HÉPARINE

ANTICOAGULANTS

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 1 830 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les cibles des anticoagulants classiques  »  : […] La coagulation du sang, c’est-à-dire l’ensemble des mécanismes amenant à la formation d’un caillot sanguin , est le résultat final d’une suite d’activation par action enzymatique (protéolyse) de facteurs présents à l’état inactif dans le sang. On parle de cascade de la coagulation du sang. Selon leur nature, les anticoagulants utilisés en médecine agissent à plusieurs niveaux de la cascade. Les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticoagulants/#i_33561

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 10 646 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Mucopolysaccharides »  : […] On comprend sous cette dénomination un vaste groupe de substances très importantes en physiologie et qui englobe : les acides chondroïtine-sulfuriques du cartilage , l' héparine , substance anticoagulante localisée dans les mastzellen ou mastocytes du tissu conjonctif des animaux, l'acide mucoïtine-sulfurique de la muqueuse gastrique et de la cornée, l' acide hyaluronique d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glucides/#i_33561

HÉMORRAGIES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SOULIER
  • , Universalis
  •  • 4 292 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Déficits acquis de facteurs de coagulation »  : […] Alors que les déficits congénitaux ne portaient que sur un seul facteur, les déficits acquis intéressent plusieurs facteurs à la fois. L'abaissement des facteurs du complexe prothrombique (dont la synthèse est faite par le foie en présence de vitamine K) dans les affections hépatobiliaires, chez le nouveau-né, et dans les intoxications par les antivitamines K (traitements a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemorragies/#i_33561

MATRICE INTERCELLULAIRE ou MATRICE EXTRACELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Jacqueline LABAT-ROBERT, 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 2 392 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Physiopathologie »  : […] La composition des chaînes glycanniques ainsi que leur proportion varient en fonction de l'âge dans les différents tissus, et cette modification qualitative et quantitative contribue considérablement au vieillissement des tissus conjonctifs. Certains de ces glycosaminoglycannes, telle l' héparine, par exemple, jouent un rôle biologique important dans le contrôle de la coagulation et sont utilisés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matrice-intercellulaire-matrice-extracellulaire/#i_33561

MÉDICAMENTS

  • Écrit par 
  • Paul-Étienne BARRAL, 
  • Hélène MOYSE, 
  • Jean-Yves NAU, 
  • Michel PARIS, 
  • René Raymond PARIS
  • , Universalis
  •  • 9 748 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le médicament moderne »  : […] Pour faire face à la grande plasticité du monde bactérien, qui par mutations chromosomiques apprend à résister aux antibiotiques, l'industrie pharmaceutique a mis au point les céphalosporines de troisième génération (céftriaxone, céfotaxim e , céftazidime). Contre le sida, elle a développé des antiviraux (zidovudine ou AZT, didanosine ou DDI) et des antiprotéases (saquinavir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medicaments/#i_33561

SANG - Coagulation

  • Écrit par 
  • Jacques CAEN, 
  • Gérard TOBELEM
  • , Universalis
  •  • 1 953 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Événements plasmatiques  »  : […] La coagulation proprement dite consiste en une modification, en principe locale, des propriétés physiques du sang, avec formation, à partir de ce liquide, d'une masse solide appelée caillot sanguin. La responsabilité de ce changement d'état incombe à une protéine d'origine hépatique, le fibrinogène. Celle-ci se trouve à l'état dissous dans le plasma sanguin mais, sous l'action d'une enzyme, la th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-coagulation/#i_33561

THROMBOSES

  • Écrit par 
  • Jacques CAEN
  •  • 2 690 mots

Dans le chapitre « Interaction surfaces-plaquettes »  : […] Les modifications irréversibles subies par les plaquettes ne sont l'apanage ni du collagène (ou de sa forme peu polymérisée, la membrane basale), ni de la thrombine. Grâce à l'action de certaines drogues, telles l'aspirine, la phénylbutazone, on a pu agir sur l'adhésion des plaquettes au collagène sans intervenir ni sur l'agrégation plaquettaire par l'ADP, ni sur la coagulation du sang. Il est imp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thromboses/#i_33561

VAISSEAUX SANGUINS ET LYMPHATIQUES

  • Écrit par 
  • Claude ELBAZ, 
  • Didier REINHAREZ
  •  • 14 781 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les thromboses artérielles aiguës »  : […] Les thromboses artérielles aiguës constituent un accident évolutif redoutable de nombreuses artériopathies. Elles entraînent l'interruption du courant circulatoire du fait de la coagulation sanguine à l'intérieur de l'artère malade. C'est dire qu'elles surviennent essentiellement au décours d'une artérite, plus rarement d'un anévrysme ou d'un traumatisme artériel, comme nous l'avons vu. La throm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaisseaux-sanguins-et-lymphatiques/#i_33561