GUERRE DE CENT ANS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

1300 à 1400. Tamerlan

1300 à 1400. Tamerlan
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Guerre de Cent Ans, XIVe siècle

Guerre de Cent Ans, XIVe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Bataille de Crécy

Bataille de Crécy
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Monument aux bourgeois de Calais, A. Rodin

Monument aux bourgeois de Calais, A. Rodin
Crédits : Simon Bilbault

photographie

Tous les médias


Un héritage contesté : le royaume de France

Pendant longtemps, les historiens ont vu dans la guerre de Cent Ans la conséquence d'une querelle dynastique compliquée par un conflit féodal. Ce dernier remontait au mariage d'Henri Plantagenêt avec Aliénor d'Aquitaine, répudiée par le roi de France Louis VII (1152). Devenu en 1153 roi d'Angleterre, Henri II était plus puissant que le roi de France, dont il était le vassal pour divers fiefs, dont la Normandie, le Maine, l'Anjou, l'Aunis, la Saintonge, la Guyenne.

Après de nombreuses luttes, Philippe Auguste reprit au roi d'Angleterre, au début du xiiie siècle, la majeure partie de ses possessions françaises. Par le traité de Paris (1259), Saint Louis avait rendu certains territoires et lui avait reconnu la jouissance de la Guyenne en fief, pour lequel le roi d'Angleterre devait prêter au roi de France l'hommage du vassal au suzerain. Mais, tandis que les souverains d'Angleterre supportaient mal cette vassalité et n'oubliaient pas leurs anciennes possessions en France, les rois de France, à partir de 1294, cherchèrent, souvent par des moyens déloyaux, à reprendre la Guyenne aux Anglais.

Des rois sans fils

En 1316, le roi de France, Louis X, fut le premier des Capétiens à mourir sans héritier mâle. Des assemblées de grands et de notables assurèrent, en 1316 et en 1322, la couronne aux deux autres fils de Philippe le Bel, Philippe V et Charles IV. Mais, à la mort de celui-ci, en 1328, le roi d'Angleterre, Edouard III, petit-fils par sa mère de Philippe le Bel, brigua la couronne de France contre Philippe de Valois, petit-fils de Philippe III. Edouard d'Angleterre avait quinze ans : une nouvelle assemblée lui préféra Philippe, â [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GUERRE DE CENT ANS  » est également traité dans :

GUERRE DE CENT ANS, en bref

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 215 mots
  •  • 1 média

La tradition nomme guerre de Cent Ans la lutte qui opposa les Valois et les Plantagenêts pour le trône de France. Depuis 1328, Philippe VI de Valois est roi en vertu de la loi salique qui écarte les femmes de la succession, mais, en 1337, Édouard III, roi d'Angleter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-cent-ans-en-bref/

GUERRE DE CENT ANS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 646 mots

1337 Édouard III d'Angleterre, petit-fils de Philippe le Bel, annonce qu'il conteste désormais le trône de France à Philippe VI, neveu de Philippe le Bel, sacré roi en 1328 quand est mort, sans laisser d'héritier mâle, Charles IV.1346 La lourde cavalerie de Philippe VI est écrasée à Crécy-en-Ponthieu par les archers d'Édouard III (26 août). Le 4 se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-cent-ans-reperes-chronologiques/

AZINCOURT BATAILLE D' (25 oct. 1415)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 570 mots
  •  • 1 média

La bataille d'Azincourt est une défaite cuisante des Français face aux Anglais, durant la guerre de Cent Ans. Revendiquant le trône de France, Henri V d'Angleterre débarque en Normandie en août 1415, à la tête d'une armée d'environ 11 000 hommes. Il s'empare de Harfleur en septembre, mais ses forces sont réduites alors de moitié, à la suite des combats et en raison des maladies. Henri prend la dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-azincourt/#i_58580

BEDFORD JEAN DE LANCASTRE duc de (1389-1435)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 742 mots

Troisième fils d'Henri IV d'Angleterre, Jean de Lancastre est fait duc de Bedford par son frère Henri V en 1414. Mêlé très jeune aux luttes politiques, il soutient son frère qui lui confie la lieutenance du royaume lors de ses expéditions en France. À ce titre, il prend Berwick aux Écossais et réprime l'hérésie lollarde. En 1422, il rejoint le roi malade en France, prend le commandement de l'armée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-bedford/#i_58580

BOMBARDES DE CRÉCY (histoire militaire)

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 239 mots

À la bataille de Crécy, face à l'armée de Philippe VI de Valois, de près de 20 000 hommes, Edouard III d'Angleterre dispose d'environ 11 000 hommes et de trois bombardes , canons rustiques plus adaptés aux sièges mais employés pour la première fois, en pleine bataille, sur le sol français. Les bombardes, inconnues des Français, projettent au jugé quelques boulets de pierre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bombardes-de-crecy/#i_58580

BRETAGNE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER, 
  • Jean OLLIVRO
  •  • 6 671 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « À l'époque féodale (Xe-XVe siècle) »  : […] Face à l'Europe romane et gothique, la Bretagne ducale fait longtemps figure de parent pauvre. Chancelleries royale et pontificale s'accordent pour ne concéder au duc que le simple titre de comte – ce jusqu'au xiii e  siècle. Les maisons de Nantes, de Rennes et de Cornouaille étendent cependant le domaine ducal sur l'ensemble de la péninsule. Depu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bretagne/#i_58580

CAPÉTIENS (987-1498)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 058 mots

Dans le chapitre « Les obstacles »  : […] Mais l'action monarchique se heurta d'abord à la crise économique et à la mortalité effroyable de la Grande Peste. Une famine générale consécutive à des intempéries reparut en 1315-1317. Les revenus seigneuriaux s'amenuisèrent. Le commerce de luxe traditionnel (étoffes de prix) recula devant la production et l'exportation de produits de prix et qualité moindres. La Peste noire, à partir de 1348, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capetiens/#i_58580

CHARLES II LE MAUVAIS (1332-1387) roi de Navarre (1349-1387)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 373 mots

Comte d'Évreux et roi de Navarre. Fils de Philippe d'Évreux, neveu de Philippe le Bel et de Jeanne, fille de Louis X, roi de France, Charles succéda, en 1343, à son père dans le comté d'Évreux et, en 1349, à sa mère qui avait reçu la couronne de Navarre apportée dans la maison de France par la reine Jeanne, femme de Philippe le Bel. Sa mère avait été incontestablement lésée par un échange qu'on lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ii-le-mauvais/#i_58580

CHARLES V LE SAGE (1337-1380) roi de France (1364-1380)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 1 592 mots
  •  • 1 média

Roi de France. Fils aîné de Jean II le Bon et de Bonne de Luxembourg, le futur Charles V fut le premier fils de France à porter le titre de dauphin de Viennois, en même temps que celui de duc de Normandie. Présent aux côtés de son père pendant la bataille de Poitiers, il dut ensuite, comme lieutenant du roi, puis comme régent, gouverner le royaume pendant la captivité du roi Jean. C'est alors que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-v-le-sage/#i_58580

CHARLES VII (1403-1461) roi de France (1422-1461)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 1 220 mots
  •  • 1 média

Fils de Charles VI et d'Isabeau de Bavière, le futur Charles VII était comte de Ponthieu et devint dauphin de Viennois à la mort de son frère Jean en 1417. Il apparut donc tardivement aux côtés de Bernard d'Armagnac, comme le chef du parti hostile à la politique réformatrice et souvent démagogique du duc de Bourgogne, parti lui-même discrédité par la violence de la réaction anticabochienne des ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-vii/#i_58580

COMPAGNIES GRANDES

  • Écrit par 
  • André DAUBARD
  •  • 235 mots

Nom donné au xiv e siècle aux bandes composées de mercenaires licenciés par les princes qui avaient loué leurs services pour la durée d'une campagne, en particulier après la paix de Brétigny, en 1360. Les Grandes Compagnies continuaient la guerre pour leur propre compte. Formées d'aventuriers, en majorité anglais mais aussi bretons, français, gas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-compagnies/#i_58580

CRÉCY BATAILLE DE (1346)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 300 mots
  •  • 1 média

Bataille qui se déroula près de Crécy-en-Ponthieu le 26 août 1346 et qui fut la première grande défaite subie par l'armée du roi de France pendant la guerre de Cent Ans. La randonnée entreprise en Normandie par le roi d'Angleterre Édouard III n'avait pas pour but la conquête du duché, mais répondait au désir d'intervenir dans les affaires continentales, comme la guerre de la Succession de Bretagne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-crecy/#i_58580

DU GUESCLIN BERTRAND (1320 env.-1380)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 502 mots

Noble breton, issu d'une famille moins modeste que la tradition ne l'affirme. Son père, Robert, possédait plusieurs seigneuries qu'hérita Bertrand. À partir de 1342, il prit part aux combats de la guerre de succession de Bretagne, le plus souvent pour son propre compte. Passé en 1357 au service de Charles V, il s'illustra contre les Anglais en Bretagne (il fut capitaine de Pontorson en 1357), puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bertrand-du-guesclin/#i_58580

DUNOIS JEAN, comte de Longueville et Dunois, dit LE BÂTARD D'ORLÉANS (1402-1468)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 292 mots

Fils du duc Louis d'Orléans (frère de Charles VI) et de Mariette d'Enghien, femme d'un de ses chambellans, Aubert Le Flament. La captivité de ses demi-frères, pris par les Anglais à Azincourt, fit de Dunois, qui avait été élevé avec eux et était reconnu comme l'un des membres de la famille d'Orléans, l'une des têtes du parti armagnac. Pris par les Bourguignons en 1418, puis libéré en 1420, il rejo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dunois/#i_58580

ÉCLUSE BATAILLE DE L' (1340)

  • Écrit par 
  • André DAUBARD
  •  • 264 mots

Bataille navale qui eut lieu au début de la guerre de Cent Ans entre la France et l'Angleterre et qui se déroula dans l'estuaire de la Zwin, près du port, alors florissant et aujourd'hui ensablé, de L'Écluse (Sluis ou Sluys en néerlandais) aux Pays-Bas. Les amiraux français Hugues Quieret et Nicolas Behuchet, à la tête d'une flotte importante renforcée par les galères génoises de Barbavera, devaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-l-ecluse/#i_58580

ÉDOUARD III (1312-1377) roi d'Angleterre (1327-1377)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 506 mots

Monté sur le trône après le meurtre de son père, débarrassé dès 1330, par une petite révolution de palais, de sa mère Isabelle, emprisonnée, et de Roger Mortimer, exécuté, Édouard III a vécu trop longtemps pour conserver, à l'extrême fin de son règne, l'autorité jalouse qu'il avait ambitionnée : sénile, il doit vers 1370, assister aux luttes d'influence entre le clan cupide des Lancastriens, autou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-iii/#i_58580

ÉDOUARD D'ANGLETERRE, prince de Galles, dit LE PRINCE NOIR (1330-1376)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 204 mots
  •  • 2 médias

Deuxième héritier du trône d'Angleterre à recevoir le titre de prince de Galles (1343), fils d'Édouard III, le Prince Noir a établi sa gloire par les victoires de ses armes. Il participe aux premières grandes batailles de la guerre de Cent Ans, où son armure lui vaut son surnom. Présent à Crécy en 1346 , il est surtout, le 19 septembre 1356, le grand vainqueur de Jean le Bon à Poitiers . Devenu du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-d-angleterre/#i_58580

FERRÉ ou FERRET dit LE GRAND FERRÉ (1330 env.-?)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 156 mots

Paysan du village de Rivecourt en Picardie déjà remarqué pour l'activité qu'il déploya lors de la révolte des Jacques, en mai 1358. Célèbre pour son extraordinaire vigueur et par son habileté à tendre des embuscades, le Grand Ferré prit, la hache à la main, une part très efficace à la résistance contre les Anglais au début de 1359. La bande de paysans dont il faisait partie s'était établie dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferre-ferret/#i_58580

FRANCE (Histoire et institutions) - Naissance d'une nation

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 949 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Une série d'épreuves »  : […] L'expansion démographique se ralentit, l'exploitation du sol régresse, les chantiers de construction s'arrêtent, parfois pour toujours. La cathédrale de Narbonne, commencée en 1286, restera inachevée. L'expansion de l'économie monétaire, si elle n'a pas créé la crise, l'a empirée. La masse monétaire ne peut s'accroître par suite de l'épuisement des anciennes mines (particulièrement sensible en Fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-naissance-d-une-nation/#i_58580

FRANCE : MISE EN PLACE DE L'ÉTAT MODERNE, XVe-XVIe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 566 mots

1453 L'armée du roi Charles VII met fin à la présence anglaise en Guyenne à la bataille de Castillon (17 juillet). La guerre de Cent Ans est terminée. 1456 Un an après l'occupation des terres de Jean V, comte d'Armagnac (qui sera banni en 1460), un autre grand féodal, le duc Jean II d'Alençon, est puni (21 mai) pour avoir demandé une interven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-mise-en-place-de-l-etat-moderne-xve-xvie-siecle-reperes-chronologiques/#i_58580

HENRI V (1387-1422) roi d'Angleterre (1413-1422)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 377 mots
  •  • 1 média

Très tôt mêlé aux affaires du royaume et sans doute l'un des responsables de la politique continentale plus vigoureuse adoptée par son père vers la fin de sa vie, Henri V demeure surtout le grand vainqueur anglais de la guerre de Cent Ans. Deux ans après être monté sur le trône, il décide de tirer parti de la querelle des Armagnacs et des Bourguignons ainsi que de l'affaiblissement du pouvoir roya […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-v-1387-1422-roi-d-angleterre-1413-1422/#i_58580

JEAN II LE BON (1319-1364) roi de France (1350-1364)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 462 mots
  •  • 2 médias

Fils aîné de Philippe VI de Valois et de Jeanne de Bourgogne, Jean fut duc de Normandie, puis roi le 22 août 1350. Excellent chevalier, sa bravoure lui interdit la fuite qui avait sauvé son père à Crécy. D'intelligence probablement médiocre, il ne put éviter de graves maladresses qui lui aliénèrent le plus souvent le concours des états, maîtres de lui refuser les ressources financières pourtant in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ii-le-bon/#i_58580

JEANNE D'ARC (1412-1431)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 4 335 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les événements »  : […] Jeanne est née probablement le 6 janvier 1412 dans un bourg du Barrois, Domrémy. Ses parents étaient des « laboureurs », c'est-à-dire des paysans assez aisés. Le nom de famille est écrit dans les documents d'époque Darc, Tarc, Dare, Day, etc. Le nom de Jeanne d'Arc apparaît pour la première fois dans un poème en 1576. De son enfance on connaît ce qu'elle-même et certains témoins en ont évoqué aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanne-d-arc/#i_58580

MERCENAIRES

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 5 165 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Moyen Âge »  : […] Continuatrice de l'Empire romain, Byzance fait appel de manière quasi permanente à des troupes étrangères, constituées de Nordiques, de Germains, mais aussi de Francs et de Normands d'Italie. Les guerriers vikings sont chargés de la protection des empereurs byzantins pendant près de quatre cents ans, jusqu'au milieu du xi e siècle. Constantinople […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercenaires/#i_58580

NATION - L'idée de nation

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU, 
  • Pierre-Clément TIMBAL
  •  • 4 391 mots

Dans le chapitre « Importance de la guerre de Cent Ans »  : […] Cette condition n'était cependant pas suffisante pour créer le sentiment national, et la guerre de Cent Ans a eu une importance décisive pour la formation de celui-ci : c'est, en effet, en s'opposant à des éléments extérieurs qu'on se définit le mieux soi-même. Dès la mort de Charles IV le Bel, le « droit national » l'emporte, au niveau de la Couronne, sur le « droit dynastique », une assemblée de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nation-l-idee-de-nation/#i_58580

NORMANDIE

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT, 
  • Lucien MUSSET
  •  • 7 267 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Pillages et destructions de la guerre de Cent Ans (1343-1450) »  : […] Seule une minorité, en Cotentin, se prêta à la conspiration de Geoffroy de Harcourt, seigneur de Saint-Sauveur-le-Vicomte, qui tenta en 1343 de rétablir l'autonomie normande sous la suzeraineté du roi anglais. Cette manifestation imprudente déchaîna la foudre sur le duché : Édouard III débarqua à Saint-Vaast-la-Hougue le 12 juillet 1346 et, sur le chemin qui le mena à Crécy, ravagea Saint-Lô, Cae […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/normandie/#i_58580

OFFENSTADT NICOLAS (1967- )

  • Écrit par 
  • Paula COSSART
  •  • 1 291 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Guerre, paix et pacifisme »  : […] Nicolas Offenstadt travaille d’abord sur l’entre-deux-guerres et les questions de guerre, de paix et de pacifisme. Dans ses premières publications, il montre que la question de la paix est utilisée par divers groupes cherchant à démontrer dans l’espace public leur capacité et légitimité à en parler : un thème qu’il développera plus tard, celui de la paix comme ressource discursive. En 2001, il so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-offenstadt/#i_58580

PHILIPPE III LE BON (1396-1467) duc de Bourgogne (1419-1467)

  • Écrit par 
  • Richard VAUGHAN
  • , Universalis
  •  • 638 mots

Duc de Bourgogne (1419-1467) né le 31 juillet 1396 à Dijon, mort le 15 juin 1467 à Bruges. Fils de Jean sans Peur et de Marguerite de Bavière, Philippe devient duc de Bourgogne à vingt-trois ans. Son objectif premier est alors de se dégager aussi vite que possible des affaires qui ont conduit les Armagnacs à assassiner son père en 1419. Tenant le dauphin Charles (futur Charles VII) pour respons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-iii-le-bon/#i_58580

PHILIPPE VI DE VALOIS (1293-1350) roi de France (1328-1350)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 596 mots

Roi de France (1328-1350), né en 1293, mort le 22 août 1350 près de Paris. Fils aîné de Charles de Valois, Philippe est le cousin des frères Louis X le Hutin, Philippe V le Long et Charles IV le Bel, fils de Philippe IV le Bel, derniers représentants des Capétiens directs. À la mort de Charles IV en 1328, Philippe, confronté à l'opposition des partisans d'Édouard III d'Angleterre, assume la rége […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-vi-de-valois/#i_58580

PICQUIGNY TRAITÉ DE (1475)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 203 mots

Trêve de sept ans, le traité de Picquigny fut conclu le 29 août 1475, entre Louis XI et Édouard IV. Le roi d'Angleterre était intervenu dans le conflit franco-bourguignon, où il voyait une nouvelle occasion de reconquérir les anciens domaines continentaux des Plantagenêts. Par un traité du 25 juillet 1474, il avait promis à Charles le Téméraire de débarquer avec une armée ; il le fit à Calais le 6 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-picquigny/#i_58580

SUCCESSION DE BRETAGNE GUERRE DE LA (1341-1365)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 392 mots

Conflit ouvert en 1341, lorsque le duc de Bretagne Jean III meurt sans enfants, après avoir marié Jeanne de Penthièvre, fille de son frère Guy (mort en 1331), à Charles de Blois, neveu de Philippe VI de Valois. Le demi-frère de Jean III, Jean de Montfort, oppose ses droits à ceux de Jeanne de Penthièvre et prend les devants : il occupe les places fortes et s'allie aux Anglais. Philippe VI soutient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-la-succession-de-bretagne/#i_58580

VALOIS

  • Écrit par 
  • Michel FRANÇOIS
  •  • 3 964 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un style nouveau de gouvernement »  : […] Désigné par l'assemblée des barons et prélats du royaume réunis pour donner un successeur à Charles le Bel, dernier des Capétiens directs, et choisi par elle contre les deux autres prétendants à la couronne, Philippe, comte d'Évreux, et Édouard III, roi d'Angleterre, – sans que d'ailleurs l'on ait alors évoqué les dispositions de la loi salique –, Philippe, comte de Valois, est sacré roi de Franc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valois/#i_58580

VAN ARTEVELDE JACOB (1290 env.-1345)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 459 mots

Homme politique flamand, Jacob Van Artevelde est surtout connu grâce à Froissart qui le surnomme le « sage homme de Gand ». Membre de la haute bourgeoisie gantoise, il joue un rôle considérable au début de la guerre de Cent Ans. En décembre 1337, une crise économique grave éclate en Flandre à la suite de la politique du comte Louis de Nevers qui reconnaît le roi de France, Philippe de Valois, comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacob-van-artevelde/#i_58580

VIENNE JEAN DE (1341 env.-1396) amiral français

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 167 mots

Chevalier bourguignon, Jean de Vienne participa à de nombreux combats au cours de la guerre de Cent Ans, d'abord dans l'armée de Charles le Mauvais, roi de Navarre (notamment à Cocherel, 1364), ensuite dans l'armée de Charles V (à partir de 1369), qui le fit amiral de France en décembre 1373. Il dirigea en particulier le siège de Saint-Sauveur-le-Vicomte en 1375. Il fut l'organisateur de la marine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-vienne/#i_58580

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques LE GOFF, « GUERRE DE CENT ANS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-cent-ans/