HÉTÉROATOME

AROMATICITÉ

  • Écrit par 
  • André JULG
  •  • 4 724 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Charges électroniques »  : […] On peut penser a priori que la délocalisation des électrons va se traduire par un déplacement de charge électronique. Initialement neutres, les atomes vont se charger positivement ou négativement selon qu'ils vont s'appauvrir ou s'enrichir en électrons π. Dans une molécule comme le benzène, la symétrie de la molécule interdit un tel déplacement, mais il n'en sera pas de même dans toutes les moléc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aromaticite/#i_36514

HÉTÉROCYCLES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 4 693 mots
  •  • 10 médias

Les hétérocycles sont des composés chimiques dont la chaîne carbonée, cyclique, comporte un ou plusieurs atomes autres que le carbone ( hétéroatomes). Ils occupent une place chaque jour plus importante dans la chimie organique. Ces molécules réunissent en effet dans une même structure les caractères remarquables des composés cycliques saturés, partiellement saturés ou aromatiques, et ceux non moin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heterocycles/#i_36514

ORGANIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 7 019 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Caractères fondamentaux »  : […] Les liaisons organiques sont essentiellement covalentes  ; seuls quelques dérivés organométalliques présentent un caractère salin, d'ailleurs très limité, l'anion restant covalent. En conséquence, les substances organiques sont, pour la plupart, des molécules ou des macromolécules ; cela implique des points de fusion et d'ébullition relativement bas ainsi que des solubilités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-organique/#i_36514

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie organique

  • Écrit par 
  • Henri B. KAGAN, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 14 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Stéréochimie des hétéroatomes »  : […] Les orbitales de O, S, N, ont, comme pour le carbone, une distribution tétraédrique, mais, tant que ces éléments sont diou trivalents, le tétraèdre ne peut être régulier ; il le serait dans l'ion N + (R) 4 dans lequel l'azote est tétracoordonné. Il s'ensuit que l'oxygène ou le soufre ne peuvent constituer un site de chiralité tant qu'ils restent bivalents : R−O−R′ et R−S− […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereochimie-stereochimie-organique/#i_36514