GRÈCEEspace et société

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
CapitaleAthènes
Langue officiellegrec
Unité monétaireeuro (EUR)
Population10 702 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)132 049

Le poids de l'histoire, le choc de la modernité

Au-delà des traits de l'environnement (chaînes montagneuses et petites plaines intérieures ou littorales, proximité de la mer) et des contraintes de l'émiettement insulaire, l'organisation de l'espace imprime une continuité, qui rattache la Grèce contemporaine à la Grèce ancienne. Héritière de la cité-État de l'Antiquité, la petite ville est partout présente, constituant la véritable cellule de la vie de relation et de la production économique. Mais l'accélération des mobilités avec le désenclavement routier sur le continent, aérien et maritime dans les îles, a ajouté la proximité, physique et humaine, de la grande métropole moderne (4 millions d'habitants dans la région urbaine d'Athènes, 1 million dans la région de Thessalonique).

Le second legs du patrimoine historique appartient à la Méditerranée orientale et aux Balkans. La Grèce du Nord reflète encore ces mosaïques de cultures qui caractérisaient l'Europe de l'Est et du centre. Pendant longtemps, le pays a pu passer pour homogène. Les bouleversements, entraînés notamment par la chute de l'Union soviétique, ont contribué depuis le début des années 1990 à diversifier cette réalité. Rapatriement de Grecs « pontiques », russophones, du Caucase ou d'Asie centrale, arrivée massive de travailleurs migrants, d'abord d'Albanie, puis de Bulgarie ou de Roumanie et d'Ukraine, contrats de travail d'ouvriers agricoles pakistanais ou de bonnes philippines, ont transformé la carte ethnique de la Grèce, et même son uniformité religieuse.

Les traces d'un cheminement spécifique retardé, propre à l'Europe orientale, se retrouvent dans la structure du peuplement ou la répartition des activités. Au recensement de 2001, la population réputée « rurale » (communes de moins de 2 000 habitants) et « semi-urbaine » (entre 2 000 et 10 000 habitants) représentait encore 40 p. 100 du total. Deux décennies plus tôt, elle regroupait 42 p. 100 de la population. Cette persistance de campagnes peuplées constitue une originalité incontestable de la répartition des habitants et de leurs activités. En fait, il s'agit largement d'une fiction statistique, entretenue par l'extrême mobilité résidentielle et économique des populations.

Ces paradoxes et ces contrastes s'expliquent par l'irruption de la modernité dans le pays. La Grèce contemporaine a connu en moins d'un demi-siècle ce que la Méditerranée occidentale avait vécu en un demi-millénaire : la sédentarisation des derniers grands nomades, la descente des montagnards vers les plaines, l'exode rural vers les grandes agglomérations du pays, avant tout la première d'entre elles, Athènes et, enfin, les brassages de main-d'œuvre de la période contemporaine.

Avant cette accélération de l'histoire, la nation grecque émerge en 1830 de plus de quatre siècles de domination ottomane. Avec la renaissance d'un État indépendant, sous la protection concurrente de l'Angleterre, de la France et de la Russie et l'arrivée sur un trône mal assuré d'un jeune roi bavarois, Othon, la grécité revient en Grèce et la diaspora regarde à nouveau vers Athènes. Désormais, la Grèce est une patrie. Il faut plus d'un siècle pour que ce recentrage de la nation s'achève et rassemble autour du petit royaume de 1830 les lambeaux de l'hellénisme continental et insulaire. De cette unité nationale, constituée par étapes, il reste une coupure vivace entre la « Vieille Grèce » du traité d'Andrinople de 1829, plus méridionale et méditerranéenne (Péloponnèse et Cyclades essentiellement), et la « Nouvelle Grèce », septentrionale et balkanique (Thessalie, Macédoine surtout). Demeure surtout l'héritage d'une organisation géographique très centralisée autour de sa capitale économique et politique.

Enfin, dans l'espace grec, le cosmopolitisme traditionnel des élites nationales tisse, à l'heure de la mondialisation, des liens d'association avec le capital international rarement égalés. Il s'agissait hier d'exploiter seulement les ressources du pays. S'ajoute aujourd'hui la capacité de s'imposer de façon compétitive dans les Balkans, au Moyen-Orient, et même e [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Grèce : carte administrative

Grèce : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Grèce : évolution de la population

Grèce : évolution de la population
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Naoussa, Grèce

Naoussa, Grèce
Crédits : Photodisc World Landmarks and Travel V60

photographie

Grèce : économie

Grèce : économie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense

Classification

Autres références

«  GRÈCE  » est également traité dans :

GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean CATSIAPIS, 
  • Dimitri KITSIKIS, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 21 426 mots
  •  • 12 médias

Le développement d'une conscience nationale dans l'hellénisme qui se dégage progressivement de l'idée impériale byzantine d'abord, puis de l'œcuménisme chrétien du patriarcat de Constantinople, peut être considéré comme la principale tendance d'une longue période pendant laquelle le vieux peuple hellène se transforme en une nation moderne.Miné de l'intérieur par les luttes intestines à caractère p […] Lire la suite

GRÈCE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • André MIRAMBEL, 
  • Panayotis MOULLAS
  •  • 7 331 mots

Le grec moderne est la forme à laquelle a abouti actuellement la langue grecque au cours de sa très longue évolution qui n'a subi aucune rupture de continuité. C'est la langue qui est en usage dans les limites de l'État hellénique, mais aussi dans les différents centres où, depuis des époques diverses, les Grecs sont installés : terres « irrédimées », colonies diverses, émigration, etc. Actuelleme […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Guy BURGEL, « GRÈCE - Espace et société », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-espace-et-societe/