HALOGÉNATION

ALCÈNES ou OLÉFINES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 677 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Halogènes »  : […] En solvant polaire et en l'absence d'initiateur de réactions radicalaires, le chlore, le brome et l'iode s'additionnent sur les alcènes. La molécule électrophile d'halogène forme avec l'alcène un complexe halogénonium que l'ion halogénure nucléophile attaque dans une stéréochimie trans (réaction 14 ). Les acides de Lewis (AlCl 3 , FeCl 3 ) catalysent cette réaction en augme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcenes-olefines/#i_3201

ALCYNES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 321 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Halogénation »  : […] L' hydrogène fonctionnel peut être remplacé par un halogène. Cette substitution se produit sous l'action des halogènes en milieu alcalin : l'alcyne est transformé en sa base conjuguée, alcynure, qui est fortement nucléophile et attaque la molécule d'halogène ou d'acide hypohalogéneux : Ces halogéno-acétyléniques sont peu réactifs, ils forment avec le magnésium des organomagnésiens R−C≡C−MgX. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcynes/#i_3201

ALDÉHYDES ET CÉTONES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 7 354 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Réactions mettant en jeu l'hydrogène en α du carbonyle »  : […] Comme on l'a déjà dit, les aldéhydes et cétones possédant un hydrogène en α présentent une certaine acidité (p K a = 19-20). Cette dernière est due au fait que la base conjuguée est stabilisée par résonance (formule  a). La base, anion énolate, est une base et un nucléophile ambidents : le centre basique oxygéné est dur, tandis que le centre carboné est mou. La réactivité d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldehydes-et-cetones/#i_3201

AMINES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 247 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Substitution »  : […] Les amines primaires et secondaires sont des réactifs nucléophiles qui interviennent dans de nombreuses réactions de substitution. Alkylation, arylation : ainsi qu'il est indiqué à propos de la première réaction d'Hofmann, elles réagissent avec les halogénures, sulfates, tosylates d'alkyle en donnant une amine de classe supérieure, avec élimination d'une molécule d'acide (ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amines/#i_3201

BENZÉNOÏDES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 5 547 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Halogénation »  : […] Le mode d'introduction d'un atome d'halogène sur un substrat benzénoïde dépend de la nature de l'halogène et de celle du substrat. Le fluor est trop réactif pour servir à la préparation des dérivés fluorés, ces derniers sont obtenus par voie indirecte (réaction de Schiemann). Les dérivés chlorés peuvent être obtenus par action du chlore, généralement activé par un catalyseur acide (acide de Lewi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benzenoides/#i_3201

PHÉNOLS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 377 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Halogénation »  : […] À sec, les phénols sont halogénés très facilement aux positions ortho- et para- non occupées ; le phénol lui-même est transformé par le chlore, d'abord en un mélange d'orthochlorophénol et de parachlorophénol, puis en dichlorophénol -1,2,4, puis en trichlorophénol -1,2,4,6 ; la pentachloration nécessite la présence d'un catalyseur (AlCl 3 ). Par contre, en présence d'eau, le brome se substitue t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenols/#i_3201