NORD GUERRES DU (1655-1660 et 1700-1721)

AUGUSTE II (1670-1733) roi de Pologne (1697-1733)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 450 mots

Second fils de Jean Georges III, Auguste le Fort devient à vingt-quatre ans Électeur de Saxe, à la suite de la mort de son frère aîné, Jean Georges IV. En 1695 et 1696, il prend part aux campagnes contre les Turcs en Hongrie mais ne se révèle pas un général brillant. À la mort de Jean III Sobieski, il est candidat au trône de Pologne et, pour augmenter ses chances, se convertit au catholicisme, lu […] Lire la suite

CHARLES XII (1682-1718) roi de Suède (1697-1718)

  • Écrit par 
  • Claude NORDMANN
  •  • 2 343 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La coalition de 1700 et les succès suédois »  : […] Les voisins de la Suède – l'électeur de Saxe et roi de Pologne, Auguste II, le roi de Danemark-Norvège, le tsar Pierre I er et le Brandebourg-Prusse – comptaient sur les difficultés de Charles XII, monarque de dix-sept ans, à peine sorti de la tutelle de la régence, pour évincer la Suède de la Baltique et la chasser de ses têtes de pont, en profitant du mécontentement qu'avait suscité dans la no […] Lire la suite

GÖRTZ GEORG HEINRICH VON SCHLITZ baron von (1668-1719)

  • Écrit par 
  • Claude NORDMANN
  •  • 386 mots

Fils du baron immédiat d'Empire Philippe Frédéric von Görtz et d'Élisabeth von Minnigerode, Georges Henri von Schlitz, dit von Görtz, né en Franconie, formé aux universités d'Iéna (où il perd un œil) et de Kiel, se distingue par ses dons physiques et intellectuels à la cour des ducs de Holstein-Gottorp. Il sert comme contrôleur des Finances, puis comme gouverneur du duché (1698-1709). Par tous le […] Lire la suite

JEAN III SOBIESKI (1624-1696) roi de Pologne (1674-1696)

  • Écrit par 
  • Zofia BOBOWICZ-POTOCKA
  •  • 1 234 mots

Fils aîné de Jakob Sobieski, castellan de Cracovie, Jean Sobieski, après avoir terminé ses études à Cracovie, voyage pendant deux ans en France, en Angleterre et aux Pays-Bas. Il retourne en Pologne en 1648 au moment de la révolte des Cosaques commandée par Bogdan Chmielnicki (Khmielnitski), et prend part à la tête de son propre détachement à la campagne de Zborow (1649) et de Beresteczko (1651), […] Lire la suite

KOTOCHIKHINE GRIGORI KARPOVITCH (1630 env.-1667)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 139 mots

Sous-secrétaire ( podiatchi ) au Bureau des ambassadeurs (Posolski prikaz), Grigori Karpovitch Kotochikhine participe aux pourparlers avec la Suède en 1658 et en 1661, mais, stipendié par le roi de Pologne, il doit s'enfuir de Moscou pour éviter une accusation d'espionnage (1664) ; réfugié à Stockholm, il y est condamné à mort pour meurtre. Pendant son exil, il rédige, à la demande du gouvernement […] Lire la suite

LÉOPOLD Ier (1640-1705) empereur germanique (1658-1705)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 1 054 mots

Fils cadet de l'empereur Ferdinand III, Léopold est d'abord destiné à l'état ecclésiastique, mais la mort prématurée de son frère Ferdinand IV en fait l'héritier présomptif. Élu roi de Hongrie dès 1655, il se trouve placé, à dix-sept ans, devant de très grandes responsabilités. La mort inopinée de son père, en 1657, n'a même pas permis de régler la succession à l'Empire. Ses États patrimoniaux (Bo […] Lire la suite

LETTONIE

  • Écrit par 
  • J. A. ANDRUPS, 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 8 200 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La domination russe »  : […] La rivalité entre la Suède et la Russie pour la domination de la côte orientale de la Baltique entraîna une guerre dévastatrice durant vingt ans. La Livonie passa aux mains des tsars après la paix de Nystad en 1721. La Latgale connut le sort de la Pologne et fut annexée à la Russie en 1772. Après leur rattachement à l'empire tsariste, les régions lettones connurent deux siècles de paix. Dès la fin […] Lire la suite

MAZEPPA IVAN STEPANOVITCH (1644-1709)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 205 mots

Hetman des Cosaques, Mazeppa est issu d'une famille noble de l'Ukraine. Élevé à la cour du roi de Pologne Jean Casimir, une histoire de cœur l'oblige à s'enfuir chez les Cosaques du Dniepr, dont il devient l'un des chefs. En 1687, lors d'une visite à Moscou, il gagne la faveur du tsar Pierre le Grand, achète au tout-puissant Basile Golitsyne la charge d'hetman des Cosaques et souhaite assurer l'in […] Lire la suite

ORDIN-NACHTCHOKINE AFANASSI LAVRENTIEVITCH (1605 env.-1680)

  • Écrit par 
  • Denise EECKAUTE
  •  • 658 mots

Des administrateurs russes du xvii e siècle, Ordin-Nachtchokine (on écrit quelquefois Ordyn-Nachtchokine) est le seul sans doute à avoir atteint la stature d'un homme d'État. À la fois chef militaire, diplomate, économiste, il a su comprendre toute la portée du défi européen avant Pierre le Grand, dont il est, à bien des égards, le précurseur. Fils d'un nobliau de la région de Pskov, il bénéficie […] Lire la suite

PIERRE Ier LE GRAND (1672-1725)

  • Écrit par 
  • Roger PORTAL
  •  • 4 120 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La recherche de débouchés maritimes »  : […] Le règne de Pierre est placé, tout entier, sous le signe de la guerre. Relégué hors de la Cour sous la régente Sophie, il avait reçu une éducation exceptionnellement libérale, en dehors de toute surveillance officielle ; fréquentant les étrangers du faubourg « allemand » de Moscou, rassemblant autour de lui les têtes chaudes de l'aristocratie, il avait constitué, pour des jeux militaires, deux com […] Lire la suite

PIERRE Ier LE GRAND (tsar de Russie)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 201 mots
  •  • 1 média

Pierre, le petit-fils de Michel Romanov, est couronné tsar, en 1682, en même temps que son demi-frère Ivan V. Après avoir éliminé, en 1689, la régente et Ivan, il dirige seul la Russie de façon autocratique, s'appuyant sur la police et l'armée, sur une stricte application du principe du servage des paysans et sur une réorganisation en profondeur de l'administration et de la noblesse. À la mort de […] Lire la suite

POLTAVA BATAILLE DE (8 juill. 1709)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 319 mots

Victoire décisive de Pierre le Grand de Russie sur Charles XII de Suède dans la Grande Guerre du Nord. La bataille mit fin au statut de grande puissance de la Suède et marqua le début de l'hégémonie russe en Europe orientale. La bataille eut lieu au nord et à l'ouest de Poltava, ville située à l'ouest de la Vorskla en Ukraine, et opposa une armée russe de quatre-vingt mille hommes commandée par P […] Lire la suite

PRUSSE

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 8 224 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La fondation du royaume »  : […] Le règne de Georges-Guillaume (1619-1640) correspond aux pires années de la guerre de Trente Ans, celles de la « période suédoise ». Lieu de passage pour les belligérants, le Brandebourg est ravagé et dépeuplé, perdant 140 000 habitants sur les 330 000 qu'il comptait au début du conflit. Le relèvement est dû à Frédéric-Guillaume, le Grand Électeur (1640-1688). Son œuvre intérieure est d'importance […] Lire la suite

STANISLAS Ier LESZCZINSKI (1677-1766) roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Roi de Pologne (1704-1709 et 1733-1736), né le 20 octobre 1677 à Lwów, en Pologne (auj. Lviv, en Ukraine), mort le 23 février 1766 à Lunéville (France). Fils unique d'un noble polonais, Stanislas Leszczynski voyage à travers l'Europe occidentale pendant sa jeunesse. En 1702, le roi Charles XII de Suède envahit la Pologne durant l'une des multiples guerres qui ne cessent d'opposer les puissances […] Lire la suite

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 810 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Crise et reconstruction »  : […] Pour financer ses guerres et sa diplomatie, l'État avait dû affermer ou aliéner les domaines de la couronne, rendant ainsi la noblesse propriétaire de 72 p. 100 des terres, la couronne et les paysans n'en possédant plus que 28 p. 100, vers 1650, alors que, en 1550, paysans, couronne et noblesse possédaient respectivement 50,18 et 32 p. 100 des terres. Les paysans risquaient de tomber sous l'entièr […] Lire la suite