KUREISHI HANIF (1954- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Anglais de souche, enfin presque »

Après des études de philosophie au King's College de Londres, Hanif Kureishi commença sa carrière comme dramaturge et scénariste au début des années 1980 en abordant des thèmes tels que la marginalité et la pauvreté, l'immigration et le racisme, les différences sexuelles et les tensions entre la communauté et l'individu. Thèmes qui referont surface dans ses cinq romans et ses trois recueils de nouvelles. Ses pièces plus récentes, The Mother (2003) – adaptée au cinéma par Roger Michell – et Quand vient la nuit (2003), dénouent les liens familiaux et mettent en scène des personnages vieillissants qui cherchent à s'inventer une nouvelle vie ou bien sont rattrapés par leur passé violent. C'est grâce au film My Beautiful Laundrette (1985), dont il signa le scénario et qui fut réalisé par Stephen Frears, que Kureishi fut découvert par le grand public. Le film dépeint la relation entre deux jeunes hommes, l'un pakistanais, l'autre anglais. Il fut autant célébré que critiqué pour sa peinture sans concession de la communauté indienne et pakistanaise à Londres, et son traitement de la relation homosexuelle entre les deux personnages. Son scénario suivant, Sammy et Rosie s'envoient en l'air (1988), également réalisé par Stephen Frears, aborde le thème des mélanges interraciaux et du nationalisme sur fond de précarité. Quant à London Kills Me (1991), que Kureishi porta lui-même à l'écran, il reflète sa fascination pour Londres et la culture pop qui forment également la toile de fond de son premier roman, Le Bouddha de banlieue (1990), ainsi que de Black Album (1995).

La première phrase pleine d'humour du Bouddha de banlieue – « Je m'appelle Karim Amir et je suis anglais de souche, enfin presque » – souligne d'emblée la difficulté du personnage à définir précisément les contours de son identité tant personnelle que nationale dans une société qui vit au quotidien les conséquences du démantèlement de l'empire colonial. Le roman se situe dans les années 1970, au moment de la montée en puissance du p [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeure des Universités en littérature britannique contemporaine et en littératures postcoloniales à l'École normale supérieure de Lyon, membre de l'Institut universitaire de France

Classification

Autres références

«  KUREISHI HANIF (1954- )  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 339 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Du naturalisme au néoréalisme »  : […] C'est à une version acide de la traditionnelle comédie de mœurs ( comedy of manners ) que Londres réserve un nombre important de scènes. David Hare, revenu au théâtre bourgeois après un début de carrière dans le fringe , calque son théâtre-document sur une esthétique presque cinématographique. Après une trilogie satirique qui prend pour cibles l'Église anglicane, la justice et le Parti travaillist […] Lire la suite

CHÉREAU PATRICE (1944-2013)

  • Écrit par 
  • Anne Françoise BENHAMOU
  •  • 2 969 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le corps-mouvement »  : […] Assez différents les uns des autres par leur forme et par leurs sources d'inspiration, les films que Patrice Chéreau a réalisés depuis 1995 développent certains de ses thèmes de prédilection : la sujétion de l'individu à son corps, la violence du désir et l'aliénation inévitable qu'il entraîne, la quête initiatique. Pour Ceux qui m'aiment prendront le train (1997), Chéreau part, pour la première […] Lire la suite

POSTCOLONIALES ANGLOPHONES (LITTÉRATURES)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Vanessa GUIGNERY
  •  • 9 181 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Diaspora et « Black Britons » »  : […] Nombre d'écrivains postcoloniaux reconnus appartiennent à une diaspora qui, installée au cœur de l'ancienne puissance coloniale, bénéficie d'un accès plus facile aux sources de publication. Certains, tels Anita Desai (née en 1937), Salman Rushdie, Amitav Ghosh (né en 1956), Jhumpa Lahiri (née en 1967) et Shashi Tharoor (né en 1956), originaires de l'Inde, et Jamaica Kincaid (née en 1949 aux Antil […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Vanessa GUIGNERY, « KUREISHI HANIF (1954- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hanif-kureishi/