CHAUVET-PONT D'ARC GROTTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’ouverture de la Caverne du Pont d’Arc

Dans la commune de Vallon-Pont d’Arc, à quelques kilomètres à peine de la grotte Chauvet-Pont d’Arc, dont les peintures datées d’environ 36 000 ans (en dates calibrées) sont devenues célèbres, la Caverne du Pont d’Arc a été ouverte au public le 25 avril 2015.

Il s’agit d’un ambitieux espace de restitution où l’essentiel des œuvres de la grotte ornée originale est présenté au public au moyen de panneaux les reproduisant grandeur nature, avec très grande fidélité. Ces panneaux furent réalisés par les ateliers d’Alain Dalis à Montignac et de Gilles Tosello à Toulouse. La température, comme l’humidité et la lumière ont été soigneusement réglées pour donner au visiteur l’impression de se trouver dans une véritable caverne et créer ainsi une sensation d’immersion dans le monde souterrain. La société Kléber Rossillon assure le fonctionnement de ce nouveau site.

Comme la grotte Chauvet-Pont d’Arc ne pourra jamais être accessible au public pour des raisons de conservation, il fallait imaginer une réplique qui respecte l’essentiel de l’original dans les moindres détails et permette au plus grand nombre d’approcher les œuvres ainsi recréées sans les mettre en péril. Un comité scientifique international a suivi de près ce projet, unique au monde par son ampleur, pendant les huit ans de sa conception et de sa réalisation, afin de veiller à sa conformité avec l’original et à son adéquation avec les connaissances scientifiques actuelles. Le projet fut piloté par le Syndicat mixte de la Caverne du Pont d’Arc au sein duquel s’associèrent le département de l’Ardèche et la région Rhône-Alpes. L’État (par le ministère de la Culture et de la Communication) contribua également au financement.

La Caverne du Pont d’Arc        

Photographie : La Caverne du Pont d’Arc        

Ouverte au public en avril 2015, la Caverne du Pont d'Arc constitue un tour de force technologique, puisqu’elle restitue à l'identique une grande partie des peintures de la grotte Chauvet-Pont d'Arc.  

Crédits : J. Clottes/ Ministère de la Culture

Afficher

L’ensemble comprend deux grands bâtiments. Celui qui est dévolu à la réplique (3 400 m2 au sol) présente une architecture innovante évoquant à l’extérieur des parois de falaises et de grottes. Il est parfaitement intégré dans le paysage. D’ailleurs, le souci et le respect de l’environnement boisé ont été l’une des contraintes majeures du projet. Les visites s’y succèdent par groupes accompagnés d’un guide qui fait le point devant chacun des panneaux principaux. Le second grand bâtiment (700 m2) est un centre d’interprétation, la galerie de l’Aurignacien. En libre accès, il offre au public des reproductions grandeur nature, en trois dimensions, de certains des principaux animaux représentés dans la grotte (rhinocéros laineux, bison, cerf mégacéros, félin, ours, mammouth) et quelques scènes aurignaciennes. Il s’agit de plonger le visiteur dans le quotidien de ces chasseurs-cueilleurs, qui furent les premiers hommes modernes en Europe. Des films et des écrans tactiles apportent des compléments d’information.

Reconstituer à l’identique une grande partie des parois fut une aventure technologique de grande ampleur, puisque la Caverne du Pont d’Arc est le fac-similé d’art rupestre de loin le plus important jamais réalisé dans le monde. Il fallait que les surfaces, les volumes, les couleurs, l’impression d’humidité soient conformes à l’original et permettent au visiteur à la fois d’apprendre, de connaître et de ressentir, comme s’il se trouvait dans la vraie grotte. Lors de l’inauguration officielle, le 10 avril 2015, François Hollande, président de la République, et Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, visitèrent la Caverne du Pont d’Arc, sous la conduite de Pascal Terrasse, député, en charge du projet, et de Jean Clottes, président du Conseil scientifique international.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Félins et rhinocéros, Caverne du Pont d’Arc

Félins et rhinocéros, Caverne du Pont d’Arc
Crédits : Patrick Aventurier/ Getty Images

photographie

La Caverne du Pont d’Arc        

La Caverne du Pont d’Arc        
Crédits : J. Clottes/ Ministère de la Culture

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  CHAUVET-PONT D'ARC GROTTE  » est également traité dans :

LA GROTTE DES RÊVES PERDUS (W. Herzog)

  • Écrit par 
  • Jean CLOTTES
  •  • 323 mots

Werner Herzog a raconté comment, tout jeune, il a été envoûté par Lascaux et en a gardé toute sa vie une fascination pour l'art des cavernes. C'est la raison pour laquelle, après tant de réalisations, il a voulu tourner en 2011 un film sur la grotte Chauvet (Ardèche).Werner Herzog n'avait auparavant jamais tourné en 3D. S'il a choisi cette technique po […] Lire la suite

ART DU PALÉOLITHIQUE SUPÉRIEUR (Europe)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 192 mots

Les plus anciens objets d'art, au sens traditionnel du terme, ne remontent qu'à l'apparition de l'homme moderne ( Homo sapiens sapiens ) en Europe au Paléolithique supérieur, il y a environ 30 000 ans, avec la civilisation aurignacienne. On ne connaît, en effet, pas d'œuvres d'art antérieures, alors que l'homme moderne est attesté au Proche-Orient depuis environ 100 000 ans. Les formes données à […] Lire la suite

ART PARIÉTAL EUROPÉEN

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 235 mots
  •  • 1 média

La chronologie de l'art rupestre préhistorique a longtemps reposé sur l'évolution stylistique générale mise en évidence par André Leroi-Gourhan, en s'appuyant sur des fouilles archéologiques. Celui-ci distinguait 4 styles, depuis les tracés sommaires de l'Aurignacien, vers — 30000, jusqu'à l'épanouissement de l'art des grottes magdaléniennes (— 15000-— 10000). Toutefois les peintures de la grotte […] Lire la suite

ART PRÉHISTORIQUE EUROPÉEN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 413 mots

— 40000-— 35000 Des traits gravés apparaissent à la fin du Paléolithique moyen. Dus aux derniers Néandertaliens, ils témoignent de l'existence de systèmes de signes matériels. — 32000-— 28000 Datations par le carbone 14 de la grotte Chauvet (découverte en Ardèche en 1994). Ces dates prouvent une émergence précoce de l'art pariétal animalier dans le sud de la France. — 30000-— 25000 Aurignacien […] Lire la suite

FIGURATION, paléolithique et néolithique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 562 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les premières images »  : […] C’est à partir de 100 000 ans environ que de petits groupes de Sapiens s’éloignent progressivement de l’Afrique, sans doute par élargissement insensible de leurs territoires de chasse et de cueillette. Ils atteignent, vers l’est, l’Australie il y a 50 000 ans environ, ce qui suppose une maîtrise de la navigation en mer. Vers l’ouest, ils sont signalés en Europe à partir de 40 000 ans. Ils franchi […] Lire la suite

GÖBEKLI TEPE, site archéologique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 2 642 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un bestiaire de chasseurs »  : […] Les constructions circulaires ou légèrement ovales qui ont déjà été fouillées sont désignées par des lettres . La construction A comprend six piliers déjà dégagés, la construction B neuf, la C dix-huit et, enfin, la D treize. Il est à noter que la faune sauvage consommée, dont des ossements ont été retrouvés sur le site – gazelles, bovidés et onagres –, n’est que très rarement représentée sur les […] Lire la suite

GROTTES PRÉHISTORIQUES DATATION DES

  • Écrit par 
  • Denis VIALOU
  •  • 2 996 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Vieillissement de l'art pariétal. Néandertal impliqué »  : […] Des microcharbons de bois prélevés sur un frottis de torche sur paroi, rencontré à une dizaine de centimètres d'une représentation pariétale, ont fourni en 2012 des datations au carbone 14 (dans un laboratoire à Miami, États-Unis) très anciennes : de 42 300 à 43 500 ans. Les préhistoriens qui étudient cette grotte paléolithique du sud de l'Espagne, à Nerja, établissent volontiers une relation chro […] Lire la suite

MAGDALÉNIEN ART

  • Écrit par 
  • Denis VIALOU
  •  • 1 481 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Objets et parois témoins »  : […] Les représentations faites par des chasseurs magdaléniens se comptent par milliers. Elles abondent sur des objets (art mobilier), trouvés dans leurs habitats : des abris rocheux, des porches d'entrée de grottes ou des cabanes construites . Il s'agit, d'une part, d'outils ou d'instruments, gravés ou parfois sculptés, taillés essentiellement dans des matériaux osseux (os, dents, ramures) prélevés su […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean CLOTTES, « CHAUVET-PONT D'ARC GROTTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/grotte-chauvet-pont-d-arc/