HISTOLOGIE ANIMALE

APONÉVROTIQUE TISSU

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 271 mots

Tissu conjonctif fibreux constitué de plusieurs plans de fibres collagènes. Celles-ci sont parallèles entre elles dans un plan donné, mais d'un plan à un autre l'orientation des fibres est entrecroisée. Ainsi se constitue une trame jouant un rôle mécanique d'enveloppe souple et élastique. Cette enveloppe existe notamment autour d'organes tels que les muscles, dont les dimensions peuvent changer sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissu-aponevrotique/#i_16149

BICHAT MARIE FRANÇOIS XAVIER (1771-1802)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 310 mots

Après avoir étudié l'anatomie et la chirurgie sous la direction de M. A. Petit, chirurgien en chef à l'hôtel-Dieu de Lyon, Bichat n'obtint pas le titre de docteur en médecine ; il exerça cependant, de 1791 à 1793, les fonctions de chirurgien militaire. Redevenu civil, il se rendit à Paris en 1793 et devint l'élève puis l'assistant du chirurgien et anatomiste P. J. Desault. Après la mort de celui-c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-francois-xavier-bichat/#i_16149

BRÜCKE ERNST WILHELM VON (1819-1892)

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 324 mots

Ayant enseigné l'anatomie à Berlin (1846), sa ville natale, puis à Königsberg (1848) et enfin à Vienne (1849), où il se fixa définitivement, Ernst Wilhelm von Brücke fut un des fondateurs de l'anatomie microscopique (histologie) et de la physiologie, et ses travaux personnels ont porté sur la physiologie des sensations : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-wilhelm-von-brucke/#i_16149

CAJAL SANTIAGO RAMON Y (1852-1934)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 422 mots

Biologiste espagnol, né en 1852 à Petilla (Aragon), mort en 1934 à Madrid, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1906 pour ses travaux sur l'organisation du système nerveux. Il partage ce prix avec l'Italien Camillo Golgi. Diplômé de médecine puis professeur auxiliaire d'anatomie à l'université de Saragosse (1873-1875), Cajal est promu successivement professeur en titre à Valence (1883), profes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cajal-ramon-y/#i_16149

CARTILAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 395 mots

Tissu de soutien d'origine mésenchymateuse dont la différenciation dépend étroitement de la mise en jeu de facteurs mécaniques (pressions et frottements), le cartilage comprend des cellules appelées chondrocytes, de forme arrondie. Leur multiplication par mitose correspond à la croissance interstitielle du tissu. Les chondrocytes, dont la dimension est de 25 μm environ, ont un noyau arrondi centra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartilage/#i_16149

CERVELET

  • Écrit par 
  • Jean MASSION
  •  • 7 741 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Structures »  : […] L' élément principal du cortex cérébelleux est la cellule de Purkinje . De forme ovoïde, elle possède un ou deux dendrites qui se dirigent vers la surface en se ramifiant abondamment dans un seul plan, perpendiculaire au grand axe du lobule. L'ensemble constitue l'arbre dendritique de la cellule de Purkinje . L'axone se dirige vers le noyau cérébelleux correspondant et aband […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cervelet/#i_16149

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 514 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure et propriétés des vaisseaux »  : […] Les parois vasculaires comportent généralement trois couches de tissus. De l'intérieur vers l'extérieur, on y trouve : un endothélium constitué d'une seule couche de cellules aplaties ; une media comportant des fibres élastiques (élastine) et du tissu musculaire lisse ; une adventice externe conjonctive contenant des fibres de collagène. L'élastine des vertébrés (ou les substances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-les-systemes-circulatoires-des-animaux/#i_16149

CONJONCTIF TISSU

  • Écrit par 
  • Albert POLICARD
  •  • 3 015 mots

Entre les divers organes d'un animal se trouvent des matériaux organiques, les substances conjonctives. Ce sont soit des lamelles, soit des fibres ou des substances homogènes plus ou moins visqueuses. Bichat (1772-1802) en décrivit le premier les caractères macroscopiques. Plus tard, avec les microscopes optiquement satisfaisants, on put voir que ces sortes de « tissus conjonctifs » étaient const […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissu-conjonctif/#i_16149

COUTEAUX RENÉ (1909-1999)

  • Écrit par 
  • Jacques TAXI
  •  • 1 099 mots

Né à Saint-Amand-les-Eaux (Nord), René Couteaux mena de front ses études de médecine et de sciences naturelles aux facultés de Lille, puis de Paris (1928-1933). Ayant toujours eu pour objectif la recherche scientifique, il entra dès 1932 au laboratoire de biologie expérimentale de la Sorbonne, dirigé par E. Rabaud. Très vite, il décida de se consacrer à l'étude de la zone de connexion entre la te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-couteaux/#i_16149

EHRLICH PAUL (1854-1915)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 682 mots
  •  • 1 média

Savant allemand , prix Nobel de médecine (1908), qui a largement contribué à la naissance ou au développement de nombreuses disciplines biologiques telles que l'hématologie, l'immunologie, la chimiothérapie, la pharmacologie et la cancérologie. Né en Silésie, neveu d'un fabricant de matières colorantes, Paul Ehrlich mène des études médicales à Breslau, à Strasbourg, à Leipzig et les termine à Bres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-ehrlich/#i_16149

ÉLASTINE

  • Écrit par 
  • William HORNEBECK, 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 1 935 mots
  •  • 2 médias

Un tissu animal élastique est défini comme un tissu riche en élastine , possédant de ce fait des propriétés physiques similaires à celles du caoutchouc. Le ligament large de la nuque des ongulés et leurs cordes vocales, l'aorte et les artères pulmonaires de tous les primates sont considérés comme des tissus élastiques. Les tissus élastiques du cartilage de l'oreille et de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elastine/#i_16149

FIBRES MUSCULAIRE & NERVEUSE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 605 mots
  •  • 3 médias

Malgré leurs surprenantes dimensions (quelques centimètres de longueur pour une fibre musculaire et plusieurs décimètres pour une fibre nerveuse), ces structures filamenteuses, étroites et allongées, ont une constitution cellulaire. Elles renferment un cytoplasme riche en organites (ribosomes, réticulum endoplasmique, mitochondries) délimité par une membrane cytoplasmique. Dans les deux cas, le mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fibres-musculaire-et-nerveuse/#i_16149

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 671 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Anatomie et histologie »  : […] Le foie est un organe thoraco-abdominal : la majeure partie de cette glande est logée sous la très profonde coupole diaphragmatique droite qui le sépare du poumon droit et d'une partie du cœur ; il surplombe (fig. 1) la partie droite des viscères abdominaux, auxquels le relient d'une part des vaisseaux (veine porte et artère hépatique qui lui apportent le sang ; veines sus-hépatiques qui en assur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_16149

GOLGI CAMILLO (1843-1926)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 414 mots

Médecin et cytologiste italien, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1906 (conjointement à l'histologiste espagnol Santiago Ramon y Cajal) pour ses explorations de la structure fine du système nerveux central. Camillo Golgi est né le 7 juillet 1843, à Corteno, en Italie. Alors qu'il exerce comme médecin dans un asile pour incurables à Abbiategrasso (Italie, 1872-1875) et bien qu'il ne dispose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camillo-golgi/#i_16149

HÉMISPHÈRES CÉRÉBRAUX

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER, 
  • Paul LAGET
  •  • 12 320 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Anatomie et histologie »  : […] Sans entrer dans les détails anatomiques, rappelons que chez tous les Vertébrés les hémisphères cérébraux peuvent être assimilés grossièrement à deux cylindres de tissu nerveux, le centre de chacun d'eux étant creusé d'une cavité dénommée ventricule et pleine de liquide céphalo-rachidien. Chez les Vertébrés les plus rudimentaires, les hémisphères cérébraux, s'ils sont déjà liés assez étroitement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemispheres-cerebraux/#i_16149

HISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élodie BOUCHERON, 
  • Dominique CHRIQUI, 
  • Anne GUIVARC'H, 
  • Jacques POIRIER
  •  • 5 320 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Exemples en histologie animale »  : […] Nous nous limiterons à donner quelques exemples pour montrer en quoi l'histologie moléculaire a bouleversé les façons de voir de l'histologie traditionnelle. Désormais, il n'est plus question que d'identifier et de localiser in situ dans toutes les cellules et tissus, normaux ou pathologiques, les molécules du cytosquelette (actine, tubulines, cytokératines, etc.), les molécules d'adhérence (cadhé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histologie/#i_16149

KÉRATINE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 617 mots

Caractéristique des téguments, la kératine est une scléroprotéine largement représentée dans le règne animal, surtout chez les vertébrés, remarquable par sa grande insolubilité, sa résistance aux enzymes protéolytiques et par sa haute teneur en cystine. Les structures organiques constituées par la kératine sont, en général, des tissus morts qui conservent peu de traces de leur origine cellulaire ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/keratine/#i_16149

MAMMAIRE GLANDE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 841 mots

Caractéristique des mammifères, la glande mammaire sécrète le lait indispensable à la nutrition des jeunes. Elle se développe à partir de deux crêtes embryonnaires épiblastiques qui s'étendent ventralement de la région axillaire à l'aine. Chez l'homme, cette crête se résorbe ensuite, sauf dans la région pectorale où elle donne naissance à des bourgeons ectodermiques qui se creusent en canaux et en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glande-mammaire/#i_16149

MATRICE INTERCELLULAIRE ou MATRICE EXTRACELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Jacqueline LABAT-ROBERT, 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 2 392 mots
  •  • 6 médias

La matrice intercellulaire est une substance qui se trouve chez les animaux pluricellulaires dans les espaces intercellulaires, et les tissus riches en matrice ont été désignés comme «  tissus conjonctifs ». Cette matrice est composée de quatre familles de macromolécules, les collagènes et l' élastine formant une trame de protéines fibreuses, dont les interstices sont remplis par les protéoglycann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matrice-intercellulaire-matrice-extracellulaire/#i_16149

MÜLLER JOHANNES (1801-1858)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 414 mots

L'un des plus illustres physiologistes allemands du xix e  siècle. Johannes Müller forma les premiers anatomo-pathologistes et physiologistes de l'Allemagne de cette époque : Du Bois-Reymond, Helmholtz, Virchow, Henle, Haeckel, Schwann... Attiré d'abord par la théologie, il s'oriente ensuite vers la médecine, en reçoit les grades à Bonn en 1823 av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-muller/#i_16149

MUSCLES

  • Écrit par 
  • Jean RAIMBAULT, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 12 918 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Histologie et histochimie du muscle strié »  : […] Nos connaissances concernant ce tissu ont progressé récemment grâce aux raffinements apportés à un certain nombre de techniques classiques en biologie. La simple histochimie devenue immunohistochimie a permis d'établir de réelles relations entre biochimie et histologie. La microscopie électronique s'est enrichie en utilisant des marqueurs immunologiques spécifiques des protéines (marqueurs liés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muscles/#i_16149

NERVEUX (SYSTÈME) - Le tissu nerveux

  • Écrit par 
  • Jacques TAXI
  •  • 3 859 mots
  •  • 7 médias

De toutes les cellules formant chez les Vertébrés l'ébauche neurectoblastique du système nerveux (cf.  développement [biologie]), une partie seulement donne des cellules nerveuses proprement dites, ou neurones. Les autres donneront les cellules de la névroglie , satellites des neurones. Il est évident que la définition du neur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-tissu-nerveux/#i_16149

ŒIL HUMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Antoine BERNARD, 
  • Guy OFFRET
  •  • 11 131 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Anatomie et histologie »  : […] L'œil est de faible volume (6,5 cm 3 ) ; il pèse 7 grammes, pour un diamètre de 24 millimètres. Situé dans la face, communiquant avec l'endocrâne, tributaire de six nerfs crâniens parmi les douze qui existent, l'œil avec ses annexes forme un système organique complexe. L'œil est un organe creux dont le développement et la forme sont réglés par la résistance que ses parois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeil-humain/#i_16149

ORGANISATION DISCONTINUE DU TISSU NERVEUX

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 249 mots

Les éléments qui composent le tissu nerveux sont-ils en continuité ou seulement en contiguïté ? La question oppose, à la fin du xix e  siècle, les « réticulistes », partisans d'un tissu nerveux constitué de cellules anastomosées par leurs dendrites et leurs axones en de véritables réseaux continus, et les « neuronistes », pour qui chaque cellule n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-discontinue-du-tissu-nerveux/#i_16149

OS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CAMUS, 
  • Armand de RICQLÈS
  • , Universalis
  •  • 15 852 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Types histologiques »  : […] En général, le tissu osseux diffère, chez le même individu, d'un os à l'autre. Dans un seul os, il diffère encore, à la fois localement et en fonction de l'âge individuel. De plus, le tissu osseux n'est pas le même pour des espèces, des ordres et des classes différents. Pour décrire ces structures nombreuses et tenter éventuellement de comprendre la signification de leur variété, les histologistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/os/#i_16149

PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Jacques MIROUZE, 
  • Éric RENARD, 
  • André RIBET
  •  • 8 620 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Histologie »  : […] Histologiquement, le pancréas exocrine se compose de lobules formés par la juxtaposition d' acini . Ceux-ci sont constitués par une seule couche de cellules glandulaires pyramidales reposant sur une membrane basale. Ces cellules possèdent une base dense basophile ; le sommet renferme des granulations protéiques, les grains zymogènes, qui sont excrétés a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pancreas/#i_16149

PURKINJE JAN EVANGELISTA (1787-1869)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 174 mots

Né à Libochovice, en Bohême, en 1787, le physiologiste, Jan Evangelista Purkinje a enseigné à l'université de Prague avant d'accepter la chaire de physiologie et pathologie à Breslau, en Prusse (1823-1850). Il y créa le premier laboratoire de physiologie. C'est là qu'il devait entreprendre ses nombreux travaux d'histologie grâce à l'utilisation du microtome pour effectuer des coupes dans des tiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-evangelista-purkinje/#i_16149

SCHWANN THEODOR (1810-1882)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 350 mots

Physiologiste allemand qu'on peut considérer comme l'un des fondateurs de l'histologie moderne. On lui doit en effet la définition de la cellule comme unité de base du vivant, tant végétal qu'animal. Après avoir étudié la médecine à Berlin, il assiste le physiologiste Johannes Peter Müller (1834-1838). En 1836, alors qu'il étudie les processus digestifs, Schwann isole une substance responsable d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-schwann/#i_16149

TISSUS ANIMAUX

  • Écrit par 
  • Roger MARTOJA, 
  • Jean RACADOT
  •  • 7 226 mots

Dans le chapitre « Techniques histologiques »  : […] La connaissance des tissus repose essentiellement sur les moyens optiques qui permettent de les examiner et sur un certain nombre de traitements qui leur sont appliqués au préalable. Ces traitements préparatoires, ou techniques histologiques, ont pour effet de rendre possible l'observation microscopique et sont utilisés en vue de l'étude morphologique et fonctionnelle des éléments du tissu, ce qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-animaux/#i_16149

VAISSEAUX SANGUINS ET LYMPHATIQUES

  • Écrit par 
  • Claude ELBAZ, 
  • Didier REINHAREZ
  •  • 14 781 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histologie »  : […] La paroi veineuse est composée de trois couches concentriques, soit, en allant de l'intérieur vers l'extérieur du vaisseau : l'intima, la média, l'adventice. La répartition, le nombre, la disposition des fibres lisses varient selon l'adaptation fonctionnelle de la veine à l'organe qu'elle irrigue. La paroi s'épaissit quand la veine doit supporter une forte pression hydrostatique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaisseaux-sanguins-et-lymphatiques/#i_16149


Affichage 

Barrière alvéolo-capillaire

dessin

Barrière alvéolo-capillaire 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Barrière sang-tissu cérébral

dessin

Barrière sang-tissu cérébral 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Composant et constituants du tissu osseux

tableau

Les composants et constituants du tissu osseux 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cortex cérébral (aires 17-18)

dessin

Organisation laminaire du cortex cérébral du singe dans une histologique perpendiculaire à la surface du cortex Les petites taches correspondent aux corps cellulaires des neurones Les différences de taille et de densité de neurones délimitent les diverses couches corticales dans l'aire 17 La... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cortex cérébral : coupe en isocortex homotypique

dessin

Schéma d'une coupe d'isocortex homotypique vu au microscope et montrant en A les corps cellulaires des neurones et en B la disposition des prolongements de certains d'entre eux après imprégnation métallique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Coupe transversale de peau vue au microscope

photographie

Après coloration, l'épiderme apparaît en rouge sur un derme bleuté 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Fibres myélinisées

photographie

Fibres myélinisées (enveloppées de manchons isolants) au niveau d'un nerf 

Crédits : R. Boardman, Getty Images

Afficher

Hépatocyte

dessin

L'hépatocyte et ses fonctions métaboliques 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ordres de structure du tissu osseux

tableau

Les «ordres de structure» du tissu osseux (d'après Petersen, 1930) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Peau : structure

dessin

Structure d'une peau : l'épiderme représente 0,5 % de l'épaisseur totale de la peau et la fleur 025 % de l'épaisseur du derme 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rétine (vue en coupe)

dessin

Schéma d'une coupe transversale de rétine de primate (épaisseur 0,5 mm environ) Les différents types de neurones (cônes, bâtonnets, cellules bipolaires, horizontales, amacrines, ganglionnaires) sont répartis dans des couches cellulaires et synaptiques Le haut de la figure correspond à la... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rudolf Virchow

photographie

Spécialiste de l'histologie pathologique, l'Allemand Rudolf Virchow (1821-1902) contribua à l'édification de la théorie cellulaire moderne Il est debout à gauche, en compagnie de ses collègues Killiker, Scherer, Kinvisch et Linecker, en 1860 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Tissu hépatique

dessin

Le tissu hépatique 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Barrière alvéolo-capillaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Barrière sang-tissu cérébral
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Composant et constituants du tissu osseux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Cortex cérébral (aires 17-18)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cortex cérébral : coupe en isocortex homotypique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Coupe transversale de peau vue au microscope
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Fibres myélinisées
Crédits : R. Boardman, Getty Images

photographie

Hépatocyte
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ordres de structure du tissu osseux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Peau : structure
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Rétine (vue en coupe)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Rudolf Virchow
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Tissu hépatique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin