GUARANI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Indiens d'aujourd'hui

L'habitat et le mode de vie des Guarani n'ont plus grand-chose à voir avec ceux d'autrefois et diffèrent très peu de ceux des paysans paraguayens les plus pauvres. Pourtant ils refusent toujours l'assimilation pure et simple, et seul un attachement obstiné à leurs traditions religieuses a pu maintenir la cohésion des dernières communautés indiennes. Toute leur éthique est fondée sur le maintien de cette tradition et sur le refus des valeurs occidentales tant matérielles que spirituelles. Selon la cosmogonie indigène, la première terre fut créée puis détruite, par l'incendie et le déluge universels, avec la première humanité qu'elle portait. Cette terre, la seconde par conséquent, également imparfaite, est aussi vouée à la destruction. Le seul moyen d'échapper à un cataclysme que les Indiens pensent imminent est de découvrir le chemin de la Terre sans Mal, indestructible celle-là, terre des dieux et des ancêtres où le maïs pousse tout seul et où l'on ne meurt pas. Toutes les pratiques religieuses sont tournées vers cet objectif : les prières, où l'on demande aux dieux de dévoiler le chemin ; le jeûne et la danse, destinés à alléger le corps et à rendre plus aisée sa migration « au-delà de la mer » où, dit-on, se trouve la Terre sans Mal. On sait que du xvie jusqu'au début du xxe siècle, la quête de la Terre sans Mal suscita de très vastes mouvements migratoires, que de tels mouvements ont probablement existé à l'époque précolombienne (peut-être furent-ils une des causes de la vaste dispersion des peuples Tupi-Guarani). Aujourd'hui encore, il arrive qu'un individu ou une famille quitte sa communauté pour partir à sa recherche. C'est dire que la tradition que perpétuent les Guarani est originale et ne doit rien à l'enseignement des missionnaires ou à un quelconque syncrétisme. On sait du reste que l'un au moins des groupes actuels descend des Caaigua et non des Indiens christianisés. Le surprenant paradoxe d'un messianisme de conquérants constitue le caractère le plus remarquable de ce qui fut la cu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  GUARANI  » est également traité dans :

AMÉRINDIENS - Amazonie et Guyanes

  • Écrit par 
  • Simone DREYFUS-GAMELON, 
  • Universalis
  •  • 5 645 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Tupi et Guarani »  : […] Les Guarani forment aujourd'hui la majorité de la population rurale du Paraguay ; les Tupi de la côte brésilienne ont été complètement anéantis. Issus d'une souche commune, de langues très voisines, Tupi et Guarani se ressemblaient beaucoup, aux différences écologiques près qui tiennent à un habitat côtier dans un cas et de l'intérieur des terres dans l'autre. Les tribus Tupi-Guarani ont essaimé […] Lire la suite

CANNIBALISME

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Bernard THIS
  •  • 4 177 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Cannibalisme et parenté »  : […] L'organisation du cannibalisme et celle des catégories de la parenté et de l'alliance sont souvent en étroite corrélation. Les Indiens Tupinamba du Brésil , qu'a étudiés A. Métraux et qu'avait déjà mentionnés Montaigne dans son chapitre des Essais « Les Cannibales », constituaient, comme nombre de sociétés amérindiennes, un groupe fortement guerrier, pour lequel le fait de capturer des prisonnier […] Lire la suite

CHIRIGUANO

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 361 mots

Descendants des Indiens Guarani qui, à l'époque historique, émigrent en plusieurs vagues successives du Paraguay pour se porter jusqu'au pied du versant oriental des Andes boliviennes. À leur arrivée en Bolivie, les Guarani trouvent une population de langue arawak, les Chané, appartenant à la tribu des Chana (ou Guana) qui habite la partie nord du Chaco. Au contact des populations andines, les Cha […] Lire la suite

DÉLUGE MYTHES DU

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE
  •  • 2 089 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Déluge et Renouveau »  : […] Parmi les mythes primitifs de la Fin, très rares sont ceux qui ne présentent pas d'indications précises concernant l'éventuelle re-création du monde. Ainsi, dans une des îles Carolines, Aurepik, c'est le fils du Créateur qui est responsable de la catastrophe. Lorsqu'il s'apercevra que le chef ne s'occupe plus de ses sujets, il submergera l'île au moyen d'un cyclone. Il n'est pas certain qu'il s'ag […] Lire la suite

GUAYAKI ou GUAYAKIL

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 298 mots

Indiens de l'Amérique du Sud qui, au Paraguay oriental, habitent la forêt tropicale. Leur langue présente d'étroites ressemblances avec le guarani. Les Guayaki sont des chasseurs nomades organisés en bandes, unités socio-économiques qui contrôlent un territoire leur assurant des ressources alimentaires suffisantes. Les produits de la chasse sont complétés par ceux de la pêche et de la cueillette. […] Lire la suite

JÉSUITES ou COMPAGNIE DE JÉSUS

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU, 
  • Universalis
  •  • 4 381 mots

Dans le chapitre « Les « réductions » du Paraguay »  : […] L'activité missionnaire de la Compagnie et la création singulièrement originale des « réductions » du Paraguay provoquèrent un autre conflit – cette fois avec les autorités portugaises et espagnoles –, qui fut à l'origine de la suppression de l'ordre. Tout à la fois pour protéger les Indiens Guarani du servage colonial et des razzias des chasseurs d'esclaves et pour les faire bénéficier des avant […] Lire la suite

PARAGUAY

  • Écrit par 
  • Rubén BAREIRO-SAGUIER, 
  • Renée FREGOSI, 
  • Sylvain SOUCHAUD
  •  • 13 245 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Espace et peuplement  »  : […] À l'ouest, le Chaco, d'une superficie de 246 925 kimomètres carrés, est une vaste plaine sédimentaire semi-aride aux précipitations irrégulières avoisinant 450 millimètres par an en moyenne, dominée par une végétation xérophile. De faible altitude, elle est légèrement relevée vers l'ouest, en direction du piémont andin. C'est une région peu peuplée, avec seulement 135 186 habitants en 2002 (derni […] Lire la suite

TUPI

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 671 mots

Indiens d'Amérique du Sud qui parlent des langues appartenant à la famille tupi. Au moment de la conquête, les Tupi étaient dispersés dans une vaste région qu'ils avaient atteinte au cours de migrations relativement récentes. Les Tupi étaient divisés en trois sous-groupes : les Tupinamba et les Guarani, dispersés le long de la côte atlantique et sur la partie de l'intérieur qui s'étend de l'embouc […] Lire la suite

Pour citer l’article

Hélène CLASTRES, « GUARANI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/guarani/