PEINTURE HISTOIRE DE LA

MANET-VELÁZQUEZ. LA MANIÈRE ESPAGNOLE AU XIXe siècle (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert DUPIN
  •  • 1 182 mots

Le musée d'Orsay à Paris, du 16 septembre 2002 au 5 janvier 2003, puis le Metropolitan Museum à New York (24 février-8 juin 2003), ont accueilli une exposition consacrée à l'influence de la peinture espagnole sur la peinture française du romantisme à la fin du xixe s […] Lire la suite

ANAMORPHOSES OU THAUMATURGUS OPTICUS - LES PERSPECTIVES DÉPRAVÉES, Jurgis Baltrušaitis - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annamaria DUCCI
  •  • 1 396 mots

Dans le chapitre « Les erreurs de la perspective »  : […] La perspective n'étant qu'un procédé artificiel qui permet la reconstruction de l'espace et de la réalité, elle peut engendrer également la représentation d'images fausses qui ne sont que les fantômes du monde réel. Le mot « anamorphose » (apparu au xvii e  siècle) signifie littéralement une « forme qui revient », car il désigne précisément une inversion de perspective : « Au lieu d'une réduction […] Lire la suite

ANTAL FREDERICK (1887-1954)

  • Écrit par 
  • Nicos HADJINICOLAOU
  •  • 763 mots

Fils de la bourgeoisie aisée de Budapest, Frederick Antal est à la fois le premier en date et le plus important historien d'art marxiste, et on peut le considérer comme le fondateur d'une histoire de l'art matérialiste libérée de tout esprit spéculatif. Cet homme, qui a participé activement, en 1919, à l'instauration de la République des soviets de Hongrie et qui a dû quitter successivement la Hon […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) - L'attribution

  • Écrit par 
  • Enrico CASTELNUOVO
  •  • 6 555 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les « noms de commodité » »  : […] Le cas le plus clair, le cas limite pourrait-on dire, de distinction entre personnalité empirique, et personnalité esthétique est celui de l'artiste appelé « Maître de... », c'est-à-dire du dénominateur commun conféré à un groupe d'œuvres réunies d'après des caractéristiques de style et attribuées à un artiste dont le nom est inconnu, mais qui, pour en permettre la classification, est appelé « Ma […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) - Le faux en art

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN
  •  • 6 714 mots

Dans le chapitre « Peinture »  : […] Le coefficient de vétusté n'entrant plus en jeu, la contrefaçon a sévi d'une façon particulièrement fructueuse dans la peinture moderne et contemporaine. Pour le xix e  siècle, il faut reconnaître que l'immense production de plusieurs artistes, tels Corot, Courbet, Monticelli, souvent assistés de « nègres », a contribué à créer une grande confusion dans leur œuvre. Certains ont été fort imités de […] Lire la suite

ART (Aspects culturels) - L'objet culturel

  • Écrit par 
  • Jean-Louis FERRIER
  •  • 6 281 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Fonctions traditionnelles »  : […] Elle repose, en premier lieu, sur l'idée que la peinture a pour fonction ancestrale de représenter ou copier la nature ; les frondaisons, les ciels d'orage, les cours d'eau seraient les thèmes éternels que l'artiste ne peut abandonner sous peine d'engager la création picturale dans l'impasse. Cette opinion est moins ancienne et moins nécessaire qu'on ne le croit généralement. Lorsque Léonard de […] Lire la suite

BELLORI GIOVAN PIETRO (1613-1696)

  • Écrit par 
  • Marc LE CANNU
  •  • 602 mots

Homme de lettres italien, critique d'art, bibliothécaire de Christine de Suède, puis conservateur des Antiquités de Rome sous le pontificat de Clément X. L'œuvre de théoricien de Bellori, consignée dans un discours sur l' Idée du peintre, du sculpteur et de l'architecte ( L'Idea del pittore ..., 1644 et 1672) ainsi que de biographe ( Vies des peintres, sculpteurs et architectes modernes , Vite d […] Lire la suite

DURAND-RUEL PAUL (1831-1922)

  • Écrit par 
  • Anne MARTIN-FUGIER
  •  • 974 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Delacroix à Monet »  : […] Né en 1831 à Paris, Paul Durand-Ruel a appris son métier auprès de son père qui, tenant à l’origine un magasin de papeterie, y avait ajouté des fournitures pour artistes puis s’était mis à louer des tableaux et à en vendre. Mais, dans ses Mémoires (publiées post mortem en 1939), il donne un tour plus romanesque à son histoire. C’est à l’Exposition universelle de 1855, ébloui par les trente-cinq […] Lire la suite

ENCADREMENT DES ŒUVRES, histoire de l'art occidental

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 2 364 mots

Ce sont les musées, en particulier en Grande-Bretagne, qui ont développé l'intérêt des historiens de l'art pour l'encadrement des œuvres. Les « bordures », comme on les appelait aux xvii e et xviii e  siècles, qui accompagnent la peinture, en disent beaucoup sur la valeur accordée à celle-ci, sur l'usage culturel qui lui était réservé – plus que le socle de la sculpture dont l'histoire, plus simp […] Lire la suite

FOCILLON HENRI (1881-1943)

  • Écrit par 
  • Louis GRODECKI
  •  • 1 860 mots

Dans le chapitre « L'œuvre historique »  : […] On ne trouve de véritable application de cette pensée que dans quelques articles de Focillon (« Généalogie de l'unique », 1937 ; « Les Sciences sociales en France », 1937 ; introduction au livre posthume Survivances et réveils , 1943) ; mais la méthode et les principes sur lesquels elle était fondée sous-entendaient tout son enseignement et son œuvre d'historien. Celle-ci est très vaste, embrasse […] Lire la suite

FRAENGER WILHELM (1890-1964)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 668 mots

Historien d'art allemand que Roger Lewinter, son traducteur en France, situe aux côtés d'un Wölfflin ou d'un Friedländer, mais reste encore peu connu en Allemagne. Wilhelm Fraenger a évolué du Kunstgeschichte (histoire de l'art) au Volkskunde (histoire des religions, art populaire, folklore). Il a consacré plusieurs ouvrages à Rembrandt ( Der Junge Rembrandt , 1920), Bruegel ( Der Bauern Bruegel […] Lire la suite

FRIEDLÄNDER MAX (1867-1958)

  • Écrit par 
  • Marc LE CANNU
  •  • 396 mots

Historien d'art allemand, Friedländer se forme auprès de grands « connaisseurs » de la peinture allemande : Bayersdorfer, Scheibler — le spécialiste de l'« école de Cologne » — et W. von Bode, dont il est l'assistant pendant de nombreuses années aux musées de Berlin. Friedländer préfère être qualifié de « connaisseur » plutôt que d'« historien d'art ». Il se défie des grandes théories artistiques […] Lire la suite

HISTOIRE NATURELLE. LIVRE XXXV, Pline l'Ancien - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 1 070 mots

Dans le chapitre « Une histoire des arts antiques »  : […] Après une introduction consacrée au prestige de la peinture, Pline en retrace l'histoire dans une première partie. L'originalité de son propos tient à ce qu'il ne se contente pas de juxtaposer des biographies : il s'attache également à l'histoire des expositions, dans les maisons particulières ou dans les lieux publics, du circuit du commerce de la peinture – il évoque ainsi les expositions de tab […] Lire la suite

LE LIVRE DE PEINTURE, Karel Van Mander - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Milovan STANIC
  •  • 929 mots

Premier ouvrage théorique et historique de grande envergure de la littérature artistique au nord des Alpes, Le Livre de peinture de Karel van Mander (1548-1606) est écrit à une époque très difficile pour les Flandres, alors traversées par des troubles politiques et religieux d'une extrême violence. Ce n'est pas le seul souci rhétorique qui guide l'auteur lorsqu'il déclare travailler pour la gloir […] Lire la suite

LONGHI ROBERTO (1890-1970)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 797 mots

L'œuvre de Roberto Longhi est de celles qui créent, dans le fil régulier d'une discipline — la critique d'art, en l'espèce, et l'histoire de la peinture —, des remous d'abord, puis un sillage sans cesse élargi, et, finalement, un courant quasi irrésistible. Dans les différents domaines qu'il a explorés, son approche personnelle, ses analyses et ses intuitions ont proposé, ou imposé, une optique ne […] Lire la suite

ORANGERIE, 1934 : LES PEINTRES DE LA RÉALITÉ (exposition)

  • Écrit par 
  • Milovan STANIC
  •  • 1 422 mots

Des expositions sur les « peintres de la réalité », il y en eut plusieurs : celle organisée à Paris par le musée de l'Orangerie et la Réunion des musées nationaux du 22 novembre 2006 au 5 mars 2007, destinée à établir un lien symbolique entre le passé et l'avenir de la maison des Nymphéas , avait une ambition toute particulière. Comme l'indique son titre, il s'agissait d'une exposition prenant pou […] Lire la suite

PAYSAGES D'ITALIE. LES PEINTRES DU PLEIN AIR, 1780-1830 (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert DUPIN
  •  • 930 mots

À Paris, les Galeries nationales du Grand Palais ont accueilli du 3 avril au 9 juillet 2001 une exposition consacrée à l'émergence du paysage de plein air dans la peinture européenne dans les années 1780 à 1830, c'est-à-dire du néo-classicisme aux débuts du romantisme. Cette exposition, présentée ensuite au Palais du Té à Mantoue, rassemblait cent quatre-vingt-douze peintures et aquarelles en pro […] Lire la suite

PEINTURE DE GENRE

  • Écrit par 
  • Anne le PAS de SÉCHEVAL
  •  • 3 539 mots
  •  • 12 médias

La notion de peinture de genre désigne l'illustration de scènes de la vie quotidienne, dont les personnages sont des types humains anonymes. Utilisée à l'origine pour tous les genres de peintures à l'exception de la peinture d'histoire, l’expression ne trouva son acception actuelle qu'à la fin du xviii e  siècle. En 1766, Diderot écrivait ainsi : « On appelle du nom de peintres de genre indistinct […] Lire la suite

LA PEINTURE MONOCHROME. HISTOIRE ET ARCHÉOLOGIE D'UN GENRE (D. Riout)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 388 mots

Ainsi que l'indique le sous-titre de l'ouvrage La Peinture monochrome (éd. Jacqueline Chambon, Nîmes, 1996), le patient et méticuleux travail mené par Denys Riout a d'abord consisté à définir le statut de la peinture monochrome au sein de l'histoire de l'art avant de relever les toutes premières traces de son apparition. Car la replacer dans l'histoire de l'art requiert une investigation d'ordre […] Lire la suite

RECUEIL CROZAT, Pierre Jean Mariette - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Chiara GAUNA
  •  • 1 046 mots

Dans le chapitre « L'histoire de l'art en connaisseur »  : […] Cette nouvelle présentation de textes et d'images était considérée par Mariette et ses amis comme un véritable et nouvel instrument de connaissance de l'art pour un public d'amateurs, de connaisseurs, de collectionneurs et d'artistes. « Des Estampes gravées d'après les Tableaux des grands Maistres plairont également aux amateurs & aux gens de l'art : ils auront la satisfaction de pouvoir sans sor […] Lire la suite

SANDRART JOACHIM VON (1606-1688)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 728 mots

Écrivain d'art, Sandrart est aussi le plus célèbre, sinon le meilleur peintre allemand de son époque ; sa réputation actuelle tient surtout à la publication de la Teutsche Academie ( Académie allemande ), ouvrage monumental dans la ligne des Vite de Vasari, source de très nombreux renseignements pour l'histoire de la peinture. Après une première formation à Nuremberg, puis à Prague, Joachim von […] Lire la suite

LE SENTIMENT DE LA MONTAGNE (exposition)

  • Écrit par 
  • Elisabeth DÉCULTOT
  •  • 1 284 mots

Les paysages de montagne résument et exacerbent les débats liés à la peinture de paysage en général. Présente à l'arrière-plan de nombreuses œuvres dès le xv e  siècle en Occident, la montagne n'accède véritablement à la dignité picturale qu'à la fin du xviii e  siècle. C'est le mérite du musée de Grenoble que d'avoir rassemblé, à l'initiative de Serge Lemoine, plusieurs tableaux qui, de 1760 à 1 […] Lire la suite

STERLING CHARLES (1901-1991)

  • Écrit par 
  • Claude SCHAEFER
  •  • 1 171 mots

Né le 5 septembre 1901 à Varsovie (Pologne), Charles Sterling obtient tout d'abord une licence en droit, formation commune à beaucoup d'historiens d'art de sa génération. Il s'intéresse très tôt à la peinture, développant peu à peu ses intuitions de connaisseur. On rapporte qu'il identifia très jeune un dessin ancien appartenant à l'historien d'art Louis Grodecki. Ignorant les barrières linguisti […] Lire la suite

LE SUJET DANS LE TABLEAU. ESSAIS D'ICONOGRAPHIE ANALYTIQUE (D. Arasse)

  • Écrit par 
  • Maurice BROCK
  •  • 1 338 mots

Dans sa pratique courante, l'histoire de l'art a deux façons d'aborder la question du « sujet » en peinture. D'un côté, elle s'intéresse au « sujet » créateur, de l'autre, au « sujet » représenté. D'une part l'auteur : catalographie, biographie, etc. ; d'autre part la signification des œuvres : iconographie et iconologie. Cette double approche présente un danger : l'historien de l'art risque souv […] Lire la suite

VAN MANDER CAREL ou KAREL (1548-1606)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 638 mots

De nombreux Flamands se réfugièrent dans les Pays-Bas du Nord à cause de leur sympathie pour les réformés lors des troubles politico-religieux des années 1580, et parmi eux des artistes dont Carel van Mander, Coninxloo, Savery. Après s'être formé un temps chez Lucas de Heere à Gand puis chez Pieter Vlerick à Courtrai et à Tournai, Van Mander se rend en 1573 en Italie, où il demeure — surtout à Rom […] Lire la suite

VIE DE MARIE DE MÉDICIS (P. P. Rubens)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 196 mots
  •  • 1 média

Réconciliée avec son fils Louis XIII en 1621, la reine-mère Marie de Médicis commanda à Rubens (1577-1640) deux séries de tableaux destinés à orner les galeries du palais du Luxembourg, sa résidence parisienne. Le premier cycle devait être consacré à la vie d'Henri IV, le second à la sienne. Seule cette série fut achevée, Rubens, auteur des esquisses, s'étant fait aider par son atelier, comme c'é […] Lire la suite