HERZOG, Saul BellowFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Radiographie d'une névrose

Herzog répudie bien des convictions et semble, en dernière analyse, une étude de la survie de l'esprit grâce à l'humour qui subsiste dans un univers d'idées. C'est de loin le roman le plus chargé de références à la vie de Bellow. Mais le moi de celui-ci, loin de faire intrusion, vient augmenter au contraire la précision et l'impact du réel.

Comme de coutume, Bellow traite ses personnages secondaires comme s'il sortaient d'une ménagerie ou d'un asile. Sa seconde épouse, Madeleine (dont il divorce), ses maîtresses, Sono et Ramona, l'avocat et avorton Himmelstein, Gersbach, l'amant de Madeleine, les foules au tribunal, les personnages rencontrés fortuitement, tous sont grotesques et égoïstes ; face à eux, Herzog passerait presque pour un saint. Certes, c'est un intellectuel brouillon, inefficace – le type même de l'universitaire perdu dans le monde pratique. Mais son ridicule accroît son humanité, et sa souffrance témoigne de sa supériorité morale : « Il souffrait. Il devait souffrir. Et à juste titre. Ne serait-ce que pour avoir contraint tant de gens à lui mentir, tant, tant de gens, à commencer, naturellement, par sa mère. Les mères mentent à leurs enfants par nécessité. Mais peut-être sa mère avait-elle été frappée aussi par la somme de mélancolie, sa mélancolie à elle, qu'elle voyait en Moses. » Tel Joseph dans L'Homme de Buridan (1944), Moses Herzog traîne son passé comme un boulet mais il ne répudie pour autant ni le nom ni l'image de son père. Son expérience nous est restituée en termes précis, éloignés du symbolisme et de l'allégorie tranchée de La Victime (1947). Herzog relate en même temps l'histoire d'une famille juive. Bellow pourfend les masques et finit par atteindre enfin les sommets calmes de l'esprit.

À la fin du roman, on voit Herzog couché : il se maîtrise, sent sa force pour la première fois avec lucidité, tout en sachant qu'il ignore les réponses aux questions fondamentales. Il songe qu'il a dit tout ce qu'il y avait à dire, tandis que sa vie s'ac [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

1er mars 2021 France. Condamnation de l'ancien président Nicolas Sarkozy.

Herzog, est condamné à la même peine, assortie d’une interdiction d’exercer son métier pendant cinq ans, pour les mêmes motifs auxquels s’ajoute la « violation du secret professionnel ». L’ancien conseiller à la Cour de cassation Gilbert Azibert est condamné à la même peine pour « corruption passive » et « recel de violation du secret professionnel […] Lire la suite

15-29 septembre 2020 France. Polémique à la suite de l'ouverture d'une enquête sur des magistrats du parquet national financier.

Herzog, de la mise sur écoute d’un téléphone utilisé par l’ancien président. Cette enquête préliminaire, classée sans suite en décembre 2019, se situait en marge de l’information judiciaire sur un trafic d’influence impliquant Nicolas Sarkozy et l’ancien magistrat à la Cour de cassation Gilbert Azibert. Le PNF n’avait pas informé les juges d’instruction […] Lire la suite

21-26 mars 2018 France. Mise en examen de l'ancien président Nicolas Sarkozy.

Herzog et de l’ancien magistrat Gilbert Azibert. L’ancien chef de l’État a été mis en examen en juillet 2014 pour « corruption active » et « trafic d'influence » pour avoir sollicité un avocat général près la Cour de cassation en vue d’obtenir des informations sur une procédure judiciaire le concernant, en échange d’un service. […] Lire la suite

4 octobre 2017 France. Demande de renvoi de Nicolas Sarkozy devant le tribunal correctionnel.

Herzog devant le tribunal correctionnel pour « corruption et trafic d’influence actifs », dans l’affaire de la tentative illégale d’obtention d’informations sur une procédure en cours liée au dossier Bettencourt. Il assimile les méthodes utilisées par les deux hommes à celles de « délinquants chevronnés ». Thierry Herzog est également poursuivi pour […] Lire la suite

22 mars 2016 France. Validation de la procédure lancée à l'encontre de Nicolas Sarkozy dans l'affaire Azibert.

Herzog, en juillet 2014, pour « corruption active », « trafic d’influence » et « recel de violation du secret professionnel », dans l’affaire Gilbert Azibert. L’ancien chef de l’État est suspecté d’avoir demandé à ce haut magistrat de le renseigner sur une procédure judiciaire le concernant en échange de la promesse d’un poste à Monaco. La Cour estime […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel FABRE, « HERZOG, Saul Bellow - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/herzog/