HIP-HOP (danse)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au milieu du cercle, le danseur

Partout où elle s’exprime, la danse hip-hop s’appuie sur quelques éléments fondamentaux : le cercle, l’espace ouvert, la rue. La ville est le décor de cette danse, décor utilisé pour le cercle dans lequel les danseurs se donnent à voir et se défient. Le hip-hop est une danse du cercle. Les figures du danseur dessinent un mouvement circulaire, construit autour de l’axe de son propre corps : tourner sur la tête, tourner sur la main ou le coude, tourner encore dans des figures imposées mais sans cesse réinventées. La break dance redistribue les forces, cherche les déséquilibres à l’intérieur d’un équilibre hautement maîtrisé, hors de toute verticalité imposée, dans des nouveaux repères spatiaux que sont le sol et l’horizontalité. La break dance demande à chavirer dans la vitesse tout en gardant le contrôle. Il faut toujours trouver le centre, son point d’équilibre à soi et son bon point d’appui au sol pour se jeter, pour tenir, pour être encore en équilibre. Le cercle signifie aussi une danse entre soi dans la rue, qui ne se donne pas initialement en représentation pour une scène, pour du spectacle.

Le hip-hop, danse et musique mêlées

Le hip-hop, danse et musique mêlées

Photographie

Né dans les métropoles américaines au cours des années 1970, le hip-hop s'est popularisé en France à partir des années 1980. S'il se décompose en de multiples tendances, celles-ci possèdent une caractéristique commune : une prédilection marquée pour l'espace urbain, tout à la fois... 

Crédits : M. Kastelic/ Shutterstock

Afficher

Même si la danse hip-hop se pratique désormais essentiellement en salle et qu’elle se calque sur les autres danses, en ménageant temps d’échauffement et temps de répétition, les danseurs n’abandonnent jamais totalement l’espace extérieur qui est nécessaire à l’inspiration créatrice. Ils occupent l'espace comme les graffeurs s’emparent des murs. Ils y reviennent de temps à autre, tant il est vrai que l’espace ouvert urbain permet de développer de nouveaux gestes.

En France, le hip-hop a toujours amené ses membres à « casser » l'emprisonnement territorial de la banlieue. Il impulse un mouvement de la périphérie vers le centre des villes. Et les danseurs ont très vite été conduits à redéfinir les frontières de leur propre territoire car, à sortir de leurs blocs d'immeubles, l'espace urbain n'a pas de limites : c'est une cage d'escalier où les danseurs ont fait leurs premiers pas ; c'est le terrain de la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages



Médias de l’article

Beat Street, de Stan Lathan

Beat Street, de Stan Lathan
Crédits : Orion/ The Kobal Collection/ Picture Desk

photographie

Le hip-hop, danse et musique mêlées

Le hip-hop, danse et musique mêlées
Crédits : M. Kastelic/ Shutterstock

photographie

Käfig Brasil, spectacle de Mourad Merzouki

Käfig Brasil, spectacle de Mourad Merzouki
Crédits : M. Cavalca

photographie





Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Claudine MOÏSE, « HIP-HOP (danse) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hip-hop-danse/