GAUDIN HENRI (1933- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des logements sociaux

Né en 1933 à Paris, Henri Gaudin opte pour la marine marchande à la fin de son adolescence afin d'échapper à son milieu familial. Il navigue durant trois années et entre en 1956 à l'atelier Arretche de l'École des beaux-arts, à l'instigation d'un cousin, l’inventeur Paul Arzens, auteur de nombreuses locomotives pour la S.N.C.F. et de quelques étranges voitures expérimentales.

Il sera le favori du professeur, remportant divers prix et bourses qui financent notamment un voyage d'études aux États-Unis au cours duquel il découvre les artistes new-yorkais. Il travaille quelque temps, vers 1968, dans l'agence américaine de Harrisson et Abramovitz et, à son retour à Paris en 1969, se fait embaucher, grâce à Louis Arretche, au sein de l’A.P.U.R., l’atelier parisien d'urbanisme qui venait d'être créé. Il y reste quatre ans. Assez étranger à cet univers technocratique, il assiste néanmoins aux remous de l'époque pompidolienne et à la lente montée de la culture urbaine.

Sa première œuvre, élaborée avec Charles Maj, sera la construction de deux écoles à Souppes-sur-Loing (1973). Les architectes y associent deux bâtiments plutôt linéaires, à tête cylindrique, dans lesquels apparaissent déjà, derrière une grande sobriété d'écriture, quelques surplombs, quelques ondulations, une fragile passerelle en verrière, esquisses de préoccupations spatiales que les recherches ultérieures d'Henri Gaudin vont amplifier.

Les travaux qui le font accéder à la notoriété ont pour terrain le logement social et les sites désespérément vierges, comme c'était souvent la règle en France dans les années 1960 et 1970. Il est longtemps condamné à créer dans les villes nouvelles, avec, à chaque commande, quelques dizaines de logements seulement, des espaces qui vont tenter d'exprimer la densité, l’imprévisibilité, la chaleur contrastée des villes traditionnelles.

C’est d'abord l'opération d'Élancourt-Maurepas (1981), événement retentissant par ses qualités urbaines et par l’originalité d'une esthétique [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GAUDIN HENRI (1933- )  » est également traité dans :

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Un répertoire des formes »  : […] Christian de Portzamparc, auteur avec Georgia Benamo d'un ensemble de 208 logements répartis en plusieurs immeubles de part et d'autre de la rue des Hautes-Formes ( xiii e , 1975-1979), inaugure quant à lui un moment de renouvellement formel important, dont Jean Nouvel et Henri Gaudin seront également deux des principaux acteurs. Le premier se f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_98240

Voir aussi

Pour citer l’article

François CHASLIN, « GAUDIN HENRI (1933- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-gaudin/