HARD ROCK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aux sources du hard rock

Dans les années 1970 au Royaume-Uni, deux courants musicaux apparaissent. Dès 1971, le groupe Black Sabbath dessine dans Paranoid les contours du heavy metal, avec des textes qui ont pour thème la magie noire et l'occultisme et une musique répétitive construite autour de riffs* de guitares à base de fondamentales et de quintes ; les instruments sont souvent accordés plus bas que le diapason. En ce qui concerne le hard rock proprement dit, les deux groupes initiateurs du genre sont Led Zeppelin et Deep Purple, qui associent la guitare blues à un jeu de batterie appuyé et violent ; les musiciens sont accomplis, à l'image du bassiste-arrangeur de Led Zeppelin, John Paul Jones. Notons que deux guitaristes venus du blues, Jimmy Page, futur fondateur de Led Zeppelin (1968), et Eric Clapton, avaient, dans les années 1960, expérimenté avec les groupes Cream et The Yardbirds le son saturé et les rythmiques à fort volume ; on voit ces deux guitaristes s'illustrer dans une scène du film Blow Up de Michelangelo Antonioni (1966).

L'instrumentation de base du heavy metal est classique de celle du rock (basse, batterie, guitare, orgue) avec un kit* de percussions enrichi d'une double grosse caisse et de nombreux toms et cymbales ; des apports extérieurs (orchestre symphonique, claviers) apparaissent parfois. Les chanteurs des deux groupes fondateurs, Robert Plant, de Led Zeppelin, et Ian Gillan, de Deep Purple, s'expriment d'un chant puissant en voix de poitrine ou de tête ; leur registre est étendu et ils possèdent une large palette d'effets (parlé-chanté, vibrato, trémulation*, coup de glotte...).


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  HARD ROCK  » est également traité dans :

BLACK SABBATH

  • Écrit par 
  • Greg KOT
  • , Universalis
  •  • 484 mots

Dans les années 1970, le groupe britannique Black Sabbath a défini, par son rock matraqué construit autour de riffs de guitare, les contours du heavy metal. Ses principaux membres furent Ozzy Osbourne (de son vrai nom John Michael Osbourne, né en 1948), Terry « Geezer » Butler (Terence Michael Joseph Butler, né en 1949), Tony Iommi (Frank Anthony Iommi, né en 1948) et Bill Ward (William Thomas Wa […] Lire la suite

LED ZEPPELIN

  • Écrit par 
  • Susan FAST
  •  • 1 030 mots

Groupe de rock britannique extrêmement populaire dans les années 1970. Malgré la diversité de son style musical, c'est au développement du heavy metal qu'il doit sa célébrité. Les membres de ce groupe sont Jimmy Page (né le 9 janvier 1944, à Heston, dans le Middlesex), Robert Plant (né le 20 août 1948 à West Bromwich, West Midlands), John Paul Jones (de son vrai nom John Baldwin ; né le 3 janvie […] Lire la suite

MOORE GARY (1952-2011)

  • Écrit par 
  • Patricia BAUER
  •  • 240 mots

Le guitariste et chanteur irlandais Gary Moore a marqué le monde de la musique par son jeu incendiaire exceptionnel ; il exerça son talent en participant au groupe irlandais de hard rock Thin Lizzy tout en menant une brillante carrière en solo. Né le 4 avril 1952, à Belfast, en Irlande du Nord, Robert William Gary Moore débute dans le métier en 1969, à Dublin, au sein du quartette Skid Row. En 197 […] Lire la suite

POP MUSIC

  • Écrit par 
  • Paul ALESSANDRINI, 
  • Gérard JOURD'HUI, 
  • Philippe JUGÉ, 
  • Christian LEBRUN
  •  • 7 696 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La rock music dans les années 1980 »  : […] Les années 1980 se caractérisent par un ballet incessant des modes et des genres qui durent quelques mois avant d'être remplacés par d'autres, plus extravagants et tout aussi éphémères. Si, après le punk, la rock music connut une succession de phases novo , post-punk , puis froide et high tech , ou encore techno-pop , minimaliste , elle n'en continue pas moins à élargir son audience, à conquérir l […] Lire la suite

PROFILE RECORDS

  • Écrit par 
  • Charlie GILLETT
  • , Universalis
  •  • 226 mots

En raison de sa nouveauté, le hip-hop fut méprisé par les « major »s de l'industrie du disque jusqu'en 1986, date à laquelle le trio Run-D.M.C. fait appel au chanteur d'Aerosmith, Steven Tyler, et à son guitariste, Joe Perry, pour reprendre leur tube de hard rock Walk This Way , sorti dix ans plus tôt. Produit par le label Profile, le titre passe sur les ondes de nombreuses radios américaines et d […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Eugène LLEDO, « HARD ROCK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hard-rock/