HÊTRAIES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Fossiles Fagus et Nothofagus : répartition actuelle

Fossiles Fagus et Nothofagus : répartition actuelle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Hêtres et mélèzes : répartition dans les Alpes occidentales

Hêtres et mélèzes : répartition dans les Alpes occidentales
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Cordillère des Andes : essences forestières

Cordillère des Andes : essences forestières
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Houx

Houx
Crédits : Val Corbett/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Hêtres et hêtraies dans le monde : le climat des hêtraies

Les hêtres, genres Fagus de l'hémisphère Nord et Nothofagus de l'hémisphère Sud, font partie de l'ordre des Fagales. Ils se répartissent en cinq groupes correspondant à des conditions climatiques relativement homogènes et strictes : étés humides, hivers neigeux, températures fraîches mais modérées, avec toutefois une tolérance de certaines espèces pour les climats plus chauds.

Fossiles Fagus et Nothofagus : répartition actuelle

Fossiles Fagus et Nothofagus : répartition actuelle

Dessin

Répartition actuelle et stations fossiles des genres « Fagus » et « Nothofagus » (d'après P. Ozenda, complété d'après R. Virot). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Strictement européen, le hêtre commun (Fagus silvatica) est celui qui occupe l'aire la plus étendue ; arbre social, il tend à former spontanément des peuplements purs, notamment dans la partie moyenne de l'Europe occidentale ; ses futaies atteignent, à 150 ans, 40 m de hauteur au nord et à l'ouest de Paris, région où le hêtre paraît présenter son développement optimal ; c'est aussi l'arbre dominant des réserves intégrales de Fontainebleau. Plus loin de la Manche, vers l'est et le sud, les hêtraies s'élèvent progressivement sur les pentes de l'étage montagnard (en moyenne entre 700 et 1 800 m d'altitude), quand la pluviosité ou l'humidité de l'air sont suffisantes. Un exemple en est fourni par les Alpes franco-italiennes, où, à altitude égale, les hêtraies sont remplacées au cœur de la chaîne par les futaies de pin sylvestre ou de mélèze, alors qu'ailleurs elles se maintiennent, bénéficiant de l'humidité venue de l'Atlantique ou de la Méditerranée, brutalement condensée par les hauts reliefs des massifs subalpins ou de la marge piémontaise ( ; comparer avec la ).

Hêtres et mélèzes : répartition dans les Alpes occidentales

Hêtres et mélèzes : répartition dans les Alpes occidentales

Dessin

Répartition du hêtre et du mélèze dans les Alpes occidentales (d'après P. Ozenda). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cordillère des Andes : essences forestières

Cordillère des Andes : essences forestières

Dessin

Coupe schématique de l'étagement des essences forestières dans la Cordillère des Andes (région valdivienne à la hauteur du 41e parallèle). Limite altitudinale et répartition des hêtres austraux (d'après Hueck, 1965). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La hêtraie subsiste sur les montagnes méditerranéennes, notamment dans les stations escarpées de pente nord où elle a pu échapper aux troupeaux : la célèbre forêt relictuelle de la Sainte-Baume, bois sacré volontairement protégé depuis des millénaires, constitue un des exemples les plus isolés et les plus spectaculaire [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HÊTRAIES  » est également traité dans :

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 216 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Évolution cyclique naturelle »  : […] Toute trouée dans la forêt dense tend à se combler ; cette reconstitution de la forêt par étapes (évolution) est dite cyclique si le peuplement final est indiscernable de l'état initial. Ainsi, dans la hêtraie du Bassin parisien, sur rendzine, on observe à la suite de la chute d'un arbre (chablis, attaque de l'amadouvier...) la succession suivante : dès la seconde année, des plantes herbacées, r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-la-foret-un-milieu-naturel-riche-et-diversifie/#i_39149

Voir aussi

Pour citer l’article

Marcel BOURNÉRIAS, « HÊTRAIES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hetraies/