pH

ACIDES & BASES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER, 
  • Pierre SOUCHAY
  •  • 12 609 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les indicateurs colorés »  : […] Il arrive que certains acides organiques faibles, dénommés HIn, soient fortement colorés, et que leurs formes ionisée In et non ionisée HIn aient des couleurs très différentes, si bien que le rapport : [In ]/[HIn] pourra être déterminé par spectrophotométrie. La formule (e) montre que, si le p K A du colorant est connu, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-et-bases/#i_3372

ACIDIFICATION DES OCÉANS

  • Écrit par 
  • Paul TRÉGUER
  •  • 2 203 mots
  •  • 5 médias

Par sa capacité à dissoudre les gaz atmosphériques responsables de l'effet de serre, l'océan joue un rôle essentiel dans la régulation du climat. Toutefois, l'absorption de l'excès de dioxyde de carbone (CO 2 ) rejeté par les activités humaines (anthropiques) depuis 1850 perturbe la chimie de l'océan mondial. Elle se traduit par une diminution sensible du pH (potentiel hydrogène) de l'eau, c'est- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acidification-des-oceans/#i_3372

ACIDO-BASIQUE ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 2 972 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les perturbations »  : […] On classe les perturbations en acidose ou alcalose, suivant qu'existe une tendance à la baisse ou à la hausse du pH artériel. Si la perturbation initiale porte sur le paramètre bicarbonate de l'équation d'Henderson-Hasselbach, on parle d'acidose ou d'alcalose métabolique ; inversement si le trouble initial porte sur la pCO 2 , on parle d'acidose ou d'alcalose gazeuse. L'acidose métabolique est due […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-acido-basique/#i_3372

ANALYTIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Alain BERTHOD, 
  • Jérôme RANDON
  •  • 8 878 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Potentiométrie »  : […] La potentiométrie est une méthode qui mesure la différence de potentiel entre une électrode plongeant dans la solution à analyser (ce qui constitue une demi-pile électrochimique) et une électrode de référence ayant un potentiel fixe et connu. Le potentiel de l'électrode de mesure est relié à la concentration de l'espèce en solution par la loi de Nernst. La pH-métrie est la méthode potentiométrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-analytique/#i_3372

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Paramètres physico-chimiques du métabolisme bactérien »  : […] La plupart des cultures bactériennes sont effectuées à 37  0 C par analogie avec la température centrale des mammifères, à cause, sans doute, des coutumes acquises en bactériologie médicale pour l'isolement de bactéries pathogènes à partir des prélèvements humains ou animaux, à la température desquels elles sont supposées s'être adaptées. Cependant, certaines bactéries ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_3372

DIABÈTE

  • Écrit par 
  • Éric RENARD
  •  • 8 158 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Diabète de type 1 »  : […] Le diabète de type 1 se révèle le plus souvent sur un mode aigu. Il affecte surtout l'enfant et l'adulte de moins de quarante ans. Le syndrome cardinal typique comprend l'apparition d'une polyurie diurne et nocturne associée à une soif intense, chiffrée à plusieurs litres par vingt-quatre heures. Une polyphagie avec un attrait pour les sucres est souvent notée. Paradoxalement, un amaigrissement r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diabete/#i_3372

EAU - Propriétés physico-chimiques

  • Écrit par 
  • Antoine POTIER
  •  • 2 256 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure du liquide »  : […] La molécule d'eau est une petite molécule angulaire et symétrique, mais son moment dipolaire élevé (1,85 debye) ne peut être expliqué que par l'existence de deux paires d'électrons libres. Les deux paires et les deux liaisons sont orientées tétraédriquement, comme dans la glace Ih , dans laquelle il y a des liaisons hydrogène (liaisons H) O—H...O résultant de l'interaction entre l'hydrogène d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-proprietes-physico-chimiques/#i_3372

HYDROGÈNE

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  •  • 3 566 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'ion H+ »  : […] En raison de l'énergie nécessaire à la rupture des liaisons covalentes X − H et du potentiel d'ionisation élevé de l'hydrogène, l'ion H + n'existe que dans les solvants polaires suffisamment ionisants et dans lesquels il comporte une forte énergie de solvatation. La solvatation est facilitée en fait par la très petite taille du proton. Dans l'eau par exemple : l'ionisati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrogene/#i_3372

MILIEU, écologie

  • Écrit par 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 7 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le pH »  : […] L' acidité du milieu, en elle-même, est moins un vrai facteur écologique qu'un indicateur, un révélateur des processus physico-chimiques qui se déroulent dans l'eau et dans le sol. Il en est de même pour le potentiel d'oxydo-réduction (Eh), qui mesure en pratique le degré d'oxydation du milieu. Les organismes dits basophiles , com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-ecologie/#i_3372

MILIEU INTÉRIEUR

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 3 947 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  L'équilibre acido-basique et le pH du milieu intérieur »  : […] Le milieu intérieur est le lieu de transit de nombreux déchets acides ou basiques du métabolisme cellulaire : dioxyde de carbone, acides minéraux et organiques. Les liquides extracellulaires de tous les animaux ont une réaction légèrement alcaline et leur acidification (ou leur alcalinisation) excessive est incompatible avec la vie. Une des régulations les plus classiques du milieu intérieur des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-interieur/#i_3372

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Passage des polluants de l'atmosphère dans l'eau et les sols »  : […] Fort heureusement, à quelques rares exceptions près, les polluants atmosphériques ne séjournent pas indéfiniment dans l'air. Les précipitations et les mécanismes de dépôt sec des particules les ramènent à la surface du sol et/ou dans l'hydrosphère. Les particules solides sont entraînées mécaniquement ou par dissolution ; les substances gazeuses sont également dissoutes dans les eaux pluviales. Ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_3372

RESPIRATION

  • Écrit par 
  • Pierre DEJOURS, 
  • Alexis MOYSE
  •  • 2 370 mots

Dans le chapitre « Équilibre acido-basique »  : […] La différence considérable du besoin de convection chez les animaux aquatiques et chez les animaux aériens s'accompagne d'une différence très marquée des pressions partielles de gaz carbonique ( p CO2 ), mesurées dans l'eau ou l'air expirés et dans le sang de ces deux groupes d'animaux. Le dioxyde de carbone, en effet, est très soluble dans l'eau, si bien que la valeur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiration/#i_3372

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Physiologie

  • Écrit par 
  • Roland LEFRANÇOIS
  • , Universalis
  •  • 7 265 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Stimulus pH »  : […] Toute injection d'acide à un animal ou toute production d'acides dans des conditions pathologiques (acidose) telles que coma diabétique, insuffisance rénale, entraîne une hyperventilation. Inversement, un excès de base, ou alcalose, déclenche une hypoventilation. Les chémorécepteurs artériels et centraux sont responsables de ces variations. Le résultat de cette action se comprend mieux lorsque l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-physiologie/#i_3372

SANG - Composition et propriétés

  • Écrit par 
  • Alain COSSON, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 4 055 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Constance du milieu intérieur »  : […] La constance du milieu intérieur dépend de la stabilité des concentrations ioniques et protéiques du plasma, dont sont fonction la pression oncotique et la stabilité du pH. Cette dernière représente la limite la plus contraignante imposée à l'organisme qui doit maintenir le pH entre 7,35 et 7,45. Or le sang charrie vers les organes d'excrétion (poumons et reins) les produits du catabolisme cellul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-composition-et-proprietes/#i_3372

SOLS - Physico-chimie

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHET
  •  • 1 554 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Échanges de cations »  : […] Les charges négatives du réseau cristallin des argiles n'étant pas totalement compensées par des cations appartenant à ce réseau, des cations « compensateurs », largement interchangeables, sont attirés et retenus à la surface des minéraux argileux. Ces faits, découverts par T. Way dès 1850, ont été peu à peu précisés et expliqués ; de même que l'échange intervenant dans une résine synthétique, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-physico-chimie/#i_3372

SOLS - Amélioration et travail

  • Écrit par 
  • Gérard MONNIER
  •  • 1 724 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Correction de la composition ionique du sol »  : […] La correction de la composition ionique du sol concerne, d'une part, des cations échangeables adsorbés par les argiles et les matières organiques (principalement Ca 3 + , Mg 2+  , K + , Na + et H + ) et, d'autre part, des ions présents dans la solut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-amelioration-et-travail/#i_3372

SOLUTION ÉQUILIBRES EN

  • Écrit par 
  • Claude COLIN, 
  • Alain JARDY
  •  • 9 735 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Calcul du pH d'une solution »  : […] L'état d'une solution est entièrement défini lorsqu'on a exprimé les différentes constantes et les bilans de conservation des espèces. Le pH de toute solution peut donc être calculé a priori. Prenons l'exemple d'un mélange du monoacide HA et de sa base conjuguée A - , introduits respectivement à la concentration C HA et C A - dans un solvant amph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibres-en-solution/#i_3372

TAMPONS SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Bernard CARTON
  •  • 191 mots

Mélange de solutions dont le pH ne varie pratiquement pas si on lui ajoute de petites quantités d'acide ou de base, ou si on le dilue. On obtient une solution tampon en mélangeant un acide faible et l'un de ses sels de base forte (exemple du mélange acide acétique-acétate de sodium), ou une base faible et l'un de ses sels d'acide fort (ammoniaque-chlorure d'ammonium). Dans la pratique, il est impo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-tampons/#i_3372

TELLURIQUE MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger DAJOZ
  •  • 4 881 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le sol, milieu physique »  : […] Les particularités abiotiques du sol les plus importantes sont sa température, son hydratation, son pH, son chimisme, sa texture et sa structure. En profondeur, les variations de température sont très atténuées par rapport à celles de l'air et surtout par rapport à celles de la surface. À partir d'une certaine profondeur, variable suivant les sols, la température reste à peu près constante. Chaqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tellurique/#i_3372

VIE ANIMALE DANS L'AIR ET DANS L'EAU

  • Écrit par 
  • Pierre DEJOURS
  •  • 3 754 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Équilibre acide-base du milieu intérieur »  : […] La différence notable des tensions de dioxyde de carbone chez les animaux aquatiques et les animaux aériens a d'importantes répercussions sur l'équilibre acide-base dans le sang de ces deux catégories d'animaux. À un certain équilibre acide-base correspond une certaine concentration de l'ion hydrogène (proton H + ) ; cette concentration est exprimée par la notation pH, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-vie-dans-l-eau-et-dans-l-air/#i_3372


Affichage 

Acides et bases

vidéo

Solutions aqueuses acides et basiques La réaction de neutralisationAcides et bases sont des composés chimiques qui présentent des propriétés opposées Le degré d'acidité d'une solution se mesure par l'indice de pH, abréviation pour potentiel d'hydrogèneL'eau pure est neutre Si l'on y... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Répartition des vers de terre en fonction du pH du sol

graphique

Répartition de quelques espèces de vers de terre en fonction du pH du sol (d'après Satchell, 1955) En italique, les noms d'espèces vivant en profondeur; en romain, les espèces vivant en surface En haut, à gauche, espèces tolérant les milieux à pH faibles, à droite, espèces ne les... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Site hydrothermal d'Ischia (Sicile, Italie)

photographie

Sur ce site hydrothermal d’Ischia en Sicile (Italie), on observe un dégagement de dioxyde de carbone (CO2) matérialisé par des bulles Cette émission de CO2 diminue le pH de l’eau de mer (celle-ci devenant plus acide) Dans l’environnement marin immédiat, aucune algue calcaire n’est... 

Crédits : J. Hall-Spencer

Afficher

Titration de l'alanine

graphique

Courbe de titration de l'alanine Il y a trois espèces ioniques distinctes mais en proportion différente par rapport au pH Le point critique pHi est la moyenne arithmétique de pK'1 et de pK'2, concentrations équimolaires des espèces ioniques servant de donneurs de protons et d'accepteurs de... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Tortue, grenouille et truite

graphique

Valeurs du pH, de PCO2 et de la concentration de bicarbonate du milieu intérieur chez la tortue, la grenouille et la truite 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Variation du pH extracellulaire chez des animaux poïkilothermes

graphique

Variations du pH extracellulaire en fonction de la température corporelle chez quelques animaux poïkilothermes 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Volumes d'air respirés par la truite et par la tortue

graphique

L'air contenant beaucoup plus d'oxygène à l'état gazeux que l'eau à l'état dissous, le volume d'air respiré par la tortue est bien inférieur au volume d'eau respiré par la truite Il s'ensuit que la concentration (ou la pression partielle) de gaz carbonique est beaucoup plus forte dans le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Acides et bases
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Répartition des vers de terre en fonction du pH du sol
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Site hydrothermal d'Ischia (Sicile, Italie)
Crédits : J. Hall-Spencer

photographie

Titration de l'alanine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tortue, grenouille et truite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Variation du pH extracellulaire chez des animaux poïkilothermes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Volumes d'air respirés par la truite et par la tortue
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique