PENSÉE ÉCONOMIQUE HISTOIRE DE LA

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 716 mots
  •  • 9 médias

L'économie est une discipline jeune. En faisant abstraction des mentions du juste prix, de la monnaie ou de l'usure qu'on rencontre dans la Bible, chez Aristote ou saint Thomas d'Aquin, on peut considérer que les premiers écrits économiques datent du xvie siècle, avec les mercantilistes. Au xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_92485

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - L'école classique

  • Écrit par 
  • Daniel DIATKINE
  •  • 6 853 mots
  •  • 2 médias

Plusieurs définitions ont été données de l'école classique en économie, et cette pluralité n'est pas sans enjeux théoriques. On doit la première à Karl Marx, l'un des premiers et des plus importants historiens de la pensée économique. Celui-ci oppose clairement l'école classique d'Adam Smith et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-l-ecole-classique/#i_92485

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Marxisme

  • Écrit par 
  • Michel ROSIER
  •  • 6 832 mots
  •  • 2 médias

La théorie économique de Karl Marx (1818-1883) a pour but de démontrer que le capitalisme aura inéluctablement une fin et que ses crises en sont la preuve. Cet objectif ne prend tout son sens qu'au regard de son projet politique et de sa vision de l'histoire comme une succession de modes de production. Dans un premier temps, les rapports de production d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-marxisme/#i_92485

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Marginalisme

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 2 032 mots
  •  • 1 média

Le marginalisme désigne un moment de rupture – on parle d'ailleurs plus souvent de « révolution marginaliste » – dans l'histoire de la discipline économique, entre 1870 et 1890, où se met en place une pensée alternative à la pensée économique classique. Son point de départ est associé à l'apparition simultanée et indépendante de trois ouvrages : The Theory of Political Economy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-marginalisme/#i_92485

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Théorie néo-classique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 2 836 mots
  •  • 2 médias

Après les révolutions de 1848 en Europe, l'économie politique qualifiée de classique par Karl Marx, celle de l'Écossais Adam Smith et de l'Anglais David Ricardo, doit affronter une double contestation. Celle des milieux conservateurs d'abord qui accusent les théories de Ricardo, en ayant associé à chaque facte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-theorie-neo-classique/#i_92485

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

  • Écrit par 
  • Olivier BROSSARD
  •  • 8 210 mots

John Maynard Keynes n'a jamais cessé de souligner que le libre jeu des marchés et de la concurrence ne conduit pas forcément à une situation économique satisfaisante (voir par exemple l'article « The End of Laissez-faire », publié en 1926). Les conceptions keynésiennes de la politique économique sont fondées sur ce principe premier. Elles se distinguent cependant des autres doctrines favorables à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-keynesianisme/#i_92485

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Monétarisme

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 551 mots
  •  • 1 média

Mot récent – monetarism apparaît pour la première fois en 1968 dans un article de Karl Brunner sur la politique monétaire publié par la Réserve fédérale américaine de Saint Louis –, le monétarisme désigne une idée pourtant ancienne. Cette idée est que toute augmentation de la quantité de monnaie en circulation se traduit par une augmentation du niveau général des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-monetarisme/#i_92485

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Économie des conventions

  • Écrit par 
  • Philippe BATIFOULIER
  •  • 1 521 mots

Pour lire ces lignes, le lecteur doit partager une convention avec l'éditeur : on lit de gauche à droite et de haut en bas. Cette convention est arbitraire, dans la mesure où il existe, dans d'autres langues et systèmes d'écriture, d'autres solutions pour se coordonner. La genèse d'une convention est souvent méconnue et, dans le cas contraire, la connaissance de son histoire est sans effet sur son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-economie-des-conventions/#i_92485

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - École de la régulation

  • Écrit par 
  • Benjamin CORIAT
  •  • 1 519 mots
  •  • 1 média

L'école de la régulation est l'une des rares écoles de théorie économique contemporaine à posséder une dimension fortement française. À partir des travaux fondateurs de Michel Aglietta et de Robert Boyer, elle apparaît au milieu de la décennie de 1970, dans un moment très particulier qui, aux États-Unis comme en Europe, est celui du passage avéré de la croissance à la crise, signifiant la fin des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-ecole-de-la-regulation/#i_92485

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Néo-institutionnalisme

  • Écrit par 
  • Claude MÉNARD
  •  • 1 809 mots
  •  • 1 média

Le néo-institutionnalisme se développe essentiellement depuis les années 1980, sur la base des travaux fondateurs plus anciens de Ronald Coase sur la théorie de l'entreprise (The Nature of the Firm, 1937) et le problème des coûts sociaux (The Problem of Social Cost, 1960), de Douglass North sur les conditions institutionnelles de la croissance ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-neo-institutionnalisme/#i_92485

L'ACCUMULATION DU CAPITAL, Joan Violet Robinson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 007 mots
  •  • 1 média

En 1956, la Britannique Joan Violet Robinson (1903-1983) est une figure marquante du courant keynésien. Depuis l'article de John Hicks en 1937 qui, en cherchant à amalgamer keynésianisme et théorie néo-classique, a conduit au célèbre modèle IS-LM, la réflexion des économistes a porté sur les moyens de concilier ou de dépasser dans tous les domaines de l'économie les divergences entre ces deux ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-accumulation-du-capital-joan-violet-robinson/#i_92485

ACTION RATIONNELLE

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 2 633 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le logique et le rationnel »  : […] La sociologie classique, du moins une partie de celle-ci, est très tôt attentive au versant rationnel de l'action humaine. Dans son Traité de sociologie générale (1916), Vilfredo Pareto propose de distinguer deux classes d'actions, les actions logiques et les actions non logiques. Les premières présentent une double caractéristique : leurs auteurs savent mobiliser des moyen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/action-rationnelle/#i_92485

AFTALION ALBERT (1874-1956)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 195 mots

Né en Bulgarie, mort à Genève, Aftalion a enseigné successivement aux universités de Lille et de Paris. On lui doit une œuvre abondante et plusieurs contributions importantes à la théorie économique moderne. Dans son ouvrage Les Crises périodiques de surproduction (1913), il montre comment celles-ci sont les conséquences non de phénomènes monétaires mais de l'inertie du marc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-aftalion/#i_92485

AGLIETTA MICHEL (1938- )

  • Écrit par 
  • Yamina TADJEDDINE
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Penseur du capitalisme et de la monnaie, Michel Aglietta est un chercheur, un pédagogue et un expert reconnu des économistes, des historiens et des anthropologues, mais aussi des politiciens et des syndicalistes de toute tendance . Né dans une famille modeste d’immigrés italiens en 1938 à Chambéry, il intègre l’École polytechnique en 1959, puis entre à l’Institut national de la statistique et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-aglietta/#i_92485

AGRÉGAT ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 1 482 mots

Dans le chapitre « De l'arithmétique politique à la comptabilité nationale »  : […] Le calcul de grandeurs caractéristiques de l'économie nationale remonte pourtant loin. En 1676, William Petty élaborait, dans son ouvrage, Political Arithmetick , une estimation du revenu ( income ) et de la dépense ( expence ) de l'Angleterre pour 1664. Quelques années plus tard, Gregory King fournissait, pour huit ans consécuti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agregat-economique/#i_92485

AN ENQUIRY INTO THE NATURE AND EFFECTS OF THE PAPER CREDIT OF GREAT BRITAIN, Henry Thornton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 1 029 mots

Évangéliste, banquier et économiste, Henry Thornton (1760-1815) entra au Parlement britannique à vingt-deux ans (1782) et y siégea jusqu'à sa mort. Il soutenait le gouvernement tory du second Pitt et s'illustra dans les débats de politique monétaire et financière. C'est pour défendre la décision prise en 1797 de suspendre la convertibilité en or et en argent des billets de la Banque d'Angleterre q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/an-enquiry-into-the-nature-and-effects-of-the-paper-credit-of-great-britain/#i_92485

AUTRICHIENNE ÉCOLE, économie

  • Écrit par 
  • Pierre GARROUSTE
  •  • 1 603 mots

En 1871, la publication des Principles of Economics de Carl Menger inaugure ce qui va devenir un nouveau courant de la pensée économique : la tradition économique autrichienne. S'il est considéré, avec le Britannique Stanley Jevons et le Français Léon Walras, comme le co-inventeur du marginalisme, qui introduit le calcul à la marge pour déterminer le niveau optimal de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-autrichienne-economie/#i_92485

BANK RUNS, DEPOSIT INSURANCE, AND LIQUIDITY, D. Diamond et P. Dybvig - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 132 mots

Les théories de l'intermédiation bancaire et financière, qui se développent à la fin des années 1970, s'articulent autour de deux grandes justifications de la firme bancaire. D'un côté, les coûts associés à la résolution de problèmes d'asymétries d'information concernant la sélection et le contrôle des emprunteurs de fonds par les prêteurs : en s'interposant entre l'ensemble formé par les prêteur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bank-runs-deposit-insurance-and-liquidity/#i_92485

BARONE ENRICO (1859-1924)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 430 mots

Économiste italien. D'abord colonel d'état-major, Barone enseigne en cette qualité l'art militaire à l'école de guerre de Turin ; il publie diverses études militaires, en particulier L'Invasion de la France en 1814 (1890), La Campagne de 1806 en Allemagne (1900), et fonde le journal politico-militaire La Preparazione . Après avoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrico-barone/#i_92485

BASTIAT FRÉDÉRIC (1801-1850)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 566 mots

Économiste qui compte parmi les plus talentueux du courant libéral français. Bastiat naît à Bayonne, dans une famille de commerçants aisés. D'abord exploitant agricole, il devient juge de paix au début de la monarchie de Juillet, puis conseiller général des Landes. À la suite d'un article que le Journal des économistes publie en 1844 et qui fait sensation, Bastiat vient à Pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-bastiat/#i_92485

BIEN ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 1 805 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La relation des biens économiques à l'utilité »  : […] emptynull […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bien-economique/#i_92485

BÖHM-BAWERK EUGEN VON (1851-1914)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 478 mots

Professeur à l'université de Vienne et expert auprès du ministre des Finances pour la réalisation d'un projet de réforme de l'impôt direct (1889), Böhm-Bawerk peut être considéré comme l'un des créateurs de l'impôt moderne sur le revenu. Ministre des Finances en 1895, puis en 1897 et 1898, et à nouveau de 1900 à 1905, il réalise une conversion de la dette. En tant que théoricien, Böhm-Bawerk se si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugen-von-bohm-bawerk/#i_92485

BOISGUILBERT ou BOISGUILLEBERT PIERRE LE PESANT sieur de (1646-1714)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 976 mots

Issu d'une famille d'officiers de la Chambre des comptes, Boisguillebert fut très influencé par des études faites chez les Jansénistes et en conserva une grande indépendance d'esprit. Après un passage à la faculté de droit, il devint avocat, puis magistrat ; il fut nommé vicomte de Montivilliers, c'est-à-dire prévôt, puis lieutenant général du bailliage de Rouen en 1690. Il passa son temps en lutt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boisguilbert-boisguillebert/#i_92485

BOUKHARINE NICOLAS IVANOVITCH (1888-1938)

  • Écrit par 
  • Pierre FRANK
  •  • 1 672 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La théorie de l'impérialisme »  : […] Fils d'enseignants moscovites, étudiant brillant, Nicolas Ivanovitch Boukharine rejoint le Parti ouvrier social-démocrate russe en 1906. À la suite de plusieurs arrestations par la police tsariste, il s'exile en 1911. Il rencontre Lénine à Cracovie en 1912. Au cours de la Première Guerre mondiale, il séjourne dans plusieurs pays et gagne les États-Unis en 1916. Quelques mois après, il rencontre Tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-ivanovitch-boukharine/#i_92485

BÜCHER KARL (1847-1930)

  • Écrit par 
  • Raymond ECHES
  •  • 286 mots

Professeur d'économie politique à Dorpat, à Munich, à Bâle, à Karlsruhe et à Leipzig, Karl Bücher fut un des principaux animateurs de l'école historique d'économie politique nationale. Il fonda et dirigea, à Leipzig, l'important institut pour l'étude de la presse. Il est considéré comme le chef de cette école d'histoire de l'économie politique qui introduisit le point de vue évolutionniste dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-bucher/#i_92485

LE CALCUL DU CONSENTEMENT, FONDATIONS LOGIQUES DE LA DÉMOCRATIE CONSTITUTIONNELLE, James Buchanan et Gordon Tullock - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 1 022 mots

Rendre compte économiquement du politique. Tel est le projet de The Calculus of Consent. Logical Foundations of Constitutionnal Democracy (Le Calcul du consentement. Fondations logiques de la démocratie constitutionnelle), un ouvrage de James Buchanan (né en 1919) et de Gordon Tullock (né en 1922) publié en 1962. The Calculus participe ainsi au dévelop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-calcul-du-consentement-fondations-logiques-de-la-democratie-constitutionnelle/#i_92485

CANTILLON RICHARD (1680 env.-env. 1734)

  • Écrit par 
  • Bernard DUCROS
  •  • 695 mots

Banquier parisien, né d'une famille irlandaise, elle-même d'origine espagnole, selon son biographe, l'économiste Stanley Jevons, Cantillon rédigea un Essai sur la nature du commerce en général , qui ne fut publié qu'en 1755, sans nom d'auteur, après avoir circulé en manuscrit parmi les physiocrates et influencé fortement Gournay et, plus encore, Mirabeau dans son ouvrage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-cantillon/#i_92485

LE CAPITAL, Karl Marx - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie SORIOT
  •  • 1 123 mots
  •  • 2 médias

Das Kapital ( Le Capital ) est considéré par Karl Marx (1818-1883) lui-même comme son œuvre majeure. Empruntant à différents champs disciplinaires (l'économie, la sociologie, la philosophie, l'essai politique) et s'inscrivant dans la continuité d'Adam Smith, David Ricardo et John Stuart Mill, Marx entreprend une « critique de l'économie politique », co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-capital/#i_92485

LE CAPITAL HUMAIN, UNE ANALYSE THÉORIQUE ET EMPIRIQUE, Gary Stanley Becker - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 1 079 mots

En publiant, en 1964, Human Capital, A Theoretical and Empirical Analysis (Le Capital humain, une analyse théorique et empirique), l'Américain Gary Stanley Becker donne une impulsion déterminante à la théorie du capital humain (ce qui lui vaudra le prix Nobel d'économie en 1992). Beaucoup d'économistes, d'Adam Smith à Alfred Marshall et Irving Fisher, s'étaient déjà intéress […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-capital-humain-une-analyse-theorique-et-empirique/#i_92485

CASSEL KARL GUSTAV (1866-1945)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 486 mots

Économiste suédois né le 20 octobre 1866 à Stockholm, mort le 14 janvier 1945 à Djursholm, dans la banlieue de Stockholm. Karl Gustav Cassel étudie à l'université d'Uppsala, puis à celle de Stockholm où il devient professeur d'économie de 1904 à 1933. Il occupe le devant de la scène internationale grâce à sa contribution sur les problèmes monétaires internationaux lors de la conférence de Bruxell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-gustav-cassel/#i_92485

CHANGE - Les théories du change

  • Écrit par 
  • Hélène RAYMOND-FEINGOLD
  •  • 9 061 mots

Dans le chapitre « Les théories de base du taux de change »  : […] Les théories traditionnelles du taux de change privilégient le marché des biens et services. Dans cette perspective, le taux de change d'équilibre est celui qui assure l'unicité des prix des biens et services à travers le monde et qui ainsi rééquilibre les balances courantes. Rompant avec cette approche réelle, les théories monétaires élaborées durant les années 1970 adoptent une perspective finan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-theories-du-change/#i_92485

CHOIX COLLECTIF ET BIEN-ÊTRE SOCIAL, Amartya Kumar Sen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 1 131 mots

Kenneth Arrow, à l'occasion de la remise du prix Nobel d'économie de 1998 à Amartya Kumar Sen, soulignait la « très grande cohérence de sa pensée ». Cette cohérence est d'autant plus remarquable que ses champs d'analyses sont pourtant nombreux : économie du développement (mesure des inégalités, étude des famines, etc.), théorie du choix social, philosophie morale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choix-collectif-et-bien-etre-social/#i_92485

CHOIX COLLECTIFS ET PRÉFÉRENCES INDIVIDUELLES, Kenneth Joseph Arrow - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 1 038 mots

Dans sa Préface à l'édition française de Choix collectifs et préférences individuelles , Kenneth J. Arrow (Prix Nobel d'économie en 1972) présente son ouvrage, initialement publié en 1951, comme un «  retour aux sources » de la mathématique sociale de Condorcet et des Lumières françaises. Et il est vrai que le projet arrovien tout entier, même s'il s'inspire aussi de l'écono […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/choix-collectifs-et-preferences-individuelles/#i_92485

CHÔMAGE (NOTION DE)

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 1 690 mots

Dans le chapitre « Des explications variées »  : […] Longtemps, on a opposé le chômage « classique » au chômage « keynésien ». Pour les « classiques » (ceux qui se réclament de l'école de pensée libérale issue d'Adam Smith) et leurs successeurs, le chômage résulterait d'une offre d'emploi bridée pour différentes raisons : taxation excessive, règles freinant ou empêchant la concurrence et la création d'entreprises, et, plus généralement, obstacles a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chomage-notion-de/#i_92485

CLARK JOHN BATES (1847-1938)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul HUET
  •  • 576 mots

Pionnier du marginalisme américain, John Bates Clark appartient à une lignée d'économistes comme A. Marshall, St. Jevons, L. Walras, K. Menger... qui ont plus cherché à examiner et à comprendre le fonctionnement du système capitaliste dans le détail qu'à exprimer des doutes sur ses mérites fondamentaux et sur son destin final. De caractère généreux, optimiste dans ses conclusions, il jugea avec le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-bates-clark/#i_92485

CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 744 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La conception marxiste des classes sociales »  : […] Contrairement à une opinion courante, Karl Marx n'a pas « découvert » les classes sociales : « en ce qui me concerne, écrivait-il en 1852 à Joseph Weydemeyer, ce n'est pas à moi que revient le mérite d'avoir découvert l'existence des classes dans la société moderne, pas plus que la lutte qu'elles s'y livrent. Des historiens bourgeois avaient exposé bien avant moi l'évolution historique de cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-penser-les-classes-sociales/#i_92485

CLASSES SOCIALES - La théorie de la lutte de classes

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 8 266 mots

Dans le chapitre « La lutte de classes : un credo politique »  : […] Postuler que le conflit est un élément constitutif de toute société n'est pas faire preuve d'une audace intellectuelle excessive. Comment, après tout, la machine sociale fonctionnerait-elle sans une « différence de potentiel », sans un déséquilibre interne producteur du mouvement et de l'ordre ? Et comment l'existence individuelle et collective des hommes serait-elle pensable sans la catégorie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-la-theorie-de-la-lutte-de-classes/#i_92485

COMMERCE INTERNATIONAL - Théories

  • Écrit par 
  • Lionel FONTAGNÉ
  •  • 7 201 mots

Dans le chapitre «  La théorie classique du commerce international »  : […] Le commerce international a fait l'objet d'une première analyse scientifique au tournant du xviii e  siècle, s'opposant à la doctrine mercantiliste alors en vigueur, qui y voyait un jeu à somme nulle. Amorcée par le « père de l'économie politique », Adam Smith, cette nouvelle analyse du commerce international, visant à montrer au contraire que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-theories/#i_92485

COMMERCE INTERNATIONAL - Avantages comparatifs

  • Écrit par 
  • Matthieu CROZET
  •  • 5 799 mots

Dans le chapitre «  Le principe  »  : […] En s'appuyant sur l'analyse de David Hume (1711-1776), qui décrit en 1752 ( Political Discourses ) un mécanisme d'ajustement automatique des balances des échanges internationaux, Adam Smith (1723-1790) investit le champ de l'économie internationale et développe dans La Richesse des nations (1776) une critique sévère des thèses protectionnistes soutenues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-avantages-comparatifs/#i_92485

COMMERCE INTERNATIONAL - Division internationale du travail

  • Écrit par 
  • Lionel FONTAGNÉ
  •  • 3 920 mots

À l'image de la célèbre manufacture d'épingles dépeinte par Adam Smith ( La Richesse des nations , 1776), dans laquelle chaque ouvrier se voyait affecté à une tâche précise participant à la production de l'atelier, la notion de division internationale du travail (D.I.T.) fait référence à la spécialisation des économies nationales dans des activités particulières, laquelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-division-internationale-du-travail/#i_92485

CONFUSIÓN DE CONFUSIONES (J. de la Vega)

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 249 mots

L'ouvrage de Joseph Penso de la Vega (1650-1692), Confusión de Confusiones (La Confusion des confusions), paru en 1688, est l'une des premières analyses détaillées du fonctionnement des marchés financiers. De la Vega est à la fois homme d'affaires et écrivain. Rédigé dans un style étrange et alambiqué (le stilo culto espagnol en vogue à l'époque), l'ouv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confusion-de-confusiones/#i_92485

CONSOMMATION - Dépenses de consommation

  • Écrit par 
  • Nicolas HERPIN, 
  • Daniel VERGER
  •  • 5 716 mots

Dans le chapitre « Le partage du revenu entre la consommation et l'épargne »  : […] Au sein même de la seule communauté des économistes, l'analyse de la consommation fait débat. Le clivage principal a longtemps opposé les keynésiens et les monétaristes quant à la nature du revenu qui détermine la consommation des ménages. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/consommation-depenses-de-consommation/#i_92485

COPERNIC NICOLAS (1473-1543)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERDET
  • , Universalis
  •  • 5 383 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le chanoine de Frombork »  : […] Nicolas Copernic est né le 19 février 1473 à Toruń, ville dont le nom dérive d'un mot polonais ( tarn , et, plus tard, tarnina ) qui désigne le prunellier, espèce abondante dans la région. Située à un point stratégique de la rive nord de la Vistule, la ville de Toruń avait été transformée en forteresse par les chevaliers de l'ordre Teutonique, qui l'appe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-copernic/#i_92485

CORPORATE FINANCING AND INVESTMENT DECISIONS WHEN FIRMS HAVE INFORMATION THAT INVESTORS DO NOT HAVE, S. Myers et N. Majluf - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas COUDERC, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 183 mots

Stewart C. Myers et Nicholas S. Majluf publient en 1984 un article novateur dans le domaine de la finance d’entreprise, intitulé « Corporate financing and investment decisions when firms have information that investors do not have » (Le financement des entreprises et les décisions d’investissement lorsque les sociétés détiennent des informations que les investisseurs ne possèdent pas). Dans le ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corporate-financing-and-investment-decisions-when-firms-have-information-that-investors-do-not-have/#i_92485

COURNOT ANTOINE AUGUSTIN (1801-1877)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 3 258 mots

Dans le chapitre « La place fondatrice des mathématiques dans l'œuvre de Cournot »  : […] En saluant en Cournot le père de l'économie mathématique, Walras, dès 1873, a certes assuré à l'auteur des Recherches sur les principes mathématiques de la théorie des richesses une assez grande notoriété en économie politique, mais il a contribué à dissocier les études économiques entreprises par Cournot de la philosophie mathématique qui les sous-tend. Si intéressante, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-augustin-cournot/#i_92485

COÛTS DE TRANSACTION

  • Écrit par 
  • Claude MÉNARD
  •  • 5 298 mots

Dans le chapitre «  Historique »  : […] L'article de Ronald Coase (1937) constitue la pièce fondatrice de l'économie des coûts de transaction, bien qu'un autre auteur, l'économiste américain John Commons, ait presque simultanément mis au centre de sa réflexion le concept de transaction, mais dans un tout autre contexte, celui d'une analyse systémique. L'analyse initiale de Coase porte sur « la nature de la firme » et, plus précisément, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couts-de-transaction/#i_92485

CREDIT RATIONING IN MARKETS WITH IMPERFECT INFORMATION, J. Stiglitz et A. Weiss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Catherine REFAIT
  •  • 977 mots

Au début des années 1970 s'est forgée une nouvelle façon d'envisager les relations économiques entre les individus : l'économie de l'information. Un de ses objectifs était d'améliorer la compréhension de phénomènes laissés inexpliqués par la microéconomie traditionnelle, en se fondant sur l'interaction entre les personnes dans un monde où l'accès à l'information est coûteux. Andrew Weiss et partic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/credit-rationing-in-markets-with-imperfect-information/#i_92485

CYCLES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 4 002 mots

Dans le chapitre « Les cycles Juglar »  : […] Le premier à avoir affirmé l'existence d'un cycle de ce type est le statisticien français Clément Juglar, vers 1860, à partir de l'observation de toute une série d'indicateurs économiques, portant sur les prix, les chiffres d'affaires, les exportations, etc. Ces cycles, d'une longueur de 7 à 12 ans (en moyenne, 8 ans), sont caractérisés par le fait que l'activité et les prix évoluent dans le même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycles-economiques/#i_92485

DÉCROISSANCE (CRITIQUE DE LA)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie HARRIBEY
  •  • 5 097 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'économie politique pessimiste sur l'avenir du capitalisme »  : […] Dès sa naissance, l'économie politique avait attiré l'attention sur le risque d'« état stationnaire » qui guettait le capitalisme. En particulier, Ricardo pronostiquait que, en raison de la diminution des rendements agricoles consécutive à la mise en culture de terres de moins en moins fertiles pour répondre aux besoins d'une population croissante, les rentes versées aux propriétaires fonciers au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decroissance-critique-de-la/#i_92485

DE LA MESURE DE L'UTILITÉ DES TRAVAUX PUBLICS, Jules Dupuit - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François ETNER
  •  • 1 173 mots

En France, vers 1820, le corps des ponts et chaussées avait incité à construire de nombreux canaux. Dix ans plus tard, l'entreprise s'avéra beaucoup moins utile que prévu et financièrement désastreuse : fallait-il incriminer les règles administratives qui chiffraient l'utilité des travaux publics ? En 1844, l'ingénieur Jules Dupuit (1804-1866) montre que ces règles exagéraient, en effet, l'utilité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-la-mesure-de-l-utilite-des-travaux-publics/#i_92485

DE L'INDUSTRIE FRANÇAISE, Jean-Antoine Chaptal - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 1 296 mots

Quand Jean-Antoine Chaptal (1756-1832) publie en 1819 De l'industrie française , deux forts volumes de 533 pages, il est au faîte de sa notoriété. Une des personnalités les plus remarquables du personnel napoléonien, ce savant devenu entrepreneur a aussi été durant l'Empire un ministre de l'Intérieur réformateur. Son livre est publié à un moment charnière de l'histoire de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-l-industrie-francaise/#i_92485

DÉPRESSION ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard DUCROS
  •  • 3 168 mots

Dans le chapitre « Position du problème »  : […] En statique comparative, on détermine à un instant donné les conditions de l'équilibre sur une courte période, pour rechercher les raisons qui font que les grandeurs économiques se fixent à un niveau inférieur à celui qui assurerait le plein-emploi, par comparaison avec les conditions de réalisation de l'équilibre correspondant à celui-ci. On ne cherche pas à expliquer l'instabilité conjoncturell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depression-economique/#i_92485

DES PRINCIPES DE L'ÉCONOMIE POLITIQUE ET DE L'IMPÔT, David Ricardo - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas CHAIGNEAU
  •  • 1 148 mots
  •  • 1 média

Père fondateur, au côté d'Adam Smith, de l'approche classique, David Ricardo (1772-1823) propose dans On the Principles of Political Economy and Taxation une analyse du capitalisme naissant qui a orienté l'ensemble de l'économie politique au xix e  siècle. Les Principes marquent tout d'abord l'avènemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/des-principes-de-l-economie-politique-et-de-l-impot/#i_92485

DETTE PUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 3 090 mots
  •  • 1 média

Historiquement, le problème de la dette publique est à l'origine de la science économique puisque « économie politique » signifie étymologiquement « gestion de l'État ». Les premières réflexions économiques, d'Aristote aux mercantilistes en passant par les scolastiques comme le franciscain Nicolas Oresme, se centrent toutefois presque exclusivement sur la monnaie. Les idées dominantes sur les fin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dette-publique/#i_92485

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL - Histoire

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques FRIBOULET
  •  • 8 091 mots
  •  • 4 médias

Le terme développement n'est employé dans son acception économique que depuis les années 1950. Mais l'idée est plus ancienne. Elle constitue le thème central du livre d'Adam Smith, Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776), qui marque les débuts de l'économie politique moderne. La révolution industrielle qui s'étend à cette époque en Angleterre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-economique-et-social-histoire/#i_92485

DROIT, LÉGISLATION ET LIBERTÉ, Friedrich von Hayek - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 1 296 mots

La publication des trois volumes de Droit, législation et liberté (1973, 1976 et 1979, respectivement) constitue le véritable aboutissement de la pensée de Friedrich von Hayek (1899-1992) et de son engagement, toute sa vie durant, à défendre la société libérale. L'ouvrage entend proposer une « nouvelle formulation des principes libéraux de justice et d'économie politique ». […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-legislation-et-liberte/#i_92485

DUNOYER CHARLES (1786-1862)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 536 mots

L'un des représentants les plus caractéristiques du libéralisme économique est un descendant d'une vieille famille du Quercy. Après des études juridiques, Dunoyer se lance dans le journalisme en créant avec C. Comte le journal satirique illustré Le Censeur (1814), qui deviendra en 1817 Le Censeur européen . Professeur à l'Athénée, son enseignement forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-dunoyer/#i_92485

DUPUIT JULES (1804-1866)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 245 mots

Ingénieur et économiste français, Jules Dupuit fut l'un des premiers à analyser le rapport coût-efficacité des travaux publics. Né à Fossano, dans le Piémont italien, Arsène Jules Étienne Juvénal Dupuit étudie à l'École polytechnique de Paris, puis rejoint le corps des Ponts et Chaussées, dont il devient avec le temps inspecteur général. Dans le cadre de son travail, il développe un intérêt pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-dupuit/#i_92485

ÉCHANGE

  • Écrit par 
  • Claude MEILLASSOUX
  •  • 3 704 mots

Dans le chapitre « Aristote »  : […] On attribue généralement à Aristote la découverte de la distinction entre valeur d'usage et valeur d'échange , la première s'appliquant aux biens destinés à la consommation du producteur, la seconde aux biens destinés à l'échange. D'où deux manières d'acquérir, « l'une par les travaux et l'économie rustiques, l'autre par le commerce ; la première est i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echange/#i_92485

ÉCHANGE TERMES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean-Marc SIROËN
  •  • 3 475 mots

Dans leur définition la plus courante, les termes de l'échange expriment pour un pays le rapport entre le prix des exportations et le prix des importations. Les termes de l'échange sont généralement calculés à partir d'indices de prix et indiquent une évolution par rapport à une année de référence. Mais les termes de l'échange ne sont pas seulement des indicateurs de prix relatifs. Ils se trouven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/termes-de-l-echange/#i_92485

ÉCONOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FLORENS
  •  • 7 369 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une science née au XXe siècle »  : […] L'économétrie est née autour des années 1930. Elle hérite toutefois des développements de la statistique réalisés au cours du xix e  siècle et au début du xx e  siècle. Le premier prix Nobel de sciences économiques fut attribué en 1969 conjointement aux deux principaux fondateurs de l'économétrie  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/econometrie/#i_92485

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

  • Écrit par 
  • Henri GUITTON
  •  • 6 469 mots

Dans le chapitre « Connaissance et action »  : […] Il n'est pas possible de dater avec exactitude la naissance de la science économique. Le premier Traité d'économie politique paraît en 1615 ; son auteur est un mercantiliste français, conseiller du pouvoir et non pas théoricien : Antoine de Montchrestien. L'intuition d'une science économique n'apparaît qu'à la fin du xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie/#i_92485

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Enseignement de l'économie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 5 519 mots

Dans le chapitre «  Les réticences historiques de la France face à l'économie politique »  : […] L'économie n'a jamais vraiment connu en France le statut qu'elle a acquis dans le monde anglo-saxon, même si l'expression « économie politique » a reçu son sens moderne d'un Français, Antoine de Montchrestien. C'est, en effet, en intitulant en 1615 un texte adressé au roi Louis XIII « Traité d'économie politique » que ce gentilhomme normand à la vie tumultueuse a fait entrer l'expression dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-definition-et-nature-enseignement-de-l-economie/#i_92485

ÉCONOMIE SOCIOLOGIE DE L'

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 4 580 mots

Dans le chapitre «  La « sociologie économique » »  : […] Ce que l'on appelle la « sociologie économique » peut être conçue comme une « hybridation » particulière de la sociologie et de l'économie, arbitrairement séparées à la fin du xix e  siècle par l'histoire de la division du travail académique. On peut aussi retenir, au moins provisoirement, une définition plus simple encore. La sociologie économiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-l-economie/#i_92485

L'ÉCONOMIE DE LA CONCURRENCE IMPARFAITE, Joan Violet Robinson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 012 mots
  •  • 1 média

C'est en 1933 que la Britannique Joan Violet Robinson (1903-1983) publie avec The Economics of imperfect competition (L'Économie de la concurrence imparfaite) , son premier livre significatif. Elle a trente ans et fait partie des économistes de Cambridge – le Cambridge Circu s  – qui depuis la mort d'Alfred Marshall en 1924, cherchent à dépasser les thé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-economie-de-la-concurrence-imparfaite/#i_92485

ÉCONOMIE EXPÉRIMENTALE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis RULLIÈRE
  •  • 2 229 mots
  •  • 1 média

L'idée de science expérimentale est considérée comme applicable aux seules « sciences dures ». Ainsi est-il couramment admis que la physique est une science expérimentale, au même titre que la biologie ou la chimie. Cette considération semble s'appuyer sur le fait que la physique, par exemple, est concernée par des phénomènes de la vie courante. À partir de 1950, la science économique s'est consti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-experimentale/#i_92485

ÉCONOMIE INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Bruno JULLIEN
  •  • 9 068 mots
  •  • 1 média

L'économie industrielle est la branche de l'économie qui étudie le fonctionnement des marchés et les comportements des entreprises sur ces marchés. Elle traite notamment des situations dans lesquelles les entreprises disposent d'un pouvoir de marché , ce que les économistes appellent la concurrence imparfaite . Elle ne se réduit toutefois pas à l'analyse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-industrielle/#i_92485

ÉCONOMIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Éric BIDET
  •  • 6 004 mots

Bien qu'on en trouve mention dès la fin du xviii e  siècle, la notion d'économie sociale demeure encore largement méconnue, y compris par la plupart des économistes eux-mêmes comme est venu le rappeler le rapport Frémeaux (2013). Cette méconnaissance s'explique notamment par le fait que son contenu a sensiblement varié selon les auteurs et les épo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-sociale/#i_92485

L'ÉCONOMIQUE (Xénophon)

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 227 mots

Avec la rédaction vers — 380 de L'Économique , Xénophon – un élève de Socrate – introduit dans la pensée occidentale un terme d'avenir. Seul le premier des 21 chapitres de cet ouvrage d'une quarantaine de pages évoque un questionnement économique, au sens moderne, sur la nature des biens, l'utilité et l'échange. Mais l'économie y est déjà clairement définie comme « l'art d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-economique/#i_92485

EDGEWORTH FRANCIS YSIDRO (1845-1926)

  • Écrit par 
  • Christine BARTHET
  •  • 441 mots

Économiste anglais, dont on a pu dire qu'il n'a pas laissé d'œuvre « complète et coordonnée », Edgeworth n'a eu que peu d'influence sur la pensée économique de son époque. Pourtant, bien des auteurs contemporains déclarent trouver nombre de leurs recherches en germe dans ses écrits. Après avoir fait ses études au Trinity College de Dublin, il a enseigné l'économie au King's College de Londres, pui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francis-ysidro-edgeworth/#i_92485

ÉLÉMENTS D'ÉCONOMIE POLITIQUE PURE, Léon Walras - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 965 mots

Ouvrage fondateur avec ceux de Stanley Jevons (1871) et de Carl Menger (1871) de la révolution marginaliste en économie, les Éléments d'économie politique pure se distinguent par l'ambition de représenter les faits économiques comme un ensemble de relations interdépendantes. Léon Walras (1834-1910) est, pour cette raison, le père de la théorie de l'équilibre général, d'abor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elements-d-economie-politique-pure/#i_92485

ENGEL ERNST (1821-1896)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 230 mots

À Dresde, sa ville natale, Ernst Engel crée, en 1850, l'Office saxon de statistique ; il devient ensuite directeur de l'Office statistique de Prusse, donnant à cet organisme une efficacité et un prestige remarquables ; il en démissionne en 1882, étant hostile à la politique de protectionnisme et de socialisme d'État de Bismarck. S'efforçant d'associer la tradition de Quételet à celle de Le Play, E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-engel/#i_92485

ENQUÊTE SUR LA NATURE ET LES CAUSES DE LA RICHESSE DES NATIONS, Adam Smith - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Françoise DUBOEUF
  •  • 1 270 mots
  •  • 1 média

Pour Adam Smith (1723-1790), « l'économie politique, considérée comme une branche de la science de l'homme d'État » se propose de fournir un revenu abondant au peuple et au souverain. Or, An inquiry into the Nature and Causes of the Wealth of Nations (plus communément appelée en français La Richesse des nations ) paraît, en 1776, à une époque où l'expan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enquete-sur-la-nature-et-les-causes-de-la-richesse-des-nations/#i_92485

ENTREPRISE - Gouvernance d'entreprise

  • Écrit par 
  • Gérard CHARREAUX
  •  • 4 747 mots

Le champ de la corporate governance , du « gouvernement » ou de la « gouvernance » d'entreprise s'est constitué principalement au cours des années 1990. On en attribue cependant l'origine à la thèse d'Adolf Berle et Gardiner Means ( The Modern Corporation and Private Property , 1932) : au début du xx e   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-gouvernance-d-entreprise/#i_92485

ÉPARGNE

  • Écrit par 
  • Didier DAVYDOFF
  •  • 7 537 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'épargne selon les classiques »  : […] L'épargne des ménages a été, dès l'origine, au cœur de la pensée économique. Pour les auteurs classiques, l'acte d'épargne et celui de consommation sont dissociés. Pour Adam Smith comme pour David Ricardo, les profits des entrepreneurs sont essentiellement réinvestis dans l'accumulation du capital, tandis que les salaires suffisent tout juste à donner aux ouvriers « les moyens de subsister et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epargne/#i_92485

ESSAI SUR LA NATURE DU COMMERCE EN GÉNÉRAL, Richard Cantillon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François ETNER
  •  • 1 561 mots

On ne sait pas quand fut rédigé et diffusé l' Essai sur la nature du commerce en général . Le manuscrit a sans doute circulé dès 1730, peu avant la mort de l'auteur et bien avant la première édition connue, de 1755. Cette édition prétend que le texte français serait « traduit de l'anglois », ce qui n'est pas attesté. Richard Cantillon (1680 ?-1734 ?) est encore plus mal connu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essai-sur-la-nature-du-commerce-en-general/#i_92485

FED (Federal Reserve System ou Système fédéral de réserve américain)

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 8 548 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les origines intellectuelles »  : […] Malgré l'instauration du National Banking System en 1863, les paniques bancaires se succèdent (1873, 1884, 1890, 1893). La crise de 1907 porte à son comble l'exaspération du public devant l'incapacité des autorités monétaires à prévenir les défaillances à répétition et les ruées des déposants aux guichets pour retirer leurs avoirs. L'adoption de l'étalon or – de fait en 1879, légalement en 1900 – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fed/#i_92485

LES FONDEMENTS DE L'ANALYSE ÉCONOMIQUE, Paul Anthony Samuelson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 050 mots

Écrite et publiée partiellement sous forme d'articles entre 1935 et 1941, la thèse de doctorat de Paul Anthony Samuelson (1915-2009) – soutenue en 1941 sous le titre Foundations of Analytic Economics  – n'est publiée dans son intégralité qu'en 1947 sous le titre Foundations of Economic Analysis . À cette date, la réputation académique de Samuelson n'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fondements-de-l-analyse-economique/#i_92485

FRANK ANDRE GUNDER (1929-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 181 mots

Économiste allemand. Réfugié sous le nazisme en Suisse puis aux États-Unis, docteur en économie (Chicago), professeur dans plusieurs universités américaines et européennes, Andre Gunder Frank se fait bientôt remarquer par son analyse insolite des causes du sous-développement. À Mexico, en 1972, au congrès du Conseil latino-américain des sciences sociales, il expose sa « théorie de la dépendance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-gunder-frank/#i_92485

FRIEDMAN MILTON (1912-2006)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 155 mots

Décédé le 16 novembre 2006 à San Francisco, à l'âge de quatre-vingt-quatorze ans, l'économiste américain Milton Friedman , né à New York le 31 juillet 1912, est une figure emblématique du libéralisme économique. Quatrième enfant d'une famille pauvre venue d'Europe centrale, il a une jeunesse studieuse. Élève brillant, il obtient une bourse pour des études de mathématiques et d'actuariat. Il se li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milton-friedman/#i_92485

FURTADO CELSO (1920-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 175 mots

Économiste brésilien. Docteur en sciences économiques de la Sorbonne en 1948, Celso Furtado se consacre à l'étude du développement économique dans les pays du Tiers Monde, Brésil et Amérique latine notamment. De 1949 à 1957, il dirige aux Nations unies la section Développement de la C.E.P.A.L. (Commission économique pour l'Amérique latine). Concepteur de la politique économique du gouvernement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celso-furtado/#i_92485

GALBRAITH JOHN KENNETH (1908-2006)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 875 mots
  •  • 1 média

Économiste original, original tout court pour ne pas dire excentrique, tel fut John Kenneth Galbraith qui s'est éteint le 29 avril 2006. Il était né le 15 octobre 1908 à Iona Station, une petite ville de l'Ontario, au sud-ouest d'Ottawa (Canada). Après des études à Toronto, il part à Berkeley en Californie pour y effectuer un doctorat (Ph.D. aux États-Unis) portant sur l'agriculture. Il commence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-kenneth-galbraith/#i_92485

GIDE CHARLES (1847-1932)

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 765 mots

Charles Gide est né le 29 juin 1847 à Uzès (Gard). Selon la tradition familiale – mais contre ses goûts – il fait des études de droit à Paris où son frère Paul – le père d'André Gide – était professeur, et soutient en 1872 une thèse sur La liberté d'association en matière religieuse . En 1874, il réussit l'agrégation mais, peu attiré par le droit, choisit d'enseigner l'économ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-gide/#i_92485

GUANZI, en bref

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 259 mots

Ministre talentueux de l'État de Qi, mort en — 645, Guan Zhong (Kouan Tchong), est considéré comme l'un des plus célèbres sages chinois. Un ouvrage éponyme, le Guanzi , composé de 86 livres (dont 76 nous sont parvenus), est censé présenter les réflexions de cet administrateur modèle qui annonce déjà le dépassement de la féodalité. Ces textes ont en fait été compilés beaucoup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guanzi-en-bref/#i_92485

HAAVELMO TRYGVE (1911-1999)

  • Écrit par 
  • Julien DUPONT, 
  • Ariane KIEFFER-DUPONT
  •  • 676 mots

Économiste norvégien qui a enseigné pendant de nombreuses années à l'université d'Oslo, Haavelmo a joué un rôle clé dans le développement de l'approche probabiliste en économétrie entre 1930 et 1960. Fortement influencé par l'enseignement de Ragnar Frisch (1895-1973), qui fut l'un des fondateurs de la Société d'économétrie en 1931, il devient son assistant en 1933. Boursier de la fondation Fulbrig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trygve-haavelmo/#i_92485

HARROD sir ROY FORBES (1900-1978)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 320 mots

Roy Forbes Harrod, qui, en raison des particularités de l'organisation du corps professoral dans les universités anglaises prestigieuses, s'est longtemps réclamé du seul titre de « student of Christ Church », fut l'un des grands économistes de sa génération. Ses principaux ouvrages sont l' Économie internationale ( International Economics , 1933), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harrod-sir-roy-forbes/#i_92485

HAYEK FRIEDRICH AUGUST VON (1899-1992)

  • Écrit par 
  • Philippe NEMO
  •  • 1 294 mots

Prix Nobel d'économie en 1974, Friedrich von Hayek est beaucoup plus qu'un économiste : c'est un des grands maîtres de la philosophie sociale et politique du xx e  siècle. Né à Vienne le 8 mai 1899, mort à Fribourg-en-Brisgau le 23 mars 1992, il a fait des études de droit et de sciences politiques à l'université de Vienne. Il est d'abord engagé c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-august-von-hayek/#i_92485

HIRSCHMAN ALBERT OTTO (1915-2012)

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 1 444 mots

Albert Otto Hirschman naît le 7 avril 1915 dans une famille juive non pratiquante de la moyenne bourgeoisie berlinoise. Le jeune homme est élève au lycée français et adhère à l'âge de seize ans aux jeunesses sociales-démocrates. Étudiant à Berlin durant l'année 1932-1933, la mort de son père et l'arrivée d'Hitler au pouvoir l'incitent au départ. Il poursuit alors ses études en France (École des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-otto-hirschman/#i_92485

HISTORIQUE ALLEMANDE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 016 mots

Le raisonnement économique fondé sur l'intérêt, la concurrence et le marché qui s'affirme au xviii e  siècle se heurte d'emblée, en terre germanique, à une pensée économique originale. Face aux physiocrates, les caméralistes se font les défenseurs de l'efficacité de la politique économique fixée par le Prince dans la pièce ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-historique-allemande/#i_92485

HOBSON JOHN ATKINSON (1858-1940)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 481 mots
  •  • 1 média

Se décrivant lui-même comme le produit moyen de la couche moyenne de la moyenne bourgeoisie d'une ville des Midlands de taille moyenne, Hobson fut un économiste hérétique pour son temps, mais dont nombre d'idées furent reprises par les économistes ultérieurs. Influencé par Ruskin et par Veblen, le Britannique se montra fort critique pour la théorie dominante, objectant notamment aux thèses margin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-atkinson-hobson/#i_92485

HOMO ŒCONOMICUS (P. Demeulenaere) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 459 mots

L' Homo hierarchicus et l' Homo aequalis ont fourni, au cours des précédentes décennies, leur thème et leur titre aux ouvrages classiques de Louis Dumont. Parallèlement, l' Homo ideologicus a été mis en scène par Jean Baechler, notamment dans la préface qu'il a donnée à L'Esprit du jacobinisme d'Augustin Co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homo-oeconomicus/#i_92485

IMPÔT - Histoire de l'impôt

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MAITROT
  • , Universalis
  •  • 13 947 mots

Phénomène social à multiples facettes dont la complexité n'est plus à démontrer, l'impôt fait partie intégrante de la vie publique et rythme tous les instants de la vie du citoyen. Sans doute l'impôt a-t-il varié dans son poids, dans sa répartition, dans ses justifications, mais de tout temps le prélèvement fiscal a été utilisé comme mode de financement des dépenses publiques. Depuis la II […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impot-histoire-de-l-impot/#i_92485

INDIVIDUALISME MÉTHODOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 315 mots

L'expression individualisme méthodologique désigne, dans les sciences sociales, la démarche explicative selon laquelle rendre compte d'un phénomène collectif (macroscopique) consiste à l'analyser comme la résultante d'un ensemble d'actions, de croyances ou d'attitudes individuelles (microscopiques). Elle a été d'abord appliquée à la façon dont les faits économiques ont été pensés, entre 1870 et 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individualisme-methodologique/#i_92485

INFLATION

  • Écrit par 
  • Jacques LE CACHEUX
  •  • 8 602 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les théories économiques de l'inflation »  : […] Les observateurs de la vie économique et sociale ont, très tôt, identifié les liens entre monnaie et inflation. Au xvi e  siècle, des penseurs européens, tels que Jean Bodin (1530-1596) en France, soulignent la responsabilité de l'afflux de métaux précieux, notamment d'argent, en provenance des nouvelles colonies américaines, via l'Espagne et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inflation/#i_92485

INSTITUTIONNALISME, économie

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques GISLAIN
  •  • 1 683 mots

L'approche institutionnaliste en économie place au centre de ses analyses un nouvel objet d'étude, les institutions, et propose une approche dite évolutionnaire, qui consiste à ne retenir que la réalité des faits pour analyser un processus causal, cumulatif, aveugle et opaque d'évolution des institutions économiques. Elle est née aux États-Unis au début du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/institutionnalisme-economie/#i_92485

INTÉRÊT (sociologie)

  • Écrit par 
  • François VATIN
  •  • 1 333 mots

Les usages les plus anciens du mot « intérêt » en français, attestés dès le xiii e  siècle, sont d’ordre financier (profit du prêt d'argent) ou juridico-économique (dommages et intérêts). Ce n’est qu’au xvi e  siècle, que réapparaît le sens large issu du latin : « Ce qui importe, ce qui convient e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interet-sociologie/#i_92485

JACQUEMIN ALEXIS (1938-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 234 mots

Économiste belge. Docteur en droit de l'université de Liège et docteur en économie de l'université catholique de Louvain-la-Neuve, Alexis Jacquemin rapporte à celle-ci d'un séjour postdoctoral à Berkeley (Californie) le concept alors récent d'économie industrielle. Il rédigera sur le sujet quelque deux cents articles scientifiques et des ouvrages devenus des références, parmi lesquels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexis-jacquemin/#i_92485

JEVONS WILLIAM STANLEY (1835-1882)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 1 501 mots
  •  • 1 média

Économiste et logicien britannique, William Stanley Jevons s'est intéressé à de nombreuses questions économiques, de la formation des prix à l'explication des fluctuations économiques mais, dans l'histoire de la pensée économique, il est essentiellement considéré, à côté de Léon Walras et de Carl Menger, comme un fondateur de la théorie économique néo-classique. William Stanley Jevons naît à Liver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-stanley-jevons/#i_92485

JOHANNSEN NICHOLAS

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 368 mots

Exhumé par Hutchinson dans sa Revue des doctrines économiques, 1870-1929 ( A Review of Economic Doctrines, 1870-1929 , 1953), l'auteur hérétique Nicholas Johannsen annonce, par bien des traits, la doctrine keynésienne. Employé de commerce, utilisant des pseudonymes pour être publié, Johannsen rédigea ses ouvrages tantôt en anglais : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicholas-johannsen/#i_92485

JUGLAR CLÉMENT (1819-1905)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 362 mots

L'économiste français Clément Juglar fut d'abord médecin, ne se tournant vers les questions économiques qu'à partir de 1852, date à laquelle des recherches démographiques le conduisirent à découvrir les phénomènes conjoncturels. Différents articles sur les banques, le crédit, publiés en particulier dans Le Journal des économistes , puis une question mise au concours par l'Aca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-juglar/#i_92485

KALDOR NICHOLAS (1908-1986)

  • Écrit par 
  • Gérard GRELLET
  •  • 963 mots

Économiste britannique d'origine hongroise, Nicholas Kaldor, né à Budapest en 1908, est mort à Cambridge en 1986. Professeur à l'université de Cambridge (1952), conseiller des gouvernements travaillistes de l'après-guerre et de nombreux pays, membre de la Chambre des lords (1974), il contribue à l'évolution de la théorie économique dans des domaines aussi divers que la concurrence imparfaite, la t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicholas-kaldor/#i_92485

KEYNES JOHN MAYNARD (1883-1946)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 1 875 mots
  •  • 1 média

Nul économiste n'a sans doute davantage influencé la pensée économique contemporaine que John Maynard Keynes , fils de John Neville Keynes, lui-même économiste enseignant la logique et l'économie à Cambridge et auteur d'un livre célèbre de méthodologie économique, et de Florence Ada Brown, pionnière des réformes sociales. Né en 1883, l'année de la mort de Marx, et décédé en 1946, Keynes eut, préco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-maynard-keynes/#i_92485

M. KEYNES ET LES " CLASSIQUES ": PROPOSITION D'UNE INTERPRÉTATION, John R. Hicks - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 236 mots
  •  • 1 média

Dès sa parution en 1936, la Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie de John Maynard Keynes fait l'objet de lectures plurielles dont le but est de modéliser les traits essentiels de l'ouvrage et d'engager une comparaison avec le modèle « classique » (au sens de Keynes, c'est-à-dire d'Adam Smith à Arthur Cecil Pigou). Centrée sur la notion de préférence po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/m-keynes-et-les-classiques-proposition-d-une-interpretation/#i_92485

KINDLEBERGER CHARLES POOR (1910-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 262 mots

Économiste et pédagogue américain. Charles Poor Kindleberger contribua à la création du plan Marshall, par lequel les États-Unis aideront l'Europe d'après guerre. Professeur au M.I.T., il rassemblera ses notes de cours dans plusieurs ouvrages, tels American Business Abroad : Six Lectures on Direct Investment (1969, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-poor-kindleberger/#i_92485

KING GREGORY (1648-1712)

  • Écrit par 
  • Bernard DUCROS
  •  • 495 mots

Héraut du duché anglais de Lancastre et généalogiste, Gregory King est surtout connu pour un ouvrage, Natural and Political Observations and Conclusions upon the State and Condition of England in 1696 . Ce livre ne fut intégralement publié qu'en 1804 par George Chalmers, avec une biographie de l'auteur. Des fragments en avaient, cependant, été incorporés par Charles Davenant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregory-king/#i_92485

KNIGHT FRANK (1885-1972)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 413 mots

Économiste américain, né le 7 novembre 1885 dans le township de White Oak (Illinois), mort le 15 avril 1972 à Chicago. Frank Knight fait ses études à l'université du Tennessee, puis à l'université Cornell (État de New York), où il obtient son doctorat en 1916. Nommé professeur à l'université de l'Iowa en 1919, il rejoint celle de Chicago en 1927. Il y restera jusqu'en 1952, date à laquelle lui se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frank-knight/#i_92485

KONDRATIEFF NIKOLAÏ DIMITRIEVITCH (1892-1938)

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 804 mots

Nikolaï Dimitrievitch Kondratieff est né le 4 mars 1892 dans une famille paysanne, où il était l'aîné de dix enfants. Après avoir réussi son baccalauréat comme candidat libre en 1911, il entre à la faculté de droit de Saint-Pétersbourg où il s'intéresse essentiellement à l'histoire et à l'économie. Ses brillants résultats semblent le destiner au professorat mais, en 1917, la révolution de Février […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-dimitrievitch-kondratieff/#i_92485

KUZNETS SIMON (1901-1985)

  • Écrit par 
  • Edith ARCHAMBAULT
  •  • 946 mots

Simon Kuznets a reçu en 1971 le troisième prix Nobel d'économie « pour son interprétation fondée sur des données empiriques de la croissance économique, qui a renouvelé et approfondi la connaissance de la structure économique et sociale et du processus de développement ». Américain d'origine russe, comme Wassily Leontief également lauréat du prix Nobel en 1973, Simon Kuznets est né en 1901 à Khark […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-kuznets/#i_92485

L'ACCUMULATION DU CAPITAL, Rosa Luxemburg - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 979 mots
  •  • 1 média

Rosa Luxemburg (1870-1919), qui avait en charge le cours d'économie marxiste à l'École centrale du parti social-démocrate de Berlin depuis 1907, entreprend en début d'année 1912 la rédaction de L'Accumulation du capital ( Die Akkumulation des Kapitals ). Publié en 1913, l'ouvrage est vivement critiqué dans les organes du parti, à la fois pour son interp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-accumulation-du-capital-rosa-luxemburg/#i_92485

LAMFALUSSY ALEXANDRE (1929-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

L’économiste et banquier belge Alexandre Lamfalussy consacra sa vie au concept d’union économique et monétaire européenne (U.E.M.) et à la création d’une monnaie unique, l’euro, qui, à sa mort, avait été adoptée par dix-neuf des vingt-huit États membres de l’Union européenne. Né le 26 avril 1929 à Kapuvár (Hongrie), Sandor Lamfalussy, qui adoptera par la suite le prénom d’Alexandre, grandit à Lent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-lamfalussy/#i_92485

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 532 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Linguistique et sciences humaines »  : […] La relation de la linguistique à une science des signes qui l'englobe fait apparaître un ordre de dépendance plus vaste ; la sémiologie ou sémiotique a toujours été considérée comme une des sciences sociales, voire comme une des branches de la sociologie. Comme le dit Jakobson (chap. « Linguistique », in Sciences sociales , U.N.E.S.C.O., La Haye, 1970), « si, en allant du pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-du-langage/#i_92485

LECTURES D'ÉCONOMIE POLITIQUE, Johan Gustav Knut Wicksell - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Julien DUPONT
  •  • 1 064 mots
  •  • 1 média

Les Lectures d'économie politique achèvent l'œuvre publiée de Johan Gustav Knut Wicksell (1851-1926), économiste suédois, mathématicien de formation. L'ouvrage se compose de deux tomes : le premier, publié en 1901, est consacré à la théorie du capital et reprend les thèmes exposés dans Valeur, Capital et Rente (1893), et le second, publié en 1906, tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lectures-d-economie-politique/#i_92485

LEONTIEF WASSILY (1906-1999)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 874 mots

Avant même sa disparition, à l'âge de quatre-vingt-treize ans à New York, ses pairs disaient de Wassily Leontief que c'était un sage, tant il était reconnu que sa pensée évoluait hors des dogmes et en toute indépendance, faisant de lui un « économiste complet » au sens défini par Keynes lui-même. Né le 5 août 1906 à Saint-Pétersbourg, dans une famille bourgeoise, Wassily Leontief commence très jeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wassily-leontief/#i_92485

LIBÉRALISME

  • Écrit par 
  • Francis BALLE
  •  • 6 797 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le libéralisme économique »  : […] Moins qu'une doctrine au sens strict du mot, assurément plus que la justification a posteriori de certaines réalisations dans l'ordre économique, le libéralisme économique est aussi une logique d'action, fondée sur une éthique. Mais avant d'être l'objet d'une réflexion, le libéralisme économique s'est d'abord inscrit comme une réalité dans les événements de l'histoire. À l'origine, il fut une réa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberalisme/#i_92485

LIQUIDITY PREFERENCE AS BEHAVIOR TOWARDS RISK, James Tobin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 1 415 mots

James Tobin (1918-2002) est aujourd’hui d’abord connu comme un macro-économiste de premier plan et comme le père de la fameuse taxe, qui porte son nom, visant à pénaliser la spéculation financière. Mais son prix Nobel, obtenu en 1981, récompense avant tout ses travaux en économie financière, et notamment un article intitulé « Liquidity Preference as Behavior Towards Risk » (La Préférence pour la l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liquidity-preference-as-behavior-towards-risk/#i_92485

LOI D'AIRAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Paul HUET
  •  • 242 mots

Formule qui rendit célèbre Ferdinand Lassalle (1825-1864) et selon laquelle le salaire moyen ne dépasse pas le minimum vital nécessaire, compte tenu des habitudes et du degré de civilisation d'un pays, à la subsistance et à la reproduction de l'ouvrier. Sous le nom exact de « loi d'airain économique » ( das eherne ökonomische Gesetz ) et reprenant la thèse de Ricardo, ainsi q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-d-airain/#i_92485

LOMBARD STREET : A DESCRIPTION OF THE MONEY MARKET, Walter Bagehot - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 1 171 mots

Walter Bagehot (1826-1877) était banquier et journaliste en Grande-Bretagne. Il a dix-huit ans, en 1844, lorsque est entreprise la réforme monétaire qui donne à la Banque d'Angleterre le monopole d'émission des billets et oblige celle-ci à régler strictement ses émissions sur son encaisse or, ce qu'on désigne aujourd'hui comme un currency board . Les années de formation de Ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombard-street-a-description-of-the-money-market/#i_92485

MACROÉCONOMIE - Théorie macroéconomique

  • Écrit par 
  • Edmond MALINVAUD
  •  • 8 114 mots

Dans le chapitre « Premières approches littéraires et mathématisation »  : […] Les faits économiques ont depuis longtemps inspiré toute une littérature. Et celle-ci peut être l'occasion d'analyses à portée plus générale qu'une simple description historique. Ainsi s'est constitué ce qui s'appelait autrefois l'économie politique. Cette production littéraire sur l'économie donnait la place principale à la macroéconomie bien avant que le terme et la comptabilité nationale soient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-theorie-macroeconomique/#i_92485

MACROÉCONOMIE - Croissance économique

  • Écrit par 
  • Jean-Olivier HAIRAULT
  •  • 9 667 mots
  •  • 1 média

Le terme « croissance » désigne l'augmentation du volume de la production de biens et de services d'une année sur l'autre. Les chroniqueurs économiques parlent ainsi d'accélération ou de ralentissement de la croissance pour caractériser une année particulière. Toutefois, les économistes préfèrent réserver le terme de croissance à une augmentation tendancielle de la production par tête, qui entraîn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-croissance-economique/#i_92485

MALTHUS THOMAS ROBERT (1766-1834)

  • Écrit par 
  • Donald Gunn MACRAE
  • , Universalis
  •  • 716 mots

Économiste et démographe, Thomas Robert Malthus est surtout connu pour la théorie qui porte aujourd'hui son nom, le malthusianisme. Malthus naît le 14 ou le 17 février 1766 à Rookery, près de Dorking (Surrey), dans une famille aisée. Son père, ami du philosophe David Hume, est profondément influencé par Jean-Jacques Rousseau, dont l' Émile (1762) pourrait être à l'origine d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-robert-malthus/#i_92485

MANUEL D'ÉCONOMIE POLITIQUE, Vilfredo Pareto - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 058 mots

Le Manuel d'économie politique est la contribution la plus structurée de Vilfredo Pareto (1848-1923) à la théorie de l'équilibre général. Successeur de Léon Walras à Lausanne jusqu'en 1911, Pareto se concentrera par la suite sur sa réflexion sociologique, dont on trouve déjà des éléments dans le Manuel . Publié en italien en 1906, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-d-economie-politique/#i_92485

MARKET AND HIERARCHIES. ANALYSIS AND ANTITRUST IMPLICATIONS, Oliver E. Williamson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Carine STAROPOLI
  •  • 1 177 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'il publie, en 1975, son premier ouvrage, Market and Hierarchies , Oliver Williamson (né en 1932) a déjà un riche parcours. Après des études d'ingénieur au M.I.T., il s'est orienté vers la gestion, d'abord à Stanford auprès de Kenneth Arrow, puis à Carnegie-Mellon auprès d'Herbert Simon pour étudier le comportement managérial dans la firme. Un passage à la division […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/market-and-hierarchies-analysis-and-antitrust-implications/#i_92485

MARKETS, MARKET FAILURES AND DEVELOPMENT, Joseph E. Stiglitz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Ariane TICHIT
  •  • 1 067 mots

Certains des travaux majeurs de Joseph Stiglitz portent sur l'analyse des pays en voie de développement (P.V.D.), essentiellement l'Afrique, où il posera le pied pour la première fois en 1967. Selon lui, il y a un écart bien trop important entre ce qu'il observe sur le terrain et ce que prédisent les modèles néo-classiques de l'époque. L'observation du monde rural africain fait germer en lui l'idé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/markets-market-failures-and-development/#i_92485

MARSHALL ALFRED (1842-1924)

  • Écrit par 
  • Jean MATHIOT
  •  • 1 058 mots

La pensée d'Alfred Marshall , fondateur et principal théoricien de l'école néo-classique, premier représentant de l'« école de Cambridge », apparaît comme le trait d'union entre l'économie politique classique (Smith, Ricardo et J. S. Mill) et l'économie contemporaine ; en outre, c'est auprès de Marshall que Keynes commença sa carrière. La diversité de sa formation (après des études de mathématique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-marshall/#i_92485

MARXISME - La théorie marxiste

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 8 741 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Classes et luttes de classes »  : […] Dans le Manifeste , Marx écrit : « L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de luttes de classes. » Cette proposition doit être prise au sens fort : elle ne signifie pas que les luttes de classes ont été le principal phénomène qu'on puisse observer dans l'histoire ; ni même que les luttes de classes sont la cause profonde, plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marxisme-la-theorie-marxiste/#i_92485

MATHEMATICAL PSYCHICS, Francis Ysidro Edgeworth - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas CHAIGNEAU
  •  • 973 mots

Cet ouvrage d'économie mathématique, publié neuf ans avant que Francis Ysidro Edgeworth (1845-1926) n'obtienne la chaire d'économie politique à Oxford, fait partie des premiers travaux qui ont amorcé la « révolution marginaliste ». Dans le prolongement des écrits de Stanley Jevons, Mathematical Psychics (Psychologie mathématique) contribue à poser les bases d'une analyse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathematical-psychics/#i_92485

MATHÉMATIQUE ÉCOLE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • François ETNER
  •  • 2 774 mots

De toutes les sciences sociales, l'économie est, de beaucoup, la plus mathématisée : dans les revues économiques qui comptent, les articles sont écrits dans le langage des mathématiques ; les économistes distingués chaque année par le prix Nobel d'économie sont le plus souvent des économistes mathématiciens. Pourtant, l'école mathématique revient de loin : aujourd'hui dominante, elle était hier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-economique-mathematique/#i_92485

MENGER CARL (1840-1921)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 444 mots
  •  • 1 média

Considéré avec Jevons et Walras comme l'un des fondateurs de l'école marginaliste, titulaire de la chaire d'économie politique à l'université de Vienne et membre du Sénat, Carl Menger a exercé sur la pensée économique une influence considérable qui s'est manifestée tant au point de vue doctrinal qu'au point de vue méthodologique. L'apport théorique essentiel de Menger se trouve dans ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-menger/#i_92485

MENG TZEU ou MENCIUS ou MENGZI [MONG-TSEU] (372-289 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 259 mots

Parmi les « cent écoles de pensée » qui se développèrent pendant la période politiquement troublée mais intellectuellement brillante des Royaumes combattants de la Chine ancienne (— 481-— 221), Meng Tzeu représente le versant idéaliste et libéral du courant confucéen (école des Lettrés). Pour lui, l'homme est naturellement bon mais un environnement peu favorable peut le détourner de sa nature. D'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meng-tzeu-mencius-mengzi/#i_92485

MERCANTILISME

  • Écrit par 
  • François ETNER
  •  • 6 591 mots

Le mercantilisme désigne la pensée économique des auteurs européens, ou au moins de la plupart d'entre eux, du xvi e au xviii e  siècle. Selon ces auteurs, l'État seul incarne l'intérêt national et il doit le défendre contre les agissements des autres nations ; d'où des politiques autoritaires, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercantilisme/#i_92485

MICROÉCONOMIE - Théorie de l'équilibre général

  • Écrit par 
  • Antoine d' AUTUME
  •  • 1 682 mots

La théorie de l'équilibre général étudie l'allocation des ressources dans le cadre d'une économie de marché où règne la concurrence parfaite. Elle met en lumière la manière dont les marchés et les prix assurent la coordination des activités économiques. Se trouve ainsi formalisée l'idée avancée en 1776 par Adam Smith dans La Richesse des nations , selon laquelle c'est la « ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microeconomie-theorie-de-l-equilibre-general/#i_92485

MICROÉCONOMIE - Économie du bien-être

  • Écrit par 
  • Emmanuelle BÉNICOURT
  •  • 4 768 mots

En économie, le mot « bien-être » est étroitement associé à l'expression « économie du bien-être », qui elle-même désigne la recherche des moyens à mettre en œuvre pour parvenir à des situations qui sont considérées comme les meilleures possibles pour, et par, la collectivité. Cette branche de l'analyse économique est au cœur même de l'économie politique depuis ses débuts. Par exemple, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microeconomie-economie-du-bien-etre/#i_92485

LA MONNAIE ENTRE VIOLENCE ET CONFIANCE (M. Aglietta et A. Orléan) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 034 mots

Au cours des xviii e et xix e  siècles s'impose une conception de la monnaie réduite à celle d'un simple instrument d'échange. L'idée que la monnaie est neutre et sans aucune incidence sur les données réelles de l'économie (production, emploi, etc.) sera dès lors peu contestée. Des dissidences co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-monnaie-entre-violence-et-confiance/#i_92485

LA NATURE DE LA FIRME, Ronald Harry Coase - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY
  •  • 986 mots

Le destin de The Nature of The Firm ( La Nature de la firme ) est assez singulier dans l'histoire de la pensée économique. Écrit en 1937 par Ronald Harry Coase, dans un style littéraire, sans mathématique, cet article court ne fut pleinement exploité qu'au cours des années 1970. Il justifiera de plus l'attribution à Coase du prix Nobel d'économie 1991. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-nature-de-la-firme/#i_92485

NÉO-LIBÉRALISME ou NÉOLIBÉRALISME

  • Écrit par 
  • Liêm HOANG NGOC
  •  • 7 261 mots
  •  • 4 médias

Le terme de néo-libéralisme désigne le renouvellement des thèses économiques libérales à partir de la fin des années 1970. Les théories économiques libérales s'étaient d'abord développées à l'intérieur de l'économie politique classique, dont les figures de proue furent Adam Smith et David Ricardo. Elles ont été prolongées tout au long du xx e  siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-liberalisme-ou-neoliberalisme/#i_92485

NOS TEMPS MODERNES (D. Cohen) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anne DEMARTINI
  •  • 1 047 mots

Raréfaction inexorable de l'emploi, à l'origine d'une pauvreté toujours plus grande ; lien social, jadis garanti par les structures entrepreneuriale, étatique et familiale, et désormais menacé par l'essor d'un individualisme dont le néo-libéralisme n'a de cesse de louer les vertus ; dictature des marchés financiers… autant de maux auxquels nos sociétés modernes se trouveraient confrontées, mais q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nos-temps-modernes/#i_92485

LE NOUVEL ÉTAT INDUSTRIEL, John Kenneth Galbraith - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anne-Sophie FRAISSE
  •  • 1 013 mots
  •  • 1 média

The New Industrial State ( Le Nouvel État industriel ) constitue l'ouvrage majeur et central d'une trilogie qui tente de construire une vision d'ensemble des réalités économiques contemporaines. John Kenneth Galbraith (1908-2006) y présente l'économie américaine comme un système dualiste partagé entre une minorité de grandes entreprises toutes-puissante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-nouvel-etat-industriel/#i_92485

NOUVELLE ÉCOLE CLASSIQUE (N.E.C.), économie

  • Écrit par 
  • François LANGOT
  •  • 2 414 mots

Née dans les années 1970 d'une réflexion sur les insuffisances des modèles keynésiens, la nouvelle école classique (N.E.C.) a pour objectif de fournir un cadre d'analyse à l'évolution de l'activité économique d'un pays. Elle est fondée sur une vision optimiste du capitalisme de marché, celle que défendait Adam Smith dans ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-ecole-classique-n-e-c-economie/#i_92485

NOUVELLE HISTOIRE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Jean HEFFER
  •  • 2 027 mots

La nouvelle histoire économique ( new economic history ) constitue la branche la plus importante de la cliométrie, c'est-à-dire de l'application de la mesure en histoire. La discipline s'assigne pour tâche l'étude des faits économiques passés en construisant des modèles testés selon les méthodes économétriques (méthodes statistiques d'estimation de relations entre des grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-histoire-economique/#i_92485

PAIEMENTS BALANCE DES

  • Écrit par 
  • Marc RAFFINOT
  •  • 4 024 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Stabilité de l'équilibre »  : […] Du point de vue économique, on dira qu'une balance des paiements est en équilibre lorsque la variation des réserves est nulle. Cela ne veut pas dire qu'elle est en équilibre stable puisqu'un tel équilibre peut être obtenu par emprunt, ce qui devrait entraîner un déséquilibre dans le futur du fait du paiement des intérêts, toutes choses égales par ailleurs. L'analyse économique, pratiquement depui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balance-des-paiements/#i_92485

PETTY sir WILLIAM (1623-1687)

  • Écrit par 
  • Bernard DUCROS
  •  • 598 mots

Tour à tour marin, chirurgien, membre du Parlement, homme public et homme d'affaires, sir William Petty est surtout connu pour ses écrits économiques. L'ensemble de son œuvre permet de le situer comme l'un des plus notables auteurs de transition entre les mercantilistes et les libéraux. Sa théorie de la valeur, qu'il fonde à la fois sur le travail et sur la terre, annonce à certains égards les thé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petty-sir-william/#i_92485

PHYSIOCRATES

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU
  •  • 4 077 mots

La physiocratie ou « gouvernement de la nature » est une école d'économistes qui occupe une place éminente dans l'histoire de la pensée économique, puisqu'elle marque une vive réaction contre un mercantilisme dépassé et qu'elle peut être considérée comme la première manifestation de la pensée scientifique libérale. Reposant sur des prémisses philosophiques empruntées partiellement au sensualisme a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physiocrates/#i_92485

PIETTRE ANDRÉ (1906-1994)

  • Écrit par 
  • Henri MERCILLON
  •  • 981 mots

Après avoir été reçu en 1936 major au concours de l'agrégation de droit (section économie politique), André Piettre inaugura sa carrière universitaire à Strasbourg, en 1937. Fait prisonnier lors de la défaite de 1940, il fut rapatrié sanitaire à la fin de 1942 et enseigna à Clermont-Ferrand (où s'était repliée l'université alsacienne), de 1943 à novembre 1945. La paix le ramena à sa première cha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-piettre/#i_92485

POUR UNE APPROCHE COGNITIVE DES CONVENTIONS ÉCONOMIQUES, André Orléan - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie SORIOT
  •  • 1 240 mots

Les années 1970 sont marquées par le regain de vitalité d'une « nouvelle macroéconomie classique » fondée, d'une part, sur le principe de rationalité étendu aux anticipations et, d'autre part, sur la revendication d'une coordination par le marché. Face à ce modèle dominant, de nouvelles hétérodoxies se construisent : la volonté de leurs partisans est d'échapper à l'« économisme » en intégrant d'au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pour-une-approche-cognitive-des-conventions-economiques/#i_92485

LE POUVOIR D'ACHAT DE LA MONNAIE, Irving Fisher - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas CHAIGNEAU
  •  • 1 138 mots

Avec cet ouvrage, l'Américain Irving Fisher (1867-1947), professeur à l'université de Yale, s'inscrit dans une tradition d'économistes (David Hume, David Ricardo, John Stuart Mill) qui prônent une approche dite réelle des phénomènes économiques. Selon cette tradition, il convient tout d'abord de faire abstraction de la monnaie et d'élaborer une théorie de l'équilibre économique où les biens s'éch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-pouvoir-d-achat-de-la-monnaie/#i_92485

PRICE RICHARD (1723-1791)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 385 mots

Philosophe britannique, Richard Price est né le 23 février 1723 à Tynton, dans le sud du pays de Galles, et mort le 19 avril 1791 à Hackney, près de Londres. Dissident opposé à l'Église anglicane officielle comme son père, Richard Price est ministre du culte presbytérien près de Londres. Ami du philosophe David Hume, il se penche sur les questions d'éthique. Son ouvrage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-price/#i_92485

PRINCIPES D'ÉCONOMIE POLITIQUE, Alfred Marshall - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 054 mots

Ouvrage de référence du marginalisme anglais (Stanley Jevons, Francis Edgeworth), source d'inspiration dominante de l'orthodoxie cambridgienne jusqu'au regain d'intérêt pour la théorie de l'équilibre général sous l'impulsion de John Hicks ( Valeur et capital , 1939), les Principes d'économie politique ( Principles of Economics ) d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principes-d-economie-politique/#i_92485

PRINCIPLES OF ECONOMICS, Carl Menger - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre GARROUSTE
  •  • 1 189 mots
  •  • 1 média

L'ouvrage de Carl Menger constitue le point d'ancrage de « l'école autrichienne ». En effet, si Carl Menger (1840-1921) est considéré, avec l'Anglais William Stanley Jevons et le Français Léon Walras, comme le co-inventeur en 1871 de l'approche marginaliste en économie, il a fondé l'école autrichienne dont ont fait partie des économistes aussi importants que Eugen von Böhm-Bawerk, Ludwig von Mis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principles-of-economics/#i_92485

PRIX ET PRODUCTION, Friedrich von Hayek - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre GARROUSTE
  •  • 1 001 mots

L'ouvrage Prix et Production est la forme publiée en 1931 d'une série de quatre conférences données en 1930 et 1931 par Friedrich von Hayek (1899-1992) à la London School of Economics and Political Science sur l'invitation de Lionel Robbins. Cet ensemble de conférences vaudra à Hayek, alors âgé de trente-deux ans, d'être nommé professeur à la London School of Economics. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-et-production/#i_92485

PRIX NOBEL D'ÉCONOMIE

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 368 mots

Lorsque Alfred Nobel rédigea son testament en 1895, il retint, parmi les domaines aptes à conférer « les plus grands bienfaits à l'humanité », la physique, la chimie, la physiologie ou la médecine, la littérature et, enfin, non un domaine mais un idéal en faveur duquel œuvrer, la paix mais... pas l'économie, ni d'ailleurs les mathématiques. Aux justifications légendaires de cette exclusion (un amo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-d-economie/#i_92485

PRODUCTION, économie

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 1 408 mots

La production est à la fois une activité consistant à créer des biens en combinant des ressources et le résultat de cette activité (la production d'un bien, la production des entreprises, etc.). Devenue centrale dans la réflexion économique, cette notion ne s'est imposée dans son sens moderne qu'à la fin du xviii e  siècle. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/production-economie/#i_92485

PROLÉTARIAT & PROLÉTARISATION

  • Écrit par 
  • Serge MALLET
  •  • 9 630 mots
  •  • 4 médias

« Que les classes dirigeantes tremblent à l'idée d'une révolution communiste ! Les prolétaires n'y ont à perdre que leurs chaînes, ils ont un monde à gagner » (Karl Marx, Friedrich Engels, Manifeste du Parti communiste , 1848 ). Avec le Manifeste , le prolétariat fait son entrée dans l'histoire comme classe porteuse de l'avenir. Jusqu'à la I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proletariat-et-proletarisation/#i_92485

PROPAGATION ET IMPULSION EN ÉCONOMIE DYNAMIQUE, Ragnar Frisch - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe LE GALL
  •  • 936 mots

Dans son article intitulé « Propagation problems and impulse problems in dynamic economics » (« Propagation et impulsion en économie dynamique »), le Norvégien Ragnar Frisch (1895-1973, Prix Nobel d'économie en 1969) construit un modèle visant à rendre compte des cycles économiques. Ce modèle, baptisé « cheval à bascule » en raison de sa filiation avec une intuition de Knut Wicksell (« si l'on fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propagation-et-impulsion-en-economie-dynamique/#i_92485

PROTECTIONNISME

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLOCHON
  •  • 6 508 mots

Dans le chapitre « Libre-échange et protectionnisme »  : […] Le débat sur les avantages respectifs de la protection et du libre-échange est aussi ancien que la science économique elle-même. Le courant mercantiliste, qui a dominé la pensée économique entre le xvi e  siècle et la première moitié du xviii e  siècle, considère que les États doivent intervenir a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protectionnisme/#i_92485

PROTESTANTISME - Protestantisme et société

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 2 439 mots

Dans le chapitre « Le lien avec le capitalisme »  : […] Au xix e  siècle, le lien avéré entre le protestantisme et le capitalisme était expliqué en termes apologétiques (le protestantisme, religion « supérieure ») ou polémiques (par la Réforme, les puissants se sont soustraits à la tutelle de l'Église et ont opprimé les faibles). Marx et Engels, puis Max Weber ont tenté d'établir scientifiquement l'ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protestantisme-protestantisme-et-societe/#i_92485

PROUDHON PIERRE JOSEPH (1809-1865)

  • Écrit par 
  • Jean BANCAL
  •  • 5 649 mots
  •  • 2 médias

Paysan de souche et ouvrier de condition, manuel d'origine et intellectuel d'accession, praticien par profession et théoricien par vocation, pragmatique par tempérament et moraliste par caractère, économiste et sociologue par observation, politique et éducateur par induction, Proudhon apparaît comme un microcosme du peuple français. Sa naissance et sa vie revêtent par elles-mêmes une double et mê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-joseph-proudhon/#i_92485

QUESNAY FRANÇOIS (1694-1774)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 641 mots

Économiste français, fondateur de la première école systématique d'économie politique, F. Quesnay , reçu docteur en médecine en 1744 puis médecin consultant de Louis XV, ne publia aucun ouvrage avant l'âge de soixante ans ; il produisit d'ailleurs essentiellement des articles anonymes. Mais, à Versailles, où il bénéficiait du soutien de M me  de Pompadour, on trouvait auto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-quesnay/#i_92485

QU'EST-CE QUE LA PROPRIÉTÉ ? Pierre-Joseph Proudhon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 022 mots
  •  • 1 média

Après un traité de linguistique et un mémoire Sur l'utilité de la célébration du dimanche , Proudhon (1809-1865), esprit indépendant et imprimeur de son état, signe en 1840 une réflexion iconoclaste et restée célèbre sur l'idée de propriété qu'il poursuivra sous forme de deux autres mémoires, en 1841 dans sa Lettre à M. Blanqui et en 1842 dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qu-est-ce-que-la-propriete/#i_92485

RECHERCHES SUR LES PRINCIPES MATHÉMATIQUES DE LA THÉORIE DES RICHESSES, Antoine Augustin Cournot - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claire PIGNOL
  •  • 1 094 mots

Ignorées lors de leur publication en 1838, les Recherches sur les principes mathématiques de la théorie des richesses furent découvertes à partir des années 1880 par les fondateurs de l'approche marginaliste en économie, William Stanley Jevons, Léon Walras et Alfred Marshall. Si la méthode mathématique de Cournot (1801-1877) fait de lui un précurseur du marginalisme, fondé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recherches-sur-les-principes-mathematiques-de-la-theorie-des-richesses/#i_92485

RÉPARTITION DES REVENUS

  • Écrit par 
  • Ozgur GUN
  •  • 1 213 mots

Dans le chapitre « Deux visions radicalement opposées »  : […] En théorie économique, on distingue deux façons radicalement opposées de traiter la question de la répartition d'un point de vue positif : d'une part, il y a ceux qui la conçoivent comme le partage du produit – d'une entreprise, ou de la société tout entière – entre divers groupes sociaux, selon une relation plus ou moins conflictuelle ; d'autre part, il y a ceux qui la considèrent comme le résult […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/repartition-des-revenus/#i_92485

REVENU NATIONAL

  • Écrit par 
  • Véronique PAREL, 
  • Francisco VERGARA
  •  • 5 800 mots

Dans le chapitre « Aux origines du mot revenu »  : […] Le mot revenu est formé du verbe « venir » et du préfixe « re » qui suggère une répétition ; il désigne donc quelque chose qui vient à nouveau (chaque année, en principe). Il est intéressant de remarquer que le mot équivalent en anglais, income , fait plutôt penser à quelque chose que l'on « rentre » dans sa maison ( in et come ), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revenu-national/#i_92485

RICARDO DAVID (1772-1823)

  • Écrit par 
  • Christian SCHMIDT
  •  • 3 457 mots
  •  • 3 médias

Économiste anglais, Ricardo fut l'un des plus éminents représentants de l'«   école classique anglaise ». Continuateur de Smith, il a prolongé et approfondi l'analyse du circuit de production, dont l'origine remonte à Quesnay et aux physiocrates. Sa place dans l'histoire de la science économique est tout à fait exceptionnelle. Il est en effet à la fois le pionnier de la macro-économie moderne par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-ricardo/#i_92485

RICHESSE DÉFINITIONS ET MESURES DE LA

  • Écrit par 
  • Jean GADREY
  •  • 4 757 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Quelques leçons de l'histoire de la pensée économique »  : […] La richesse des nations, pour reprendre le titre de l'œuvre la plus connue d'Adam Smith (1723-1790), n'a pas toujours été pensée dans les termes actuels. La comptabilité nationale, celle qui fournit les outils de calcul du P.I.B., a été mise au point, pour l'essentiel, entre les années 1930 et 1970, et le premier rapport sur les comptes de la nation date, en France, de 1951. D'importantes hésitat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/definitions-et-mesures-de-la-richesse/#i_92485

ROBINSON JOAN VIOLET (1903-1983)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc GAFFARD
  •  • 1 437 mots
  •  • 1 média

Les années de l'entre-deux-guerres ont pu être qualifiées d'années de la haute théorie, tant cette période de stagnation et de crise a été cruciale pour le renouvellement de la pensée économique dans tous les domaines, qu'il s'agisse de la théorie de la valeur, de l'analyse monétaire ou de la compréhension du mécanisme des cycles et de la croissance. À ce renouvellement est associé le nom de Joan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joan-violet-robinson/#i_92485

RODBERTUS JOHANN KARL (1805-1875)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 313 mots

Économiste et homme politique allemand. D'abord magistrat, Rodbertus s'établit sur son grand domaine de Poméranie où, passionné par l'« agriculture savante », il se voue aux études économiques et aux affaires locales. En 1848 et 1849, il prend une part très active à la politique générale de son pays ; il est député au Parlement prussien et, pendant un mois, ministre du Culte et de l'Instruction pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-karl-rodbertus/#i_92485

ROSTOW WALT WHITMAN (1916-2003)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 872 mots

Né à New York, le 7 octobre 1916, d'une famille d'émigrés juifs russes, Walt Whitman Rostow fait de brillantes études à l'université Yale, dont il sort diplômé à dix-neuf ans. À Oxford, une bourse lui permet de préparer son doctorat d'économie. Sa carrière d'enseignant, commencée en 1940 à l'université Columbia de New York, est interrompue par la Seconde Guerre mondiale, quand il part en Europe au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walt-whitman-rostow/#i_92485

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Les « révolutions » économiques »  : […] L'héritage des mutations économiques décisives compte davantage que les luttes politiques. À la révolution commerciale qui se poursuit, gonflée par les succès coloniaux, s'en ajoutent d'autres. La révolution agricole, née dans le Norfolk des années 1730 et 1740, ne se limite pas aux enclosures accélérées et à l'adoption de multiples plantes nouvelles qui viennent diversifier les méthodes d'assol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_92485

SAINT-SIMON CLAUDE HENRI DE ROUVROY comte de (1760-1825) ET SAINT-SIMONISME

  • Écrit par 
  • Pierre GUIRAL, 
  • Ernest LABROUSSE
  •  • 6 005 mots
  •  • 1 média

Né à Paris, en 1760, Claude Henri de Rouvroy, comte de Saint-Simon , lointain cousin du mémorialiste Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, apparaît à la fois comme le dernier encyclopédiste du xviii e  siècle et comme le premier socialiste français de l'ère industrielle. « Industriel », ce grand seigneur l'est lui-même, du moins au sens saint-sim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-simon-et-saint-simonisme/#i_92485

SAY JEAN-BAPTISTE (1767-1832)

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REYNAUD
  •  • 1 066 mots

On reconnaît aujourd'hui en Say l'un des promoteurs de la pensée libérale. Les questions qu'il a posées, encore discutées dans tous les pays, comme sa fameuse « loi des débouchés », dépassent le cadre de l'histoire des idées économiques. D'autres points de vue sur les fondements sociologiques du développement économique conservent parfois une certaine actualité ; Say se trouve en effet à un car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-say/#i_92485

SCHMOLLER GUSTAV (1838-1917)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 315 mots

Chef incontesté de la jeune école historique allemande, professeur aux universités de Halle, de Strasbourg et de Berlin, Gustav Schmoller fut membre du Conseil d'État de la Prusse et fondateur de l'Association pour une politique sociale (Verein für Sozialpolitik) ; il a été l'un de ces socialistes de la chaire, nombreux durant l'époque bismarckienne, qui, opposés au libéralisme des marginalistes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-schmoller/#i_92485

SCHUMPETER JOSEPH ALOYS (1883-1950)

  • Écrit par 
  • Claude JESSUA
  •  • 1 713 mots

Schumpeter s'est acquis toute sa vie une réputation d'hérétique et d'enfant terrible, ce qui a nui à la diffusion de son œuvre dans la mesure où elle ne se rattache à aucune école précise ; hérétique, Schumpeter l'était par rapport à ses maîtres de l'école de Vienne lorsque, secouant les habitudes de la pensée néo-classique, il entreprit de fonder une dynamique économique. Il l'était encore par s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-aloys-schumpeter/#i_92485

SEN AMARTYA KUMAR (1933- )

  • Écrit par 
  • Samuel FEREY, 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 2 402 mots

Dans le chapitre « Les ruses du bien-être »  : […] Dans les années 1960, les premiers écrits de Sen traitent de l'économie du bien-être. Il établit des axiomes relatifs à l'élaboration de décisions collectives face à des opinions individuelles différentes, les questions fondamentales étant : comment passer des préférences individuelles à celles de la société, comment construire des indicateurs pertinents du bien-être social ? C'est ce champ partic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amartya-kumar-sen/#i_92485

SIMIAND FRANÇOIS (1873-1935)

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 1 360 mots

François Simiand est une figure centrale des sciences sociales françaises du début du xx e  siècle. Brillant élève de l’École normale supérieure, reconnu par Henri Bergson comme l’« esprit le plus remarquable […] et le mieux doué à coup sûr pour la philosophie », il s’engage cependant auprès d’Émile Durkheim et participe à ses combats pour la pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-simiand/#i_92485

SISMONDI JEAN CHARLES LÉONARD SIMONDE DE (1773-1842)

  • Écrit par 
  • Hélène FISERA
  •  • 734 mots

Économiste et historien, fils d'un pasteur genevois d'origine toscane, Sismondi, en 1803, publia son ouvrage De la richesse commerciale , qui le fit apparaître comme un disciple d'Adam Smith. Après avoir achevé son Histoire des républiques italiennes du Moyen Âge (1817), il entreprit à partir de 1818 une monumentale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sismondi-jean-charles-leonard-simonde-de/#i_92485

SMITH ADAM (1723-1790)

  • Écrit par 
  • Jacques WOLFF
  •  • 1 446 mots

Adam Smith, « le père de l'économie politique » : qualification bien connue et qui, sous une forme concise, a le mérite de bien exprimer ce que cette discipline lui a dû à ses véritables débuts, c'est-à-dire dans le dernier tiers du xviii e  siècle, mais qualification insuffisamment précise, car il ne paraît pas exagéré d'avancer que ses idées et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-smith/#i_92485

SOMBART WERNER (1863-1941)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude LAMBERTI
  •  • 926 mots

Économiste, né à Ermsleben en Allemagne. Son père était industriel et fut élu au Reichstag où il siégea dans les rangs des nationaux-libéraux. Werner Sombart étudia le droit, l'économie, l'histoire et la philosophie à Pise, à Rome puis à Berlin, où il fut reçu docteur en 1888. D'abord secrétaire de la Chambre de commerce de Brême pendant deux ans, il fut ensuite nommé professeur extraordinaire à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-sombart/#i_92485

LA STRUCTURE DE L'ÉCONOMIE AMÉRICAINE, Wassily Leontief - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 044 mots

The Structure of American Economy , publié en 1941 (traduit en français en 1958 sous le titre La Structure de l'économie américaine, 1919-1939. Une application empirique de l'analyse de l'équilibre ), fonde tout autant la théorie que l'application de ce que les économistes nomment l'analyse „input-output“. Wassily Leontief (1906-1999) propose ici la pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-structure-de-l-economie-americaine/#i_92485

SWEEZY PAUL M. (1910-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 249 mots

Économiste, historien et sociologue américain, théoricien de l'économie marxiste. Diplômé de Harvard, Paul M. Sweezy effectue un séjour d'une année à la London School of Economics, au cours duquel il rencontre l'économiste libéral Friedrich Hayek. Ses convictions basculent et il consacrera dès lors ses recherches à la théorie marxiste. De retour à Harvard, il devient l'assistant de Joseph Schump […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-m-sweezy/#i_92485

TABLEAU ÉCONOMIQUE, François Quesnay - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie L. COT
  •  • 1 096 mots

Publié une première fois en 1758-1759, repris en 1760, puis en 1766, Tableau économique définit, pour la première fois dans l'histoire de l'économie politique, une représentation abstraite et synthétique des flux d'échanges qui permettent de traduire, de période en période, l'activité de production d'un « royaume agricole ». Son auteur, François Quesnay (1694-1774), chirurgi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tableau-economique/#i_92485

TECHNIQUES MODERNES DE LA POLITIQUE ÉCONOMIQUE, Jan Tinbergen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe LE GALL
  •  • 958 mots

„La politique économique consiste dans la manipulation délibérée d'un certain nombre de moyens mis en œuvre pour atteindre certaines fins.“ Cette définition, à première vue aride, permet à Jan Tinbergen (1903-1994, Prix Nobel d'économie en 1969) de contribuer de manière magistrale à la théorisation de la politique économique, dans un contexte historique dominé par le triomphe du keynésianisme et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/techniques-modernes-de-la-politique-economique/#i_92485

THE COST OF CAPITAL, CORPORATION FINANCE AND THE THEORY OF INVESTMENT, F. Modigliani et M. Miller - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD, 
  • Nicolas COUDERC
  •  • 1 319 mots

Franco Modigliani (1918-2003) et Merton Miller (1923-2000) ont jeté les bases de la finance d'entreprise moderne avec la publication, en juin 1958, de leur article The Cost of Capital, Corporation Finance and the Theory of Investment (Coût du capital, finance d'entreprise et théorie de l'investissement) dans l' American Economic Review . Cet article fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-cost-of-capital-corporation-finance-and-the-theory-of-investment/#i_92485

THE MARKET FOR LEMONS : QUALITY UNCERTAINTY AND THE MARKET MECHANISM, George A. Akerlof - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Ariane TICHIT
  •  • 1 186 mots

George Akerlof, économiste américain né en 1940 à New Haven (Connecticut), s'intéresse, à la fin des années 1960, à la suite de son doctorat d'économie au M.I.T. (Massachusetts Institute of Technology), aux fluctuations de production et d'emploi dans le secteur de l'automobile. Selon lui, la volatilité des achats de voitures peut provenir des difficultés de revente : sur le marché des voitures d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-market-for-lemons-quality-uncertainty-and-the-market-mechanism/#i_92485

THÉORIE DE LA CLASSE DE LOISIR, Thorstein Veblen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie L. COT
  •  • 998 mots

« Avez-vous lu Veblen ? » demandait Raymond Aron en 1970 dans la Préface de Théorie de la classe de loisir (traduction française de The Theory of the Leisure Class ), en parlant d'un « livre étrange et célèbre », d'une œuvre « monumentale », qui « vieillit sans prendre de rides ». La question vaut toujours d'être posée : ce premier ouvrage, dont le sous- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-la-classe-de-loisir/#i_92485

LA THÉORIE DE LA RÉGULATION : UNE ANALYSE CRITIQUE, Robert Boyer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie SORIOT
  •  • 1 228 mots

L'approche en termes de régulation prend son essor dans les années 1970, alors que la stagflation ébranle le schéma de la politique keynésienne et montre les limites de la théorie marxiste traditionnelle dans l'explication des crises du capitalisme. La théorie néo-classique réaffirme alors sa lecture des crises, fondée sur l'altération des mécanismes autorégulateurs du marché. Dans ce contexte, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-theorie-de-la-regulation-une-analyse-critique/#i_92485

THÉORIE DE LA VALEUR, Gérard Debreu - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nathalie BERTA
  •  • 981 mots

Théorie de la valeur de Gérard Debreu, publiée en 1959, s'inscrit dans le cadre de la théorie de l'équilibre général, théorie de référence en économie qui se propose d'étudier l'interaction d'individus dont les décisions sont supposées indépendantes. Caractérisé par son formalisme et la grande concision de ses interprétations économiques, l'ouvrage marque l'apogée du mouveme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-la-valeur/#i_92485

THÉORIE DE L'ÉCONOMIE POLITIQUE, William Stanley Jevons - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe LE GALL
  •  • 869 mots
  •  • 1 média

La Théorie de l'économie politique du Britannique William Stanley Jevons (1835-1882) traduit d'abord l'émergence de la « révolution marginaliste », à laquelle ont également œuvré Léon Walras, en France, et Carl Menger, en Autriche. Elle marque aussi la montée en puissance de l'économie mathématique, une voie jusqu'alors empruntée par quelques rares pionniers (Heinrich von Th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-economie-politique/#i_92485

THÉORIE DE L'ÉVOLUTION ÉCONOMIQUE, Joseph Aloys Schumpeter - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie L. COT
  •  • 830 mots

L'évolution économique : une « idée qui embrasse le domaine entier de la théorie et permet même d'en reculer les bornes », écrit Joseph Aloys Schumpeter (1883-1950) dans la Préface de Theorie der wirtschaftlichen Entwicklung ( Théorie de l'évolution économique ). L'ambition est tenue. Publié par Schumpeter à l'âge de vingt-huit ans, ce deuxième livre con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-evolution-economique/#i_92485

LA THÉORIE ÉCONOMIQUE DU SOCIALISME, Oskar Lange - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 966 mots

En publiant en 1938, La Théorie économique du socialisme, Oskar Lange affine et précise deux articles de 1936 et 1937 où il amorçait une rupture nette avec la théorie marxiste de la valeur travail. Alors que déjà, au pays du « socialisme réel », les planificateurs soviétiques se débattent pour éviter les pénuries, il tente de leur donner les moyens de retrouver l'allocation o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-theorie-economique-du-socialisme/#i_92485

THÉORIE GÉNÉRALE DE L'EMPLOI, DE L'INTÉRÊT ET DE LA MONNAIE, John Maynard Keynes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marion GASPARD
  •  • 1 060 mots

La célébrité de John Maynard Keynes (1883-1946), économiste à Cambridge et haut fonctionnaire, connaît son point culminant avec la publication de General Theory of Employment, Interest and Money ( Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie ). Non parce que ce livre résume parfaitement la pensée de son auteur, qui dès 1937 révise certains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-generale-de-l-emploi-de-l-interet-et-de-la-monnaie/#i_92485

THEORY OF GAMES AND ECONOMIC BEHAVIOR, John von Neumann et Oskar Morgenstern - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe MAMAS
  •  • 1 046 mots
  •  • 1 média

En 1944, deux émigrés européens installés aux États-Unis, John von Neumann (1903-1957) , mathématicien de génie d’origine hongroise, qui deviendra plus tard l’un des inventeurs de l’ordinateur, et Oskar Morgenstern (1902-1977), économiste d’origine autrichienne, publient un impressionnant traité d’étude mathématisée du comportement stratégique intitulé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theory-of-games-and-economic-behavior/#i_92485

THE PRICING OF OPTIONS AND CORPORATE LIABILITIES, Fischer Black et Myron Scholes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 1 315 mots

L'article de Fischer Black et Myron Scholes « The Pricing of Options and Corporate Liabilities » (L'Évaluation des options et des dettes privées), paru en mai 1973 dans le Journal of Political Economy , présente une nouvelle méthode d'évaluation des options, instruments financiers de première importance sur les marchés dérivés. La formule proposée par Black et Scholes reste a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-pricing-of-options-and-corporate-liabilities/#i_92485

THE TRAGEDY OF THE COMMONS (G. Hardin)

  • Écrit par 
  • Fabien LOCHER
  •  • 961 mots

« The Tragedy of the commons », en français « La tragédie des communs » (et non « des biens communs »), est un article écrit par le biologiste et militant écologiste américain Garrett Hardin. Depuis sa publication en décembre 1968 dans la revue Science , ce texte a eu une grande influence dans la pensée environnementale, mais aussi en économie, en sciences politiques et dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-tragedy-of-the-commons/#i_92485

TINBERGEN JAN (1903-1994)

  • Écrit par 
  • Philippe LE GALL
  •  • 692 mots

Père de la macroéconométrie et du modèle social-démocrate qui s'est imposé en Europe du Nord, inlassable militant pour l'aide aux pays sous-développés, Jan Tinbergen était un scientifique rigoureux doublé d'un idéaliste, dont l'œuvre vise à concilier l'équité et l'efficacité économique. Il fut le premier — conjointement avec le Norvégien Ragnar Frisch — à recevoir, en 1969, le prix Nobel d'écono […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-tinbergen/#i_92485

TRAITÉ D'ÉCONOMIE POLITIQUE, Jean-Baptiste Say - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 1 408 mots

La première édition du Traité d'économie politique, ou Simple Exposition de la manière dont se forment, se distribuent et se consomment les richesses de Jean-Baptiste Say (1767-1832) date de 1803. Say n'a alors que trente-six ans. La rédaction de l'ouvrage se situe à un tournant de son itinéraire. En 1799, Say quitte la revue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-d-economie-politique/#i_92485

TRAITÉ DE L'ŒCONOMIE POLITIQUE, Antoine de Montchrestien - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie L. COT
  •  • 965 mots

L'« œconomie politique » désigne la science aristotélicienne des richesses domestiques (du grec oïkos , « maisonnée », et nomos , « gouvernement »), appliquée au gouvernement du royaume. Le Traité de l'œconomie politique d'Antoine de Montchrestien (1576 env.-1621) marque le premier usage public de l'expression d'économie politique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-l-oeconomie-politique/#i_92485

TRAITÉ DES MONNAIES, Nicolas Oresme - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 993 mots

Le Traité des monnaies du Français Nicole d'Oresme (1325-1382) est considéré comme le premier ouvrage strictement économique de l'histoire. Il reste des zones d'incertitude sur lui, ne serait-ce que parce que le manuscrit autographe a été perdu. En particulier, sa date de publication est inconnue. Certains la situent en 1355, d'autres penchent pour la période entre septembre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-monnaies/#i_92485

TRAVAIL SOCIOLOGIE DU

  • Écrit par 
  • François VATIN
  •  • 4 463 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La question du travail et la genèse de la pensée sociologique »  : […] La sociologie s'est toujours préoccupée de la question du travail. La mutation profonde, au x ix e  siècle, des formes techniques et du statut social du travail participe à la genèse même de la sociologie, en rupture avec l'économie politique. Au xviii e  siècle, les pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-du-travail/#i_92485

UNE HISTOIRE MONÉTAIRE DES ÉTATS-UNIS, 1867-1960, Milton Friedman et Anna Schwartz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 998 mots

Lorsque paraît, en 1963, Une histoire monétaire des États-Unis, 1867-1960 , sous la plume de Milton Friedman et d'Anna Schwartz, le monde de la pensée économique est dominé par le keynésianisme. Le but du livre est de se démarquer de ce mode de pensée dominant. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-histoire-monetaire-des-etats-unis-1867-1960/#i_92485

UTILITÉ PRINCIPE D'

  • Écrit par 
  • Francisco VERGARA
  •  • 2 292 mots

Dans le chapitre « Le droit naturel, principale doctrine rivale »  : […] Le « bonheur », entendu comme une vie agréable, le plus possible remplie de joie, a été récusé comme bien suprême par les philosophes qui pensaient, comme Kant, que « notre existence a un but autre , et bien plus noble, que le bonheur » ( Fondements de la métaphysique des mœurs , 1785). D'autres notions telles que la « volonté de Dieu », la conformité a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principe-d-utilite/#i_92485

VALEUR, économie

  • Écrit par 
  • Nathalie BERTA
  •  • 1 271 mots

Dans le chapitre « La valeur-travail »  : […] La valeur est cette substance commune qui rend commensurables des biens physiquement et qualitativement hétérogènes. À la fin du xviii e  siècle et au début du xix e , les économistes classiques – Adam Smith ou David Ricardo – se sont interrogés sur le double problème de sa mesure et de son fond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeur-economie/#i_92485

VALEUR ET CAPITAL, John Richard Hicks - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 362 mots

Valeur et capital est sans doute l'un des ouvrages d'économie mathématique les plus connus du xx e  siècle. Après un demi-siècle de domination dans le monde anglo-saxon de la méthodologie marshallienne, centrée sur l'analyse d'équilibre partiel, John Richard Hicks (1904-1989) propose de reprendre le programme de la théorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeur-et-capital/#i_92485

WALRAS LÉON (1834-1910)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 2 559 mots

Fondateur de l' école de Lausanne et auteur des Éléments d'économie politique pure , Léon Walras occupe dans l'histoire de la pensée économique une place comparable, selon Schumpeter, à celle que le Tableau économique et les Recherches sur les principes mathématiques de la théorie des richesses ont respectivement value à François Qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-walras/#i_92485

WICKSELL JOHN GUSTAV KNUT (1851-1926)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 378 mots
  •  • 1 média

Mathématicien de formation, le Suédois Knut Wicksell ne vient que tardivement à l'économie. Après divers séjours à l'étranger, en particulier à Vienne où il suit l'enseignement de Bohm-Bawerk, il enseigne à l'université de Lund. Radical de tempérament, il prend une part active aux affaires publiques de son pays. On peut distinguer dans son œuvre deux parties essentielles. Une partie de ses travau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-gustav-knut-wicksell/#i_92485

WIESER FRIEDRICH VON (1851-1926)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 485 mots

Dans ses principaux ouvrages —  L'Origine et les lois principales de la valeur économique ( Ursprung und Hauptgesetze des wirtschaftlichen Wertes , 1894) et La Valeur naturelle ( Der natürliche Wert , 1889) — ,Wieser, disciple de Menger, prolonge dans trois directions essentielles la doctrine de celui-ci. Tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-von-wieser/#i_92485


Affichage 

Carl Menger

photographie

Carl Menger (1840-1921) Économiste autrichien, l'un des fondateurs de l'analyse marginaliste au sein de l'école de Vienne (branche autrichienne de l'économie néo-classique), auteur de Principles of Economics (1871) 

Crédits : AKG

Afficher

David Ricardo

photographie

David Ricardo (1772-1823) Économiste anglais, éminent représentant de l'école classique, auteur des Principes de l'économie politique et de l'impôt (1817) Son adhésion au principe de population de Robert Malthus et son analyse du salaire naturel (salaire de subsistance des travailleurs)... 

Crédits : AKG

Afficher

Joan Violet Robinson

photographie

Joan Violet Robinson (1903-1983) Économiste britannique, éminente figure de l'école de Cambridge et de la révolution keynésienne Ses deux ouvrages majeurs, L'Économie de la concurrence imparfaite (1933) et L'Accumulation du capital (1956), rencontreront cependant un succès modéré,... 

Crédits : D.R.

Afficher

John Atkinson Hobson

photographie

John Atkinson Hobson avait analysé dès 1902, c'est-à-dire bien avant Lénine, les méfaits de l'impérialisme, considérés comme l'aboutissement du capitalisme 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

John Kenneth Galbraith

photographie

John Kenneth Galbraith Économiste américain né au Canada, auteur d'un grand nombre d'ouvrages, dont «L'Ère de l'opulence» (1958), «Le Nouvel État industriel» (1967), «La Science économique et l'intérêt général» (1973), ou encore «Pour une société meilleure» (1997), «La Paix... 

Crédits : Time&Life Pictures/ Getty

Afficher

Karl Marx

photographie

Philosophe de formation, c'est au contact de Friedrich Engels que Karl Marx en vient à s'intéresser à l'économie politique, à partir de 1844 Il reproche alors à l'économie politique ricardienne d'être la traduction de l'idéologie bourgeoise, sans aucune réflexion critique sur le système... 

Crédits : Courtesy of the trustees of the British Museum

Afficher

Knut Wicksell

photographie

Knut Wicksell (1851-1926) Économiste suédois, auteur des Lectures d'économie politique (1901), un ouvrage qui préfigure l'intérêt que les keynésiens porteront à la monnaie et aux incidences de cette dernière sur l'économie réelle, aux antipodes de la «neutralité monétaire» chère aux... 

Crédits : AKG

Afficher

Milton Friedman

photographie

Milton Friedman (1912-2006) a construit son œuvre en s'opposant presque systématiquement à celle de John Maynard Keynes Seule les réunit la profonde influence exercée par chacune de celles-ci sur l'action des gouvernants: les politiques de relance de l'après-guerre pour le keynésianisme, la... 

Crédits : G. Rose/ Getty

Afficher

Saint-Simon

photographie

Grand prêtre d'un «nouveau christianisme», Saint-Simon fut surtout le chantre de l'industrialisme Pour avoir prédit, au début du XIXe siècle, tous les développements de la société industrielle et le rôle croissant des «producteurs», il peut à juste titre passer pour le père de la... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Tableau économique de François Quesnay

dessin

Première représentation abstraite d'un circuit macroéconomique, le tableau décrit, à partir de cinq flux d'échange entre trois pôles (classe des propriétaires, classe productive, classe stérile), la circulation de la richesse nécessaire à la reproduction des conditions de la production 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Thomas Malthus

photographie

Après avoir publié, en 1798, son Essai sur le principe de population, le pasteur anglican allait bientôt faire place au professeur d'économie politique qui devait donner son nom à une doctrine des plus célèbres, et des plus controversées aussi, le malthusianisme 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

William Stanley Jevons

photographie

Portrait de l'économiste anglais William Stanley Jevons (1835-1882), l'un des artisans de la révolution marginaliste à l'origine de la théorie économique néo-classique 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

David Hume

photographie

Critiquant les notions de substance et de causalité, David Hume (1711-1776) voit dans l'expérience et son instrument conceptuel, la critique, la source de notre savoir: une mise en question de la métaphysique qui fait de lui un des fondateurs de la philosophie moderne Allan Ramsay, Portrait de... 

Crédits : AKG

Afficher

Les Temps modernes, C. Chaplin

photographie

Charlie Chaplin (1889-1977) lutte avec une chaîne de montage, dans Les Temps modernes, film qu'il a réalisé en 1936 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Michel Aglietta

photographie

L'économiste français Michel Aglietta est une figure emblématique de l'école de la régulation On le voit ici en 2012, lors d'une table ronde organisée à Paris sur le thème « Quelle régulation financière pour restaurer l'utilité sociale des marchés ? » 

Crédits : Jacques Demarthon/ AFP

Afficher

Oliver E. Williamson

photographie

L'approche néo-institutionnaliste fondée par Oliver E Williamson marque une véritable rupture analytique avec l'approche microéconomique standard du rôle des firmes dans une économie de marché 

Crédits : University of California, Haas School of Business/ DR

Afficher

Rosa Luxemburg

photographie

Révolutionnaire allemande, Rosa Luxemburg (1870-1919) fut l'une des plus importantes théoriciennes de la pensée marxiste Elle meurt assassinée lors de l'insurrection spartakiste, à Berlin 

Crédits : Henry Guttmann/ Getty Images

Afficher

Carl Menger
Crédits : AKG

photographie

David Ricardo
Crédits : AKG

photographie

Joan Violet Robinson
Crédits : D.R.

photographie

John Atkinson Hobson
Crédits : Hulton Getty

photographie

John Kenneth Galbraith
Crédits : Time&Life Pictures/ Getty

photographie

Karl Marx
Crédits : Courtesy of the trustees of the British Museum

photographie

Knut Wicksell
Crédits : AKG

photographie

Milton Friedman
Crédits : G. Rose/ Getty

photographie

Saint-Simon
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tableau économique de François Quesnay
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Thomas Malthus
Crédits : Hulton Getty

photographie

William Stanley Jevons
Crédits : Hulton Getty

photographie

David Hume
Crédits : AKG

photographie

Les Temps modernes, C. Chaplin
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Michel Aglietta
Crédits : Jacques Demarthon/ AFP

photographie

Oliver E. Williamson
Crédits : University of California, Haas School of Business/ DR

photographie

Rosa Luxemburg
Crédits : Henry Guttmann/ Getty Images

photographie