KUREISHI HANIF (1954- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des bleus au désir

Au-delà des questions ethniques, sociales et politiques, un thème cher à Kureishi a trait à l'amour et la sexualité. Dans ses premiers romans, il déconstruit le système binaire de l'hétérosexualité et de l'homosexualité pour mettre en scène des personnages en quête de leur identité sexuelle et avides d'expériences variées. C'est sur un mode plus sombre, celui de la confession, qu'Intimité (1998) semble sceller l'impossibilité de l'amour au travers de la rupture douloureuse d'un couple quadragénaire, tandis que les nouvelles de Des bleus à l'amour (1997) sont pénétrées par un sentiment de stagnation, de solitude et de désespoir, à l'instar de la nouvelle Veilleuse où deux amants se retrouvent pour faire l'amour sans échanger une seule parole, texte qui inspira à Patrice Chéreau son film Intimité (2001). L'exploration des corps et du désir est au cœur du recueil Le Corps et autres nouvelles (2002) : la longue nouvelle éponyme met en scène un personnage qui décide d'échanger son corps vieillissant contre celui d'un jeune homme athlétique, ce qui donne lieu à des réflexions sur la vieillesse, la sexualité et le rapport à l'apparence physique dans la société contemporaine (ce thème sera repris et développé dans un roman ultérieur, Le Dernier Mot, 2014). Les autres nouvelles du recueil ainsi que celles de La Lune en plein jour (1999) dissèquent la nature du désir et de la trahison, ainsi que les relations familiales complexes. L'écriture de Kureishi, vive, aiguisée et dense, est particulièrement bien adaptée au genre de la nouvelle, même si son dernier roman en date, Quelque chose à te dire (2008), est la longue confession d'un psychanalyste divorcé, rongé par un sentiment de culpabilité pour un crime commis dans sa jeunesse et soucieux de préserver une relation complice avec son fils adolescent. Le rapport père-fils est un autre leitmotiv de l'œuvre de Kureishi : présent dès Le Bouddha de banlieue, abordé sur un mode comique dans son roman Le Don de Gabriel (2001), il fait l'objet d'une méditation mélancolique et poignante dans Contre son cœur (2004), récit autobiographique en hommage au père de l'écrivain qui échoua à embrasser le même destin littéraire prestigieux que son fils.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeure des Universités en littérature britannique contemporaine et en littératures postcoloniales à l'École normale supérieure de Lyon, membre de l'Institut universitaire de France

Classification

Autres références

«  KUREISHI HANIF (1954- )  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 339 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Du naturalisme au néoréalisme »  : […] C'est à une version acide de la traditionnelle comédie de mœurs ( comedy of manners ) que Londres réserve un nombre important de scènes. David Hare, revenu au théâtre bourgeois après un début de carrière dans le fringe , calque son théâtre-document sur une esthétique presque cinématographique. Après une trilogie satirique qui prend pour cibles l'Église anglicane, la justice et le Parti travaillist […] Lire la suite

CHÉREAU PATRICE (1944-2013)

  • Écrit par 
  • Anne Françoise BENHAMOU
  •  • 2 969 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le corps-mouvement »  : […] Assez différents les uns des autres par leur forme et par leurs sources d'inspiration, les films que Patrice Chéreau a réalisés depuis 1995 développent certains de ses thèmes de prédilection : la sujétion de l'individu à son corps, la violence du désir et l'aliénation inévitable qu'il entraîne, la quête initiatique. Pour Ceux qui m'aiment prendront le train (1997), Chéreau part, pour la première […] Lire la suite

POSTCOLONIALES ANGLOPHONES (LITTÉRATURES)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Vanessa GUIGNERY
  •  • 9 181 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Diaspora et « Black Britons » »  : […] Nombre d'écrivains postcoloniaux reconnus appartiennent à une diaspora qui, installée au cœur de l'ancienne puissance coloniale, bénéficie d'un accès plus facile aux sources de publication. Certains, tels Anita Desai (née en 1937), Salman Rushdie, Amitav Ghosh (né en 1956), Jhumpa Lahiri (née en 1967) et Shashi Tharoor (né en 1956), originaires de l'Inde, et Jamaica Kincaid (née en 1949 aux Antil […] Lire la suite

Pour citer l’article

Vanessa GUIGNERY, « KUREISHI HANIF (1954- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hanif-kureishi/