HERZOG JACQUES (1950- ) & MEURON PIERRE DE (1950- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Art et architecture

L'intervention récurrente d'artistes, de sociologues ou encore de scientifiques dans le processus d'élaboration des projets d'Herzog et de Meuron, témoigne d'une démarche radicalement nouvelle. « Nous avons compris qu'il nous fallait concentrer nos énergies. Nous avons appris aussi qu'il était impossible de faire en même temps de l'art et de l'architecture », déclarent les deux architectes, qui jugent intenable la triple activité (architecte, peintre et sculpteur) de Le Corbusier ou, plus récemment, celle de Donald Judd. Dans cette optique, Herzog et de Meuron invitent l'artiste minimaliste Rémy Zaugg – dont ils construisent l'atelier à Mulhouse en 1997 – à participer à certains de leurs projets (théâtre de Blois, 1991 ; bibliothèques universitaires de Jussieu à Paris, 1992) et de leurs réalisations (résidence universitaire Antipodes à Dijon, 1992). Celui-ci concevra par ailleurs la scénographie de l'exposition que leur consacre, en 1995, le Centre Georges-Pompidou à Paris. Disposés à plat et non sur les murs, éclairés par des néons blancs, les documents donnent à voir un travail en cours d'élaboration. Esquisses, plans et maquettes ne sont que les témoins, les « déchets » selon Rémy Zaugg, de la recherche architecturale ; il ne saurait donc être question de les élever au statut d'œuvres d'art, statut que les deux architectes refusent d'ailleurs d'appliquer à leurs constructions.

La démarche raffinée d'Herzog et de Meuron les conduit néanmoins à doter des types d'édifices en apparence ingrats de qualités esthétiques qui tendent finalement à les transcender : le dépôt de locomotives (1988-1996) et le poste de signalisation (1992-1995) qu'ils réalisent à Bâle – ce dernier est habillé de lamelles de cuivres dont la disposition crée une enveloppe sans cesse changeante –, le centre sportif Pfaffenholz de Saint-Louis près de Mulhouse (1989-1993), en sont, avec l'usine-entrepôt Ricola de Mulhouse, les témoins les plus éloquents. Dans le même temps, Herzog et de Meuron [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HERZOG JACQUES (1950- ) & MEURON PIERRE DE (1950- )  » est également traité dans :

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Construire aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 6 516 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une diversité d'attitudes possibles »  : […] Face à la richesse de la scène technologique contemporaine, les réponses des architectes sont à la fois diverses et contrastées. Elles s'organisent autour d'un certain nombre de questions clés. Quel rôle doit-on tout d'abord accorder à la technique dans la définition du projet ? S'agissant par exemple de l'ordinateur, faut-il le considérer comme un simple outil, à la façon d'un Frank Gehry, ou com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-contemporaine-construire-aujourd-hui/#i_99748

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'architecture à l'ère de la mondialisation »  : […] Après l'épisode postmoderne, qui a cessé de produire des effets innovants à partir des années 1990, l'architecture américaine semble avoir repris un nouveau souffle grâce à l'apport d'architectes étrangers internationalement reconnus. À l'heure de la mondialisation et du star system en architecture, les frontières culturelles deviennent de plus en plus perméables comme l'indique a contrario la pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_99748

JEFF WALL. PHOTOGRAPHIES 1978-2004 (exposition)

  • Écrit par 
  • Jörg BADER
  •  • 1 012 mots

L'importante rétrospective Jeff Wall. Photographs 1978-2004 , consacrée à l'œuvre de l'artiste canadien né en 1946 à Vancouver (Colombie-Britannique), a d'abord eu lieu, du 30 avril au 25 septembre 2005, au Schaulager, à Bâle (avant d'être reprise à Londres par la Tate Modern). Le fait s'explique par le lien privilégié que Wall entretient avec cette ville, où s'est tenue dès 1983 sa deuxième expo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeff-wall-photographies-1978-2004/#i_99748

PÉKIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [2008] - Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 4 313 mots

Réuni pour sa cent douzième session du 12 au 16 juillet 2001 à Moscou, le C.I.O. s'attaque à un ordre du jour chargé : il doit choisir la ville d'accueil des XXVI es  Jeux d'été de 2008, puis élire l'homme qui succédera à Juan Antonio Samaranch à sa présidence. Cinq villes sont candidates : Istanbul (Turquie), ̄Osaka (Japon), Paris (France), Pékin (Chine) et Toronto (Canada). En fait, même si Par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pekin-jeux-olympiques-de-2008-contexte-organisation-bilan/#i_99748

TATE MODERN, Londres

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 767 mots
  •  • 1 média

Extension de l'ancien musée d'art britannique la Tate Gallery de Millbank (appelée désormais Tate Britain), la Tate Modern est installée dans la centrale électrique conçue par Giles Gilbert Scott (1947-1955) à Londres et réhabilitée en 2000 par les architectes suisses Jacques Herzog et Pierre de Meuron. L'ancienne Bankside Power Station, dont la cheminée de 99 mètres de hauteur défie le dôme de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tate-modern-londres/#i_99748

Pour citer l’article

Simon TEXIER, « HERZOG JACQUES (1950- ) & MEURON PIERRE DE (1950- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/herzog-et-meuron/