HISTOIRE DE MA VIE, Giacomo CasanovaFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Europe libertine

La Préface de l'auteur commence par une profession d'orthodoxie religieuse (« Je crois à l'existence d'un Dieu immatériel créateur, et maître de toutes les formes ») qui se concilie avec quelque scepticisme à l'égard des dogmes, la plus grande indulgence morale à l'égard de ce qu'il nomme ses fredaines et une non moins grande curiosité pour les sciences occultes. Son histoire sera donc essentiellement celle de ses plaisirs sensuels, écrite en français, « parce que la langue française est plus répandue que la mienne ». Un français enrichi d'italianismes et de néologismes, libéré de ses contraintes académiques et puritaines.

Casanova évoque ses aïeux à l'image des mémorialistes aristocratiques, et d'abord un certain Jacob Casanova, secrétaire du roi qui, dans l'Espagne du xve siècle, enleva une religieuse le lendemain de ses vœux et s'enfuit avec elle à Rome, où il obtint une dispense du pape pour l'épouser. Transgression et absence de sanction, deux des ingrédients qui marqueront les futures aventures du descendant sont déjà là. Un assassin et un poète complètent cet arbre généalogique. Les parents de Giacomo Girolamo sont des comédiens désargentés de Venise. Mais le jeune homme, promis à une carrière ecclésiastique, sait se ménager des protecteurs parmi les riches patriciens de la cité des Doges. Il abondonne vite ses prétentions ecclésiastiques pour courir d'amour en amour, de métier en métier, et vaguer à travers l'Italie, non sans pousser jusqu'à Constantinople et Corfou. Il trouve des sources de revenus dans la pratique de la magie, le charlatanisme et la tricherie au jeu. Il devient enfin un aventurier à l'échelle de l'Europe, en découvrant Paris, Dresde et Vienne. De retour à Venise, promu libertin de haut vol, il peut partager sa maîtresse avec l'abbé de Bernis, ambassadeur de France, et organiser des soirées avec deux religieuses, sous l'œil du diplomate voyeur. Ces libertés, parmi d'autres, conduisent Casanova dans la prison des Plombs, d'où il parvient à s'enfuir. Le récit de sa fuite devint le morceau de bravoure du fugitif, qui fit le [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur de littérature française à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  HISTOIRE DE MA VIE, Giacomo Casanova  » est également traité dans :

CASANOVA GIACOMO (1725-1798)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI, 
  • Universalis
  •  • 1 274 mots

Dans le chapitre « Des  Mémoires  au destin mouvementé »  : […] À la fin de sa vie, lorsque la carrière amoureuse lui est désormais interdite, Casanova invente une reconversion littéraire qui l'aide à combattre un mortel ennui. C'est une des raisons pour lesquelles on l'a comparé à Stendhal, écrivant ses plus belles pages pendant l'exil à Civitavecchia. Il dit à propos de la rédaction de ses Mémoires : « En écrivant dix à douze heures par jour, j'ai empêché […] Lire la suite

Les derniers événements

29 novembre 2017 Argentine. Condamnation de tortionnaires du régime militaire.

vie, dont les anciens officiers Alfredo Astiz, Jorge Acosta et Ricardo Cavallo, et les autres à des peines de huit à quinze ans de détention. Il s’agit du troisième volet du « méga-procès » de l’ESMA entamé en novembre 2012 et du plus important procès de l’histoire du pays. Alfredo Astiz est notamment reconnu coupable des assassinats des deux religieuses […] Lire la suite

20 décembre 2015 Espagne. Éclatement du bipartisme à la faveur des élections législatives.

vie politique du pays. Le Parti populaire (conservateur) du Premier ministre Mariano Rajoy arrive en tête, mais perd le tiers de ses représentants et sa majorité absolue, avec 28,7 p. 100 des suffrages et 123 sièges sur 350. Le Parti socialiste ouvrier espagnol de Pedro Sánchez enregistre le plus mauvais score de son histoire avec 22 p. 100 des voix […] Lire la suite

1er mars - 29 avril 2009 Liban. Ouverture du Tribunal spécial pour le Liban

vie à l'ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri et à vingt-deux autres personnes le 14 février 2005 à Beyrouth. Pour la première fois dans l'histoire, onze juges vont se pencher sur le « crime de terrorisme ». Les rapports de la commission d'enquête de l'O.N.U. avaient impliqué les services de renseignement syriens et libanais dans l'attentat. Alors […] Lire la suite

1er-12 août 2007 Libye – France. Révélation sur les conditions de la libération des infirmières bulgares

vie, au Royaume-Uni, pour son rôle dans l'attentat contre le Boeing de la PanAm au-dessus de Lockerbie en décembre 1988 (270 morts). Il qualifie ces négociations d'« histoire compliquée. [...] Avec beaucoup de joueurs ». Le 2, le président français Nicolas Sarkozy, pressé de s'expliquer par l'opposition, affirme que Paris n'a accordé aucune contrepartie […] Lire la suite

4-23 avril 2006 Israël – Autorité palestinienne. Suspension des aides européenne et américaine au gouvernement palestinien

vie digne dans la paix et l'indépendance, côte à côte avec nos voisins », tout en déplorant que la politique d'Israël menace « les espoirs de parvenir à un règlement final et pacifique sur la base d'une solution prévoyant deux États ». Il dément toutefois que ses propos constituent une quelconque reconnaissance implicite de l'État hébreu. Le 7, la  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel DELON, « HISTOIRE DE MA VIE, Giacomo Casanova - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-ma-vie/