HISTOIRE GLOBALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Partages et convergences

Entre 1950 et 1970, l’histoire sociale a proposé un déplacement vertical du regard historien : une histoire des groupes sociaux ordinaires plutôt que des élites, une histoire par le bas en matière de catégories sociales. Les approches « globales » entreprennent quant à elles un déplacement horizontal au regard des catégories spatiales. Cette mouvance historiographique est marquée par ce souci relationnel, cet intérêt pour ce qui traverse les territoires reconnus et pratiqués aussi bien par les protagonistes que par l’écriture de l’histoire : ensembles géographiques (continents, îles, océans), civilisations, aires culturelles, régions, villes et, particulièrement, pays, nations et États qui ont été les principaux cadres d’écriture de l’histoire depuis qu’elle s’est faite universitaire et spécialiste au xixe siècle. Ces histoires relationnelles se positionnent contre le nationalisme méthodologique, ce biais qui fait de l’État-nation la cellule optimale d’observation et de conceptualisation de la recherche en sciences humaines et sociales. Elles ont également en commun des horizons et des notions.

Des horizons

Trois fronts de questionnement retiennent leur attention. D’abord, travailler sur ce qui s’est déployé par-dessus, entre et à travers ces habituels cadres spatiaux de l’entendement historien permet de saisir des processus ou des protagonistes dont l’existence ou l’importance ne sont apparentes que lorsqu’on choisit l’observation en surplomb ou dans les interstices. Ainsi des chaînes de production des biens et des services, ou encore des formes de commerce informel, du colportage à la contrebande. Cela permet ensuite de comprendre comment l’étranger et le domestique, conçus comme séparés par les protagonistes historiques insérés dans ces entités territoriales, sont de fait enchevêtrés, y compris dans la fabrique du « national », dont la boîte à outils est faite de modèles, de confrontations et d’emprunts. Sur le dernier front, il s’agit d’historiciser les phénomènes d’interconnexion et d’interdé [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  HISTOIRE GLOBALE  » est également traité dans :

BOUCHERON PATRICK (1965- )

  • Écrit par 
  • Yann LIGNEREUX
  •  • 1 220 mots
  •  • 1 média

L’historien Patrick Boucheron construit une œuvre dont les rythmes et les saillants épousent les évolutions de sa discipline comme les temps et les troubles de son époque. Portant sur le Moyen Âge, principalement celui des cités et des pouvoirs italiens entre le xiii e et le xv e  siècle, ses recherches dépassent ce cadre tant chronologique que spatial pour s’inscrire pleinement dans les interrog […] Lire la suite

BRAUDEL FERNAND (1902-1985)

  • Écrit par 
  • Alberto TENENTI
  •  • 1 482 mots
  •  • 1 média

Historien exceptionnel, Fernand Braudel pratiqua une « histoire globale », convoquant les autres sciences sociales (géographie, économie, sociologie) pour appréhender les événements historiques dans leur totalité. Ainsi, pour son œuvre maîtresse sur la Méditerranée sous Philippe II étudie-t-il le milieu géographique puis les structures socio-économiques du monde méditerranéen avant de traiter l'hi […] Lire la suite

CHAUNU PIERRE (1923-2009)

  • Écrit par 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 901 mots

L 'historien Pierre Chaunu, mort le 22 octobre 2009 à Caen à l'âge de quatre-vingt-six ans, restera présent dans les mémoires par sa prolixité et ses engagements passionnés, dont il reconnaissait qu'ils pouvaient être véhéments. Apôtre de la croissance démographique, son œuvre est celle d'un historien d'abondance : une thèse monumentale sur Séville et l'Atlantique (1504-1650) , coécrite avec son é […] Lire la suite

HISTOIRE MONDIALE DE LA FRANCE (dir. P. Boucheron) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Dominique KALIFA
  •  • 1 128 mots

La publication en janvier 2017 de l’ Histoire mondiale de la France constitue un surprenant événement, à la fois éditorial, scientifique et politique. Avec cent mille exemplaires vendus en quelques mois, c’est d’abord un extraordinaire succès public, rare pour un livre d’universitaires, récompensé dès le printemps par le prix Aujourd’hui. L’entreprise, il est vrai, fut rondement menée. Son maître […] Lire la suite

LA GUERRE AU XVIIIe SIÈCLE (J.Black) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOIS
  •  • 970 mots

Dans la collection sur les guerres et les batailles dirigée par l'historien anglais John Keegan, traduite en français aux éditions Autrement, ce bel ouvrage de Jeremy Black présente La Guerre au XVIII e   siècle (2003), avec une approche très novatrice. L'auteur trace un panorama qui a le premier mérite d'être mondial. On y trouve, placées sur un plan de même importance, les guerres de l'Europe, […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

18 août 2019 • Islande • Cérémonie en hommage à un glacier disparu.

Une délégation de scientifiques et de personnalités politiques, parmi lesquelles la Première ministre Katrín Jakobsdóttir, dépose une plaque commémorative au sommet du volcan qui supportait le glacier Okjökull dont la disparition a été officiellement enregistrée par l’Office météorologique islandais en 2014. « C’est une cérémonie locale, mais une histoire globale », déclare Katrín Jakobsdóttir.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Yves SAUNIER, « HISTOIRE GLOBALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-globale/