HÉPATITE VIRALE C

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Découverte du virus de l’hépatite C 

Le mot « hépatite » apparaît dans la littérature médicale dans les années 1760, pour désigner une inflammation du foie. Les descriptions se complexifient au fil du temps, mais il faut attendre les années 1940 et la multiplication des hépatites post-transfusionnelles pendant la guerre, pour que s’impose l’idée que nombre d’hépatites sont infectieuses et particulièrement d’origine virale, sans pour autant que leurs agents infectieux soient identifiés. À partir des années 1960, on assiste à l’éclatement de la notion « simple » d’hépatite virale. Le virus de l’hépatite B (VHB) est d’abord découvert par Baruch Blumberg en 1967 (prix Nobel de médecine en 1973). La découverte du virus de l’hépatite A (VHA) suit peu après, en 1977. L’identification de ces deux virus permet de distinguer les hépatites à transmission féco-orale (dues au VHA) de celles à transmission parentérale ou sexuelle (dues au VHB). Cependant, des cas d’hépatites post-transfusionnelles persistent, malgré l’élimination des sangs contaminés par les VHA et VHB. Harvey Alter a été pionnier dans la description de ces hépatites virales dites « non A non B ». Au sein des NIH (National Institutes of Health), à Bethesda (États-Unis), il montre que les virus « non A non B » étaient transmissibles au chimpanzé (le seul hôte possible en dehors de l’être humain). D’autres études montrent que cet agent infectieux devait être un virus et Alter peut ainsi définir une nouvelle entité clinique, l’hépatite « non A non B » transmise par le sang. Pendant dix ans, les virus « non A non B » n’ont pas été caractérisés. L’équipe de Michael Houghton travaillant au laboratoire pharmaceutique Chiron d’Emeryville en Californie, y parvient en 1987, en isolant le matériel génétique du VHC. Une banque d’ADN complémentaires (préparés à partir des ARN messagers) de cellules du sang d’un chi [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Histoire naturelle de l’hépatite C

Histoire naturelle de l’hépatite C
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Virus de l’hépatite C

Virus de l’hépatite C
Crédits : BSIP/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Biologie moléculaire du virus de l’hépatite C

Biologie moléculaire du virus de l’hépatite C
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Distribution géographique de la prévalence du VHC

Distribution géographique de la prévalence du VHC
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur des Universités, praticien hospitalier, département d'hépatologie et d'addictologie, hôpital Cochin
  • : médecin, praticienne hospitalière, service d'hépatologie, hôpital Cochin

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Stanislas POL, Anaïs VALLET-PICHARD, « HÉPATITE VIRALE C », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hepatite-virale-c/