HABITUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Histoire

Dans son sens initial, l'habitus désigne une disposition acquise et stable relevant de l'éthique ou de la noétique. Dans le domaine éthique, l'habitus fait signe vers la vertu morale. Pour Aristote, l'homme vertueux actualise la manière d'être (hexis) sur laquelle il a délibéré (Léon Robin, 1947). La scolastique médiévale accentue le caractère actif de cette définition. L'habitus est la disposition d'un acteur qui développe volontairement son agir. Dans le domaine noétique, la notion d'habitus demeure relativement univoque. De l'aristotélisme primitif à Thomas d'Aquin, elle renvoie à la qualité intellectuelle autorisant l'acquisition ou la mise en exercice d'un savoir. Dans un sens second, l'habitus reçoit la signification passive et extérieure de manière d'être ou d'apparaître à autrui. Cette acception morphologique de type médical définit l'habitus comme l'aspect général du corps ou du visage. L'habitus indique ainsi un état global de santé ou de maladie, mais il permet également de singulariser une espèce (Diderot et d'Alembert, 1765).

Dans un sens dernier, la notion d'habitus reçoit un contenu sociologique. Son usage intellectuel répond à une exigence plus spécifique de scientificité : pour devenir sociologiquement féconde, la notion d'habitus doit être préalablement affranchie de ses implications normatives. Elle sera ainsi revisitée, pour être d'abord inscrite dans le processus de socialisation individuelle. Durkheim la caractérisera par exemple d'un sens positif : l'ensemble des apprentissages réalisés par l'enfant pendant l'éducation (1911). Il privilégiera une définition non mécanique du lien entre dispositions mentales, représentations collectives et actions individuelles (Raymond Boudon, 1993). Reconduisant le sens second de la notion d'habitus, Marcel Maus [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : enseignant-chercheur, enseignant à l'université de Paris-X-Nanterre, chercheur du C.E.P.E.C.S., université de Paris-V

Classification

Autres références

«  HABITUS  » est également traité dans :

STRUCTURALISME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Rémi LENOIR
  •  • 1 237 mots

Dans le chapitre « Espace social et structure des relations »  : […] Bourdieu bouleverse les schèmes explicatifs de l'action sociale et construit une nouvelle anthropologie sociale d'où découle une « théorie de l'action », selon le sous-titre d'un de ses ouvrages, Raisons pratiques. Sur la théorie de l'action (1994). Elle s'appuie sur un système conceptuel original avec des notions, comme celles de champ, d'habitus, d'illusio, de capital, de stratégies, qui permet […] Lire la suite

DISPOSITION, sociologie

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 881 mots

La définition usuellement retenue pour caractériser le concept non mécaniste de « disposition » est à peu près celle-ci : « avoir une disposition, c’est être enclin à agir de telle ou telle manière dans telles ou telles circonstances » (Emmanuel Bourdieu, 1998). Ainsi le « purisme critique » de Galilée est-il, selon Erwin Panofsky (1992), la propriété fondamentale en fonction de laquelle s’organis […] Lire la suite

INTÉRIORISATION, sociologie

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 916 mots

L’étude de l’intériorisation, ou de l’incorporation, des dispositions caractéristiques d’un habitus national ou d’un habitus de classe, associées à un champ ou propres à un individu, conduit à distinguer deux cas de figure. « Aussi longtemps, écrit Bourdieu, que le travail pédagogique n’est pas clairement institué comme pratique spécifique et autonome et que c’est tout un groupe et tout un enviro […] Lire la suite

CLASSES SOCIALES - Penser les classes sociales

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 4 744 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Conditions sociales, habitus et styles de vie »  : […] Le modèle théorique construit par Bourdieu dans La Distinction met en correspondance l'espace des conditions sociales et l'espace des styles de vie par l'intermédiaire d'un espace théorique des habitus (dans la société française des années 1970, aux classes dominantes est associé le « sens de la distinction », à la petite bourgeoisie, la « bonne volonté culturelle », aux classes dominées, le « ch […] Lire la suite

SOCIOLOGIE - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Claude DUBAR
  •  • 7 716 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Habitus et champ : un structuralisme génétique »  : […] Les sociologues qui se réfèrent à l'œuvre considérable de Pierre Bourdieu (1930-2002) ne forment pas un courant unifié tant cette œuvre peut donner lieu à des interprétations différentes (en particulier selon les ouvrages pris comme référence). Mais ils partagent en général la solution qu'il a élaborée pour résoudre le problème des relations entre structure et agent et du dépassement des fausses […] Lire la suite

MODE DE VIE

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 1 230 mots

Dans le chapitre « Des « socio-styles » aux « styles de vie » »  : […] À l'inverse, considérant que toute référence aux classes sociales ou aux C.S.P. (catégories socioprofessionnelles) est désormais dépassée et revendiquant un empirisme radical, le C.C.A. (Centre de communication avancée) propose une carte des mentalités et des socio-styles qui se veut une « photographie sans a priori des faits sociaux ». L'entreprise privilégie les indicateurs « de comportements, d […] Lire la suite

STRATÉGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Gérard MAUGER
  •  • 846 mots

La notion de stratégie, enchaînement ordonné de « choix » conscients, guidés par le calcul rationnel ou par des motivations éthiques et affectives, est associée à la tradition intellectualiste et subjectiviste qui, de René Descartes à Jean-Paul Sartre, a dominé la philosophie occidentale. Dans La Distinction (1979), Pierre Bourdieu reconnaît à Sartre « le mérite d’avoir donné une formulation ult […] Lire la suite

LITTÉRATURE - Sociologie de la littérature

  • Écrit par 
  • Gisèle SAPIRO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Pour une sociologie des œuvres »  : […] Pour faire une sociologie des œuvres, il ne suffit pas d'étudier les conditions de production. Il faut s'interroger sur les modèles littéraires disponibles à un moment donné, c'est-à-dire sur « l'espace des possibles » selon Bourdieu, ou sur le « répertoire » de modèles (thèmes, styles, options linguistiques) disponibles à un moment donné selon Even-Zohar. Le nouvel entrant dans un champ trouve un […] Lire la suite

SCIENCES - Sociologie

  • Écrit par 
  • Yves GINGRAS
  •  • 5 538 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le champ scientifique »  : […] À l'époque même où la sociologie des intérêts se développe, Pierre Bourdieu publie en 1975 un article sur « Le champ scientifique » dans lequel il applique à la science sa théorie générale des champs. Voulant rompre avec l'image idyllique d'une « communauté » scientifique assimilée à une société précapitaliste fondée sur le don et le contre-don, Bourdieu propose le modèle d'une société capital […] Lire la suite

CAPITAL, sociologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURAND
  •  • 1 290 mots

Chez Karl Marx, le capital est un social propre à la société bourgeoise, rapport social qui repose sur la propriété privée des moyens de production, laquelle définit largement la division du travail et la répartition de la valeur produite. Dans le cadre de ce rapport social, l'accroissement de la valeur, essentiellement au bénéfice du capitaliste, a lieu à travers l'exploitation de la force de […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Frédéric GONTHIER, « HABITUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/habitus/