GROUPE PRIMAIRE

ABSTENTIONNISME

  • Écrit par 
  • Daniel GAXIE
  •  • 6 285 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les incitations des entourages à la participation »  : […] Les hommes et les femmes vivent au sein de « groupes primaires » constitués par des membres de leur famille, des voisins, des amis, des collègues de travail, des membres d'organisations religieuses, syndicales, politiques ou associatives. Beaucoup de citoyens relativement indifférents à la politique ont des proches davantage au fait des questions électorales ou dont les sentiments civiques sont p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abstentionnisme/#i_1704

ADAPTATION - Adaptation psychologique

  • Écrit par 
  • Albert JAKUBOWICZ
  •  • 5 009 mots

Dans le chapitre « Transitions, trames, étayages »  : […] Entre nous-même et le monde s'interposent le vide, la différence, l'étrange, l'étranger. Les objets et les espaces transitionnels sont nécessaires à l'élaboration de la structuration de la personnalité, nécessaires à l'expérimentation de la vie. Pour investir tel champ social, il convient de faire un travail psychologique. Il s'agit là de la confection de symboles, d'émotions, de souvenirs qui s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adaptation-adaptation-psychologique/#i_1704

ASSIMILATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Shmuel Noah EISENSTADT
  •  • 9 369 mots

Dans le chapitre « Caractéristiques principales du processus d'assimilation sociale »  : […] Il y a interaction constante entre les candidats à l'assimilation et la société d'accueil. Pour le candidat, le processus d'assimilation sociale consiste à inscrire, dans une situation nouvelle, le rôle qu'il s'est assigné. Il doit donc passer par des phases successives et étroitement liées les unes aux autres. Premièrement, il lui faut acquérir de nouveaux moyens, apprendre à user de mécanismes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assimilation-sociale/#i_1704

BION WILFRED R. (1897-1979)

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 4 813 mots

Dans le chapitre « L'étude psychanalytique des groupes »  : […] Né en Inde où son père était ingénieur, Wilfred R. Bion poursuit d'abord des études d'histoire à Oxford. Puis il se tourne vers la médecine et la psychiatrie. Il entreprend sa formation psychanalytique auprès de John Rickmann, puis surtout de Melanie Klein, dont il sera le disciple ou, plutôt, le descendant le plus original et le plus célèbre. Il entre en psychanalyse lors de la Seconde Guerre mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilfred-r-bion/#i_1704

CHICAGO ÉCOLE DE, sociologie

  • Écrit par 
  • Christian TOPALOV
  •  • 3 208 mots

Dans le chapitre « La formation de nouvelles pratiques sociologiques »  : […] Une série de circonstances se conjuguèrent pour donner aux travaux de ces sociologues, à partir du début des années 1920, une orientation inédite. Un lien étroit s'était établi dès la fondation de l'université entre celle-ci et les groupes réformateurs locaux : professionnels du travail social, activistes de la réforme des prisons ou de la gestion municipale, plus tard mouvements pour l'organisati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-chicago-sociologie/#i_1704

COMMUNICATION - Communication de masse

  • Écrit par 
  • Olivier BURGELIN
  •  • 5 284 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Communication « persuasive » et « two-step flow » »  : […] Les études des campagnes éducatives, politiques, publicitaires ou autres, entreprises par le canal des mass media, ont mis en lumière les difficultés qu'il y a à transformer par cette voie les attitudes et les comportements du public. Ainsi, la sociologie des mass media a conclu au rejet des théories pessimistes, à la mode aux environs de la Seconde Guerre mondiale, selon lesquelles les mass media […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-communication-de-masse/#i_1704

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La concurrence intergroupes »  : […] Cette remarque porte aussi sur les expériences de concurrence intergroupes réalisées par des psychologues et surtout par M. et C. Sherif. L'intérêt de ces expériences est considérable, mais il est essentiel de distinguer deux processus bien différents. Lorsqu'on sépare un groupe large en deux groupes plus restreints, on observe une rapide redistribution des relations sociométriques. Les paires don […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conflits-sociaux/#i_1704

GROUPE DYNAMIQUE DE

  • Écrit par 
  • Didier ANZIEU
  •  • 3 606 mots

Dans le chapitre « Courants et techniques »  : […] En physique, la dynamique est la partie de la mécanique qui s'occupe des relations entre les forces et les mouvements produits par celles-ci. La dynamique des groupes est la science des lois qui relient les conduites d'un groupe au système des forces agissant en son sein. Le groupe primaire , ou restreint , auquel s'est intéressé Lewin, possède les carac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynamique-de-groupe/#i_1704

GROUPE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER, 
  • François CHAZEL
  •  • 11 396 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Groupe primaire »  : […] Selon l'inventeur de l'expression, Charles Horton Cooley, le groupe primaire est caractérisé par des relations intimes d'association et de coopération ; mais il est, au moins, une autre acception bien différente, d'origine psychologique et psychanalytique, puisque, pour Freud en particulier, « un groupe primaire est formé d'un certain nombre d'individus, qui ont un idéal commun en la personne de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-social/#i_1704

INFLUENCE

  • Écrit par 
  • François CHAZEL
  •  • 4 171 mots

Dans le chapitre « L'influence interpersonnelle »  : […] C'est à l'occasion de la première étude par panel d'une élection présidentielle – celle de 1940 qui opposait Roosevelt à Willkie – que Paul F. Lazarsfeld, Bernard Berelson et Hazel Gaudet prirent conscience de l'importance du phénomène, qui contredisait leurs hypothèses initiales ( The People's Choice ) : la radio et la presse n'étaient pas en effet, comme ils l'avaient suppo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/influence/#i_1704

JEU - Ethnologie du jeu

  • Écrit par 
  • Geza de ROHAN-CSERMAK
  •  • 9 576 mots

Dans le chapitre « Les groupes de jeunes et les groupes de jeu »  : […] Le groupe de jeu est classé dans la catégorie des petits groupes spontanés, déterminés par deux forces de cohésion sociale, celle du voisinage et celle des classes d'âge. C. H. Cooley le définit ainsi  : « Le groupe de jeu est l'un des groupes primaires dans lesquels les premières attitudes sociales de l'enfant se développent », et E. S. Bogardus : « C'est une importante chambre d'enfant de la vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeu-ethnologie-du-jeu/#i_1704

LOYAUTÉ

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 3 711 mots

La question de la loyauté est du plus haut intérêt pour le sociologue. Elle l'amène à s'interroger à la fois sur les conditions auxquelles un groupe est cohérent et sur celles auxquelles les membres du groupe peuvent se faire confiance. Jusqu'à quel point la loyauté est-elle un ingrédient essentiel à la cohésion sociale ? Dans quelle mesure la confiance que nous plaçons dans un de nos partenaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loyaute/#i_1704

MORALE

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 15 730 mots

Dans le chapitre « La morale du groupe »  : […] Il n'existe pas de communauté humaine, pour primitive qu'elle soit, qui ne connaisse de règles et ne distingue pas le bien d'avec le mal : règles de mariage (interdiction de l'inceste, etc.), de distinction entre nourritures permises, interdites, parfois prescrites au cours de certaines cérémonies ; d'obligations dans le processus du travail du groupe, etc. En ce sens, on trouve partout une moral […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morale/#i_1704

PSYCHODRAME

  • Écrit par 
  • Daniel WIDLÖCHER
  •  • 3 556 mots

Dans le chapitre « Le théâtre de la spontanéité »  : […] Jacob Levy Moreno est né à Vienne en 1892. Tout en poursuivant des études de médecine, il s'intéresse au théâtre et aux recherches qui en renouvellent alors l'expression. Ses préoccupations rejoignent celles de Reinhardt, de Gémier, de Piscator et de Pirandello. En 1921, il crée le « théâtre impromptu » ( Stegreiftheater ), forme de théâtre en rond où les participants amateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychodrame/#i_1704

RURAUX SOCIOLOGIE DES

  • Écrit par 
  • Patrice MANN, 
  • Henri MENDRAS
  •  • 5 599 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'autarcie »  : […] L'autarcie est à la fois démographique, économique et sociale. On vivait entre soi, sans beaucoup d'échanges avec le monde extérieur. On n'allait pas chercher femme au-dehors. L' endogamie n'était pas absolue au sein d'un village, mais un groupe de villages, analysé du point de vue du village central, apparaissait comme un groupe endogame, sans être toutefois un isolat démographique au sens stric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-des-ruraux/#i_1704

SOCIABILITÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 3 847 mots

Dans le chapitre « La microsociologie »  : […] Il est certain que la psychologie sociale a fait des microsociabilités un objet privilégié de ses recherches. Ainsi Charles H. Cooley qui, définissant les groupes primaires « caractérisés par l'association et la collaboration intime d'homme à homme », y étudie les types de rapports interindividuels et énonce : « l'association psychologique intime entraîne un certain degré de fusion des individual […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociabilite/#i_1704

SOCIÉTÉ DE MASSE

  • Écrit par 
  • Pierre BIRNBAUM
  •  • 3 716 mots

Dans le chapitre « Déclin des groupes primaires »  : […] La societé de masse se révèle tout d'abord par la disparition des groupes primaires, ou, tout du moins, par le fait que ceux-ci perdent leur pouvoir d'autorégulation. Dans Social Organization , Charles Horton Cooley, le premier, a défini ce concept de groupe primaire à l'aide des rapports « intimes » et « face à face » qui se réalisent en ce type de groupe. Pour Cooley, seul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societe-de-masse/#i_1704

STOUFFER SAMUEL ANDREW (1900-1960)

  • Écrit par 
  • Guy Olivier FAURE
  •  • 475 mots

Sociologue et psychosociologue américain, directeur, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, du laboratoire des relations sociales de l'université de Harvard, S. A. Stouffer aura marqué de façon décisive le développement des enquêtes d'opinions et d'attitudes pour avoir reconnu le rôle fondamental de l'utilisation des statistiques dans la recherche sociologique. Cette position dans l'histoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-andrew-stouffer/#i_1704

THOMAS WILLIAM ISAAC (1863-1947)

  • Écrit par 
  • Daniel DERIVRY
  •  • 371 mots

À la fois sociologue et psychosociologue, William Isaac Thomas fut, jusqu'en 1918, le personnage central de l'école de sociologie de Chicago. Ses travaux constituent une contribution importante à l'élaboration de plusieurs concepts fondamentaux. Thomas se consacra principalement à l'étude des groupes d'immigrants et aux différents problèmes d'assimilation que ces groupes connaissent dans une commu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-isaac-thomas/#i_1704

WARNER WILLIAM LLOYD (1898-1970)

  • Écrit par 
  • Pierre FAURE
  •  • 375 mots

L'essentiel de l'œuvre du sociologue américain W. L. Warner traite des petites unités sociales aux États-Unis. À l'aide de méthodes empruntées à l'ethnologie, il a réalisé la plus importante enquête jamais effectuée sur une petite ville américaine, Newburyport (Yankee City), 17 000 habitants. L'apport le plus remarquable de ses Yankee City Series (Yale University Press, New […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-lloyd-warner/#i_1704