HERVÉ FLORIMOND ROUGER dit (1825-1892)

OPÉRETTE

  • Écrit par 
  • Sylvie FÉVRIER
  •  • 2 968 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'opérette classique »  : […] La meilleure définition de l'opérette pourrait être celle qu'en donnait Claude Terrasse : « L'opéra-comique est une comédie en musique, tandis que l'opérette est une pièce musicalement comique. » Au xix e siècle, enfin, on laisse s'ouvrir petit à petit quelques théâtres populaires, sévèrement surveillés par les gouvernements successifs, qui craignent toujours d'y retrouver l'esprit de la Foire, […] […] Lire la suite