HERSCHEL sir WILLIAM (1738-1822)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Herschel et la « Construction des Cieux »

Dans l'Antiquité, et jusqu'au xviie siècle, le système solaire marque les limites de la connaissance astronomique ; la cosmologie reste totalement en marge du monde stellaire, les étoiles ne servant que de toile de fond aux phénomènes réellement intéressants. Le mot même de cosmologie n'apparaît qu'en 1731, dans la Cosmologia generalis de l'Allemand Christian Wolff (1679-1754) ; celui-ci s'efforce d'aborder les questions sur la nature physique de l'Univers en se dégageant au maximum du mythe et de la religion. Mais il faut attendre la publication en 1750 de An Original Theory Or New Hypothesis Of The Universe de Thomas Wright (1711-1786) pour voir envisagée une première interprétation dynamique de la Voie lactée ainsi que la possibilité d'un univers renfermant plusieurs systèmes analogues à la Voie lactée, les Univers îles. Ces recherches sont développées dans les Lettres cosmologiques éditées en 1761 par Jean Henri Lambert (1728-1777) : les étoiles sont réparties entre deux plans rapprochés, et le Soleil se situe dans une région proche du centre de l'immense système stellaire ; Lambert soupçonne que l'Univers est parsemé de Voies lactées analogues à la nôtre. Emmanuel Kant (1724-1804) publie en 1755 dans Allgemeine Naturgeschichte und Theorie des Himmels (Histoire universelle de la nature et théorie du ciel) une explication plus complète : la Voie lactée est constituée d'une « disposition systématique d'étoiles autour d'un plan fondamental » ; il la désigne par le terme générique de monde des mondes. Pour Kant, la matière de l'Univers est constituée de masses discrètes en rotation, chaque masse pouvant être constituée de masses plus petites, également en rotation, et ainsi de suite jusqu'aux étoiles et aux planètes. Ainsi un grand nombre de Voies lactées peuvent coexister dans le cosmos, celui-ci constituant un système d'ordre supérieur.

Les éventuels univers-îles de Wright et Kant – des systèmes stellaires comparables à la Voie lactée – sont, [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : ingénieur de recherche au C.N.R.S., astrophysicien à l'Observatoire de Meudon

Classification


Autres références

«  HERSCHEL sir WILLIAM (1738-1822)  » est également traité dans :

DÉCOUVERTE D'URANUS

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 298 mots
  •  • 1 média

Musicien professionnel – il est violoniste, organiste et compositeur – et astronome amateur, William Herschel est d'origine allemande : il naît Friedrich Wilhelm Herschel le 15 novembre 1738 à Hanovre mais s'établit en Angleterre en 1756 (il sera naturalisé anglais le 30 avril 1793). Herschel construit de nombreux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-uranus/#i_20798

ANDROMÈDE GALAXIE D'

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 135 mots
  •  • 1 média

La galaxie d’Andromède, dont le nom scientifique est M31 (M désigne le catalogue établi en 1764 par l’astronome français Charles Messier), est la galaxie la plus proche de notre propre galaxie, la Voie lactée. Avec la Voie lactée, la galaxie du Triangle (M33) et une trentaine de galaxies naines, elle constitue le Groupe local, dont le diamètre est d’environ dix millions d’années-lumière (soit 3 m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaxie-d-andromede/#i_20798

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 11 308 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Du triomphe de la mécanique céleste à l'astrophysique »  : […] L'œuvre de Newton, d’abord incomprise en dehors de l’Angleterre où les efforts d’Edmond Halley (1656-1742) ont conduit à l’adopter, va passionner les cercles intellectuels du xviii e  siècle. En témoigne, par exemple, l'intérêt actif de Voltaire (1694-1778) et de la marquise Émilie du Châtelet (1706-1749), cette dernière ayant traduit les travaux de Newton en français (publication posthume en 1759 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astronomie/#i_20798

ÉTOILES

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • Jean-Pierre CHIÈZE
  •  • 13 466 mots
  •  • 8 médias

La majorité des astres visibles dans le ciel sont des étoiles. Elles sont souvent groupées en associations et amas de quelques centaines de milliers d'étoiles, ceux-ci se groupant à leur tour en unités beaucoup plus grandes, les galaxies. Une galaxie typique contient de 10 milliards à 100 milliards d'étoiles, et l'on dénombre des millions de galaxies sur les images acquises par les grands instrum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etoiles/#i_20798

GALAXIE LA ou VOIE LACTÉE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 6 029 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Statistique stellaire »  : […] La statistique stellaire étudie la distribution dans l'espace et les mouvements des étoiles relativement proches, à partir des données fournies par l'observation, à savoir : – les coordonnées angulaires dans un système d'axes héliocentrique, fixe par rapport à des astres situés en dehors de la Galaxie ; – la distance, déduite de la comparaison entre la magnitude relative de l'étoile et sa magnitud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaxie-voie-lactee/#i_20798

HERSCHEL CAROLINE LUCRETIA (1750-1848)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 411 mots

Astronome britannique d'origine allemande, Caroline Herschel à largement contribué aux recherches astronomiques de son frère, William Herschel. Elle réalisa nombre des calculs nécessaires aux études de ce dernier et détecta pour sa part trois nouvelles « nébuleuses » en 1783 ainsi que huit comètes de 1786 à 1797. Née le 16 mars 1750 à Hanovre, en Basse-Saxe, Caroline Lucretia Herschel aide sa mè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caroline-lucretia-herschel/#i_20798

LUNETTES ET TÉLESCOPES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 635 mots

1609-1610 Galilée réalise les premières observations du ciel à travers une lunette. 1653 Christiaan Huygens invente un oculaire perfectionné pour les lunettes, qu'il décrit dans un manuscrit, Tractatus de refractione et telescopiis . 1668 Isaac Newton invente le télescope. 1672 Cassegrain met au point un télescope comportant un miroir parabolique concave principal et un miroir hyperbolique con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lunettes-et-telescopes-reperes-chronologiques/#i_20798

PLANÉTAIRES SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Dominique PROUST
  •  • 5 144 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La relation de Bode »  : […] En 1772, une découverte importante vient apporter de nouvelles lumières sur l'ordonnancement des planètes du système solaire. En Allemagne, Johann Elert Bode (1747-1826), directeur de l'Observatoire de Berlin, reprend à son compte une relation numérique liant les distances des planètes au Soleil. Découverte en 1741 par le philosophe allemand Christian Wolff, cette relation est précisée par son co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-planetaires/#i_20798

URANUS, planète

  • Écrit par 
  • André BRAHIC
  •  • 4 679 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les satellites »  : […] Avant le passage de Voyager-2, on connaissait cinq satellites d'Uranus, qui tournent tous dans le sens direct sur des orbites quasi circulaires situées – à l'exception de Miranda – dans le plan équatorial de la planète. Ces objets sont très difficiles à voir depuis la Terre. Les deux plus gros, Titania et Obéron , ont été découverts par William Herschel en 1787 ; Ariel et Umbriel étaient détect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uranus-planete/#i_20798

Voir aussi

Pour citer l’article

Dominique PROUST, « HERSCHEL sir WILLIAM - (1738-1822) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/herschel-sir-william/