SEXUALITÉ HISTOIRE DE LA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médicalisation et remise en cause de l'ordre ancien de la chair

Les premières tentatives pour penser un domaine autonome de la sexualité sont contemporaines d'une reformulation du sexe en termes biologiques qui prévaut encore aujourd'hui : le « modèle à deux sexes », identifié et décrit par l'historien de la sexualité Thomas Laqueur, détermine ce que nous appellerons le deuxième âge de la sexualité.

La transformation des représentations de la reproduction et du sexe

Dans la représentation traditionnelle du sexe et de la reproduction, illustrée dans la culture occidentale par la médecine de l'Antiquité, dont les concepts ont eu cours jusque vers le milieu du xviiie siècle, les femmes ne diffèrent des hommes que parce qu'elles sont des mâles moins parfaits, au physique comme au social. D'après le médecin Galien, proche d'Aristote, les femmes sont des hommes chez qui un défaut de chaleur vitale s'est soldé par la rétention, à l'intérieur, de structures (comme les parties génitales) qui, chez le mâle, étaient visibles au-dehors. Selon Aristote, la reproduction résulte de l'action du sperme masculin, qui fait « cailler » le sang menstruel féminin, à la manière d'un fromage. Dans le modèle du « sexe unique », être homme ou femme, c'est tenir un rang social, assumer un rôle culturel, et non pas avoir un corps différent. Un homme qui n'a pas le comportement adéquat court le risque de se féminiser.

Dans la conception qui apparaît au seuil du xixe siècle, les corps mâles et femelles deviennent « des opposés incommensurables, horizontalement ordonnés ». Les testicules du mâle produisent des spermatozoïdes et l'ovaire féminin des œufs. La différence sexuelle, d'espèce et non plus de degré, est ancrée dans la nature, tant dans les caractéristiques visibles des corps que dans ses éléments microscopiques ou dans la structure du squelette. Toute une psychologie de la différence se met à accompagner cette biologie. La pudeur, la modération, l'absence de désir se mettent à être considérées comme des qualité [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

  • : directeur de recherche de première classe, chercheur à l'Institut national d'études démographique

Classification

Autres références

«  SEXUALITÉ HISTOIRE DE LA  » est également traité dans :

L'ORGASME ET L'OCCIDENT (R. Muchembled)

  • Écrit par 
  • Sophie CHEVALIER
  •  • 1 012 mots

Déjà bien connu pour ses différents travaux sur la société d'Ancien Régime, Robert Muchembled, historien de la culture et des mentalités, livre un nouvel ouvrage qui est une histoire de la sexualité et surtout du plaisir sexuel, L'Orgasme et l'Occident. Une histoire du plaisir du XVI […] Lire la suite

BIOPOLITIQUE

  • Écrit par 
  • Frédéric GROS
  •  • 1 813 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une nouvelle logique de pouvoir »  : […] Cette rupture est cependant plus théorique que proprement historique, car les deux formes ne cessent en fait de coexister. La forme traditionnelle est le pouvoir de « souveraineté ». Il procède par prélèvement contraint et marquage symbolique. Par exemple : soustraire une partie des récoltes, supplicier les corps de condamnés, réquisitionner des richesses matérielles ou des forces de travail, off […] Lire la suite

CATHOLICISME - La crise postconciliaire

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 5 636 mots

Dans le chapitre « La sexualité »  : […] Le groupe italien Communion et libération, créé en 1968, traditionaliste en matière de doctrine et de mœurs, hostile au divorce, mais progressiste dans les luttes sociales, est un exemple des tensions qui peuvent exister entre les deux domaines. Du mariage des prêtres au divorce des laïcs, la sexualité n'en est pas moins devenue, ces dernières années, la pierre de touche des positions et oppositi […] Lire la suite

CÉLIBAT RELIGIEUX

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Jacques POHIER
  •  • 7 030 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Célibat et cultures »  : […] Des dimensions essentielles de l'existence humaine sont en cause dans tout ce qui concerne le mariage, l' affectivité et la sexualité. Les recherches entreprises depuis un siècle par les différentes sciences de l'homme ont révélé combien relatives pouvaient être en ces matières les institutions et attitudes des différentes cultures ou même des différentes époques d'une même culture. Mais elles on […] Lire la suite

ELLIS HENRY HAVELOCK (1859-1939)

  • Écrit par 
  • Jean POIRIER
  •  • 287 mots

Le premier chercheur à avoir osé faire de la sexualité humaine un objet de recherche scientifique, Henry Havelock Ellis peut être considéré à la fois comme le fondateur de l'ethnologie sexuelle (description comparée des attitudes à l'égard de la sexualité chez les différentes civilisations) et de la sexologie (étude scientifique de la sexualité d'un point de vue psychobiologique et psychosociologi […] Lire la suite

FAMILLE - Évolution contemporaine

  • Écrit par 
  • Abel JEANNIÈRE, 
  • François de SINGLY
  •  • 9 788 mots

La mise en question, par l'ethnologie, de l'universalité de nos structures de parenté traditionnelles, ainsi que la révolution introduite par la psychanalyse dans la compréhension de la sexualité sont deux facteurs qui influent largement sur la transformation des relations familiales. On se bornera ici à analyser l'impact de l'histoire immédiate et la radicalité du changement de perspective qu'en […] Lire la suite

FLANDRIN JEAN-LOUIS (1931-2001)

  • Écrit par 
  • André BURGUIÈRE
  •  • 876 mots

Jean-Louis Flandrin s'est imposé, dans la droite ligne de l'histoire de la sensibilité préconisée par Lucien Febvre, comme l'un des historiens français de son temps les plus originaux et les plus reconnus à l'étranger. Parti, au début des années 1960, de l'étude du langage de l'amour et du plaisir au xvi e  siècle, Jean-Louis Flandrin a vite élargi ses recherches à une histoire de l'amour et de la […] Lire la suite

FOUCAULT MICHEL (1926-1984)

  • Écrit par 
  • Frédéric GROS
  •  • 5 262 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une esthétique de l’existence »  : […] Cette étude historique des gouvernementalités fait aussi apparaître dans l'histoire des points de résistance, susceptibles de prendre des formes diverses, de l'ascèse mystique à la revendication des droits fondamentaux de l'homme, jusqu'à cette « attitude critique » repérée chez Kant dans son célèbre texte « Qu'est-ce que les Lumières ? » L'idée de critique comme « refus d'être gouverné », en tant […] Lire la suite

HOMOSEXUALITÉ

  • Écrit par 
  • Frédéric MARTEL
  •  • 9 204 mots

Dans le chapitre « Les multiples approches de la question »  : […] Singulière, cette histoire mérite d'être retracée, mais elle englobe tellement d'aspects qu'aucun savoir constitué ne peut prétendre en rendre compte à lui tout seul. Il faut mesurer combien cette histoire, qui reste très largement à écrire, n'est pas, en tout cas, une histoire spécifique. Elle est par nature interdisciplinaire. Elle concerne l'histoire de la vie privée, l'histoire du droit et de […] Lire la suite

INTÉRÊT, sciences humaines et sociales

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 557 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Psychologie et psychanalyse »  : […] C'est à travers la pédagogie – et notamment grâce à la réflexion pédagogique de Johann Friedrich Herbart – que la notion d'intérêt s'est imposée à la psychologie. Encore conviendra-t-il de remarquer que ce déplacement n'est pas intervenu sans quelque appauvrissement. Le Traité de pédagogie de Herbart souligne, en effet, dans l'intérêt la détermination essentielle de l'action spontanée ( Selbsttät […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel BOZON, « SEXUALITÉ HISTOIRE DE LA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-sexualite/