GUANOSINE TRIPHOSPHATE (GTP)

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 558 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La migration sur une surface »  : […] C'est le mouvement dit amiboïde parce que les amibes unicellulaires se déplacent en rampant sur des supports solides. De même, lorsque certaines cellules migrent dans le corps d'un animal, durant le développement de l'embryon ou dans l'organisme adulte, elles le font en glissant ou en rampant sur la surface des autres cellules ou sur la matrice extracellulaire. Le contact avec un support est néce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_4618

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 10 646 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Gluconéogenèse »  : […] La plupart des êtres vivants sont capables de synthétiser du D-glucose à partir de métabolites aussi simples que l' acétate. Ce processus constitue la gluconéogenèse, pouvant aller (chez l'homme en particulier) jusqu'au stade du glycogène. Ainsi l'acétate, sous la forme activée d'acétyl-coenzyme A, peut être incorporé dans l'acide oxaloacétique par le jeu du cycle de Krebs . En présence de GTP (g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glucides/#i_4618

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « L'oxydation de l'acétyl-coenzyme A par le cycle de Krebs »  : […] L' étape initiale (fig. 6) est la condensation du radical acétyle (sous forme d'acétyl-CoA) à 2 atomes de carbone avec une molécule à 4 atomes de carbone produite par le cycle de Krebs : l' oxaloacétate. Il en résulte la formation de citrate, acide tricarboxylique à 6 atomes de carbone. Cette réaction est catalysée par la citrate synthétase. Les 7 autres réactions enzymatiques vont ensuite catal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_4618

ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE

  • Écrit par 
  • Roger MONIER
  •  • 7 285 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les fonctions des proto-oncogènes »  : […] Le nombre des proto-oncogènes actuellement identifiés avoisine la centaine, et rien ne permet de dire que la liste en soit close. Les proto-oncogènes sont des gènes extrêmement conservés au cours de l'évolution, puisque certains d'entre eux, comme les gènes ras , sont retrouvés jusque chez les eucaryotes inférieurs, comme les levures. Cela indique que ces gènes jouent des r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oncogenese-cancerogenese-carcinogenese/#i_4618