HERGÉ GEORGES REMI dit (1907-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une parution hebdomadaire

Le créateur qui influença le plus la bande dessinée francophone, le Belge Georges Remi, dit Hergé, est né le 22 mai 1907 à Bruxelles. Ses premiers dessins sont publiés dès 1922, et c'est en 1924 qu'il adopte son pseudonyme, formé à partir de ses initiales inversées (R.G.). Très engagé dans le scoutisme, il publie de 1926 à 1929, dans le mensuel Le Boy-Scout belge, Les Extraordinaires Aventures de Totor, chef de patrouille des Hannetons, récit naïf, avec le texte placé sous l'image, sur les tribulations en Amérique d'un jeune chef scout qui préfigure Tintin.

Hergé

Photographie : Hergé

Photographie

Georges Remi, dit Hergé, travaillant au vingt-troisième album de Tintin, Tintin et les Picaros

Crédits : Dannau Wim/Gamma-Rapho/ Getty Images

Afficher

En 1928, le quotidien bruxellois Le XXe Siècle demande à Hergé de créer un supplément hebdomadaire pour la jeunesse. Dans ce journal catholique, très marqué à droite (où Hergé se lie un moment avec un reporter, le futur chef fasciste Léon Degrelle), Hergé lance Le Petit Vingtième, et y dessine à partir du 10 janvier 1929 une histoire – avec, cette fois, le texte dans des bulles –, Tintin au pays des Soviets. Avec les aventures satiriques du jeune journaliste Tintin et de son chien Milou dans la Russie stalinienne, Hergé vient de créer, à son insu, la bande dessinée qui deviendra le grand classique européen du genre.

En 1930, au terme de ce premier épisode, la direction du journal demande à Hergé d'envoyer son reporter fictif au Congo belge, afin d'y exalter l'œuvre des missionnaires : c'est Tintin au Congo (1930-1931), récit souvent jugé raciste par la suite, mais que personne alors ne perçut comme tel. Après la satire du communisme, Hergé se moque dans Tintin en Amérique (1931-1932) du capitalisme, autre contre-modèle de l'extrême droite chrétienne. Puis il s'éloigne de l'esprit burlesque de ces trois épisodes initiaux dans Les Cigares du pharaon (1932-1934), marqué par l'irruption du fantastique et la création de la paire de détectives stupides, Dupond et Dupont, et surtout dans Le Lotus Bleu (1934-1935), sa première œuvre maîtresse, défense et illustration de la Ch [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  HERGÉ GEORGES REMI dit (1907-1983)  » est également traité dans :

CENTENAIRE D'HERGÉ

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 1 076 mots
  •  • 1 média

La bande dessinée a succombé à la mode des célébrations d'anniversaire, ce qui est sans doute l'un des signes qu'elle est devenue un moyen d'expression comme les autres. Dès lors, il n'est pas surprenant qu'Hergé, qui aurait eu cent ans le 22 mai 2007, ait fait l'objet de nombreuses manifestations commémoratives.La plus marquante de celles-ci fut l'exposition qui s'est tenue au Centre Georges-Pomp […] Lire la suite

TINTIN (Hergé)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 194 mots

Le 10 janvier 1929 est une date majeure de l'histoire de la bande dessinée francophone : c'est ce jour-là que débuta – dans Le Petit Vingtième, supplément pour enfants du quotidien bruxellois Le XXe Siècle – la parution de Tintin au pays des S […] Lire la suite

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 315 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La France de 1914 à 1939 »  : […] Les bandes dessinées à bulles nées avant la Première Guerre mondiale n'eurent aucune influence, et il fallut attendre la création par Alain Saint-Ogan (1895-1974) de Zig e t Puce en 1925 pour voir le triomphe d'une œuvre n'ayant recours qu'à des ballons. Mais l'extraordinaire engouement suscité par cette série (la première en France à connaître un succès massif) s'explique plutôt par le déclin qu […] Lire la suite

BRUXELLES CAPITALE DE LA BANDE DESSINÉE (expositions)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 1 014 mots

À l'automne de 2009, alors que Lutèce fêtait le cinquantenaire de la création d'Astérix (cérémonie à l'université de Paris-XIII, apposition d'une plaque sur l'immeuble HLM de Bobigny où, en août 1959, René Goscinny et Albert Uderzo eurent l'idée du personnage, exposition de planches originales dans les thermes gallo-romains du musée de Cluny), la Gaule belgique célébrait l'âge d'or de sa bande de […] Lire la suite

CORTO MALTESE. SOUS LE SOLEIL DE MINUIT (J.D. Canales et R. Pellejero)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 1 048 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La loi des séries »  : […] L’événement culturel que constitue la publication de l’album Sous le soleil de minuit ne réside finalement pas tant dans le contenu de l’album lui-même que dans la récupération de Corto Maltese par le système éditorial propre à la bande dessinée, largement fondé sur des « séries », où un héros passe d’un dessinateur à un autre, survit à son créateur et connaît des aventures sans fin. Le phénomène […] Lire la suite

JACOBS EDGAR-PIERRE (1904-1987)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 1 541 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du chant lyrique à Hergé »  : […] Né à Bruxelles le 30 mars 1904, Edgar-Pierre Jacobs (Edgard Félix Pierre Jacobs pour l'état civil) commence sa carrière comme artiste lyrique : il fait partie des chœurs du Théâtre de la Monnaie (l921), est choriste dans un spectacle dont la vedette est Mistinguett à l'Alhambra de Bruxelles (1922), avant d'être engagé comme baryton par l'Opéra de Lille (1931), etc. Parallèlement à ces activités, i […] Lire la suite

MARTIN JACQUES (1921-2010 )

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 960 mots

Compagnon de route d'Hergé et de Jacobs au journal Tintin , pionnier de la bande dessinée historique, auteur apprécié des pédagogues mais qui se joue des conventions imposées aux publications destinées à la jeunesse en introduisant dans ses récits des non-dits sulfureux, Jacques Martin est un personnage hors normes, à la personnalité écrasante. Il n'est pas belge, comme on le croit généralement, […] Lire la suite

RABIER BENJAMIN (1869-1939)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 605 mots
  •  • 1 média

« Il est certain que nul mieux que Benjamin Rabier ne paraît au courant de tout ce qui se passe chez les animaux, nul n’a dessiné et ne dessine de plus amusante façon les scènes de leur vie quasi humaine.» En une phrase, qui figure dans sa préface au catalogue d’une exposition d’aquarelles de Benjamin Rabier à la galerie d’art Deplanche en 1910, Guillaume Apollinaire avait dit l’essentiel. Né à La […] Lire la suite

TINTIN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 687 mots

10 janvier 1929 Début de la publication de Tintin au pays des Soviets sous la forme de feuilleton dans Le Petit Vingtième , supplément hebdomadaire pour la jeunesse du quotidien bruxellois Le XX e  Siècle . Septembre 1930 Publication du premier album en noir et blanc d'Hergé, Tintin au pays des Soviets. Le tirage est de 10 000 exemplaires (cette édition originale est très recherchée par les co […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Dominique PETITFAUX, « HERGÉ GEORGES REMI dit (1907-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/herge/