GRÈCE ANTIQUE (Histoire) La Grèce antique jusqu'à Constantin

L'hellénisme dans l'Empire romain

Ces changements profonds dans les structures politiques et sociales du monde grec ont leur répercussion sur la vie intellectuelle. De nouvelles orientations se dessinent. Un esprit cosmopolite commence à dominer la pensée grecque, qui se met à la portée de tous les peuples avec lesquels les Grecs sont en contact. La conquête de Rome elle-même par la civilisation hellénique est un fait capital, tant pour l'avenir des Grecs que pour l'histoire de l'Empire.

L'hellénisation de Rome

L'hellénisation de Rome, commencée déjà sous la République, s'accomplit sous le principat et le Haut-Empire (ier-iie s. apr. J.-C.). Elle finit par changer la mentalité même des occupants. Elle se manifeste d'abord dans la religion : Rome accepte les dieux de la Grèce ou les assimile aux divinités italiques ; elle en accepte aussi les rites. Les religions à mystères de l'Orient pénètrent à Rome et gagnent les classes inférieures de la population, tandis que les classes dirigeantes s'initient à l'enseignement des sectes religieuses et à la philosophie grecque. Les écoles philosophiques – la Troisième ou Nouvelle Académie à Athènes, l'école stoïcienne de Rhodes – s'y propagent et leurs chefs (Carnéade, Panaitios entre autres) y font de longs séjours. Le pythagorisme, dont l'aspect mystique s'approfondit, voit son influence grandir. Les épicuriens propagent des idées égalitaires et deviennent les théoriciens des partis révolutionnaires.

La domination de l'hellénisme est plus marquante encore dans l'art et la littérature. Les œuvres d'art sont transférées à Rome, où des ateliers de copistes travaillent pour les riches Romains et où s'installent un grand nombre d'artistes grecs sûrs de trouver des commandes. La littérature latine de l'époque ne se compose que de traductions ou d'adaptations d'ouvrages grecs ou bien d'œuvres écrites sur des modèles grecs. L'usage de la langue grecque se généralise et la bonne société romaine devient bilingue. Les cénacles hellénisants ne cessent de se développer. Plusieurs auteurs romains écrivent directement en grec. Finalement, l'idéologie même du pouvoir, le droit et l'organisation de la société et de l'État s'inspirent des « États » hellénistiques, des Attalides, des Séleucides et des Lagides.

L'hellénisation de l'Orient et l'unification du peuple grec

À partir du ier siècle avant notre ère, Rome, sûre de sa force, abandonne l'hostilité et la méfiance de l'époque républicaine où elle n'avait pas hésité à favoriser les barbares de l'Asie, particulièrement les Parthes, contre l'hellénisme. Elle commence à comprendre que l'élément grec en Orient peut devenir un facteur important pour l'unité et la défense de l'Empire. Cela entraîne un changement radical de la politique romaine. Désormais l'hellénisme, bénéficiant de la «  paix romaine » et encouragé par la puissance occupante, peut consolider ses positions et étendre son influence dans laquelle Rome voit un moyen efficace pour propager l'idée impériale.

Temple d'Hadrien

Temple d'Hadrien

Temple d'Hadrien

Le temple d'Hadrien, dans l'avenue des Curètes, à Éphèse, Turquie.

Les anciennes cités gardent leurs libertés et leurs magistrats ; le système des cités se généralise. Dans la Grèce qui, depuis 27 avant J.-C., constitue avec les îles la province d'Achaïe, Athènes et Sparte continuent à former des États « libres ». Athènes bénéficie des faveurs particulières des empereurs : Néron, Hadrien qui l'agrandit, Marc Aurèle qui organise son Université en créant des chaires de philosophie (176 apr. J.-C.). Le mécène Hérode Atticus l'embellit. Néron déclare toute la Grèce libre, état illusoire de courte durée (67 à 70 ou 74 apr. J.-C.). En Macédoine, Thessalonique et Amphipolis deviennent des villes « libres », les[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Claude MOSSÉ : professeur au Centre universitaire de Vincennes
  • Nicolas SVORONOS : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification

Pour citer cet article

Claude MOSSÉ, Nicolas SVORONOS, « GRÈCE ANTIQUE (Histoire) - La Grèce antique jusqu'à Constantin », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL :

Médias

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

-2000 à -1000. Les empires du Bronze

Âge du bronze. Expansion de l'architecture collective. Apogée de l'Égypte.


Au IIe millénaire…

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

-1000 à -600. Le fer et les cavaliers

Métallurgie du fer. Assyrie. Renaissance grecque. Expansion scythe. Les Olmèques en Amérique…

Grèce antique, guerres médiques

Grèce antique, guerres médiques

Grèce antique, guerres médiques

Les deux guerres médiques (490-479 avant J.C.), le monde grec menacé par la Perse.

Autres références

  • BLASPHÈME

    • Écrit par Thomas HOCHMANN
    • 7 019 mots
    • 5 médias
    Dans la Grèce antique, le manque de respect envers les dieux pouvait conduire à la mort. Le procès de Socrate et sa condamnation à la peine capitale en sont l’illustration la plus connue. Si les Grecs ne parlaient pas à cet égard de « blasphème », mais d’« asébie » – άσέβεια, l’incrimination retenue...
  • L'ÂGE DES CASERNES (Michel Auvray) - Fiche de lecture

    • Écrit par Carole LABARRE
    • 953 mots

    « La conscription est bel et bien morte, prête à être rangée au musée militaire, aux côtés de l'arbalète, du sabre ou de l'ost féodal. » Par ces mots, Michel Auvray prend acte de la décision radicale annoncée par Jacques Chirac le 22 février 1996, programmant la suspension du ...

  • LES GRECS EN OCCIDENT (exposition)

    • Écrit par Claude ROLLEY
    • 1 364 mots

    Après Les Phéniciens en 1988 et Les Celtes en 1991, Les Grecs en Occident (du 23 mars au 8 décembre 1996) a constitué la troisième exposition archéologique du Palazzo Grassi – la fondation culturelle de Fiat à Venise. Le thème avait été choisi plusieurs années auparavant ; des aléas divers,...

  • RÖMER THOMAS (1955- )

    • Écrit par Christophe NIHAN
    • 1 061 mots
    • 1 média
    ...depuis 2010 d’explorer plusieurs thématiques anthropologiques, historiques et sociales de toute première importance (Les Vivants et leurs morts, 2012). La Grèce antique et le monde hellénistique représentent un autre versant majeur de cette approche comparatiste, ainsi qu'en témoignent les travaux réalisés...

Voir aussi