SCIENCES HISTOIRE DES, Renaissance

AGRICOLA GEORG BAUER dit (1494-1555)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MENDIBURU
  •  • 269 mots

Érudit allemand né à Glauchau (Saxe), Agricola peut être considéré comme le père de la minéralogie. Après des études de philosophie à Leipzig, à Bologne et à Padoue, des études de médecine à Ferrare, il exerce comme médecin municipal à Joachimstal de 1527 à 1533, puis à Chemnitz de 1533 à sa mort. Vivant dans la plus grande région minière de l'Europe du xvi e  siècle, et en contact avec toutes les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agricola/#i_36779

ALDROVANDI ULISSE (1522-1605)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 311 mots
  •  • 1 média

Après avoir été page puis pèlerin, Aldrovandi étudia à Padoue et à Bologne, en 1545, d'abord le droit, puis la médecine. En 1549, il fut arrêté, accusé d'hérésie et envoyé à Rome où il put se disculper, probablement en partie grâce à sa naissance noble. De retour à Bologne, il obtint son diplôme de médecine en 1553 et s'intéressa à la botanique. Il fut nommé professeur en titre d'histoire naturell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ulisse-aldrovandi/#i_36779

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 11 308 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La renaissance de l'astronomie »  : […] Au milieu du xiv e  siècle, la pensée grecque commence à éclairer à nouveau l'Occident. Totalement ignorée pendant de nombreux siècles, à l’exception d’Aristote, elle redevient à la mode parmi les intellectuels. On recherche et on traduit les textes anciens, principalement en Italie. La redécouverte de cette civilisation hellénique entraîne une renaissance non seulement des lettres et des arts, m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astronomie/#i_36779

BAUHIN JEAN (1541-1612 ou 1613)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 319 mots

Médecin et botaniste qui incarne très bien le réseau d'amitiés et de collaborations scientifiques qui s'installe durant le xvi e  siècle en Europe malgré les nombreux conflits religieux. Fils d'un médecin contraint de quitter la France après sa conversion au réformisme, Jean Bauhin, né à Bâle en 1541, étudie la médecine et la botanique auprès de Leonhart Fuchs à Tübingen et de Conrad (Konrad) Gesn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bauhin/#i_36779

BEHAIM DE NUREMBERG MARTIN (1459?-1507)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 150 mots

Fils de grands marchands flamands, Behaim, né à Nuremberg en 1459 (ou en 1436, selon certains auteurs), fut l'un des disciples de Regiomontanus. En 1480, il est, à Lisbonne, un des conseillers de Jean II en matière de navigation. Il perfectionne l'astrolabe, introduisant dans sa fabrication le cuivre, plus solide et plus précis que le bois utilisé jusqu'alors. Il participe à l'expédition de Diogo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-behaim-de-nuremberg/#i_36779

BELON PIERRE (1517 env.-1564)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 702 mots

On ne connaît que fort peu de choses de l'enfance de Pierre Belon, si ce n'est qu'il est né à Souletière, près du Mans, probablement en 1517, dans une famille modeste. Dans ses écrits, Belon affirme avoir très tôt manifesté un fort intérêt pour les sciences, et il occupe, vers 1535, une fonction de garçon apothicaire auprès de René des Prez, apothicaire de l'évêque de Clermont. Il reçoit la prote […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-belon/#i_36779

BOMBELLI RAFFAELE (1526-1573)

  • Écrit par 
  • Jacques MEYER
  •  • 222 mots

On ne sait pratiquement rien de la vie de Bombelli, sinon qu'il est né à Bologne en 1526. Il fut le premier des grands mathématiciens italiens du xvi e siècle à apporter une importante contribution à l'étude des équations algébriques du 3 e et du 4 e degré. Peu de temps avant sa mort, il publie un ouvrage, Algebra, parte maggiore dell'aritmetica, divisa in tre libri (Bologne, 1572), qui contie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raffaele-bombelli/#i_36779

BOTANIQUE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Lucien PLANTEFOL, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 4 845 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Renaissance »  : […] La Renaissance a toute raison d'être un éveil pour la botanique. L'élan des études classiques fait naître de fructueux commentaires des œuvres anciennes et l'imprimerie en assure la diffusion. Le plus célèbre ouvrage est sans doute les Commentarii sur les six livres de Pedacius Dioscorides par Petrus Andreas Matthiolus (1501-1577). Le commentaire est souvent quatre ou cinq fois plus long que le t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botanique-histoire-de-la/#i_36779

BRAHE TYCHO (1546-1601)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 1 739 mots
  •  • 2 médias

C'est par son prénom que le célèbre astronome danois Tycho Brahe a été universellement cité au xvii e  siècle, et très souvent par la suite. Le système auquel il a laissé son nom et dans lequel le Soleil tourne autour de la Terre immobile tandis que les autres planètes tournent autour du Soleil a dans l'histoire figure de compromis qui place son auteur parmi les défenseurs attardés d'une conceptio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tycho-brahe/#i_36779

CARDAN JÉRÔME (1501-1576)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 1 962 mots

Dans le chapitre « De l'algèbre à l'astrologie »  : […] « Médecin milanais », comme il aime à se désigner lui-même sur la page de titre de ses œuvres imprimées, Cardan s'est pourtant assuré la réputation la plus durable dans le domaine des mathématiques, et notamment de l'algèbre. En 1539, il publie à Milan un ouvrage d'arithmétique, la Practica arithmeticè et mensurandi singularis (réimprimé à Nuremberg). Mais c'est surtout en 1545, avec son Ars mag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-cardan/#i_36779

CABINET DE CURIOSITÉS ou WUNDERKAMMER

  • Écrit par 
  • Myriam MARRACHE-GOURAUD
  •  • 4 017 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le cabinet d’étude  »  : […] Recueillir des spécimens naturels permet de les observer et de les manipuler, afin de les identifier et d’en percer les mystères. C’est pourquoi le cabinet ne se sépare pas d’une bibliothèque, dont il est en fait le prolongement matériel. La présence de l’objet permet de compléter la consultation des traités et les connaissances livresques. C’est là une orientation majeure de la science de la Ren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cabinet-de-curiosites-wunderkammer/#i_36779

CESALPINO ANDREA (1519-1603)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 246 mots

Médecin, philosophe et botaniste italien né le 6 juin 1519 à Arezzo (Toscane), mort le 23 février 1603 à Rome. Andrea Cesalpino succède à son professeur Luca Ghini en tant que professeur de médecine et directeur des jardins botaniques de l'université de Pise. À partir de 1592, il est nommé médecin personnel du pape Clément VIII et enseigne à l'université La Sapienza à Rome. Son travail sur l'anat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-cesalpino/#i_36779

COPERNIC NICOLAS (1473-1543)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERDET
  • , Universalis
  •  • 5 383 mots
  •  • 4 médias

L'astronome polonais Nicolas Copernic doit être considéré comme l'un des plus grands génies de son époque. Il a conquis une gloire universelle grâce à sa théorie du mouvement de la Terre et des planètes. Dans son système héliocentrique (connu, depuis lors, sous le nom de système de Copernic), toutes les planètes tournent autour du Soleil, et la Terre n'est plus qu'une planète comme les autres, do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-copernic/#i_36779

DÉCOUVERTE DU GULF STREAM

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 195 mots

Le Gulf Stream est un courant marin de surface chaud, rapide et assez étroit, qui, dans l'Atlantique, prolonge les courants de Floride et des Antilles, longe la côte est des États-Unis puis se dirige vers le nord-est. Au large des grands bancs de Terre-Neuve, il cesse d'être bien individualisé et rejoint la Dérive nord-atlantique. Le conquistador espagnol Juan Ponce de León (1460-1521) découvre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-du-gulf-stream/#i_36779

DEE JOHN (1527-1608)

  • Écrit par 
  • Mordechai FEINGOLD
  •  • 679 mots

Mathématicien, physicien et astrologue anglais, John Dee est né le 13 juillet 1527 à Londres et mort en décembre 1608 à Mortlake, dans le Surrey. Il entre en 1542 au Saint John's College de Cambridge, dont il sort diplômé en 1548. Il devient membre du Trinity College de Cambridge à sa fondation, en 1546. Il approfondit ses études scientifiques lors d'une brève visite sur le continent en 1547, pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-dee/#i_36779

DEL FERRO SCIPIONE (1465-1526)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 614 mots

Le mathématicien italien Scipione Del Ferro (orthographié parfois Ferreo) est né à Bologne le 6 février 1465. On sait que son père travaillait dans un atelier de fabrication du papier. Del Ferro étudia probablement à l’université de Bologne, fameuse institution fondée en 1088 et protégée par une charte signée de l’empereur Frédéric Barberousse en 1158. Del Ferro y devient professeur d’arithmétiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scipione-del-ferro/#i_36779

DE RE METALLICA (G. Agricola)

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

Le savant saxon Georg Bauer (1494-1555), dit Georgius Agricola, peut être considéré comme le fondateur de la minéralogie et de la métallurgie. Il est l'un des premiers géologues à refuser l'approximation et la spéculation pour se tourner résolument vers l'observation rigoureuse, des minéraux notamment. Le plus célèbre de ses six ouvrages, De re metallica , est publié à Bâle en 1556, soit un an apr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-re-metallica/#i_36779

MERCATOR PROJECTION CARTOGRAPHIQUE DE

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

Gerhard Kremer dit Mercator (1512-1594) est l'un des fondateurs de la cartographie mathématique. Il publie en 1569 la première carte du monde à l'usage des navigateurs, sous la forme d'un ensemble de 18 feuilles . Ce géographe et mathématicien flamand met pour cela au point une méthode de représentation cartographique qui porte son nom. Elle consiste à projeter la surface de la Terre sur un cylind […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/projection-cartographique-de-mercator/#i_36779

FALLOPE GABRIEL (1523-1562)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 346 mots

Gabriele Falloppio, dit Gabriel Fallope en français, né à Modène en 1523, est un anatomiste et médecin parmi les plus importants du xvi e  siècle, en même temps qu'un naturaliste et un botaniste (il sera surintendant du jardin botanique de Padoue). Après des études de médecine à Ferrare, il exerce l'anatomie et la chirurgie à Pise puis à Padoue. Médecin connu, il voyagea dans toute l'Europe et soi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-fallope/#i_36779

FERNEL JEAN (1497-1558)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 358 mots

Après avoir étudié à Paris la philosophie, les mathématiques et les lettres, Fernel enseigne la première de ces sciences au collège des Lombards et publie un livre sur les mathématiques, De proportionibus (1526), et deux livres d'astronomie, le Monalosphaerium et la Cosmotheoria (1528). Dans ce dernier ouvrage, il décrit son voyage de Paris à Amiens pour tenter de mesurer le degré du méridien à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-fernel/#i_36779

FERRARI LUDOVICO (1522-1565)

  • Écrit par 
  • Jacques MEYER
  •  • 124 mots

Algébriste italien, né et mort à Bologne. Entré au service de Jérôme Cardan dès l'âge de quinze ans comme garçon de courses, avant de devenir son assistant, Ludovico Ferrari commença ainsi une carrière de mathématicien qui devait faire de lui le plus célèbre des disciples de Cardan. Il ne publia aucun ouvrage, mais Cardan incorpora toutes les recherches qu'il fit dans son Ars magna (1545). En tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludovico-ferrari/#i_36779

FONDATION DE L'ANATOMIE MODERNE

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 186 mots
  •  • 1 média

Fidèle pendant des siècles aux écrits d'Hippocrate, Aristote et Galien, l'anatomie humaine devient véritablement scientifique entre les mains du médecin flamand André Vésale (1514-1564). Déçu par ses études de médecine à Paris et à Louvain, il part s'installer en Italie et devient en 1537 professeur de médecine chirurgicale à l'université de Padoue. Par la suite, il est nommé médecin de la cour de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-de-l-anatomie-moderne/#i_36779

FRACASTORO GIROLAMO (1478-1553)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Adelin Charles FIORATO
  •  • 667 mots

Médecin, humaniste et poète véronais, Fracastoro est l'une des figures les plus représentatives du gentilhomme savant de la Renaissance. Après des études à l'université de Padoue, où il a pour condisciple Copernic et comme maîtres l'anatomiste Achillini et le philosophe Pomponazzi, il y enseigne à son tour la logique. Il séjourne pendant plusieurs années auprès du général vénitien Alviano, et parf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girolamo-fracastoro/#i_36779

FUCHS LEONHART (1501-1566)

  • Écrit par 
  • Denis LAMY
  •  • 673 mots
  •  • 2 médias

Leonhart Fuchs, également médecin humaniste, est considéré comme l’un des pères allemands de la botanique. Né en 1501 à Wemding, dans le duché de Bavière (Allemagne), Leonhart Fuchs commence ses études classiques à l’université d’Ingolstadt en 1519, avec l’humaniste Johannes Reuchlin. Fuchs adhère aux idées protestantes. Il devient docteur en médecine en 1524 et commence à pratiquer à Munich. Il r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonhart-fuchs/#i_36779

GANS DAVID (1541-1613)

  • Écrit par 
  • André NEHER
  •  • 857 mots

Historien, cosmographe et astronome juif de l'époque de la Renaissance, David Gans fut le premier auteur hébraïque à mentionner Copernic, d'une manière très élogieuse d'ailleurs, le premier aussi à donner une description correcte des continents à la suite de la découverte de l'Amérique. Né à Lippstadt, en Westphalie, David Gans entreprend des études rabbiniques qui le mènent d'abord dans les école […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-gans/#i_36779

ORTA GARCIA DE (1499 ou 1501-1568)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 477 mots
  •  • 2 médias

Garcia de Orta (ou da Orta), né à Castelo de Vide au Portugal en 1499 (ou en 1501) et mort à Goa en Inde en 1568, est un médecin portugais connu pour un traité de médecine tropicale à base de plantes . Formé à Salamanque en Espagne, converti au catholicisme, son origine juive détermine très largement sa vie. De retour à Lisbonne en 1526, il devient médecin du roi Jean III mais, sans doute parce qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garcia-de-orta/#i_36779

GÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Dominique CROZAT, 
  • Jean DRESCH, 
  • Pierre GEORGE, 
  • Philippe PINCHEMEL, 
  • Céline ROZENBLAT, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 20 424 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Renaissance : XVIe-XVIIIe siècle »  : […] La géographie européenne trouva les éléments de sa renaissance à la période des grandes découvertes, suivie de l'expansion coloniale, commerciale et missionnaire. Les progrès de la cartographie (les portulans apparaissent dès le xiii e  s.) avec les mappemondes, les planisphères (carte de Gérard  Mercator, 1512-1594), les atlas ( Theatrum Orbis Terrarum d'Abraham Ortelius, 1570 , Atlas de Mercat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geographie/#i_36779

GÉOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • François ELLENBERGER
  •  • 6 538 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] De 1350 à 1480, on assiste à une stagnation, sinon à un recul. Vers 1500, Léonard de Vinci (1452-1519) confie à ses « carnets » manuscrits des observations et des idées d'une stupéfiante modernité sur la sédimentation, la fossilisation, etc. Il réfute avec une ironie mordante l'explication des fossiles par le Déluge, devenue courante, et par la génération spontanée, qui allait prendre un grand po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-histoire-des-sciences-de-la-terre/#i_36779

GESSNER CONRAD (1516-1565)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 568 mots
  •  • 1 média

Conrad Gessner (ou Conradus Gesnerus) est né à Zurich le 26 mars 1516 et mort, probablement de la peste, dans la même ville le 13 décembre 1565. Érudit, polyglotte, naturaliste et médecin, il est surtout connu pour avoir été un des fondateurs de l’histoire naturelle. Gessner a laissé d’importants traités dans ce domaine, mais aussi en linguistique et en médecine, qui le font apparaître comme un «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conrad-gessner/#i_36779

GHINI LUCA (1490-1556)

  • Écrit par 
  • Denis LAMY
  •  • 624 mots

Médecin et botaniste italien, Luca Ghini créa les premiers jardins botaniques en Italie et fut promoteur de l’herbier au sens moderne du terme. Né à Croara, près d’Imola (Italie), Luca Ghini suit des études de médecine à l’université de Bologne et reçoit le 17 janvier 1527 le titre de docteur en médecine. Il y professe ensuite cette discipline en une chaire créée pour lui le 19 février 1528. Nommé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luca-ghini/#i_36779

LA COLONISATION DU SAVOIR. UNE HISTOIRE DES PLANTES MÉDICINALES DU « NOUVEAU MONDE » 1492-1750 (S. Boumediene) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 142 mots

Lorsque les marins portugais progressent le long des côtes de l’Afrique, ce qu’ils cherchent leur est connu. Ce qu’ils découvrent est nouveau, sans l’être tout à fait. Rome avait déjà de multiples liens avec l’Orient, qui ne s’étaient jamais interrompus. Comme on le voit avec la mosaïque du Nil (palais Barberini, Palestrina), la flore et la faune de l’Afrique étaient familières aux Européens depui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-colonisation-du-savoir-une-histoire-des-plantes-medicinales-du-nouveau-monde-1492-1750/#i_36779

LÉONARD DE VINCI (1452-1519)

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 12 068 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le savoir »  : […] La « science » de Léonard a généralement déçu les philosophes qui mettent, comme il se doit, l'accent sur la systématisation des observations ; elle a ébloui ceux qui sont sensibles à la capacité d'appréhender méthodiquement les phénomènes et d'isoler leurs caractères. Il n'y a aucun doute, l'activité intellectuelle de Léonard est plus conforme à l'orientation aristotélicienne qui part de la saisi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonard-de-vinci/#i_36779

MÉDECINE - Histoire

  • Écrit par 
  • Charles COURY
  •  • 8 938 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'anatomie »  : […] La libération des esprits, la répudiation de contraintes intellectuelles, le retour à une esthétique réaliste et l'ardeur qui poussait les « humanistes » à connaître l'homme sous tous ses aspects ont eu, au xv e et au xvi e  siècle, une répercussion décisive sur le développement de la médecine. Bravant les interdits portés jusqu'alors sur la dissection des cadavres, les premiers anatomistes, form […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-histoire/#i_36779

MERCATOR GERHARD KREMER dit (1512-1594)

  • Écrit par 
  • Guy POURSIN
  •  • 295 mots

Le rapide progrès des sciences et des techniques est souvent dû à des individus comme Mercator, personnage de la Renaissance. Par sa formation, il s'oriente naturellement vers la cartographie et, par goût, vers les mathématiques. Il a su allier les deux en créant un système de projection destiné à la représentation de la surface terrestre sur une carte plane. De son véritable nom Gerhard Kremer, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercator/#i_36779

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « De l'Antiquité au XVIIe siècle »  : […] Dans l'Antiquité classique, les Grecs situent l'encéphale dans le crâne et la moelle épinière dans les vertèbres, mais ils font siéger la sensibilité dans les viscères, le cœur, le foie, le diaphragme. Plus tard, Alcméon de Crotone, au vi e  siècle avant J.-C., établit par la dissection et la vivisection des animaux les relations des organes des sens avec le cerveau et fonde la théorie de la sensa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_36779

PARÉ AMBROISE (1510 env.-1590)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 1 166 mots
  •  • 1 média

Chirurgien français, Ambroise Paré a été nommé le « père de la chirurgie moderne » . Né près de Laval, il s'initie à la médecine chez un chirurgien de Vitré. Arrivé à Paris vers 1529, il devient aide-chirurgien-barbier à l'Hôtel-Dieu ; puis maître chirurgien (1536), et entre au service du duc de Montejean qu'il suit au siège de Turin. À la bataille du Pas de Suse (1537), il pratique la première dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambroise-pare/#i_36779

PLATTER FÉLIX (1536-1614)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 422 mots

Félix Platter est un médecin et botaniste suisse, né à Bâle le 28 octobre 1536. Son père, Thomas Platter le Vieux, est un intellectuel autodidacte, montagnard promis à la ferme, ayant appris le grec le latin et l'hébreu, en particulier à Sélestat, alors haut lieu de l'humanisme européen, avant de devenir correcteur d'imprimerie à Bâle. Il semble que son imprimerie ait produit l' Institution de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-platter/#i_36779

PRÉFORMATION ET ÉPIGENÈSE

  • Écrit par 
  • Maria Teresa MONTI
  •  • 6 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « De la spéculation à l’observation scientifique des embryons »  : […] De tout temps, science et philosophie ont repéré dans l’origine de la vie un enjeu crucial, où convergent et se combattent théories, croyances et idéologies, étayées de traditions historiques et d’appareils observationnels. Au xvi e  siècle, presque toutes les connaissances sur la reproduction, les organes sexuels, les rôles du mâle et de la femelle et le développement de l’embryon remontent à l’A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preformation-et-epigenese/#i_36779

RONDELET GUILLAUME (1507-1566)

  • Écrit par 
  • Claire BOUYRE
  •  • 811 mots
  •  • 1 média

Médecin et naturaliste français, Guillaume Rondelet est principalement connu pour ses travaux sur les poissons. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-rondelet/#i_36779

SANTORIO SANTORIO (1561-1636)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 344 mots

Médecin italien, né le 29 mars 1561 à Capodistria, en Italie (auj. Koper, Slovénie), mort le 22 février 1636 à Venise. Santorio Santorio obtient en 1582 son doctorat de médecine à l'université de Padoue, où il exercera comme professeur de médecine théorique de 1611 à 1624. En 1587, obéissant à l'ordre d'un noble croate, il devient son médecin personnel. De 1587 à 1599, Santorio semble avoir passé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/santorio-santorio/#i_36779

SCIENCES - Science et christianisme

  • Écrit par 
  • Jacques ROGER
  •  • 4 110 mots

Dans le chapitre « De Copernic à Newton »  : […] À partir du xv e  siècle, l'humanisme puis la Renaissance bouleversèrent le paysage intellectuel européen. Il y eut, certes, un néopaganisme et une philosophie panthéiste très éloignés de la pensée chrétienne. Mais la rupture avec la scolastique médiévale se fit surtout au nom d'une nouvelle sensibilité religieuse et de la philosophie platonicienne. La science moderne, comme la Réforme protesta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-science-et-christianisme/#i_36779

STEVIN SIMON (1548-1620)

  • Écrit par 
  • Frédéric de BUZON
  •  • 1 497 mots
  •  • 1 média

Simon Stevin est un savant important de la seconde moitié du xvi e  siècle aux Pays-Bas. Ses travaux les plus célèbres concernent les mathématiques pures et appliquées ainsi que la physique, notamment la statique. Il a publié de nombreux ouvrages consacrés, non seulement aux « sciences pures », mais aussi à la logique, à la politique, à l’art militaire et à la défense de la langue néerlandaise. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-stevin/#i_36779

SUR UNE ÉTOILE NOUVELLE (T. Brahe)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 306 mots
  •  • 1 média

Dans la soirée du 11 novembre 1572, l'astronome danois Tycho Brahe observe dans la constellation de Cassiopée une étoile qu'il n'avait jamais vue auparavant. Aussi brillante que Vénus, celle-ci est visible même en plein jour. Ce phénomène est une source d'interrogations. L'astre annonce-t-il quelque calamité ? S'agit-il vraiment d'une étoile ? Mais Aristote affirme que tout est immuable dans le mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sur-une-etoile-nouvelle/#i_36779

SYSTÈMES DU MONDE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 426 mots

Fin du vi e  siècle - début du v e  siècle avant J.-C. Philolaos propose que la Terre, la Lune, le Soleil et les cinq planètes connues dans l'Antiquité – Vénus, Mercure, Mars, Jupiter et Saturne – tournent autour d'un Feu central. iv e  siècle avant J.-C. Aristote (385 env.-322 av. J.-C.), élève de Platon, est en faveur d'un système géocentrique, fondé sur un ensemble de sphères matérielles qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-du-monde-reperes-chronologiques/#i_36779

TABLES PRUTÉNIQUES

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 239 mots

Claude Ptolémée ( ii e  siècle après J.-C.) fut le premier à décrire avec précision le mouvement du Soleil, de la Lune et des planètes autour de la Terre – considérée comme le centre du monde – par une combinaison de mouvements circulaires uniformes. Cette description est à la base de plusieurs tables (éphémérides) calculées dans le monde arabe, dont les plus célèbres sont les Tables alphonsines , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tables-pruteniques/#i_36779

TARTAGLIA NICCOLO FONTANA dit (1499-1557)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 319 mots

Mathématicien italien auquel on doit une méthode de résolution de l'équation du troisième degré et un des premiers traités de balistique. Niccolo Fontana est né à Brescia. Lors du sac de cette ville par les Français (1512), il eut la mâchoire fendue par un sabre ; il en résulta une difficulté de parole qui lui valut le surnom de Tartaglia (bègue). En 1534, il s'établit à Venise comme professeur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tartaglia/#i_36779

TRIANGLE DES FORCES THÉORÈME DU

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 222 mots

Le Flamand Simon Stevin (1548-1620) est le premier savant de la Renaissance à développer les œuvres d'Archimède. Dans son traité De Beghinschen der Weeghconst (Les Principes de la pesée), il examine la théorie du levier, établit les théorèmes relatifs au plan incliné et discute la détermination des centres de gravité des objets. Sa découverte majeure, décrite dans cet ouvrage, est le théorème dit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theoreme-du-triangle-des-forces/#i_36779

THÉORIE HÉLIOCENTRIQUE DE COPERNIC

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 299 mots
  •  • 2 médias

Dans un manuscrit –  De hypothesibus motuum caelestium a se constitutis commentariolus , plus connu sous le titre abrégé de Commentariolus  – distribué discrètement à des amis sûrs en 1512 ou 1513 (en tout cas avant le 1 er  mai 1514), Nicolas Copernic formule les principes de sa théorie héliocentrique du monde, mais celle-ci ne sera publiée entièrement que dans son De revolutionibus orbium caele […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-heliocentrique-de-copernic/#i_36779

TRAITÉ DE CHIRURGIE (A. Paré)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 334 mots
  •  • 1 média

Ambroise Paré n'a jamais su ni le grec ni le latin – carence rédhibitoire pour être docteur en chirurgie. Il le devint pourtant en 1554 grâce à l'appui du roi Charles IX. La totalité de son œuvre est écrite en français, au mépris des usages du temps, mais à l'avantage des lecteurs si on en juge par la succession des éditions. En 1564, Ambroise Paré publie un ouvrage essentiel intitulé Dix Livres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-chirurgie/#i_36779

VÉSALE ANDRÉ (1514-1564)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 726 mots
  •  • 5 médias

Né à Bruxelles, André Vésale commence ses humanités à Louvain, puis étudie la médecine à Paris (1533-1536). Ses maîtres parisiens sont Gonthier d'Andernach et Jacques Sylvius ; Michel Servet est son condisciple. Sa passion pour l' anatomie l'entraîne à déterrer des cadavres au cimetière des Innocents et à dérober des pendus au gibet de Montfaucon. À vingt ans, il démontre que la mâchoire inférieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-vesale/#i_36779

VIÈTE FRANÇOIS (1540-1603)

  • Écrit par 
  • Jean GRISARD
  •  • 1 387 mots

Viète est célèbre aujourd'hui en tant qu'inventeur de l' algèbre moderne. Or, à son époque, il était plus connu comme maître des requêtes et conseiller privé d'Henri IV que comme mathématicien. Toute sa vie est en effet marquée par cette dualité d'une carrière politique brillante et d'un ardent travail de cabinet sur les plus hauts problèmes posés par les mathématiques du xvi e  siècle. Son œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-viete/#i_36779

ZOOLOGIE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 9 222 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Renaissance, association des sciences antiques aux découvertes »  : […] L' émergence de l'étude scientifique de la nature à la Renaissance est étroitement liée à l'essor politique et à la croissance économique de l'Europe, mouvement amplifié par la première globalisation du commerce international. Malgré les guerres et les conflits religieux, les conditions deviennent favorables à la multiplication des lieux de recherche (comme les universités), et à la circulation de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoologie-histoire-de-la/#i_36779


Affichage 

Colóquios dos simples de Garcia de Orta (1563)

photographie

Page de titre de l'ouvrage intitulé Colóquios dos simples, qui rassemble pour la première fois pour un lectorat occidental les connaissances des médecins indiens 

Crédits : Historical Medical Library

Afficher

Le système de Copernic

photographie

L'astronome polonais Nicolas Copernic (1473-1543) est universellement connu pour son système héliocentrique dans lequel la Terre et toutes les autres planètes tournent autour du Soleil 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le système de Tycho Brahe

photographie

Par son étude du système solaire, le Danois Tycho Brahe (1546-1601) ouvrit la voie aux découvertes de Copernic 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Système de Copernic

dessin

Système de Copernic Basé sur l'hypothèse de mouvements circulaires, il nécessite aussi des rouages intermédiaires et n'évite pas une grande complication 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Traité de chirurgie d’Ambroise Paré

photographie

Planche du traité de chirurgie d'Ambroise Paré Une des originalités du traité d'Ambroise Paré est de présenter les principaux types de blessures de guerre dans le contexte de leur survenue au combat 

Crédits : Morphart Creation/ Shutterstock

Afficher

Tycho Brahe

photographie

L'astronome danois Tycho Brahe (1546-1601) est représenté dans son observatoire d'Uraniborg, qu'il fit construire sur l'île de Hven, près de Copenhague 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Colóquios dos simples de Garcia de Orta (1563)
Crédits : Historical Medical Library

photographie

Le système de Copernic
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Le système de Tycho Brahe
Crédits : Hulton Getty

photographie

Système de Copernic
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Traité de chirurgie d’Ambroise Paré
Crédits : Morphart Creation/ Shutterstock

photographie

Tycho Brahe
Crédits : Hulton Getty

photographie