GRAPHISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La guerre et le style suisse

Durant la Seconde Guerre mondiale, l'occupation d'une grande partie de l'Europe par les armées allemandes est accompagnée d'une intense propagande pour convaincre les populations des bienfaits du nazisme. Les mouvements de résistance vont élaborer une contre-information par voie de journaux, papillons et tracts, et engager une « guérilla des signes » : destruction et détournement des messages ennemis et diffusion de signes de ralliement comme le V de la victoire.

Les services de l'information britanniques et américains font appel aux meilleurs graphistes, dont beaucoup d'étrangers chassés d'Europe. L'Autrichien Joseph Binder, l'Italien Léo Lionni, le Français Jean Carlu travaillent pour l'U.S. Office of War Information, dont Bradbury Thompson est le directeur artistique. En Grande-Bretagne, Abram Games réalise, à partir de 1942, une importante série d'affiches pour le War Office. Les créations de F.H.K. Henrion sont diffusées mondialement par les Nations unies.

Les écoles suisses se sont renforcées grâce à l'apport des réfugiés allemands à partir du milieu des années 1930. À Zurich, avec Johannes Itten, à Bâle, autour d'Emil Ruder, se perpétue la leçon du Bauhaus. Ce dernier met au point une méthodologie fondée sur le gabarit modulaire et l'emploi des caractères linéales qui donne naissance au « style typographique international » ou style suisse. Celui-ci se déploie dans des compositions fonctionnelles, aux graphismes simples, clairs et directs. Josef Müller-Brockmann et Armin Hofmann en sont les plus célèbres représentants. De jeunes typographes – Edouard Hoffman et Max Miedinger, Adrian Frutiger – publient des caractères directement inspirés des théories de Ruder, respectivement l'Helvetica (1954) et l'Univers (1957). L'école supérieure de design d'Ulm (R.F.A.), créée en 1953 par Max Bill, contribue à l'épanouissement mondial du style suisse, de même que la revue Graphisme actuel, éditée de 1958 à 1965 par Richard-Paul Lohse, Josef Müller- [...]

Adrian Frutiger

Photographie : Adrian Frutiger

Photographie

La carrière d'Adrian Frutiger (ici dans son atelier) dans le domaine de la typographie est étroitement liée à l'invention du caractère Univers. Celui-ci se caractérise par sa lisibilité, qui lui permet de se prêter à une très grande variété d'usages.  

Crédits : The Art Archive/ Aurimages

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Médias de l’article

Moulin-Rouge : La Goulue, H. de Toulouse-Lautrec

Moulin-Rouge : La Goulue, H. de Toulouse-Lautrec
Crédits : Indianapolis Museum of Art/ Getty Images

photographie

Calendrier Fromme, K. Moser

Calendrier Fromme, K. Moser
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Adrian Frutiger

Adrian Frutiger
Crédits : The Art Archive/ Aurimages

photographie

Vertigo d'Alfred Hitchcock, 1958, affiche de S. Bass

Vertigo d'Alfred Hitchcock, 1958, affiche de S. Bass
Crédits : AKG

photographie

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

  • : historien du graphisme et de la typographie, diplômé en histoire de l'École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification

Autres références

«  GRAPHISME  » est également traité dans :

HISTOIRE DU GRAPHISME EN FRANCE (M. Wlassikoff)

  • Écrit par 
  • Catherine DE SMET
  •  • 986 mots

Une « protodiscipline » : ainsi l'Américain Andrew Blauvelt désignait-il en 1994, dans un numéro spécial de la revue Visible Language , l'histoire du graphisme – et la modeste quantité d'ouvrages de fond parus sur le sujet depuis ne peut rendre cette appréciation obsolète. Une des principales références dans ce domaine demeure le livre que Philip Meggs publia en 1983, A History of Graphic Desig […] Lire la suite

CARICATURE

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 8 333 mots
  •  • 9 médias

La caricature (de l'italien caricare , charger) est l'expression la plus évidente de la satire dans le graphisme, la peinture et même la statuaire. Elle fut longtemps confondue avec les manifestations du grotesque, mais depuis la fin des années 1950 on a cherché à préciser son domaine. Dans la caricature, il convient de distinguer le portrait en charge, qui utilise la déformation physique comme mé […] Lire la suite

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 815 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Bouleversements techniques et esthétiques »  : […] Vers 1845, Jean-Alexis Rouchon met au point un procédé d'impression polychrome dérivé du papier peint, qui permet la production d'affiches d'extérieur de grand format. En 1866, Jules Chéret introduit en France la chromolithographie inventée en Angleterre, et organise une imprimerie à Paris, qui se spécialise dans la création d'affiches illustrées ( Le Bal Valentino , 1869). Il contribue de mani […] Lire la suite

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 293 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La domination belge »  : […] C'est dans ce contexte répressif que va pouvoir s'épanouir en France la production belge. En effet, depuis les années 1930, les auteurs belges ont su développer une bande dessinée à mi-chemin entre le conformisme des séries françaises et l'atmosphère adulte des séries américaines. Leurs héros sont lancés dans des aventures pleines de mystère, de suspense et d'humour, mais ils sont asexués, moralem […] Lire la suite

CASSANDRE ADOLPHE JEAN-MARIE MOURON dit (1901-1968)

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 598 mots

L'œuvre de Cassandre dans le champ du graphisme peut être considérée comme une des plus importantes au plan mondial. Cela vaut, à l'évidence, pour l'art de l'affiche, qui en constitue l'essentiel et dans lequel il a excellé, mais également pour sa création de caractères typographiques, dont l'apport ne cesse d'être réévalué depuis plusieurs années. Il a été le modèle de plusieurs générations de […] Lire la suite

TYPOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 588 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Débuts du design et « synthèse des arts » »  : […] Au tournant du xx e  siècle, les procédés de composition mécanique, Linotype et Monotype, commencent d'équiper les grandes imprimeries aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Il en résulte l'élaboration de caractères d'une grande lisibilité pour la presse écrite et la réclame, dont le Century, créé par Linn Boyd Benton (1844-1932) en 1894, ou le Cheltenham, publié en vingt-deux séries pour l'adapta […] Lire la suite

APELOIG PHILIPPE (1962- )

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 041 mots

Philippe Apeloig, né en 1962 à Paris, est un des auteurs les plus remarquables dans le domaine du graphisme en France. C'est également un typographe de premier plan : ses caractères qui contribuent à singulariser ses créations – affiches ou identités visuelles – sont désormais diffusés à l’échelle mondiale. Il répond pour l'essentiel à des commandes provenant d'institutions culturelles, mais œuvr […] Lire la suite

CIESLEWICZ ROMAN (1930-1996)

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 1 702 mots

Affichiste, photomonteur, metteur en page, scénographe, Roman Cieslewicz peut être considéré également comme un plasticien, travaillant sur tous les supports, selon l'exemple des avant-gardes qu'il a su perpétuer. Dans son œuvre, l'échange est incessant, en effet, entre la création pure et les travaux de commande pour la presse, l'édition, la publicité. Il est, pour ainsi dire, graphiste par exce […] Lire la suite

BLANCHARD GÉRARD (1927-1998)

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER
  •  • 643 mots

Gérard Blanchard a consacré une grande partie de sa vie à la typographie, au graphisme, à l'histoire de la lettre et à l'enseignement de ces disciplines. Né en 1927 dans le Forez, typographe de formation, graphiste, graveur, écrivain, illustrateur (il obtint à ce titre le prix Blumenthal en 1954), il a également présidé pendant de longues années les Rencontres internationales de Lure (à Lurs-en-Pr […] Lire la suite

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'animation

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN, 
  • André MARTIN
  •  • 17 832 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'animation pour la télévision : évolution économique, technique et stylistique »  : […] Vers la fin des années cinquante, la fermeture de quelques studios américains de production de dessins animés pour le cinéma, coïncidant avec une demande croissante des réseaux de télévision, va donner au film d'animation un nouveau champ de développement industriel. En 1957, William Hanna et Joseph Barbera entreprennent des séries d'animation pour la télévision : Ruff and Reddy (1957), Huckleber […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel WLASSIKOFF, « GRAPHISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/graphisme/