NEWTON HELMUT (1920-2004)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Célèbre pour ses sulfureuses images de mode, ses portraits et ses nus, initiateur de ce que l'on a appelé le « porno chic », Helmut Newton, photographe australien d'origine allemande, a fait l'objet d'une reconnaissance artistique tardive. En 1984, le musée d'Art moderne de la Ville de Paris lui offre sa première grande exposition, à soixante-quatre ans, et en 2000, il bénéficie pour ses quatre-vingts ans d'une rétrospective à Berlin, sa ville natale, où, deux ans plus tard, une fondation Newton voit le jour.

Né le 31 octobre 1920 dans une famille de commerçants juifs aisés, Helmut Neustaedter aura saisi comme personne les fantasmes de la bourgeoise parisienne « qui a trop d'argent, trop de temps et cherche l'aventure ». Dans un Autoportrait-recueil de souvenirs, Newton dévoile ses obsessions depuis l'enfance : les femmes, le désir. Il est un gamin auquel on passe tous ses caprices, y compris celui d'être mauvais à l'école. De ses lectures (Andersen et Grimm, puis Schnitzler et Zweig), il retiendra qu'une image doit suggérer le sexe et non le montrer.

À douze ans, il voit son père photographier. Avec son argent de poche, il achète un appareil et prend des instantanés dans la rue. Quatre ans plus tard, il devient apprenti chez la photographe de mode Yva, toujours à Berlin. Le 5 décembre 1938, il fuit les persécutions nazies et décide de gagner la Chine. Il reste deux ans à Singapour où, après une expérience malheureuse comme photographe de presse, il ouvre un studio de portraits.

En 1940, Helmut Newton est extradé en Australie. Il y demeurera seize ans. D'abord prisonnier de guerre, puis soldat dans l'armée australienne, il ouvre un studio de photographie en 1946. À Melbourne, il rencontre l'actrice June Browne, qui devient sa femme en 1948, et sera connue comme photographe sous le nom d'Alice Springs. Le couple exposera ensemble, à la Maison européenne de la photographie à Paris, en 1999, sous le titre Us and Them, puis à Berlin, pour l'ouverture de la fondation Newton.

Le photographe, qui a pour ambition de devenir une star planétaire, s'installe à Paris en 1957 et t [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  NEWTON HELMUT (1920-2004)  » est également traité dans :

BERLIN (foyer culturel)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 4 402 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Après le Mur »  : […] Une fois restaurées la porte de Brandebourg, jusque-là symbole physique de la division, et la place de Paris adjacente, les deux parties de la ville se remettent à communiquer. Pour l’Ouest comme pour l’Est, tant pour les chantiers gouvernementaux que pour les projets privés, le principe adopté par le collectif d’architectes et d’urbanistes en charge de la refondation de Berlin est celui d'une « r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlin-foyer-culturel/#i_37905

Pour citer l’article

Michel GUERRIN, « NEWTON HELMUT - (1920-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/helmut-newton/