HISTOIRE SOCIALE

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire sociale

  • Écrit par 
  • Vincent VIET
  •  • 3 566 mots

Retracer en quelques lignes l'évolution récente de l'histoire sociale n'est pas chose aisée compte tenu de la complexité d'un domaine dont la définition et les approches évoluent en permanence. Comment tenir compte à la fois de la production hexagonale et des innombrables travaux étrangers sur la société française ? Quels périmètre et cadre chronologique donner à l'histoire sociale quand les histo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-domaines-et-champs-histoire-sociale/#i_81245

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 146 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Agriculture et colonisation »  : […] Presque toute la population vivait encore, au xii e  siècle, de l'agriculture ; et les paysans menaient une vie très rude. Leur régime alimentaire était peu varié, même en l'absence de toute famine ou disette : du pain de seigle, peu de viande, du poisson, quelques fruits, plus souvent des baies sauvages, de l'eau plus couramment que de la bière, le vin n'apparaissant que rarement, en des secteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_81245

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne du XVIe et du XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 6 499 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La révolte des paysans »  : […] Si le message de Luther ne peut laisser indifférents les paysans misérables, leur révolte a des origines bien antérieures à la crise religieuse. Les premiers griefs des paysans ne visent que l'excès des corvées, les usurpations des communaux, les abus de la juridiction seigneuriale. Au début de 1525, le mouvement prend un caractère religieux, sous l'influence de prédicateurs zwingliens, dans le S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-du-xvie-et-du-xviie-s/#i_81245

ANNALES ÉCOLE DES

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 3 319 mots

Dans le chapitre « Économies, sociétés, civilisations »  : […] Pour Braudel et pour les historiens de sa génération, la clé de la compréhension demeure cependant l'économie. Camille-Ernest Labrousse, l'autre figure qui s'impose au lendemain de la guerre propose, lui aussi, dans le sillage des travaux de sociologie économique de Simiand, un modèle interprétatif global mais notablement différent car plus sensible à l'analyse des crises économiques et à leur a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-des-annales/#i_81245

ANTHROPOLOGIE DU PATRIMOINE

  • Écrit par 
  • Cyril ISNART
  •  • 4 694 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les orientations de l’anthropologie du patrimoine »  : […] Il y aurait ainsi deux objets complémentaires en anthropologie du patrimoine : la mise en patrimoine et les usages sociaux de celui-ci. Ces deux processus se superposent et se croisent souvent, et ils permettent de questionner, en plus du patrimoine lui-même, son histoire sociale, ses transformations, ses acteurs, ses contextes et ses usages variables. Il découle de ces approches trois grandes or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-du-patrimoine/#i_81245

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Archéologie du temps présent

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 856 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De l'archéologie industrielle à l'archéologie des poubelles »  : […] Continuant à descendre le fil du temps, l'archéologie s'est aussi intéressée aux vestiges industriels des xix e et xx e  siècles. Cette « archéologie industrielle », en fouillant les restes de bâtiments et les déchets de production, a apporté des éléments fondamentaux en histoire des techniques, qui ne figuraient pas dans les seules archives écrites. Elle s'est intéressée aux bâtiments industriel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-archeologie-et-societe-archeologie-du-temps-present/#i_81245

ARIÈS PHILIPPE (1914-1984)

  • Écrit par 
  • Hervé KEMPF
  •  • 1 309 mots

Philippe Ariès naît le 21 juillet 1914 à Blois (Loir-et-Cher). Ce lieu de naissance n'est qu'une étape dans la carrière de son père, ingénieur en électricité, qui va le conduire à Paris à partir de 1920. Mais le berceau de la famille est ailleurs : au xviii e siècle, les ancêtres ont émigré du Comminges vers la Martinique, avec Bordeaux pour port d'attache. Peu avant 1900, les parents de Philippe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-aries/#i_81245

ARON JEAN-PAUL (1925-1988)

  • Écrit par 
  • Jean BORIE
  •  • 839 mots

Né avec une vocation « littéraire » dans une famille de médecins et de biologistes, Jean-Paul Aron ne réagit pas à la manière de Flaubert – que pourtant il admirait beaucoup. Au contraire, après avoir réussi à l'agrégation de philosophie en 1953, il songe immédiatement à une thèse sur la naissance de la biologie en France, à l'orée du xix e  siècle. Pour s'y préparer, il reprend des études de scie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-paul-aron/#i_81245

BALL JOHN (mort en 1381)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 296 mots

La plupart des chroniques, dont celle de Froissart, présentent John Ball comme l'un des grands responsables du soulèvement des paysans et des artisans en Angleterre en 1381. Peut-être, disciple de John Wyclif, aurait-il été l'un des pauvres prêtres vagabonds répandant la parole du maître, mais en mettant l'accent sur ses formules les plus révolutionnaires : la négation du devoir d'obéissance enver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-ball/#i_81245

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La révolution industrielle »  : […] Sur le plan économique, la Belgique avait entre-temps connu une véritable révolution. Certes l'agriculture demeura jusqu'aux environs de 1880 le principal secteur économique, mais la construction du réseau ferré, commencée en 1834, permit une rapide croissance des industries houillère et métallurgique wallonnes. Banques et assurances prirent un puissant essor (création de la Banque nationale, du C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_81245

BERQUE JACQUES (1910-1995)

  • Écrit par 
  • Jean DUVIGNAUD
  •  • 894 mots

Né en Algérie, où son père, d'origine landaise, est administrateur civil ( hâken , en arabe dialectal), Jacques Berque est élevé à Frenda, petite ville de la vallée de l'oued al-Taht, au contact des Hautes Plaines. Après le lycée d'Alger, il entreprend des études hellénistes à Paris, où il se sent étranger. Il s'irrite de l'académisme universitaire d'alors et garde seulement le souvenir de Louis G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-berque/#i_81245

BLEU. HISTOIRE D'UNE COULEUR (M. Pastoureau)

  • Écrit par 
  • Patrick BOUCHERON
  •  • 978 mots

Spécialiste reconnu de l'héraldique médiévale, Michel Pastoureau est un historien atypique, qui se plaît à réinvestir des domaines de recherches traditionnellement rabaissés au rang de « sciences auxiliaires », pour les transformer en laboratoires de l'anthropologie historique. Sous sa plume alerte, l'histoire des sceaux, celle du cochon médiéval ou des tissus rayés sont autant d'étapes dans un m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bleu-histoire-d-une-couleur/#i_81245

BOUCHERON PATRICK (1965- )

  • Écrit par 
  • Yann LIGNEREUX
  •  • 1 228 mots
  •  • 1 média

L’historien Patrick Boucheron construit une œuvre dont les rythmes et les saillants épousent les évolutions de sa discipline comme les temps et les troubles de son époque. Portant sur le Moyen Âge, principalement celui des cités et des pouvoirs italiens entre le xiii e et le xv e  siècle, ses recherches dépassent ce cadre tant chronologique que spatial pour s’inscrire pleinement dans les interrog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrick-boucheron/#i_81245

BOURGEOISIE

  • Écrit par 
  • Pierre SALY
  •  • 1 980 mots

Le terme « bourgeoisie » apparaît en français au xiii e  siècle. Il désigne alors, essentiellement dans des bourgades et des villes, ceux de leurs habitants qui sont soustraits au régime juridique régissant ordinairement les rapports entre seigneurs et paysans. Pendant les siècles suivants, le terme en vint à désigner les membres d'un ensemble de catégories sociales constitué de marchands et ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourgeoisie/#i_81245

CAMPORESI PIERO (1926-1997)

  • Écrit par 
  • Elide CASALI
  •  • 702 mots

Professeur de langue et de littérature italienne à l'université de Bologne de 1969 à 1996, Piero Camporesi, né à Forli en 1926 et mort à Bologne en 1997, a commencé ses recherches scientifiques en faisant connaître au public dans les années 1960 les œuvres du critique littéraire Ludovico di Breme ( Il Romitorio di sant'Ida , 1961 ; Lettere , 1966) et du dramaturge et poète Vittorio Alfieri ( Estra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-camporesi/#i_81245

CATHOLICISME LIBÉRAL ET CATHOLICISME SOCIAL

  • Écrit par 
  • René RÉMOND
  •  • 7 261 mots

Dans le chapitre « Refus du socialisme »  : […] Le refus de se résigner au désordre social et le procès du libéralisme ont engendré diverses orientations. À la même époque, le socialisme aussi procède de ces mêmes refus. L'opposition aux écoles socialistes n'a pas moins contribué à constituer le catholicisme social que sa critique du libéralisme. Il ne pouvait évidemment que rejeter le marxisme du fait de son postulat matérialiste, de son acce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-liberal-et-catholicisme-social/#i_81245

CHARTIER ROGER (1945- )

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 2 107 mots

Président du conseil scientifique de la Bibliothèque nationale de France ; puis de l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques, Directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, professeur au Collège de France à partir de 2007, les fonctions et les honneurs qui distinguent Roger Chartier couronnent à la fois une carrière et une discipline. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-chartier/#i_81245

CHÔMAGE - Sociologie du chômage

  • Écrit par 
  • Didier DEMAZIÈRE
  •  • 2 468 mots

Dans le chapitre « Une construction historique et institutionnelle »  : […] Si la pertinence de la notion de chômage est en question aujourd'hui, c'est bien qu'elle ne désigne pas une réalité objective, aux contours indiscutables. Le chômage est le résultat d'une construction sociale et historique, aboutissant à ce que certaines situations soient vues comme du chômage et d'autres non, comptées pour du chômage et d'autres non. À la fin du xix e  siècle, le verbe chômer av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chomage-sociologie-du-chomage/#i_81245

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Crise et conflit »  : […] Quelle que soit la définition retenue, ce qui importe ici, c'est que chaque instance peut entrer en conflit avec les autres, parce que chacune constitue un système, donc possède une inertie propre. Ce type de conflit est d'une tout autre nature que les conflits de classes. Dans l' histoire sociale, il faut nettement distinguer, à l'intérieur de la société capitaliste, deux types de contradictions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conflits-sociaux/#i_81245

CONFRÉRIES DE MÉTIER

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 393 mots

Groupements constitués à la fin du Moyen Âge ( xiv e et xv e siècle en général) dans le cadre des diverses manifestations de la solidarité entre égaux qui tendait à remplacer les liens de protection caractéristiques de l'époque féodale. Les confréries organisaient la vie religieuse des membres d'un métier (corporation, guilde, métier juré, mais aussi métier libre) et assuraient en particulier au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confreries-de-metier/#i_81245

CONSOMMATION - Critiques de la consommation

  • Écrit par 
  • Louis PINTO
  •  • 2 357 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ordre injuste »  : […] La notion abstraite de consommation s'est développée à partir du xviii e  siècle. Jusqu'alors, les biens pouvaient être répartis selon l'échelle des « conditions » entre deux pôles socialement marqués : celui de la « dépense », de la « gloire » pour les grands ; celui de la simple nécessité pour les pauvres. Dans des sociétés fondées sur le statut et la naissance, la production et la circulation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-critiques-de-la-consommation/#i_81245

CRÉATION DE L'HÔPITAL GÉNÉRAL

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 191 mots

L'édit du 27 avril 1656 réunit sous une administration commune – l'Hôpital général – plusieurs établissements hospitaliers de Paris. Ce qui avait déjà été réalisé à Lyon en 1614 a été entrepris dans la capitale « pour empêcher la mendicité et l'oisiveté, comme source de tous les désordres ». L'idée de séparer de la société les pauvres et les marginaux est alors au principe d'une politique officiel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creation-de-l-hopital-general/#i_81245

DÉMOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Hervé LE BRAS
  •  • 8 952 mots

Dans le chapitre « Famille et mariage »  : […] La crainte de l'explosion démographique et l'activité des organisations qui propageaient le contrôle des naissances ont favorisé de nombreuses recherches sur la fécondité. On a distingué et mesuré les déterminants immédiats tels que l'âge au début de l'union, la fécondabilité, ou probabilité d'une femme de concevoir au cours d'un cycle en fonction de son âge, la stérilité définitive, le temps de r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/demographie/#i_81245

DÉMOGRAPHIE HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques DUPÂQUIER, 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 3 188 mots

Dans le chapitre « L'impact sur l'histoire »  : […] Depuis le début du xx e  siècle, certains historiens s'efforçaient d'introduire les mathématiques dans l'objet de leurs études. Sans prétendre faire de l'histoire une science exacte, ils s'attachaient à tout ce qui est mesurable (production, prix, etc.) et cherchaient à relier ces paramètres par des équations, à l'imitation de ce qui se fait en économie politique. Toutefois, ils n'avaient jamais r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/demographie-historique/#i_81245

ÉCOMUSÉES INDUSTRIELS

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON
  •  • 2 505 mots

Dans le chapitre « Le musée hors de ses murs »  : […] Il est aujourd'hui admis que la façon la plus valable de rendre compte de notre héritage technique et industriel est d'en sauvegarder in situ les traces matérielles ou l'aspect encore reconnaissable. Ainsi, les volumes architecturaux et les surfaces utilisés, la disposition non aléatoire des bâtiments, l'implantation et le mode d'insertion de l'usine dans son environnement, les équipements périph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecomusees-industriels/#i_81245

ÉDUCATION - L'histoire de l'éducation

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 2 410 mots

Dans le chapitre « L'histoire de l'éducation antique et médiévale »  : […] Il n'est pas question de diminuer le mérite de cette histoire « militante » et on ne lui fera même pas grief d'avoir été doctrinaire. Elle est riche de notations érudites et permet des rapprochements très éclairants pour les débats qui ont marqué de leurs enjeux les cent dernières années. Mais elle n'a pas peu contribué – en particulier sous la plume des grands propagandistes de l'éducation modern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/education-l-histoire-de-l-education/#i_81245

STONEWALL ÉMEUTE DE (27 juin 1969)

  • Écrit par 
  • Christian HERMANSEN
  •  • 206 mots

La nuit du 27 juin 1969 marque symboliquement pour les États-Unis et l'Europe occidentale la naissance des mouvements de revendication homosexuels contemporains. À l'époque, la législation puritaine interdit le travestissement et la danse entre hommes. Situé dans Christopher Street, à New York, le Stonewall Inn est un des seuls bars à clientèle homosexuelle de la ville, toléré par la police contr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emeute-de-stonewall/#i_81245

ENFANCE (Les connaissances) - Approche historique de l'enfance

  • Écrit par 
  • Marie-France MOREL
  •  • 5 886 mots

Dans le chapitre « L'histoire sociale »  : […] Dans ses développements les plus récents, l'histoire sociale, combinée avec l'étude démographique des grandes villes, a bien mis en valeur deux phénomènes massifs qui excluent de leur famille un grand nombre d'enfants : la mise en nourrice et l'abandon. La mise en nourrice existe depuis l'Antiquité, mais elle a longtemps été le fait exclusif des familles du haut de l'échelle sociale. Au xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-approche-historique-de-l-enfance/#i_81245

L'ENFANT ET LA VIE FAMILIALE SOUS L'ANCIEN RÉGIME, Philippe Ariès - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 206 mots

Avec cet ouvrage paru en 1960, Philippe Ariès (1914-1984) poursuit de façon novatrice un programme de recherches qui, initié dès 1948 avec son Histoire des populations , s'achèvera sur les monumentaux travaux consacrés à la mort ( Essais sur l'histoire de la mort en Occident du Moyen Âge à nos jours , en 1975 ; L'homme devant la mort , en 1977 ; Images de l'homme devant la mort , en 1983) et à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-enfant-et-la-vie-familiale-sous-l-ancien-regime/#i_81245

ÉVÉNEMENT, histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 372 mots

Dans le chapitre « Résurrection ? »  : […] Cependant, les héritiers de l'histoire des Annales vont redécouvrir l'événement objet d'histoire à partir de leur intérêt pour les structures de la société. Par sa capacité à refléter la totalité d'un système social, l'événement devient un symptôme révélateur ; sous son apparence exceptionnelle, l'historien va chercher la structure du corps social ou « l'ordinaire de la vie ». Ainsi l'événement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evenement-histoire/#i_81245

FAMILLE - Sociologie

  • Écrit par 
  • Rémi LENOIR
  •  • 5 316 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La famille et la naissance de la sociologie »  : […] Les discours sur la famille se multiplient dans la seconde moitié du xix e  siècle, aussi bien dans les domaines scientifiques, religieux, philosophiques, politiques que médicaux. À cet égard, les écrits de Durkheim sont exemplaires. Ils constituent inséparablement des éléments de connaissance de la famille de son temps et une représentation normative de ce qu'elle doit être : apport scientifiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/famille-sociologie/#i_81245

FARGE ARLETTE (1941- )

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 1 188 mots

L'historienne Arlette Farge n'a pas suivi la voie royale de ceux que tout destine à l'Université et à la recherche. Née en 1941 à Charleville, elle a fait des études de droit, couronnées par un D.E.A. d'histoire du droit, puis a bifurqué vers l'histoire : Robert Mandrou dirige sa thèse sur le Vol d'aliments à Paris au XVIII e  siècle (1974). En préparant ce doctorat, elle va découvrir les bas-fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arlette-farge/#i_81245

FEBVRE LUCIEN (1878-1956)

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 2 134 mots
  •  • 1 média

Auteur d’une œuvre considérable, Lucien Febvre a acquis une place centrale dans l’histoire des sciences sociales du xx e  siècle en raison surtout de ses engagements collectifs. Historien moderniste, il s’est engagé dans sa discipline, dans les sciences sociales, dans son temps. Animateur et créateur de revues, il a été un « entrepreneur culturel ». Historien « de plaisir et de désir » , il avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/febvre-lucien-1878-1956/#i_81245

FÉMINISME - Histoire du féminisme

  • Écrit par 
  • Geneviève FRAISSE
  •  • 3 471 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les usages historiques d'un terme »  : […] L'histoire a donné, de préférence, un sens politique au mot « féminisme ». Ce sens s'est imposé par la double référence à Fourier et à Dumas fils, à partir des deux courants théoriques et politiques du xix e  siècle, la pensée utopique, socialiste et marxiste, et la pensée républicaine et démocratique. L'apparition du néologisme « féminisme » coïncide avec l'avènement de la III e  République et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feminisme-histoire-du-feminisme/#i_81245

FERMETURE DES MAISONS CLOSES

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 203 mots

La fermeture des maisons de tolérance, couramment appelées maisons closes, fut réclamée par Marthe Richard, le 13 décembre 1945, au conseil municipal de Paris dont elle était membre. Auréolée du prestige que lui valaient ses activités au cours de la précédente guerre et dans la Résistance, elle avait pris la tête du mouvement abolitionniste, après plusieurs mois d'enquête auprès des pensionnaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fermeture-des-maisons-closes/#i_81245

FÊTE

  • Écrit par 
  • François-André ISAMBERT, 
  • Jean-Pierre MARTINON
  •  • 6 981 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ruptures et renversements »  : […] L' organisation de la fête produit le rassemblement symbolique d'intérêts socialement et imaginairement antagonistes, mimant, dans un espace donné et grâce à une chronologie fixée, un consensus social par lequel chacun accepte comme un présupposé l'entendu dans le malentendu. Communion, différenciation, débordement et normes intériorisées, réglementation minutieuse du cadre de la fête structurent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fete/#i_81245

FOLIE

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 4 743 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Folie, déraison et société »  : […] On distinguera donc en elle, comme le fait Michel Foucault dans son Histoire de la folie à l'âge classique , un double élément. Un élément tragique et un élément critique ou de contestation. Au cours de l'époque moderne, ces deux éléments iront en se séparant toujours davantage. Le premier aura du reste tendance à disparaître ou du moins à s'occulter. Il ne surgira plus qu'épisodiquement, mais ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/folie/#i_81245

FRANCE (Histoire et institutions) - Le temps des révolutions

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 6 922 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  La révolution industrielle »  : […] Tels qu'ils viennent d'être brièvement retracés, les avatars de l'idéal révolutionnaire en France, depuis 1789 jusqu'à 1944, doivent être mis en relation avec d'autres conceptions de la révolution, nées des incroyables mutations que connut alors la société française. Au premier rang de ces mutations, l'ensemble des phénomènes bientôt réunis sous l'appellation de « révolution industrielle » pesa d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-le-temps-des-revolutions/#i_81245

GOUBERT PIERRE (1915-2012)

  • Écrit par 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 826 mots

« Tous ont droit à ce grand effort de sympathie, et si possible d'intelligence, qu'essaie d'être, d'abord, l 'histoire sociale en ses premières tentatives », concluait en 1958 Pierre Goubert dans sa thèse. Avec sa mort, le 16 janvier 2012, l'histoire sociale a perdu un pionnier qui, par sa fréquentation intime des « paysans, ouvriers en laine, artisans drapiers, négociants, chanoines, officiers », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-goubert/#i_81245

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Mémoires et débats

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 4 506 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Débats historiographiques et pistes de recherche »  : […] Comme pour tout événement historique, le questionnement des chercheurs sur la Grande Guerre dépend d'un contexte et évolue donc avec le temps. La génération de l'après-guerre avait largement concentré ses efforts sur le problème des causes et des responsabilités de la guerre, question déterminante pour les relations internationales des années 1920 et 1930, dans le contexte de la remise en cause d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-memoires-et-debats/#i_81245

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Courants et écoles historiques

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 6 859 mots

Dans le chapitre « Les Annales et l'histoire sociale et économique »  : […] Cependant, la Première Guerre mondiale, revitalisant les réactions nationalistes, interrompit momentanément les mouvements de réforme qui se concrétiseront en France avec le lancement, en 1929, des Annales d'histoire économique et sociale par l'historien moderniste, Lucien Febvre (1878-1956), et le médiéviste Marc Bloch (1886-1944), tous deux professeurs à Strasbourg. Revendiquant d'emblée un «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-courants-et-ecoles-historiques/#i_81245

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Sources et méthodes de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 6 218 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Quand compter devient interpréter : des masses au « singulier pluriel » »  : […] Ernest Renan affirmait qu'un nouvel horizon de questions suscite de nouvelles sources et, par conséquent, de nouvelles méthodes. Parmi les mutations de l'histoire au xx e  siècle, la simultanéité de l'évolution des sources et des méthodes et de l'émergence d'une histoire quantitative de l'économie est frappante. Parallèlement aux entreprises étrangères animées par le Comité scientifique internatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-sources-et-methodes-de-l-histoire/#i_81245

HISTOIRE (Histoire et historiens) - L'écriture de l'histoire

  • Écrit par 
  • Christian DELACROIX
  •  • 4 391 mots

Dans le chapitre « De la disqualification à la réhabilitation du récit »  : […] Un cran supplémentaire dans le procès en suspicion mené contre la « forme » et la dimension littéraire de l'histoire est franchi avec les historiens qui, au début du xx e  siècle, promeuvent et pratiquent une histoire sociale des structures défendue comme « histoire-science sociale » contre une histoire-récit dénoncée comme superficiellement descriptive. Les historiens des Annales en France ou de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-l-ecriture-de-l-histoire/#i_81245

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire économique

  • Écrit par 
  • Michel MARGAIRAZ
  •  • 4 547 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'« ère labroussienne » en France »  : […] L'émergence de l'histoire économique en France se produit selon une chronologie différente, plus tardive, et de manière relativement indépendante de l'influence allemande ou anglo-saxonne. Jusqu'aux années 1930, il n'y a pas de véritable école d'histoire économique, mais seulement l'œuvre de quelques historiens économistes comme Émile Levasseur (1828-1911) ou Henri Hauser (1866-1946). On connaît b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-domaines-et-champs-histoire-economique/#i_81245

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire culturelle

  • Écrit par 
  • Pascal ORY
  •  • 2 905 mots

À l'orée du xxi e  siècle, l'histoire culturelle apparaît comme particulièrement en vogue. La formule est d'usage fréquent pour qualifier un champ de recherche : « histoire culturelle » en France, cultural history ou culture history dans les pays anglo-saxons, Kulturgeschichte en Allemagne... On peut la définir comme une modalité d'histoire sociale qui circonscrit son enquête aux phénomènes sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-domaines-et-champs-histoire-culturelle/#i_81245

HISTOIRE GLOBALE

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves SAUNIER
  •  • 5 954 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Partages et convergences »  : […] Entre 1950 et 1970, l’histoire sociale a proposé un déplacement vertical du regard historien : une histoire des groupes sociaux ordinaires plutôt que des élites, une histoire par le bas en matière de catégories sociales. Les approches « globales » entreprennent quant à elles un déplacement horizontal au regard des catégories spatiales. Cette mouvance historiographique est marquée par ce souci rel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-globale/#i_81245

HISTOIRE MONDIALE DE LA FRANCE (dir. P. Boucheron) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Dominique KALIFA
  •  • 1 128 mots

La publication en janvier 2017 de l’ Histoire mondiale de la France constitue un surprenant événement, à la fois éditorial, scientifique et politique. Avec cent mille exemplaires vendus en quelques mois, c’est d’abord un extraordinaire succès public, rare pour un livre d’universitaires, récompensé dès le printemps par le prix Aujourd’hui. L’entreprise, il est vrai, fut rondement menée. Son maître […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-mondiale-de-la-france/#i_81245

HOBSBAWM ERIC J. (1917-2012)

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 1 100 mots
  •  • 1 média

Né au début du « court xx e  siècle » (1914-1991), Eric Hobsbawm aura été l'historien du « long xix e  siècle » (1789-1914), selon ses propres expressions, énoncées dans des ouvrages largement diffusés qui lui ont valu une réputation internationale. Anglais d'Europe centrale, juif, polyglotte cosmopolite, il a traversé le xx e  siècle et parcouru le monde avant de s'éteindre au début du xxi e  si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-j-hobsbawm/#i_81245

HOMOSEXUALITÉ

  • Écrit par 
  • Frédéric MARTEL
  •  • 9 204 mots

Dans le chapitre « Les multiples approches de la question »  : […] Singulière, cette histoire mérite d'être retracée, mais elle englobe tellement d'aspects qu'aucun savoir constitué ne peut prétendre en rendre compte à lui tout seul. Il faut mesurer combien cette histoire, qui reste très largement à écrire, n'est pas, en tout cas, une histoire spécifique. Elle est par nature interdisciplinaire. Elle concerne l'histoire de la vie privée, l'histoire du droit et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homosexualite/#i_81245

LABROUSSE CAMILLE-ERNEST (1895-1988)

  • Écrit par 
  • Michelle PERROT
  •  • 1 185 mots

« Je suis un Bleu de l'Ouest », disait Camille-Ernest Labrousse. Il était né le 16 mars 1895 à Barbezieux, en Charente, d'une famille d'artisans et de commerçants. Ses ancêtres étaient maréchaux-ferrants, et son père, tailleur et marchand de draps ; milieu républicain, radical, laïc, voire franc-maçon, lecteur de Victor Hugo et de Michelet, admirateur de la Révolution française, dont C.-E. Labrous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camille-ernest-labrousse/#i_81245

LACHIVER MARCEL (1934-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 160 mots

Historien français. Petit-fils de paysan, Marcel Lachiver fut d'abord instituteur, puis maître assistant à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne et enfin professeur d'histoire moderne à l'université de Paris-X-Nanterre. Il a écrit de nombreux travaux d'histoire sociale dans la lignée de l'école des Annales . Historien du monde rural, et plus particulièrement des vins et vignerons ( Vins, vign […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-lachiver/#i_81245

LA PEINTURE ET SON PUBLIC À PARIS AU XVIIIe SIÈCLE (T. Crow) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 922 mots

Painters and Public Life in Eighteenth -Century Paris (publié aux éditions Macula, en 2001, sous le titre La Peinture et son public à Paris au XVIII e   siècle ) avait fait quelque bruit dans le milieu de l'histoire de l'art lors de sa parution en 1985 aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Les thèses de Thomas Crow suscitèrent alors bien des discussions, et s'il fut loin de recueillir une approb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-peinture-et-son-public-a-paris-au-xviiie-siecle/#i_81245

LECTURE

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Martine POULAIN
  •  • 10 498 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la lecture intensive à la lecture extensive »  : […] Tandis que l'alphabétisation se développait à travers l'Europe et que le nombre de textes imprimés mis à la disposition du public potentiel ne cessait d'augmenter, le rapport entre le lecteur et l'objet lu subissait une véritable mutation. Jusqu'à la moitié du xvii e  siècle, le liseur non lettré s'était trouvé confronté à des volumes relativement peu nombreux qu'on lisait souvent dans le cercle f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lecture/#i_81245

LEFEBVRE GEORGES (1874-1959)

  • Écrit par 
  • Guillaume MAZEAU
  •  • 1 291 mots

Dans le chapitre « Le primat de l’histoire économique et sociale »  : […] Georges Lefebvre naît le 7 août 1874 à Lille dans une famille modeste et mourra le 28 août 1959 à Boulogne-Billancourt. Il poursuit ses études après le baccalauréat, obtient l’agrégation d’histoire (1898) et enseigne dans des établissements secondaires à Cherbourg, Tourcoing, Lille puis, après la Première Guerre mondiale, dans les lycées Montaigne et Henri IV, à Paris. Formé à l’école dite « métho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-lefebvre/#i_81245

LE GOFF JACQUES (1924-2014)

  • Écrit par 
  • Étienne ANHEIM
  •  • 1 470 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une méthode historique renouvelée »  : […] Si son apport historiographique majeur est situé au sein de courants tels que l’histoire des mentalités et l’anthropologie historique, la variété de ses travaux excède ces étiquettes. Lecteur de Marc Bloch et de Lucien Febvre mais aussi étudiant de Charles-Edmond Perrin à la Sorbonne, il est d’abord l’héritier des propositions des Annales des années 1930 visant à promouvoir l’histoire sociale, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-le-goff/#i_81245

LE ROY LADURIE EMMANUEL (1929- )

  • Écrit par 
  • Alain GUERY
  •  • 1 646 mots

Dans le chapitre « Une ethnographie historique »  : […] L’œuvre d’Emmanuel Le Roy Ladurie a, pendant un certain temps, déconcerté le monde universitaire. En effet, fidèle à l’approche des pères fondateurs des Annales et à celle de Fernand Braudel, Emmanuel Le Roy Ladurie est allé au-delà en participant activement au rapprochement de l’anthropologie et de l’histoire. Il a utilisé les catégories de l’anthropologie, mais sans les plaquer sur son analyse  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-le-roy-ladurie/#i_81245

LEWIN MOSHE (1921-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 358 mots

Historien spécialiste de l'Union soviétique, et plus particulièrement de l'histoire sociale du stalinisme. Né en 1921 à Vilnius (Wilno, alors en Pologne) dans une famille juive, il est sauvé par des soldats de l'Armée rouge alors que sa famille est massacrée par les nazis. Séjournant en U.R.S.S. jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, il apprend à en connaître le peuple et la langue. Il s'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moshe-lewin/#i_81245

LINGUISTIC TURN, histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 1 841 mots

Dans le chapitre «  Une remise en question profonde de l'histoire »  : […] Pointer l'existence d'une tension entre narration et connaissance n'a pas été le seul défi du linguistic turn , qui visait plus généralement et plus fondamentalement à reformuler les alliances traditionnelles de l'histoire avec les sciences sociales. C'est la place du discours et de l'analyse du discours en histoire qui est réinterrogée. Mais il faut rappeler que certaines de ces préoccupations so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistic-turn-histoire/#i_81245

LOGEMENT OUVRIER

  • Écrit par 
  • Maria Teresa MAIULLARI
  •  • 2 437 mots

Dans le chapitre « Diversité d'un héritage »  : […] Les comportements de ce « marché » renvoient à une histoire et à un patrimoine qui font partie intégrante de celui de l'industrie. C'est l'histoire de la transformation profonde, depuis la fin du xix e  siècle, du concept et de la politique même du logement ouvrier, transformation qui appelle à son tour une réflexion sur les problèmes actuels, mal résolus, du logement des catégories à revenus mode […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logement-ouvrier/#i_81245

LONDRES

  • Écrit par 
  • Roland MARX, 
  • Frédéric RICHARD
  •  • 9 604 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La métropole victorienne et édouardienne »  : […] Londres reflète parfaitement, dans la seconde moitié du xix e  siècle et avant la Grande Guerre, l'orgueil triomphant de la domination du plus vaste empire jamais construit et, malgré le déclin relatif de la fin de la période, l'étonnante richesse d'ensemble et la réelle prospérité d'un géant économique mondial. La première Exposition universelle, en 1851, a permis de faire éclater une supériorité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/londres/#i_81245

MAITRON JEAN (1910-1987)

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 1 045 mots

Un des fondateurs de l'histoire ouvrière, celui qui a le plus agi pour qu'en France, comme en Angleterre ou en Allemagne, cette histoire, longtemps maudite, se voie reconnaître un statut scientifique, Jean Maitron, né dans la Nièvre en 1910, est mort à Paris le 16 novembre 1987. Peut-être est-ce son expérience politique, à la fois héritée et vécue, ainsi que le caractère atypique de sa carrière da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-maitron/#i_81245

MANIFESTATION

  • Écrit par 
  • Danielle TARTAKOWSKY
  •  • 3 711 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La manifestation dans les démocraties occidentales »  : […] Cette forme d'expression jouit d'une tolérance précoce en Grande-Bretagne et aux États-Unis où toute mobilisation de l'opinion publique est tenue pour un baromètre de la légitimité politique. Il en va de même en Belgique, en vertu de la constitution de 1830, et dans certains États allemands, s'agissant des « parades ». Tous ces États font figure de modèles (parfois idéalisés) pour les individus qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manifestation/#i_81245

MATHIEZ ALBERT (1874-1932)

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT
  •  • 694 mots

À l'École normale supérieure où il entre après son service militaire en 1894, Albert Mathiez se distingue par ses opinions « avancées » et il se proclame socialiste. C'est alors que se manifeste son caractère violent, accentué encore à la suite d'un accident survenu en 1896 où il perd l'œil gauche. C'est également à cette époque qu'il commence à se spécialiser dans l'histoire révolutionnaire. Il r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-mathiez/#i_81245

MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 9 610 mots
  •  • 1 média

Notre époque repose sur une mythologie de la mobilité, notamment géographique, censée à la fois assurer l'adaptation à un marché du travail flexible et l'épanouissement personnel d'une permanente construction de soi. Qui plus est, cette mobilité est potentiellement sans limites, tant la notion de mondialisation suggère la vision d'une circulation planétaire des flux migratoires. L'histoire, pourt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/migrations/#i_81245

MOBILISATION DES RESSOURCES

  • Écrit par 
  • Olivier FILLIEULE
  •  • 3 808 mots

Dans le chapitre « Une alternative aux théories du comportement collectif »  : […] Au-delà de leur diversité, les théories du comportement collectif étaient marquées par une approche psychosociologique et normative des processus de mobilisation en laissant souvent de côté les facteurs macro-politiques et organisationnels. Par contraste, le modèle de la MR considère l'activité des mouvements sociaux comme idéologiquement légitime et résultant de comportements volontaires et inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mobilisation-des-ressources/#i_81245

MORAZÉ CHARLES (1913-2003)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 889 mots

Historien français. Fils d'officier de l'armée du Rhin, Charles Morazé a commencé au lycée français de Mayence des études qu'il a poursuivies à la faculté des lettres de Paris. Reçu premier à l'agrégation d'histoire et de géographie, il est nommé, en 1941, professeur d'histoire économique et sociale à l'École libre des sciences politiques, futur Institut d'études politiques. À la Libération, il a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-moraze/#i_81245

OUVRIER MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT, 
  • Bernard PUDAL
  •  • 10 989 mots
  •  • 2 médias

Le mouvement ouvrier est devenu une des données fondamentales du monde contemporain. Ne serait-ce d'abord qu'au point de vue quantitatif. On peut à l'heure présente évaluer à environ deux cents millions les effectifs des ouvriers qui adhèrent aux principales centrales syndicales internationales. Ces chiffres sont au total impressionnants quand on songe que ces centrales sont relativement récentes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-ouvrier/#i_81245

OUVRIER-PAYSAN

  • Écrit par 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 989 mots

L'irruption des manufactures, puis des usines, à partir de la seconde moitié du xviii e  siècle, mais surtout au xix e  siècle, rompit fondamentalement la symbiose millénaire entre la ville et la campagne. L'industrie tentaculaire, dévoreuse de main-d'œuvre, suscita de grosses concentrations ouvrières, captant un sous-prolétariat rural abondant et bon marché. Elle imposa de lourds horaires de trav […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouvrier-paysan/#i_81245

PATRIMOINE INDUSTRIEL (France)

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ, 
  • Laurent CHANETZ
  •  • 6 538 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sauvegarde : entre conservation et reconversion »  : […] Les vestiges laissés par l'industrie au cours des siècles représentent un patrimoine considérable. Si les édifices les plus anciens, contemporains d'une industrie balbutiante, occupent des espaces de dimension moyenne, ceux qui ont été légués par le xx e  siècle montrent un gigantisme plus difficilement conciliable avec une réhabilitation. Or, comme le souligne Jean Nouvel, « un édifice quel qu'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-industriel-france/#i_81245

PATRIMOINE INDUSTRIEL EN AMÉRIQUE LATINE

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON, 
  • Myriam COTTIAS
  •  • 6 656 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Patrimoine officiel et patrimoine créé »  : […] Mais les principaux acteurs de l'histoire de la Martinique – les esclaves – peuvent paraître oubliés. Ce sentiment s'exprime dans la population, qui a l'impression que « la période la plus méconnue de [son] histoire, c'est la période de l'esclavage ». Pourtant, des informations importantes sur la vie quotidienne des esclaves qui établiraient des faits historiques précis pourraient être retrouvées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-industriel-en-amerique-latine/#i_81245

PATRIMOINE MINIER EN EUROPE

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON
  •  • 2 673 mots

Dans le chapitre « Complexité du patrimoine minier »  : […] Il est devenu banal d'évoquer ces signaux majeurs et omniprésents de l'activité minière que sont les chevalements et les terrils, modificateurs de la ligne d'horizon et créateurs d'un paysage artificiel par excellence. Ils sont cependant loin de résumer l'ensemble des témoignages matériels de l'identité d'un bassin industriel et de ses habitants. Un tel patrimoine est constitué de signes techniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-minier-en-europe/#i_81245

POSITIVISME

  • Écrit par 
  • Angèle KREMER-MARIETTI
  •  • 5 246 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le concept et la doctrine »  : […] D'une manière générale et en tant que concept, le positivisme caractérise une attitude épistémologique liée à la pratique des diverses méthodes scientifiques à la fois rationnelles et expérimentales. Le positivisme épistémologique exige, en premier lieu, que la science parte de faits observables et définis relativement à un observateur, puisque tout phénomène « consiste toujours en une relation dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/positivisme/#i_81245

PROST ANTOINE (1933- )

  • Écrit par 
  • Nicolas OFFENSTADT
  •  • 1 108 mots
  •  • 1 média

L’historien Antoine Prost a mené à bien plusieurs chantiers, non sans établir des ponts entre eux. Dans un premier temps, il devient spécialiste de l’histoire sociale et de la gauche, avec une thèse de 3 e  cycle sur la CGT au temps du Front populaire (1962), puis de la guerre de 1914-1918 et de ses mémoires (sa thèse d’État, soutenue en 1975, porte sur les anciens combattants de la Grande Guerre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-prost/#i_81245

PROSTITUTION EN EUROPE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Yannick RIPA
  •  • 3 064 mots

Attestée depuis l’Antiquité gréco-romaine, voire en des temps plus reculés, la prostitution est réputée être « le plus vieux métier du monde ». Pourtant, la définir a toujours suscité de nombreux débats. Le paiement de prestations sexuelles n’a jamais été considéré comme une banale rémunération et la pratique prostitutionnelle a sans cesse été confrontée aux mœurs et aux lois, qui sont les reflet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostitution-en-europe-histoire-de-la/#i_81245

PROSTITUTION DANS L'ANTIQUITÉ

  • Écrit par 
  • Violaine SEBILLOTTE CUCHET
  •  • 2 338 mots
  •  • 1 média

Le champ lexical antique de la prostitution est très diversifié : ko inê , philê , pornê , hetaira , pour désigner la prostituée grecque ; meretrix , lupa , publica , scortum pour nommer la prostituée romaine ; porneion pour signifier la maison de passe en Grèce ancienne, hetairêsis (grec) et meretricium (latin) pour qualifier l’acte de prostitution, etc. Cette particularité linguistique est r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostitution-dans-l-antiquite/#i_81245

PROSTITUTION AU MOYEN ÂGE

  • Écrit par 
  • Amélie MAUGÈRE
  •  • 2 352 mots
  •  • 2 médias

Dans les sociétés occidentales contemporaines, la prostitution consiste à offrir une prestation de nature sexuelle en échange d’une rémunération. Toutefois, dans le langage courant, les termes « prostituée » ou « putain » sont utilisés pour désigner des femmes qui ont des comportements jugés transgressifs par rapport aux rôles traditionnels qui leur sont réservés. Cette confusion n’est pas sans év […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostitution-au-moyen-age/#i_81245

PROSTITUTION À L'ÉPOQUE MODERNE (XVe-XVIIIe SIÈCLES)

  • Écrit par 
  • Amélie MAUGÈRE
  •  • 3 105 mots
  •  • 3 médias

Du xvi e au xviii e   siècle, les institutions et les mœurs de la société occidentale moderne distinguent encore mal les notions de prostitution et de débauche. L’adjectif « publique », souvent accolé à ces deux termes, révèle que l’indignation générale repose sur le caractère ostentatoire de ces échanges charnels. La prostitution et la débauche entrent toutes deux dans la même catégorie de la « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostitution-a-l-epoque-moderne-xve-xviiie-siecles/#i_81245

PROSTITUTION DE 1949 À NOS JOURS

  • Écrit par 
  • Lilian MATHIEU
  •  • 2 005 mots
  •  • 1 média

Le 2 décembre 1949, l’O.N.U. ratifie la Convention pour la répression de la traite des êtres humains et de l’exploitation de la prostitution d’autrui. Cette date marque à la fois un aboutissement et un commencement. En effet, la Convention, d’une part, consacre le triomphe de la croisade menée depuis près d’un siècle pour l’abolition de la réglementation sanitaire et policière de la prostitution, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostitution-de-1949-a-nos-jours/#i_81245

RANCIÈRE JACQUES (1940- )

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 1 682 mots

Dans le chapitre « La parole des exclus »  : […] Avec La Nuit des prolétaires (1981), Le Philosophe et ses pauvres (1983), Le Maître ignorant (1987), il est question avant tout de l'émancipation. Rancière s'efforce de retrouver dans les discours des ouvriers du xix e  siècle ou dans l'étrange délire pédagogique du maître ignorant Joseph Jacotot les sens de termes comme exploitation, maîtrise, travail, fatigue, économie, association, libération […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-ranciere/#i_81245

REBÉRIOUX MADELEINE (1920-2005)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RIOUX
  •  • 745 mots

Née le 8 septembre 1920 à Chambéry, décédée le 7 février 2005 à Paris, Madeleine Rebérioux, née Amoudruz, enseignante, citoyenne et militante, a été une femme d'intelligence et de cœur, de parole et d'acte, qui avait reçu comme un viatique la formule de Jaurès : « Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire. » Sa personnalité, son franc-parler, ses fidélités ont d'abord signalé une histo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madeleine-reberioux/#i_81245

RÉVOLUTION FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN, 
  • Marc THIVOLET
  •  • 29 477 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un dynamisme éclaté, des orientations discordantes »  : […] Le bilan historiographique est malgré tout difficile à établir. Certes, les annuaires de la Bibliographie française enregistrent annuellement plusieurs milliers de références, attestant que la Révolution française demeure un des terrains privilégiés des chercheurs, qui constituent, dans l'ombre, des savoirs indispensables aux synthèses à venir ; pour autant, l'historiographie est toujours dominée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-francaise/#i_81245

RÉVOLUTION INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN
  •  • 11 833 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Violence sociale de la révolution industrielle »  : […] Le sort très noir de la classe ouvrière au temps de la révolution industrielle a été l'une des questions les plus débattues. Si la thèse d'une paupérisation à long terme n'est plus tenable, la courbe des salaires réels tend à se déprimer vers la fin du xviii e  siècle (sous l'effet notamment de la mécanisation associée au travail massivement sous-payé des femmes et des enfants), et il faudra atten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-industrielle/#i_81245

ROCHE DANIEL (1935- )

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 1 120 mots

Si l'école historique française s'est imposée au-delà des frontières, c'est par la nouvelle compréhension du passé qu'ont permise l'approche quantitative de la réalité économique et sociale et les problématiques de l'histoire des sensibilités et des mentalités. Daniel Roche est un des acteurs de ce changement. Né en 1935, il est un des représentants de la « méritocratie » républicaine à la françai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-roche/#i_81245

RURAUX SOCIOLOGIE DES

  • Écrit par 
  • Patrice MANN, 
  • Henri MENDRAS
  •  • 5 599 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Déséquilibres sociaux »  : […] Toutes les catégories sociales ne quittent pas le village en même nombre et en même temps. On peut donner un schéma théorique d'exode différentiel, selon les catégories sociales, mais les séquences varient dans chaque région en fonction de l' histoire sociale. Le plus souvent, les grands notables partent les premiers. Ils se partageaient entre le village et la ville, et vivaient uniquement grâce a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-des-ruraux/#i_81245

SALARIAT

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 8 712 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la société familiale aux débuts de l'industrialisation »  : […] Nous vivons dans une société salariale : en France, comme au Royaume-Uni ou aux États-Unis, près de neuf dixièmes des emplois sont salariés. Le phénomène est récent, mais pas autant qu'on pourrait le penser : au milieu du xix e  siècle, le salariat était déjà majoritaire en France, puisqu'on comptait alors environ neuf millions de salariés sur un peu moins de dix-sept millions d'emplois. Travaill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salariat/#i_81245

SCIENCES SOCIALES PRÉHISTOIRE DES

  • Écrit par 
  • Bernard-Pierre LÉCUYER
  •  • 17 535 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sciences sociales, recherches sociales et quantification »  : […] Il convient de réserver le terme de « sciences sociales » – au sens de « sciences du comportement » – aux disciplines qui ont pour objet des opérations contrôlées et critiques d'exploration des faits humains collectifs dont la visée explicative est délibérément nomothétique, voire modélisante et systémique, à la rigueur structuraliste, mais R. Boudon a fait suffisamment justice du terme dont la po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prehistoire-des-sciences-sociales/#i_81245

SÉRIELLE HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 246 mots

Dans le chapitre « Du triomphe à la remise en cause »  : […] Cette autonomisation des objets d'histoire, le long de séries envisagées de manière indépendante, explique en partie le large succès de l'histoire sérielle appliquée à toutes les régions françaises (par exemple René Baehrel, Une croissance : la Basse-Provence rurale, fin du XVI e  siècle-1789 , 1961) et à d'autres aires culturelles (P. Chaunu, Séville et l'Atlantique 1504-1650 , 1959-1960), avec u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-serielle/#i_81245

SOBOUL ALBERT (1914-1982)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BERTAUD
  •  • 1 586 mots

Dans le chapitre « L'historien des sans-culottes »  : […] Au terme d'une enquête minutieuse, qui était pour l'époque un modèle d'histoire sociale et préfigurait ce qu'allait être l'histoire des mentalités collectives, l'érudit marquait les différences entre les prolétaires du xix e  siècle et les sans-culottes, artisans issus de l'échoppe et de la boutique, petits patrons et compagnons unis par la même haine de l'aristocratie de la naissance ou de la for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-soboul/#i_81245

SOCIAL HISTORY

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 1 742 mots

La Social History , l'« histoire sociale anglaise », se caractérise par deux traits : ses rapports étroits avec le Parti communiste auquel les historiens ont adhéré au lendemain de la Seconde Guerre mondiale ; et une interprétation singulière du marxisme qui a conduit ces historiens, critiques à l'égard d'une histoire politique et diplomatique souvent conservatrice mais aussi réticents vis-à-vis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/social-history/#i_81245

SOCIOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 4 967 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Deuxième génération : l'histoire sociale de l'art »  : […] Une deuxième génération, apparue aux alentours de la Seconde Guerre mondiale, est liée aux travaux des historiens de l'art et à une tradition plus empirique, bien développée en Angleterre et en Italie. Plutôt que de chercher à jeter des ponts entre « l'art » et « la société », il s'agit de replacer concrètement l'art dans la société : il n'y a pas, entre l'un et l'autre, une extériorité qu'il faud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-l-art/#i_81245

SOCIOLOGIE WEBERIENNE

  • Écrit par 
  • Isabelle KALINOWSKI
  •  • 2 389 mots

Dans le chapitre « Croyance et incorporation »  : […] L'idée que la monopolisation des privilèges sociaux par une minorité puisse déboucher sur une dialectique révolutionnaire inspirait à Weber un complet scepticisme : « Ce qui appelle manifestement une explication », écrivait-il dans Hindouisme et bouddhisme , ce n'est pas le fait que des groupes « négativement privilégiés » se révoltent, mais « plutôt le fait que de telles révoltes n'aient pas ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-weberienne/#i_81245

SUFFRAGE UNIVERSEL

  • Écrit par 
  • Dominique CHAGNOLLAUD
  •  • 4 487 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Du principe d'universalité à son application »  : […] En démocratie, le vote est devenu un droit librement exercé mais reste formellement un « devoir » : pour lutter contre l'abstentionnisme, le vote est parfois obligatoire (en Belgique depuis 1893, en Australie depuis 1924 jusqu'à récemment, exemples suivis par le Luxembourg, le Danemark, la Grèce, la Turquie, le Brésil et par quelques cantons suisses). Si le manquement est assorti de sanctions adm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suffrage-universel/#i_81245

TEMPORALITÉS (histoire)

  • Écrit par 
  • François HARTOG
  •  • 1 055 mots

Il n'y a pas d'histoire sans dates, rappelle-t-on parfois, et avec raison ! Mais le temps est à ce point le quotidien de l'historien que ce dernier risque d'en faire un usage simplement classificatoire. La démarche chronologique est chez lui comme une seconde nature. Différentes pourtant ont été les expériences du temps, suivant les lieux et les époques. Il y a ainsi une histoire du temps et de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temporalites-histoire/#i_81245

TEMPS PRÉSENT HISTOIRE DU

  • Écrit par 
  • Henry ROUSSO
  •  • 3 462 mots

Dans le chapitre « La mémoire, un nouveau territoire historien »  : […] De même, la confrontation entre un discours savant sur le passé et une parole vive sur ce même passé a entraîné les historiens du temps présent à s'interroger sur les phénomènes de « mémoire », une réalité qu'ils rencontrent dans leur pratique quotidienne et qui est devenue, pour certains, un domaine d'investigation en tant que tel : c'est le cas par exemple de l'histoire de la mémoire de la Seco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-du-temps-present/#i_81245

THOMPSON EDWARD (1924-1993)

  • Écrit par 
  • Michael BESS, 
  • Universalis
  •  • 818 mots

Historien et activiste britannique, né le 3 février 1924, mort le 28 août 1993 à Upper Wick, dans le Worcester. Né dans une famille de missionnaires méthodistes, Edward Palmer Thompson dirige une unité de blindés en Afrique et en Italie pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1946, il termine ses études à Cambridge et adhère au Parti communiste. Dans les années 1950, il se consacre à l'organisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-thompson/#i_81245

TILLY CHARLES (1929-2008)

  • Écrit par 
  • Ludivine VANTHOURNOUT
  •  • 1 073 mots

Né à Lombard dans l'Illinois, aux États-Unis, Tilly étudie la sociologie aux universités de Harvard et d'Oxford, où il obtient son doctorat en 1958. Mais, durant sa carrière, il ne s'en tient pas à cette seule perspective disciplinaire. Il investit également les méthodes historiques et devient un spécialiste de l'étude des archives. Il ne s'est pas contenté de dépasser les frontières disciplinai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-tilly/#i_81245

TRAVAIL - La fin du travail ?

  • Écrit par 
  • Dominique MEDA
  •  • 7 657 mots

Dans le chapitre « Des sociétés sans travail ? »  : […] Nombreux, en effet, sont les textes se rapportant aux modes de vie des sociétés pré-économiques (dites primitives) qui mettent en évidence l'impossibilité de trouver une signification identique au terme « travail » employé par les différentes sociétés étudiées, « certaines d'entre elles n'ayant pas même de mot distinct pour distinguer les activités productives des autres comportements humains et n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/travail-la-fin-du-travail/#i_81245

TYLER WALTER dit WAT (mort en 1381)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 472 mots

D'origine obscure, peut-être ancien valet d'armes, Walter Tyler est présenté par toutes les chroniques, dont celles de Froissart, comme l'un des grands « capitaines » de la révolte des paysans et artisans anglais de 1381. Il surgit dans l'histoire au moment d'une grave crise économique, sociale et démographique, liée en particulier aux effets de la peste noire ; il semble avoir été nourri des idée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tyler-walter-dit-wat/#i_81245

VÉLO ou BICYCLETTE

  • Écrit par 
  • Philippe TÉTART
  •  • 8 112 mots

Moyen de transport, objet de loisir et instrument de compétition depuis le xix e  siècle, le vélo est une des inventions techniques qui ont acquis partout droit de cité. On en compterait aujourd'hui près d'un milliard et demi dans le monde. Sa popularité s'est considérablement accrue depuis les années 1990. Il retrouve peu à peu, à cent ans de distance, ses ors de la Belle Époque. La mode naissant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/velo-bicyclette/#i_81245

VICTORIENNE ÉPOQUE

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT, 
  • Roland MARX
  •  • 10 869 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Progrès et crises »  : […] Les querelles partisanes se déroulent sur la toile de fond d'une société en mutation. La puissance économique du Royaume-Uni s'affirme : on produit en 1850 plus de 50 millions de tonnes de charbon, sa consommation par tête est dix fois plus élevée que dans les autres grands pays du monde ; pour la fonte, on atteint des chiffres de production, par tête, trois fois supérieurs aux chiffres français […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epoque-victorienne/#i_81245

VILLERMÉ LOUIS RENÉ (1782-1863)

  • Écrit par 
  • Pascale GRUSON
  •  • 688 mots

Chirurgien des armées napoléoniennes (1804-1814), Villermé abandonne son métier en 1818 pour se consacrer à l'étude des questions soulevées par les inégalités sociales, notamment face à la maladie et la mort. Ses enquêtes et ses recherches à ce sujet constituent, sinon une analyse sociologique, du moins une précieuse source d'information et d'observation sur les débuts de l'ère industrielle. Les t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-rene-villerme/#i_81245

VOVELLE MICHEL (1933-2018)

  • Écrit par 
  • Guillaume MAZEAU
  •  • 1 066 mots

Dans le chapitre « L’historien des mentalités »  : […] Après avoir été formé à l’histoire sérielle par Ernest Labrousse qui dirigea son diplôme d’études supérieures sur les structures sociales de Chartres à la fin de l’Ancien Régime (1955), Michel Vovelle s'engagea dans une voie plus personnelle qui allait profondément renouveler l' histoire sociale ainsi que la compréhension de la Révolution française. En partie hérité des travaux des Annales et en p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-vovelle/#i_81245


Affichage 

Pierre Goubert

photographie

Toute l’œuvre de Pierre Goubert (ici, en 1995) montre qu’il n’a jamais oublié d’où il venait Dans Un parcours d’historien Souvenirs 1915-1995, il revient sur ses origines et sur sa carrière d’universitaire atypique 

Crédits : Sophie Bassouls/ Sygma/ Getty Images

Afficher

Pierre Goubert
Crédits : Sophie Bassouls/ Sygma/ Getty Images

photographie