HÉPATITE VIRALE C

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le virus de l'hépatite C

Les particules virales C sont de petites sphères de 60 nanomètres de diamètre, constituées de trois structures : de l’extérieur vers l’intérieur, une enveloppe protéo-lipidique, une capside protéique et le génome viral. Longtemps évanescent, le virus n’a été vu pour la première fois au microscope électronique qu’en 2016.

Virus de l’hépatite C

Photographie : Virus de l’hépatite C

Jusqu'en 2016, le virus de l'hépatite C a échappé à l'observation microscopique. Il se confond assez facilement avec des globules mixtes de protéines et de lipides. Sur ce cliché pris au microscope électronique et colorisé, le virus apparaît comme une sphère de 50 à 60 nanomètres de... 

Crédits : BSIP/ Universal Images Group/ Getty Images

Afficher

Le génome viral

Le génome viral est un ARN simple brin linéaire long de 9,6 kilobases, de polarité positive, qui se lit donc (se décode en protéines) directement comme un ARN messager. Il comprend, de 5’ en 3’ : une région 5’ non codante, un cadre de lecture ouvert (partie de l’ARN codante pour des protéines) et une région 3’ non codante. La région dite « 5' non codante » –, très conservée parmi les différents isolats – exercerait une fonction régulatrice dans la traduction du génome viral dans les cellules infectées. Le cadre de lecture qui suit comprend deux régions :

Biologie moléculaire du virus de l’hépatite C

Dessin : Biologie moléculaire du virus de l’hépatite C

L'ARN génomique du virus de l'hépatite C est un véritable ARN messager. Il débute par une région 5' non codante (NC)  contenant un IRES (internal ribosome entry  site) qui facilite le recrutement des ribosomes cellulaires. Le codon de démarrage est dans la région IV de l'IRES. L'ARN se... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

– une région dite structurale qui code pour les protéines de capside et d'enveloppe. Les séquences codant pour ces dernières sont beaucoup moins conservées et des régions hypervariables y ont été identifiées ;

– puis une région dite non structurale qui code des protéines impliquées dans la réplication virale. Enfin, la région 3’ non codante comporte une région variable d’une souche virale à l’autre, une région poly-U/C et une région en 3’ très conservée.

Le taux de mutation des séquences nucléotidiques est d'environ 1,2·105/nucléotide/an. Cette variabilité génomique a permis de distinguer différents génotypes, sous-types et isolats du VHC. Les génotypes sont définis comme des groupes de virus présentant des divergences de 20 à 30 % des séquences nucléotidiques des protéines d’enveloppe entre groupes. La divergence entre isolats d'un même génotype est inférieure à 10 %. In fine, il existe au moins sept génotypes principaux (numérotés de 1 à 7), distribués en sous-types auxquels sont attribuées des lettres (par exemple 1a, 1b, 2a, 2b, 2c, 3a...). La distribution des différents génotypes varie selon les zones géographiques et selon les facteurs de risque de conta [...]

Distribution géographique de la prévalence du VHC

Dessin : Distribution géographique de la prévalence du VHC

La fraction de la population porteuse chronique du VHC  n'est pas également répartie dans le monde. Certaines régions – comme l'Afrique équatoriale, la Mongolie, l'Égypte et le Pakistan – sont particulièrement frappées, pour diverses raisons. D'autres États, en particulier en... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Histoire naturelle de l’hépatite C

Histoire naturelle de l’hépatite C
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Virus de l’hépatite C

Virus de l’hépatite C
Crédits : BSIP/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Biologie moléculaire du virus de l’hépatite C

Biologie moléculaire du virus de l’hépatite C
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Distribution géographique de la prévalence du VHC

Distribution géographique de la prévalence du VHC
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur des Universités, praticien hospitalier, département d'hépatologie et d'addictologie, hôpital Cochin
  • : médecin, praticienne hospitalière, service d'hépatologie, hôpital Cochin

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Stanislas POL, Anaïs VALLET-PICHARD, « HÉPATITE VIRALE C », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hepatite-virale-c/