HISTOIRE GLOBALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Discussions et divergences

Ni cette communauté d’origine, de préoccupation et de langage, ni l’abondance des travaux, ni la métaphore de la famille historiographique ne doivent dissimuler les différences entre ces approches relationnelles. Certaines sont flagrantes, tel l’écart de couverture temporelle entre les 13,8 milliards d’années embrassées par la Big History – traduite par « grosse » ou « grande histoire » (depuis le big bang) – et la nouvelle histoire globale de l’historien américain Bruce Mazlish, qui proposait en 1998 d’étudier la globalisation à partir des années 1970. Plus intéressantes peut-être, parce que donnant la mesure de la vitalité du domaine, sont les discussions qui concernent les unités spatiales d’analyse et d’écriture utilisées, le rapport aux sources et les objets des récits et des analyses.

Le choix du cadre géographique

Où s’écrivent les histoires relationnelles ? Quelles unités spatiales font-elles intervenir pour l’observation et l’analyse ? Trois débats emboîtés permettent de prendre la mesure des discussions à ce sujet.

Le premier porte sur l’acception du mot « monde ». La planète peut être choisie comme unité d’écriture de l’histoire, avec l’ambition de suivre un phénomène, une marchandise, un groupe humain sur toute son étendue (ou la plus grande possible) et de montrer comment une grande part des sociétés et des espaces est concernée par cet objet d’histoire, voire impliquée dans le système créé autour de lui. Mais « monde » est aussi entendu comme un ensemble de plus petite dimension, dont la cohérence et l’ordre sont générés par et autour d’un phénomène, d’un protagoniste, d’une situation et qui ne coïncide ni avec la planète ni avec l’idée même de grande étendue : le « monde des marchands indiens », par exemple, entendu comme l’ensemble de lieux dans lesquels ces derniers sont établis et avec lesquels leur commerce se déroule. L’histoire mondiale embrasse la première option, à distance des façons de faire de l’histoire connectée ou de l’histoire des transferts culturels plus proches de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  HISTOIRE GLOBALE  » est également traité dans :

BOUCHERON PATRICK (1965- )

  • Écrit par 
  • Yann LIGNEREUX
  •  • 1 220 mots
  •  • 1 média

L’historien Patrick Boucheron construit une œuvre dont les rythmes et les saillants épousent les évolutions de sa discipline comme les temps et les troubles de son époque. Portant sur le Moyen Âge, principalement celui des cités et des pouvoirs italiens entre le xiii e et le xv e  siècle, ses recherches dépassent ce cadre tant chronologique que spatial pour s’inscrire pleinement dans les interrog […] Lire la suite

BRAUDEL FERNAND (1902-1985)

  • Écrit par 
  • Alberto TENENTI
  •  • 1 482 mots
  •  • 1 média

Historien exceptionnel, Fernand Braudel pratiqua une « histoire globale », convoquant les autres sciences sociales (géographie, économie, sociologie) pour appréhender les événements historiques dans leur totalité. Ainsi, pour son œuvre maîtresse sur la Méditerranée sous Philippe II étudie-t-il le milieu géographique puis les structures socio-économiques du monde méditerranéen avant de traiter l'hi […] Lire la suite

CHAUNU PIERRE (1923-2009)

  • Écrit par 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 901 mots

L 'historien Pierre Chaunu, mort le 22 octobre 2009 à Caen à l'âge de quatre-vingt-six ans, restera présent dans les mémoires par sa prolixité et ses engagements passionnés, dont il reconnaissait qu'ils pouvaient être véhéments. Apôtre de la croissance démographique, son œuvre est celle d'un historien d'abondance : une thèse monumentale sur Séville et l'Atlantique (1504-1650) , coécrite avec son é […] Lire la suite

HISTOIRE MONDIALE DE LA FRANCE (dir. P. Boucheron) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Dominique KALIFA
  •  • 1 128 mots

La publication en janvier 2017 de l’ Histoire mondiale de la France constitue un surprenant événement, à la fois éditorial, scientifique et politique. Avec cent mille exemplaires vendus en quelques mois, c’est d’abord un extraordinaire succès public, rare pour un livre d’universitaires, récompensé dès le printemps par le prix Aujourd’hui. L’entreprise, il est vrai, fut rondement menée. Son maître […] Lire la suite

LA GUERRE AU XVIIIe SIÈCLE (J.Black) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOIS
  •  • 970 mots

Dans la collection sur les guerres et les batailles dirigée par l'historien anglais John Keegan, traduite en français aux éditions Autrement, ce bel ouvrage de Jeremy Black présente La Guerre au XVIII e   siècle (2003), avec une approche très novatrice. L'auteur trace un panorama qui a le premier mérite d'être mondial. On y trouve, placées sur un plan de même importance, les guerres de l'Europe, […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

18 août 2019 • Islande • Cérémonie en hommage à un glacier disparu.

Une délégation de scientifiques et de personnalités politiques, parmi lesquelles la Première ministre Katrín Jakobsdóttir, dépose une plaque commémorative au sommet du volcan qui supportait le glacier Okjökull dont la disparition a été officiellement enregistrée par l’Office météorologique islandais en 2014. « C’est une cérémonie locale, mais une histoire globale », déclare Katrín Jakobsdóttir.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Yves SAUNIER, « HISTOIRE GLOBALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-globale/