). Son travail le plus important est la reconstruction dans le style Renaissance, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-ballu/#i_16128

BOFILL RICARDO (1939- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 871 mots
  •  • 2 médias

L'architecte catalan Ricardo Bofill, né en 1939 à Barcelone, construit dès le début des années 1960 des édifices remarqués. Il travaille d'abord dans la veine organique, foisonnante, attentive aux effets de matières qui est celle de l'école de Barcelone. En 1963, il crée le Taller de arquitectura , atelier pluridisciplinaire qui connaît une grande notoriété grâce à son invent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ricardo-bofill/#i_16128

BURGES WILLIAM (1827-1881)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 140 mots

Architecte britannique, William Burges a contribué à l'affirmation du néo-gothique, d'inspiration esthétique plus que religieuse, aussi bien dans ses constructions que dans les arts appliqués (il publie en 1865 Art as applied to Industry ). Ses dessins austères, parfois empreints de fantaisie formelle, influencent les artistes de la fin du siècle. Pour ses massives forteresse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-burges/#i_16128

CUYPERS PETRUS JOSEPH HUBERTUS (1827-1921)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 87 mots

Architecte néerlandais, Cuypers met au point un art néo-gothique nourri de la tradition flamande, marqué par l'œuvre de Viollet-le-Duc. Il édifie (ou restaure) de nombreuses églises (à Eindhoven, à Groningue, cathédrale de Breda) et crée le château-fort De Haar (1890) où il invente un univers de chevalerie idéal. Ses réalisations majeures tentent de créer une architecture nationale, monumentale et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrus-joseph-hubertus-cuypers/#i_16128

DUBAN FÉLIX (1798-1870)

  • Écrit par 
  • Sylvain BELLENGER
  •  • 1 230 mots

La Sainte-Chapelle, le Louvre ou l'école des Beaux-Arts suffiraient à eux seuls pour assurer gloire et immortalité à Félix Duban. Dans le grand mouvement de restauration monumentale du xix e  siècle, Eugène Emmanuel Viollet-le-Duc attache son nom à l'art médiéval gothique, et Duban, son aîné de seize ans, est indissolublement lié à la Renaissance. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-duban/#i_16128

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Entre Rome et Las Vegas : Robert Venturi »  : […] Ancien étudiant de Louis Kahn, Robert Venturi, né en 1925, s'est surtout fait connaître par deux ouvrages Complexity and Contradiction in Architecture (1966) et Learning from Las Vegas (1972) dans lesquels il affirme renoncer à l'architecture héroïque du Mouvement moderne (les « canards ») dont le sens ne serait plus perçu dans le monde contemporain. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_16128

FAUVEAU FÉLICIE DE (1801-1886)

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 002 mots

Longtemps oubliée, le sculpteur Félicie de Fauveau mérite de retrouver aujourd'hui, dans le courant de réhabilitation de la sculpture française du xix e  siècle, la place que ses œuvres, profondément marquées par l'historicisme de l'époque romantique, lui avaient donnée aux yeux de ses contemporains. Première femme sculpteur qui ait vraiment marqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felicie-de-fauveau/#i_16128

FERSTEL HEINRICH VON (1828-1883)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 145 mots

Architecte autrichien, représentatif de l'historicisme, Heinrich von Ferstel a réalisé une partie des bâtiments qui bordent le Ring et donnent sa physionomie à la Vienne de François-Joseph. Inspiré d'abord par le gothique du xiv e  siècle (pour la Votivkirche en 1857) ou le gothique toscan (pour la Bourse), il s'oriente vers les formes de la Renai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-von-ferstel/#i_16128

INDUSTRIELLE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Françoise HAMON
  • , Universalis
  •  • 4 844 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Historicisme et éclectisme »  : […] On associe le plus souvent l'historicisme de l'architecture industrielle au triomphalisme manufacturier de la seconde moitié du xix e  siècle en convoquant comme témoin l'usine Motte-Bossut de Roubaix, le plus fameux « château de l'industrie ». C'est oublier l'antériorité anglaise de l'historicisme. Le palladianisme qui marque toute la production […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-industrielle/#i_16128

LABROUSTE HENRY (1801-1875)

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 520 mots

Architecte français, Henry Labrouste a introduit avec autorité l'emploi du fer et de la fonte dans les édifices les plus nobles. Après de brillantes études au collège Sainte-Barbe, Labrouste est admis à l'École nationale des beaux-arts en 1819. Il suit les cours d'architecture de Le Bas et de Vaudoyer père. Il est successivement lauréat du prix départemental (1823) et du grand prix de Rome (1824). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-labrouste/#i_16128

MASACCIO (1401-env. 1429)

  • Écrit par 
  • Giovanni PREVITALI
  •  • 3 290 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le néo-giottisme et la tradition gothique »  : […] En ce sens, le néo-giottisme de Masaccio se distingue nettement des emprunts que beaucoup de ses contemporains font à des motifs du début du xiv e  siècle : depuis le Maestro del Bambino Vispo jusqu'à Giovanni Toscani, depuis le Maestro della Madonna Straus jusqu'à Paolo Schiavo. Cette tendance à un retour aux sources et à un historicisme précoce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masaccio/#i_16128

MOINE ANTONIN (1796-1849)

  • Écrit par 
  • Jean-Loup CHAMPION
  •  • 952 mots

Dans Choses vues , Victor Hugo décrivit en mars 1849, le suicide à Paris du sculpteur Antonin Moine : « ...Le coup de pistolet avait emporté presque toute la tête. Le sang ruisselait sur le carreau ; il y avait de la cervelle sur les murs et sur les meubles. C'est ainsi que mourut, marqué par la fatalité, comme Jean Goujon son maître, Antonin Moine, nom qui désormais rappelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonin-moine/#i_16128

NÉO-CLASSICISME, arts

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 8 099 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Engagement et idéal : la culture néo-classique »  : […] De nombreux auteurs s'interrogent donc aujourd'hui sur la portée de la notion de néo-classicisme. L'enrichissement considérable des données descriptives et analytiques du style, qui permet de ne plus confondre les « styles historiques » (historicisme) du xix e  siècle et le « retour à l'antique » du xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-classicisme-arts/#i_16128

RICHARDSON HENRY HOBSON (1838-1886)

  • Écrit par 
  • Yves BRUAND
  •  • 374 mots

Architecte américain, souvent considéré comme l'un des fondateurs de l'école de Chicago, bien qu'il se soit fixé à New York, puis à Brookline (Massachusetts) et qu'il ait surtout construit à Boston. Diplômé de Harvard (1858), il se rend à Paris, entre à l'École des beaux-arts dans l'atelier d'André puis travaille dans l'agence de Labrouste. Il obtient un succès considérable après son retour aux Ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-hobson-richardson/#i_16128

ROCOCO

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • François H. DOWLEY, 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 21 053 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La France »  : […] On désigne par le terme de rococo le courant qui domine la sculpture française de la dernière période du style de Versailles à la veille de la Révolution, où il finit, à l'issue d'un long conflit, par céder la place au néo-classicisme et à l'historicisme. À la différence de la peinture, marquée par la brutale irruption de la manière de Watteau, l'évolution en sculpture s'effectue de façon progres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rococo/#i_16128

SEMPER GOTTFRIED (1803-1879)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 657 mots
  •  • 1 média

Architecte allemand, Semper est, avec Schinkel, l'un des plus importants représentants de l'historicisme romantique allemand, mais aussi l'un des tout premiers fonctionnalistes, et un grand théoricien de l'architecture. Né à Hambourg, formé à Munich et à Paris, ayant voyagé en Italie et en Grèce (il écrit sur la polychromie dans l'architecture grecque, polychromie qu'il sera l'un des premiers à pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottfried-semper/#i_16128

SOANE sir JOHN (1753-1837)

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 1 244 mots
  •  • 1 média

L'architecte anglais Soane appartient à la catégorie des artistes qui découragent toute tentative de classification. Par sa longue carrière, la diversité de ses sources et la coexistence de tendances divergentes dans l'ensemble de son œuvre, il a déconcerté l'analyse formelle, celle d'Emil Kaufmann par exemple. Ce dernier, tout en stigmatisant les contradictions entre la théorie et la pratique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soane-sir-john/#i_16128

VIOLLET-LE-DUC EUGÈNE EMMANUEL (1814-1879)

  • Écrit par 
  • Martin BRESSANI
  •  • 2 484 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Vézelay et le gothique comme acte constructif »  : […] Le moment décisif de sa carrière survient en 1840. Grâce aux nombreuses relations de la famille, dont l’inspecteur des monuments historiques, l’écrivain Prosper Mérimée, Viollet-le-Duc reçoit, à vingt-six ans, le mandat de rénover l’église abbatiale romane de Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay . L’église tombe en ruine, et Viollet-le-Duc sera amené à en reconstruire de grandes parties. Les défis qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-emmanuel-viollet-le-duc/#i_16128

Voir aussi

Pour citer l’article

Hubert DAMISCH, « HISTORICISME, art », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/historicisme-art/