GRANGER GILLES GASTON (1920-2016)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une philosophie au travail

Celui que les journaux parisiens, lors de son élection au Collège de France en 1986 à une chaire de philosophie laissée vacante par la mort de Michel Foucault, présentaient à juste titre comme un auteur inconnu du grand public offrait une œuvre imposante forte de huit titres magistraux, dont l’écriture était d’une extraordinaire clarté, mais dont la technicité demandait évidemment beaucoup de travail au lecteur, à supposer que celui-ci n’ait pas été rebuté d’emblée par le profil d’un philosophe apparemment limité à l’étude de la logique et des systèmes formels, purs ou appliqués aux sciences humaines et à l’histoire de la philosophie des sciences et de la logique formelle d’un Aristote, un Wittgenstein ou un Carnap. Pourtant, Gilles-Gaston Granger n’a jamais entendu réserver sa philosophie à un cercle de spécialistes. Introducteur longtemps isolé d’une philosophie encore très peu traduite et étudiée en France au début des années 1960, et qui inspirait alors surtout à l’étranger la tradition, aujourd’hui en revanche devenue si présente dans l’épistémologie française, celle de la philosophie dite analytique à laquelle lui-même ne souhaitera du reste jamais s’identifier, il s’est voulu jusqu’au bout l’héritier d’une tradition française selon laquelle la philosophie ne possède pas l’universalité de la science, mais doit pouvoir s’adresser à tous.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeure émérite des Universités, université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand

Classification

Autres références

«  GRANGER GILLES GASTON (1920-2016)  » est également traité dans :

MODALITÉS, logique

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 600 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La logique modale traditionnelle »  : […] La logique modale est née de l'intérêt qu'ont manifesté les philosophes, dès l'Antiquité, pour les notions de nécessité et de possibilité, et pour une élucidation de leurs fonctions dans le discours. Le fondateur de la logique modale proprement dite est Aristote, qui l'aborde dans le De interpretatione (paragr. 12 et 13) et dans les Premiers Analytiques (I, 3 et 13 ; I, 8-22). Dans le De interp […] Lire la suite

STYLE

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 5 646 mots

Dans le chapitre « Le discours de la stylistique »  : […] On ne tentera pas d'esquisser l'histoire de la stylistique. D'autant que généralement elle ne porte que sur le style de la langue ou du discours littéraire et non sur l'ensemble des arts. C'est la limite qu'elle s'imposait déjà sous son ancien nom de rhétorique. Car la rhétorique est une technique du langage considéré comme un art. Elle est à la fois descriptive et normative : grammaire de l'exp […] Lire la suite

Pour citer l’article

Elisabeth SCHWARTZ, « GRANGER GILLES GASTON - (1920-2016) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/granger-gilles-gaston-1920-2016/