HABSBOURG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

1500 à 1600. Expansion ibérique et Réforme

1500 à 1600. Expansion ibérique et Réforme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Marie-Thérèse d'Autriche

Marie-Thérèse d'Autriche
Crédits : Hulton Getty

photographie


Les origines : Xe-XIIIe siècle

Sans remonter à des origines mythiques, romaines, mérovingiennes, voire troyennes, on peut admettre que la famille descendait du duc d'Alsace Etichon et qu'elle s'établit, vers l'an 1000 en Suisse alémanique, autour du château de l'Épervier (Habichtsburg, canton d'Aargau). Les seigneurs de Habsbourg multiplièrent le nombre de leurs possessions en Suisse et en Haute-Alsace (c'est eux qui fondèrent, par exemple, le couvent d'Ottmarsheim). Ils établirent dans ces contrées leur première puissance territoriale et l'empereur Frédéric II de Hohenstaufen ne négligea pas leur appui. Mais le véritable fondateur de la dynastie fut Rodolphe, qui fut élu roi des Romains en 1273, après le Grand Interrègne consécutif à la disparition des Hohenstaufen. Leur richesse était alors suffisante pour leur assurer une base territoriale solide, mais leur puissance n'était pas assez grande pour porter ombrage aux autres princes allemands.

La légende fait de Rodolphe de Habsbourg un prince quasi parfait ; mais elle passe sous silence son ambition forcenée. Assurément Rodolphe était un réaliste qui renonça aux chimères du couronnement impérial à Rome et aux dangers de l'expédition italienne (der Römerzug) pour fortifier le pouvoir monarchique en Allemagne ; cette politique fut amèrement critiquée par Dante et les gibelins italiens, mais fort appréciée de ses compatriotes allemands, las des combats du Grand Interrègne. En outre, Rodolphe alliait une grande piété au sens bien compris de ses intérêts ; c'est lui qui, par exemple, est à l'origine de la dévotion fervente de tous les Habsbourg à l'égard du Saint-Sacrement. Bien entendu la légende de Rodolphe a été développée et entretenue pour accréditer l'image que la maison d'Autriche voulait donner d'elle-même : elle serait le défenseur prédestiné de la paix, de la justice et de la religion. Telle est la part du mythe. En réalité Rodolphe n'hésita pas à défendre ses propres intérêts en lutta [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  HABSBOURG  » est également traité dans :

ALBERT Ier DE HABSBOURG (1250 env.-1308) empereur germanique (1298-1308)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 367 mots

Fils du roi des Romains, Rodolphe I er de Habsbourg, Albert d'Autriche, se porte candidat à la succession de son père en 1291, mais cet homme sévère et violent, qui se refuse à toute concession, déplaît aux électeurs qui lui préfèrent Adolphe de Nassau, obscur seigneur de la basse vallée du Rhin. Les échecs de ce dernier incitent, cependant, les électeurs à donner la cour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-ier-de-habsbourg/#i_10317

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 146 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le grand interrègne et les premiers Habsbourg (1250-1308) »  : […] Ni les derniers Hohenstaufen, ni leurs compétiteurs comme Guillaume de Hollande ne purent s'imposer, et les Allemands profitèrent de l'absence de pouvoir royal pour continuer à se désorganiser. L' interrègne, ouvert en 1250, se termina en faveur du chef de la maison de Habsbourg, Rodolphe I er (1273). La famille des Habsbourg, maîtresse d'un ensemble de domaines en Souabe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-medievale/#i_10317

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne du XVIe et du XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 6 499 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le problème politique et l'élection impériale »  : […] À la fin du xv e siècle, les efforts des empereurs pour doter l'Empire d'une constitution efficace ont échoué. Face à l'Empereur, à la petite noblesse, aux villes, aux paysans, les princes affirment leur puissance territoriale : Hohenzollern en Brandebourg, Wittelsbach dans le Palatinat et en Bavière, Wettin en Saxe, Zähringen en Souabe. Malgré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-du-xvie-et-du-xviie-s/#i_10317

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Le dernier visage du Premier Reich (1648-1806) »  : […] On se rappelle que l'Empire comprend quelque 350 États – mais est-ce bien le mot qui convient pour les villes libres, les évêchés, les abbayes, les seigneuries minuscules ? – représentés par la Diète de Ratisbonne. À sa tête, un empereur désigné par huit (neuf en 1692) Électeurs, laïcs et ecclésiastiques, protestants et catholiques. Pendant toute cette période, les empereurs appartiennent – sauf u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-moderne-et-contemporaine/#i_10317

ARCIMBOLDO GIUSEPPE (1527 env.-1593)

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG
  •  • 1 569 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La formation lombarde »  : […] Issu d'une famille patricienne de Milan, Giuseppe Arcimboldo se forme auprès de son père, Biagio. Des documents indiquent dès 1549 qu'il est régulièrement payé jusqu'en 1558 pour des travaux de peinture dans la cathédrale de Milan, pour laquelle il pourrait avoir réalisé les cartons des vitraux consacrés à l'histoire de Loth et à la vie de sainte Catherine. En 1556, il entreprend, dans le transept […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-arcimboldo/#i_10317

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'État patrimonial des Habsbourg (XIIIe-XVIe s.) »  : […] À l'occasion de cette crise successorale, les Habsbourg, petits seigneurs possessionnés en Suisse alémanique et en Haute-Alsace, vont s'introduire dans l'histoire de l'Autriche et s'identifier peu à peu à leur nouveau domaine au point de devenir la Maison d'Autriche. Élu roi d'Allemagne en 1273, le comte Rodolphe de Habsbourg fut le fondateur de la puissance territoriale de sa famille. Le roi de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_10317

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Le cadre institutionnel »  : […] Il est de tradition de considérer l'arrivée au pouvoir des ducs de Bourgogne en Flandre (1385), puis dans les autres régions belges, ainsi que la période de leurs successeurs les Habsbourg, comme des apogées de l'histoire de la Belgique. Certes, au point de vue institutionnel, dynastique, la centralisation d'en haut, l'union personnelle de diverses régions sous les Bourguignons, le caractère mona […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_10317

BOSNIE-HERZÉGOVINE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Renaud DORLHIAC, 
  • Nikola KOVAC, 
  • Noel R. MALCOLM
  • , Universalis
  •  • 13 482 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La Bosnie ottomane »  : […] La Bosnie fut rapidement absorbée dans l'Empire ottoman et divisée en districts militaires et administratifs, ou sandjak (« bannière »). En 1580, un vaste territoire recouvrant la Bosnie actuelle et certaines régions environnantes de la Croatie et de la Serbie reçut le plein statut d' eyalet , ou province constitutive de l'empire. Pendant tout le reste de la période ottomane, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bosnie-herzegovine/#i_10317

CARLOS don (1545-1568)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 287 mots
  •  • 1 média

Prince des Asturies, fils de Philippe II, roi d'Espagne, et de Marie de Portugal. Élevé par ses tantes, les infantes doña María et doña Juana, don Carlos ou Charles d'Autriche, à de brèves exceptions près, ne vit pas son père avant l'âge de quatorze ans. En 1554, Philippe II confia son éducation à l'humaniste Honorato Juan, mais sans grand résultat. Don Carlos était en effet un enfant malade, affe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-don-1545-1568/#i_10317

CHARLES Ier (1887-1922) empereur d'Autriche (1916-1918)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 360 mots
  •  • 1 média

Petit-neveu de l'empereur François-Joseph I er , Charles I er est le dernier Habsbourg à régner. Devenu archiduc héritier par suite de l'assassinat de son oncle François-Ferdinand en 1914, il monte sur le trône en pleine guerre mondiale en 1916 . Armé de beaucoup de bonne volonté, il n'a pas les qualités nécessaires pour sortir la monarchie autric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ier-1887-1922-empereur-d-autriche-1916-1918/#i_10317

CHARLES VI (1685-1740) empereur germanique (1711-1740)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 665 mots

Frère cadet de l'empereur germanique Joseph I er , l'archiduc Charles avait été destiné dès son plus jeune âge à régner sur l'Espagne, puisque le dernier Habsbourg d'Espagne, Charles II, était manifestement stérile. Bien qu'il ait été déshérité par ce dernier en 1699, il n'en partit pas moins défendre ses droits contre son cousin Philippe V, petit-fils de Louis XIV. S'appu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-vi/#i_10317

CHARLES QUINT

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 4 221 mots
  •  • 3 médias

Mêlé au sort de tant de pays divers, Charles Quint, éternel voyageur, a partagé inégalement entre eux son temps. Né à Gand en 1500, il a résidé environ vingt-huit ans aux Pays-Bas, surtout pendant son enfance, dix-huit ans en Espagne (principalement dans sa jeunesse ; il devait aussi y mourir en 1558), huit ans en Allemagne à l'époque de la maturité. Il s'est rendu sept fois en Italie, quatre foi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quint-charles/#i_10317

CHARLES QUINT (empereur germanique)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 222 mots
  •  • 1 média

En 1516, Charles, le fils de Jeanne la Folle (et donc petit-fils des Rois Catholiques) a reçu la couronne d'Espagne. Trois ans plus tard, l'héritage de son père Philippe le Beau lui donna également l'empire des Habsbourg. Le roi Charles I er devint alors Charles Quint, souverain d'un empire qui regroupait l'Espagne, les Pays-Bas, les territoires allemands des Habsbourg et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-quint/#i_10317

DUPES JOURNÉE DES (10-11 nov. 1630)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 633 mots

Tallemant des Réaux appelle la journée des dupes « la grande cabale des deux Reynes, de Monsieur et de toute la maison de Guise ». On pourrait ajouter à cette liste les bâtards de Henri IV, le parti dévot avec le chancelier d'Aligre et les deux Marillac, pour ne pas parler du mécontentement du Parlement, de la misère et de la famine des années 1629-1630. La grande tentative pour chasser le cardina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/journee-des-dupes/#i_10317

FERDINAND Ier (1793-1875) empereur d'Autriche (1835-1848)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 261 mots

Installé sur le trône en raison de son droit d'aînesse, Ferdinand I er , sujet à des crises d'épilepsie, n'a pas les qualités d'un homme d'État : vigueur intellectuelle et capacité de jugement. Son père François I er , prévoyant, ne lui a laissé que des fonctions de représentation et a confié le pouvoir réel à une conférence d'État, qui comprend so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-ier-1793-1875-empereur-d-autriche-1835-1848/#i_10317

FERDINAND III (1608-1657) roi de Hongrie (1625-1657) et de Bohême (1627-1657) empereur germanique (1637-1657)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 267 mots

Monté sur le trône impérial au plus fort de la guerre de Trente Ans, Ferdinand III reste dans la ligne de son père Ferdinand II, en ce qu'il demeure fidèle à la maison des Habsbourg et aux intérêts catholiques. Il prend pour épouse d'abord sa cousine germaine Marie Anne d'Espagne, sœur d'Anne d'Autriche et du roi Philippe IV, puis son autre cousine germaine Marie Léopoldine de Tyrol. Homme de la C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-iii/#i_10317

FERDINAND Ier (1503-1564) empereur germanique (1558-1564)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 649 mots

Empereur germanique (1558-1564), roi de Bohême et de Hongrie (1526-1564), né le 10 mars 1503 à Alcalá de Henares (Espagne), mort le 25 juillet 1564 à Vienne. Ferdinand est le frère cadet de l'empereur Charles Quint. Il reçoit en partage l'Autriche ainsi que la régence des terres allemandes des Habsbourg et du Würtemberg. Pendant plus de trois décennies, il seconde Charles Quint pour les affair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-ier-1503-1564-empereur-germanique-1558-1564/#i_10317

FERDINAND II (1578-1637) empereur germanique (1619-1637)

  • Écrit par 
  • Hans STURMBERGER
  • , Universalis
  •  • 690 mots

Empereur germanique (1619-1637), archiduc d'Autriche, roi de Bohême (1617-1619, 1620-1627) et roi de Hongrie (1618-1625), né le 9 juillet 1578 à Graz (Styrie, auj. en Autriche), mort le 15 février 1637 à Vienne, Ferdinand II se fit le champion de la Réforme catholique et de l'absolutisme pendant la guerre de Trente Ans. Ferdinand est le fils aîné de Charles de Habsbourg, qui règne sur la Styrie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-ii/#i_10317

FRANCHE-COMTÉ

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Serge ORMAUX
  •  • 3 999 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Histoire de la Franche-Comté »  : […] Si le terme de Franche-Comté n'apparaît dans les textes qu'en 1336, la réalité d'une entité politique intermédiaire entre la France et la Germanie est plus ancienne. La Franche-Comté a pris la succession de la province des Séquanes, la Maxima Sequanorum , mentionnée pour la première fois par César dans La Guerre des Gaules (I, 38-3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franche-comte/#i_10317

FRANÇOIS-FERDINAND DE HABSBOURG (1863-1914)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 328 mots
  •  • 1 média

Devenu archiduc héritier d'Autriche à la suite de la mort tragique de son cousin Rodolphe en 1889, François-Ferdinand représente un élément important de la vie politique autrichienne d'avant 1914. Élevé en soldat, il s'intéressa toujours à l'armée et à la marine impériales, seuls domaines où son oncle François-Joseph lui laisse des responsabilités officielles : en 1914, François-Ferdinand est insp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ferdinand-de-habsbourg/#i_10317

FRANÇOIS Ier DE HABSBOURG-LORRAINE (1708-1765) empereur germanique (1745-1765) duc de Lorraine (1729-1736)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 373 mots

Empereur germanique (1745-1765) né le 8 décembre 1708 à Nancy (duché de Lorraine), mort le 18 août 1765 à Innsbruck (Autriche). À partir de 1723, François, dont la dynastie en Lorraine est apparentée de près aux Habsbourg d'Autriche, vit à la cour de l'empereur germanique Charles VI, à Vienne. Duc de Lorraine (sous le nom de François-Étienne) de 1729 à 1736, il épouse Marie-Thérèse d'Autriche, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ier-de-habsbourg-lorraine/#i_10317

FRANÇOIS II (1768-1835) empereur germanique (1792-1806) puis FRANÇOIS Ier empereur d'Autriche (1804-1835)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 631 mots

Né à Florence, où son père, le futur Léopold II, gouvernait le grand-duché de Toscane (devenu depuis 1738 bien patrimonial des Habsbourg-Lorraine), François II est le dernier empereur germanique, puisque le Saint Empire est dissous en 1806, et le premier empereur héréditaire d'Autriche (1804) sous le nom de François I er . Cette simple affaire de protocole annonce le retra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-ii-francois-ier/#i_10317

FRANÇOIS-JOSEPH Ier (1830-1916) empereur d'Autriche (1848-1916)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Les soixante-huit années du long règne de François-Joseph coïncident avec la période la plus féconde et la plus brillante, sinon de l'histoire politique, du moins de la civilisation et du mode de vie d'une Autriche enfin dégagée des implications de l'ancien Saint Empire et cherchant ses voies originales. C'est pourquoi, pour beaucoup de ses anciens sujets, son souvenir est assimilé à celui de la « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-joseph-ier/#i_10317

FRÉDÉRIC-GUILLAUME IV (1795-1861) roi de Prusse (1840-1861)

  • Écrit par 
  • Alfred WAHL
  •  • 172 mots

Fils aîné de la reine Louise de Prusse et de Frédéric-Guillaume III, Frédéric-Guillaume IV incarne la haine de la Révolution et est inspiré par l'idéal romantique d'une monarchie fondée sur l'orthodoxie chrétienne et un piétisme fervent. Roi en 1840, il s'oppose bientôt à toute évolution institutionnelle. Cependant, en mars 1848, il doit céder devant l'insurrection berlinoise et se pose en chef co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-guillaume-iv/#i_10317

FRÉDÉRIC III (1415-1493) empereur germanique (1440-1493)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 592 mots

Empereur germanique (1440-1493), né le 21 septembre 1415 à Innsbruck (Autriche), mort le 19 août 1493 à Linz. Fils du duc Ernest d'Autriche, Frédéric hérite, en 1424, à la mort de celui-ci, des possessions des Habsbourg en Autriche (Styrie, Carinthie, Carniole et Gorizia). Devenu l'aîné de la dynastie en 1439, il est élu, l'année suivante, roi des Romains, mais son règne va être miné par les con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-iii-1415-1493-empereur-germanique-1440-1493/#i_10317

FUGGER LES

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 1 838 mots

Dans le chapitre « Anton, « le prince des marchands » »  : […] Homme de la seconde génération, Anton prend à trente-deux ans la direction de l'affaire. Il a été formé, de même que son frère Raymond, par la méthode classique d'apprentissage commercial : séjour dans les comptoirs de Breslau dès 1512, puis de Bohême et de Hongrie, à Rome enfin où le comptoir des Fugger est devenu, au début du xvi e  siècle, la b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-fugger/#i_10317

GENRES PICTURAUX

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG
  •  • 1 640 mots

Dans le chapitre « Renaissance des genres »  : […] Le lent processus de cette « renaissance des genres » peut se subdiviser en trois temps. D'abord, dès le xiii e  siècle, le goût de certains collectionneurs pour l'Antique (notamment l'empereur Frédéric II de Hohenstaufen) et l'intérêt, lié à la doctrine matérialiste aristotélicienne, pour le corporel conduisent entre autres, à travers les expérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genres-picturaux/#i_10317

GEORGES DE PODEBRADY (1420-1471) roi de Bohême (1458-1471)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 756 mots

Hussite de tradition, Georges de Podebrady est un nationaliste tchèque. Son arrière-grand-père avait repris l'usage de la langue slave dans sa famille, son père était le bras droit de Jean Žižka, général des troupes hussites contre l'empereur Sigismond, héritier du trône de Bohême. Georges ou Jiri grandit dans le tumulte des guerres hussites, menées par des troupes populaires mais bien entraînées. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-de-podebrady/#i_10317

HONGRIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Lorant CZIGANY, 
  • Albert GYERGYAI, 
  • Pierre KENDE, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Fridrun RINNER
  • , Universalis
  •  • 32 150 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Une époque tourmentée »  : […] La littérature hongroise nationale et vraiment vivante ne prend le départ qu'au xvi e  siècle, l'une des périodes les plus malheureuses, mais aussi les plus intenses de la Hongrie. Les Turcs s'installent pour cent cinquante ans au milieu même du pays. De leur résidence de Vienne, les Habsbourg tiennent toute la partie ouest de la Hongrie ; ils lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hongrie/#i_10317

ISABELLE D'AUTRICHE (1566-1633)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 203 mots

Fille du roi Philippe II d'Espagne et de sa troisième femme Élisabeth de Valois, Isabelle fut proposée sans succès, par son père, comme héritière catholique au trône d'Angleterre après l'exécution, en 1587, de Marie Stuart et, par sa mère, comme prétendante au trône de France après l'assassinat de son oncle Henri III en 1589. En épousant Albert, archiduc d'Autriche, elle reçut en dot la souveraine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isabelle-d-autriche/#i_10317

JOSEPH Ier (1678-1711) empereur germanique (1705-1711)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 794 mots

Véritable enfant du miracle, porteur de tous les espoirs d'une dynastie en voie d'extinction, l'archiduc Joseph témoigne jusque dans son nom même (un vœu de son père Léopold I er à saint Joseph) de l'alliance étroite entre la maison d'Autriche et le catholicisme romain. Jusqu'alors, Léopold I er avait eu seulement une fille, Marie-Antoinette, née […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-ier-1678-1711-empereur-germanique-1705-1711/#i_10317

LÉOPOLD Ier (1640-1705) empereur germanique (1658-1705)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 1 054 mots

Fils cadet de l'empereur Ferdinand III, Léopold est d'abord destiné à l'état ecclésiastique, mais la mort prématurée de son frère Ferdinand IV en fait l'héritier présomptif. Élu roi de Hongrie dès 1655, il se trouve placé, à dix-sept ans, devant de très grandes responsabilités. La mort inopinée de son père, en 1657, n'a même pas permis de régler la succession à l'Empire. Ses États patrimoniaux (Bo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-ier-1640-1705-empereur-germanique-1658-1705/#i_10317

LÉOPOLD II (1747-1792) grand-duc de Toscane (1765-1792) empereur germanique (1790-1792)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 292 mots

Grand-duc de Toscane (1765-1790) et empereur germanique (1790-1792), né le 5 mai 1747 à Vienne, mort le 1 er  mars 1792 à Vienne. Troisième fils de Marie-Thérèse d'Autriche et de l'empereur François I er , Léopold II succède à son père à la tête du grand-duché de Toscane lorsque son frère aîné devient empereur germanique sous le nom de Joseph II […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-ii-1747-1792-grand-duc-de-toscane-1765-1792-empereur-germanique-1790-1792/#i_10317

MARGUERITE D'AUTRICHE (1480-1530) gouvernante des Pays-Bas

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 337 mots
  •  • 1 média

Fille de l'archiduc Maximilien de Habsbourg (futur empereur Maximilien I er ) et de Marie de Bourgogne, Marguerite fut fiancée en 1483 au dauphin, le futur roi Charles VIII de France, qui la renvoya en 1491 lorsqu'il épousa Anne de Bretagne. En avril 1497, elle épousa l'infant don Juan, qui mourut peu après. Remariée en 1501 avec Philibert II, duc de Savoie, elle est de no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-d-autriche/#i_10317

MARGUERITE DE PARME (1522-1586) gouvernante des Pays-Bas

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 399 mots

Princesse de la maison de Habsbourg, Marguerite de Parme fut gouvernante générale des Pays-Bas de 1559 à 1567. Elle s'efforça d'apaiser le mécontentement croissant suscité par la domination espagnole, qui aboutit à une franche révolte contre l'implacable sévérité de son successeur le duc d'Albe. Fille naturelle de l'empereur Charles Quint, Marguerite épousa en 1536 Alexandre de Médicis, duc de Flo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-de-parme/#i_10317

MARIE-THÉRÈSE (1717-1780) archiduchesse d'Autriche et impératrice, reine de Hongrie et de Bohême (1740)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 922 mots
  •  • 1 média

Fille de l'empereur germanique Charles VI, Marie-Thérèse , archiduchesse d'Autriche, est reine de Hongrie et de Bohême en 1740 ; elle est l'épouse de l'empereur germanique François de Lorraine (1745-1765) et, à ce titre seulement, impératrice. Mais, indépendamment des querelles de titulature, Marie-Thérèse n'en est pas moins, durant quarante ans, le véritable souverain de la monarchie autrichienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-therese/#i_10317

MATHIAS (1557-1619) empereur germanique (1612-1619)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 247 mots

Troisième fils de l'empereur Maximilien II et de Marie d'Espagne, l'archiduc Mathias a tenté d'abord de trouver dans les Pays-Bas révoltés contre l'Espagne une principauté. Il échoue et retourne à Vienne en 1581. En 1593, son frère, l'empereur Rodolphe II, lui donne le gouvernement de l'Autriche et le reconnaît pour son héritier. En 1605, face à la débilité de Rodolphe, il est désigné comme chef d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathias/#i_10317

MAXIMILIEN Ier (1459-1519) empereur germanique (1493-1519)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 712 mots
  •  • 1 média

Fils de l'empereur Frédéric III, qui meurt en 1493, le jeune Maximilien, roi des Romains, prend en 1508 le titre d'« Empereur romain élu » sans être couronné par le pape, épouse Marie de Bourgogne, fille de Charles le Téméraire mort devant Nancy en 1477, s'affirme par les brillantes qualités de son esprit, les fantaisies de son tempérament à la fois prodigue, mystique et chevaleresque, aspirant à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximilien-ier/#i_10317

MAXIMILIEN II (1527-1576) empereur germanique (1564-1576)

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 330 mots
  •  • 1 média

Fils de Ferdinand I er et d'Anne de Hongrie, prince intelligent, aimable, Maximilien II a eu parmi ses précepteurs un disciple de Luther, Wolfgang Schieffer. Élevé à Madrid, il épouse Marie, fille de Charles Quint et sœur de Philippe II, pénétrée de haine contre l'hérésie alors que Maximilien est accusé d'avoir une inclination pour elle. Compromis entre les deux courants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximilien-ii/#i_10317

MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • André BOURDE, 
  • Georges DUBY, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 18 410 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'apogée de Venise »  : […] La péninsule fournit à l'Espagne des subsides et des troupes (Milanais, Naples), des blés (Sicile) ; ses abords sont solidement gardés contre les Turcs (installation des chevaliers de Rhodes à Malte par Charles Quint en 1530) ou délivrés des Français (restitution à Gênes de l'île de Corse un moment occupée par Henri II, 1554-1558). Seule Venise (et le Piémont) échappe à l'emprise espagnole. La Sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-mediterranee/#i_10317

MORGARTEN BATAILLE DE (15 nov. 1315)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 223 mots

C'est la première grande victoire militaire de la Confédération helvétique sur la dynastie des Habsbourg . Au début de 1314, les hommes de Schwyz, une des trois communautés forestières et pastorales des Wäldstatten signataires du pacte d'alliance de 1291, avaient mené un raid sur l'abbaye d'Einsiedeln. Le duc Léopold I er  d'Autriche, désireux de contrôler la région et ain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-morgarten/#i_10317

PAVIE BATAILLE DE (24 févr. 1525)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 246 mots

Bataille décisive de la guerre d'Italie qui opposa le roi de France François I er à l'empereur Habsbourg Charles V . Au terme de cette bataille, l'armée française, qui comptait vingt-huit mille hommes, se trouva anéantie et François I er , qui commandait cette armée, fut fait prisonnier. Il fut envoyé à Madrid où, l'année suivante, il conclut un t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-pavie/#i_10317

PHILIPPE II D'ESPAGNE (1527-1598)

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 3 004 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un prince riche de plusieurs royaumes »  : […] Fils de Charles de Habsbourg et d'Isabelle de Portugal, le prince Philippe naquit à Valladolid le 21 mai 1527 et fut confié aux soins d'une noble dame portugaise. Lorsqu'il eut atteint l'âge de sept ans, son père lui constitua une maison. Son précepteur, Juan Martínez Siliceo, un ecclésiastique, lui enseigna le latin. Son gouverneur, don Juan de Zúñiga, lui fit pratiquer l'escrime, la chasse et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-ii-d-espagne/#i_10317

PHILIPPE III (1578-1621) roi d'Espagne (1598-1621)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 686 mots

Né à Madrid, capitale du royaume d'Espagne depuis quelques années seulement, Philippe III est le fils de Philippe II et de la quatrième épouse de ce dernier, Anne d'Autriche. Il n'a hérité de son père ni l'énergie ni les capacités de gouverner. Ce jeune homme pâle et effacé allie à une totale absence de vices une apathie non moins totale. Déjà, avant la mort de Philippe II, il subit l'influence d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-iii/#i_10317

PHILIPPE IV (1605-1665) roi d'Espagne (1621-1665)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 1 090 mots

Fils de Philippe III et de Marguerite d'Autriche, Philippe IV n'a pas hérité de l'indolence paternelle. Esprit vif, intelligent et cultivé, il manque cependant de caractère et laisse, durant la première partie de son règne, le pouvoir à son favori Gaspar de Guzmán, comte-duc d'Olivares. À l'intérieur, ce dernier, homme énergique, tente en 1623 d'appliquer des réformes à contenu économique et moral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-iv/#i_10317

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Les temps sombres: la dynastie espagnole des Habsbourg et la Restauration  »  : […] Après la mort du roi Sébastien en 1578, puis celle de son successeur en 1580, le Portugal est occupé par l’armée de Philippe II d’Espagne, proclamé roi du Portugal lors des cortes de Tomar en 1581, après négociation avec la noblesse portugaise. Il prend le titre de Philippe I er du Portugal. Malgré l’intégration du pays dans la monarchie duale des H […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_10317

PRADO MUSÉE DU, Madrid

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 521 mots
  •  • 3 médias

Situé à Madrid, le musée d'art du Prado possède la plus belle et la plus vaste collection de peintures espagnoles au monde, ainsi que des chefs-d'œuvre appartenant à d'autres écoles européennes, en particulier italiennes et flamandes. La construction du bâtiment du Prado, de style néoclassique, débute en 1785 lorsque Charles III fait appel à l'architecte Juan de Villanueva pour dessiner les plan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-du-prado-madrid/#i_10317

SAINT EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 3 817 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'Empire aux mains des Habsbourg »  : […] Sous le couvert de cette division et de l'indifférence à l'institution, les princes de la maison d'Autriche, ou Habsbourg, réussirent à accaparer la couronne à partir de 1438 et surent profiter de celle-ci pour poursuivre inlassablement un programme tendant à accroître leurs propres États. Ils menèrent particulièrement à bien une politique matrimoniale systématique en se servant au mieux du presti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-empire-romain-germanique/#i_10317

SAINT EMPIRE ROMAIN GERMANIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 472 mots

962 Otton I er , vainqueur des Hongrois en 955, reçoit du pape Jean XII la couronne impériale à Rome (2 février). 972 Mariage de Théophano de Byzance et du futur Otton II (973-983), fils d'Otton I er . 1024 Mort d'Henri II (1002-1024). Succession difficile de Conrad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-empire-romain-germanique-reperes-chronologiques/#i_10317

SEMPACH BATAILLE DE (9 juill. 1386)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 186 mots
  •  • 1 média

Cette victoire décisive remportée par la Confédération helvétique sur les Habsbourg d'Autriche s'est produite à Meiersholz, près de Sempach dans le canton de Lucerne . Les forces confédérées venues d'Uri, de Schwyz, d'Unterwalden et de Lucerne y rencontrèrent l'armée autrichienne menée par le duc Léopold III du Tyrol, de la famille des Habsbourg, et par son commandant en chef Johann von Ochsenstei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-sempach/#i_10317

SLOVÉNIE

  • Écrit par 
  • Evgen BAVCAR, 
  • Antonia BERNARD, 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Franc ZADRAVEC
  •  • 10 226 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le passé lointain »  : […] Selon les historiens, les Slaves affluèrent sur le territoire au cours du vi e  siècle et s'installèrent jusque dans les vallées alpines, entre le bord septentrional du bassin de Wörthersee, la vallée de la Drave jusqu'à la Pustertal, les hautes vallées de la Save et de la Soča et le nord de l'Adriatique. Auparavant, le territoire avait déjà conn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slovenie/#i_10317

SUCCESSION D'AUTRICHE GUERRE DE LA (1740-1748)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 789 mots

Crise ouverte à la mort de l'empereur Charles VI, les puissances européennes contestant la succession assurée par la pragmatique sanction de 1713 à sa fille Marie-Thérèse, la guerre de la Succession d'Autriche résulte de plusieurs causes : absence de loi fondamentale fixant l'ordre de succession, existence de règlements particuliers antérieurs à la pragmatique sanction passés avec l'Électeur de Ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-la-succession-d-autriche/#i_10317

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 244 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le xvie siècle. Continuation du dualisme entre le roi et les ordres »  : […] Louis Jagellon est tué par les Turcs en 1526 à la bataille de Mohács, lors de leur première arrivée en Hongrie. La diète de Bohême élit roi Ferdinand I er de Habsbourg (1526-1564). Pendant près de quatre siècles, la dynastie de Habsbourg va régner sur les Pays tchèques, avec seulement deux brèves interruptions en 1619-1620 et 1741-1745. L'empereur Rodolphe II, roi de Boh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/#i_10317

TOISON D'OR ORDRE DE LA

  • Écrit par 
  • Claude DUCOURTIAL-REY
  •  • 625 mots

Le plus illustre des ordres de chevalerie, créé le 10 janvier 1430 à Bruges par Philippe le Bon, duc de Bourgogne, comte de Flandres, qui arbitrait alors les destinées de la France, entre le Français Charles VII et l'Anglais Henri V. L'ordre devait regrouper, autour de Philippe, les principales personnalités flamandes et bourguignonnes, au moment où, grâce à Jeanne d'Arc, le sacre de Charles risqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-la-toison-d-or/#i_10317

PYRÉNÉES TRAITÉ DES (1659)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 187 mots
  •  • 1 média

Signé par Mazarin et don Luis de Haro, respectivement Premiers ministres du roi de France Louis XIV et de Philippe IV d'Espagne, le traité des Pyrénées met fin au conflit opposant les deux puissances depuis 1635 et à l'intervention française dans la guerre de Trente Ans (1618-1648). Il met surtout fin à la prépondérance des Habsbourg d'Espagne en Europe au profit de la France, qui mène, sous Louis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-pyrenees/#i_10317

WESTPHALIE TRAITÉS DE (1648)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Les traités de Westphalie, signés à Münster et Osnabrück, mettent fin, dans l'espace germanique, à la complexe guerre de Trente Ans qui a embrasé l'Empire puis l'Europe entière. Ils marquent un tournant historique majeur, en entérinant les échecs définitifs du projet des Habsbourg de domination universelle et du rêve de chrétienté réunifiée promu par les empereurs catholiques et les papes. Les pui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traites-de-westphalie/#i_10317

UTRECHT TRAITÉS D' (1713)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 210 mots

Les traités d'Utrecht, complétés le 6 mars 1714 par celui de Rastatt qui intègre l'empereur Habsbourg Charles VI, mettent fin à la guerre de Succession d'Espagne (1702-1714). L'Angleterre, principale bénéficiaire, obtient Gibraltar et Minorque et, surtout, des positions territoriales (Terre-Neuve, Acadie, territoires de la baie d'Hudson) et commerciales décisives dans l'Amérique colonisée, qui ass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traites-d-utrecht/#i_10317

VIENNE, Autriche

  • Écrit par 
  • Guy LOEW, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 4 153 mots
  •  • 5 médias

Capitale de la République fédérale d'Autriche, Vienne est à la fois une commune et l'un des neuf Länder fédéraux : s'étendant sur 415 kilomètres carrés, elle compte 1 678 000 habitants à la fin de 2007. Son agglomération ( Stadtregion ), qui a largement franchi les limites du Land, atteint 2 348 000 habitants à la même date. Au centre de l'Europe, Vienne s'individualise par u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vienne-autriche/#i_10317

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean BÉRENGER, « HABSBOURG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/habsbourg/