HÉMODYNAMIQUE

CARDIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUFILS, 
  • Robert SLAMA
  •  • 4 117 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Cathétérisme, circulation extracorporelle, chirurgie d'avant-garde »  : […] Après la guerre apparaissent les anticoagulants, la pénicilline. À l'automne de 1947, à Paris, un grand camion noir portant en lettres d'or le nom d'une firme américaine livre à la Pitié le premier électrocardiographe avec les douze dérivations que nous utilisons aujourd'hui, bientôt enrichies de la dérivation œsophagienne et des dérivations endocavitaires initiées par Paul Puech, à Montpellier. M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardiologie/#i_93330

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Appareil circulatoire humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Jean PAUPE, 
  • Henri SCHMITT
  • , Universalis
  •  • 16 940 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Hémodynamique cardiaque »  : […] Dans le ventricule gauche (fig. 4) , lors de la systole ventriculaire, la pression augmente d'abord très rapidement, tout en restant inférieure à la pression aortique  ; c'est la phase isovolumétrique de la contraction, au cours de laquelle les valvules sigmoïdes restent closes. Ces dernières s'ouvrent dès que la pression intraventriculaire dépasse la pression intra-aortique (70 mm de mercure, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-appareil-circulatoire-humain/#i_93330

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 514 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Principes hémodynamiques »  : […] L'énergie dissipée par l'écoulement laminaire d'un fluide dans un tube dépend de trois composantes (théorème de Bernoulli) : une composante liée à la diminution de pression interne, une composante due aux forces de gravité (surtout importante chez les animaux de grande taille vivant dans l'air) et une composante exprimant l'énergie cinétique du mouvement et dépendant donc de la vitesse. Vitesses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-les-systemes-circulatoires-des-animaux/#i_93330

CŒUR - Maladies cardio-vasculaires

  • Écrit par 
  • Jean-Yves ARTIGOU, 
  • Yves GROSGOGEAT, 
  • Paul PUECH
  •  • 16 124 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'insuffisance cardiaque (IC) »  : […] Elle est définie par l'incapacité du cœur à maintenir un débit cardiaque (volume d'éjection systolique × fréquence cardiaque) suffisant, d'abord à l'activité, puis au repos. L'insuffisance cardiaque (asystolie) est la conséquence de la surcharge des cavités par un obstacle à l'évacuation (sténoses valvulaires), une augmentation de la résistance vasculaire (hypertension dans la grande ou la petit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-maladies-cardio-vasculaires/#i_93330

EFFORT, physiologie

  • Écrit par 
  • Fernand PLAS
  •  • 3 732 mots

Dans le chapitre « Effort statique »  : […] L'effort statique est, par exemple, celui qu'effectue un sujet au cours d'un exercice d'haltérophilie. Il fait d'abord une inspiration profonde, la glotte se ferme, le thorax et l'abdomen sont immobilisés en position d'expiration bloquée. Ce blocage respiratoire provoque des perturbations cardio-vasculaires : l'élévation de la pression-intrathoracique, qui se produit alors, se répercute dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effort-physiologie/#i_93330

HYPERTENSION

  • Écrit par 
  • Xavier JEUNEMAITRE, 
  • Jacques JULIEN, 
  • Jean-Baptiste MICHEL
  •  • 6 793 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Composantes hémodynamiques »  : […] La pression artérielle moyenne est la résultante du débit cardiaque et des résistances périphériques à l'écoulement. Le débit cardiaque étant relativement constant (bien qu'il augmente à l'effort et diminue lorsque le cœur est défaillant), le niveau de pression artérielle est déterminé surtout par les résistances périphériques, lesquelles sont en rapport avec l'état de contraction des cellules mu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypertension/#i_93330

LUDWIG CARL FRIEDRICH WILHELM (1816-1895)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 330 mots

Professeur de physiologie dans les universités de Marburg (1846-1849), Zurich (1849-1855), Vienne (1855-1865) et Leipzig (1865-1895), Ludwig est surtout connu pour ses études sur le système cardio-vasculaire. Il inventa en 1847 un appareil connu sous le nom de kymographion (hémodynanomètre) pour enregistrer les modifications de la pression sanguine artérielle, en 1867 un stromuhr ou flux-mètre, po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-friedrich-wilhelm-ludwig/#i_93330

NUCLÉAIRE MÉDECINE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BARAT, 
  • Dominique DUCASSOU, 
  • Nathalie VALLI
  •  • 5 878 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Hémodynamique cardio-vasculaire »  : […] Les explorations sont réalisées à partir de traceurs dont la distribution reste strictement intravasculaire : sérumalbumine ou hématies marquées au technétium 99m. Le caractère périphérique de l'injection, le petit volume injecté, l'absence d'action cardio-vasculaire du traceur, la répétition possible des examens permettent d'étudier l'hémodynamique cardio-vasculaire de façon non invasive. Une pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-nucleaire/#i_93330

SANG - Écoulement

  • Écrit par 
  • Jean-François STOLTZ
  •  • 2 558 mots

Trop souvent, des résultats bien établis en mécanique des fluides classique ont été appliqués à l' hémodynamique, sans même s'assurer de la validité des hypothèses de départ. Il faut, en effet, tenir compte de trois données particulières à l'écoulement du sang : d'abord la nature du fluide, qui est une suspension concentrée de cellules possédant des propriétés mécaniques complexes (viscoélasticité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-ecoulement/#i_93330

VAISSEAUX SANGUINS ET LYMPHATIQUES

  • Écrit par 
  • Claude ELBAZ, 
  • Didier REINHAREZ
  •  • 14 781 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La circulation sanguine dans les veines »  : […] Les problèmes du retour du sang veineux des membres inférieurs sont résolus par l'association de plusieurs mécanismes qui sont : – La vis a tergo  : résidu de la force propulsive de la systole (contraction cardiaque) qui continue à pousser le sang veineux après la barrière capillaire. – La vis a fronte  : c'est-à-dire la dépression créée dans les vaisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaisseaux-sanguins-et-lymphatiques/#i_93330


Affichage 

Pressions systolique et diastolique

tableau

Quelques valeurs de la pression artérielle systolique (1er chiffre) et diastolique (2e chiffre) chez divers animaux 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Signalisation intracellulaire dans le processus de vasodilatation

dessin

Acteurs moléculaires de la voie de la relaxation endothélium-dépendante dans la cellule musculaire lisse 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Vasomotricité artériolaire

dessin

Le calibre des petites artères est modulable (vasoconstriction vs vasodilatation) grâce aux cellules musculaires lisses qui se trouvent sous la couche médiane (media) de leur paroi Celles-ci, stimulées par l'innervation végétative sympathique qui libère de l'adrénaline (Adr) à leur... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pressions systolique et diastolique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Signalisation intracellulaire dans le processus de vasodilatation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Vasomotricité artériolaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin