HISTOIRE DES GAUCHES EN FRANCE (dir. J.-J .Becker et G. Candar)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Plus de 1 300 pages consacrées aux gauches en France, explorant ses hommes, ses idées, ses projets et ses politiques sur plus de deux siècles, des contributions présentées par plus de quarante spécialistes des diverses disciplines des sciences sociales... L'Histoire des gauches en France (La Découverte, Paris, 2004), dirigée par Jean-Jacques Becker et Gilles Candar, impressionne et constitue un intéressant pendant à l'Histoire des droites en France, publié en 1992 sous la direction de Jean-François Sirinelli. La simplicité de l'écriture et la relative brièveté des articles rendent la lecture aisée, souvent passionnante et libre dans la mesure où le lecteur peut suivre un thème ou une idée, ou encore se laisser tenter par un groupe ou un événement méconnu.

Deux tomes structurent cette synthèse. Le premier est consacré à « l'héritage du xixe siècle » et interroge les origines de la gauche et de la droite, car selon Maurice Agulhon ces deux notions font système. Elles « ne se définissent pas par des contenus de programmes mais par des constantes de positionnement dans des affrontements variables de programmes ». Cet angle non essentialiste, inégalement suivi par les auteurs, initie une lecture centrée sur le caractère perméable des frontières entre la droite et la gauche et, au sein des gauches, sur le processus lent de leur différenciation ainsi que sur les passages et les passeurs qui font exister ces dernières. On peut retrouver les premiers pas d'une gauche « gouvernementale », à la fin du xviiie siècle, dans les Assemblées révolutionnaires. Cette gauche, qu'on pourrait qualifier d'institutionnelle et dont les manuels font l'histoire, n'est pas analysée en dehors d'autres types de rassemblement et de construction de la gauche : les clubs, les sociétés secrètes, les syndicats ou les phalanstères constituent autant de lieux de socialisation et d'apprentissage des pratiques et des idées qui deviennent celles de la gauche.

L'héritage du xixe siècle ne passe pas sous silence des pratiques politiques dont l'illégitimité apparaît aujourd'hui entière mais qui ont contribué [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : docteur en science politique, chercheur associé (contractuel) au Groupe de sociologie politique européenne, I.E.P. de Strasbourg

Classification

Pour citer l’article

Benoît VERRIER, « HISTOIRE DES GAUCHES EN FRANCE (dir. J.-J .Becker et G. Candar) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-des-gauches-en-france/