GYROVAGUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Moine errant, en rupture de communauté ; symbole même de l'individu « marginal » au temps de la chrétienté. La condition de gyrovague a été durement condamnée dans l'Occident chrétien qui est marqué par le vœu bénédictin de « stabilité » ; elle fut plus facilement tolérée en Orient où le gyrovague se mêlait aux innombrables « errants », pèlerins, « fols en Christ » et « chercheurs de Dieu ».

—  Olivier CLÉMENT

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, professeur à l'Institut Saint-Serge de Paris

Classification

Pour citer l’article

Olivier CLÉMENT, « GYROVAGUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gyrovague/