HALITE

CHLORURES NATURELS

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 1 222 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Halite »  : […] Le chlorure de sodium naturel ou « sel gemme » se rencontre presque uniquement dans des séquences salines nées de l'évaporation de bassins marins épicontinentaux ou de lacs salés. Il provient aussi, en très petites quantités, de la condensation de vapeurs volcaniques et d'efflorescence en régions arides. La structure du cristal de halite fut la première à être analysée aux rayons X (Bragg, 1914)  […] Lire la suite

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Francis PETTER
  •  • 20 848 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Dépressions fermées »  : […] Les plaines et piémonts désertiques d'ablation ou d' accumulation convergent en général vers des dépressions fermées, ou vers des oueds collecteurs qui y conduisent. Leur fréquence concrétise l'énorme prépondérance de l' endoréisme sur l'exoréisme, conséquence logique du déficit en eau des régions arides. Les dépressions fermées, exception faite des cuvettes karstiques du type doline, telles les d […] Lire la suite

DIAPIRISME

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN
  •  • 1 897 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les dômes de sels »  : […] L'hypothèse d'une ascension autonome des séries salines a été introduite par des auteurs français, qui ont parlé d'« éruptions » ou de « geysers » pour expliquer certaines structures décrites dès 1856. C'est ainsi que P. Choffat (1882) applique au Trias marno-gypseux du Portugal le terme « typhon », créé par A. Leymerie (1881) pour les ophites des Pyrénées. Dès 1867, F. Posepny envisage l'autoplas […] Lire la suite

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 12 132 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Halogénures »  : […] La classe des halogénures comprend 160 espèces environ. Les chlorures et les fluorures sont de loin les plus abondants (cf. chlorures naturels et fluorures naturels ) ; ils sont généralement vitreux, souvent peu colorés, de dureté et densité faibles. Les fluorures, comme la fluorine (ou fluorite ) CaF 2 et la cryolite Na 3 AlF 6 , sont essentiellement d'origine profonde, alors que les chlorures, […] Lire la suite

SALINES ROCHES

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Jean-Pierre PERTHUISOT
  •  • 3 136 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Sels obtenus par évaporation statique isotherme de l'eau de mer »  : […] Les concentrations moyennes, en moles pour 1 000 moles de H 2 O, des principaux ions dans l'eau de mer sont les suivantes : Na + , 8,57 ; Mg 2+ , 0,98 ; Ca 2+ , 0,19 ; K + , 0,18 ; Cl - , 10,00 ; SO 4 2- , 0,51 ; HCO 3 - , 0,04. Le couple d'ions HCO 3 - -Ca 2+ possède la solubilité la plus faible. Le premier sel déposé est l'aragonite (CaCO 3 ). La quasi-totalité des ions HCO 3 - est éliminée av […] Lire la suite

SODIUM

  • Écrit par 
  • Luc AUFFRET, 
  • Albert HÉROLD, 
  • André METROT, 
  • Bernard PIRE
  •  • 4 688 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Chlorure »  : […] Contenu dans l'eau de mer à raison de 32 g/l en moyenne, le chlorure de sodium (sel commun) constitue aussi d'importants gisements (sel gemme ou halite). Il a été exploité très tôt pour ses usages alimentaires : assaisonnement des aliments, conservation de la viande et du poisson. Il est devenu par ailleurs une matière première de base de l'industrie chimique. Le sel marin obtenu par évaporation […] Lire la suite


Affichage 

Chlorures naturels : caractères principaux

Chlorures naturels : caractères principaux

tableau

Caractères principaux de chlorures naturels 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Chlorures naturels : caractères principaux

Chlorures naturels : caractères principaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau