KADDOUR HÉDI (1945- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le temps des ruptures

Parce que Waltenberg laisse à son auteur un parfum d’inachevé, il met à nouveau en scène Max Goffard et Lena Hellström à Londres, dans Savoir-vivre (2010). La consécration arrive en 2015 avec Les Prépondérants (2015), qui reçoit le grand prix du roman de l’Académie française, à égalité avec 2084 de Boualem Sansal. Le roman se déroule au début des années 1920 à Nahbès, petite ville imaginaire du Maghreb. Une équipe vient de Hollywood afin d’y tourner un film. La population locale est soudain confrontée à la présence d’une modernité qui s’incarne aussi bien dans le domaine technique que dans celui des mœurs. Les « prépondérants » qui donnent son titre au roman sont les colons français, incapables de prendre la mesure des changements qu’induisent cette soudaine présence des Américains et la naissance du nationalisme dans la population arabe. Un voyage à travers la France dévastée par la guerre à peine terminée, et dans une Allemagne ruinée et humiliée, élargit le champ romanesque. Les Prépondérants devient un roman-monde où se confrontent l’Amérique, le Maghreb et l’Europe, en un temps étrange, gros des tempêtes à venir.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Norbert CZARNY, « KADDOUR HÉDI (1945- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hedi-kaddour/