INVASIONS GRANDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La première vague (IVe-Ve siècle)

La première vague des invasions fut la plus importante, car presque toute l'Europe en fut affectée. Au début du ive siècle, l'Empire romain avait réussi une consolidation à peu près générale de ses frontières, après les très graves percées du iiie siècle. Sans doute les escarmouches et même les engagements sérieux n'avaient-ils jamais cessé entre l'armée impériale et les Barbares, notamment le long du Rhin, face aux Francs et surtout aux Alamans, mais l'équilibre général n'en avait pas été modifié. Rien n'annonçait en Occident un renforcement imminent du danger germanique.

Grandes Invasions, IVe-Ve siècle

Grandes Invasions, IVe-Ve siècle

Dessin

Aux IVe et Ve siècles, l'Empire romain subit les assauts de nombreux peuples, qui établissent des royaumes sur le territoire de l'Empire. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

C'est à l'autre bout de l'Europe, dans la steppe pontique, que se déclencha alors le mécanisme qui devait mettre le feu à tout le continent : en 375, les Huns se ruèrent sur le royaume ostrogotique d'Ukraine. Par une suite de ricochets, l'extrême Occident était atteint à peine une trentaine d'années plus tard ; l'Afrique même était ébranlée à la génération suivante. Jamais Rome ne devait se remettre de cette catastrophe.

300 à 400. Christianisme

300 à 400. Christianisme

Vidéo

Le christianisme. Constantinople. Pression de la steppe. Empire gupta en Inde.Au IVe siècle, les empires occidentaux et orientaux connaissent une période de répit, marquée par un fort développement religieux.L'Empire romain réformé se stabilise.Le christianisme, survivant aux dernières... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les Huns et les Alains

On ne sait rien de sûr au sujet des Huns avant la fin du iie siècle. Ce peuple nomadise alors dans la steppe au nord du Caucase. Il vient probablement de l'Asie centrale, mais les spécialistes actuels hésitent à l'identifier, comme on le fit longtemps, avec des nomades connus par les textes chinois, les Xiongnu. Vraisemblablement de langue turque, les Huns sont en tout cas le type accompli des nomades cavaliers, tirant à l'arc, maniant le fouet et le lasso ; ils sont rasés, déforment les crânes de leurs enfants, tuent leurs vieillards et apparaissent aux Méditerranéens comme l'incarnation même de la barbarie. Peut-être sont-ils cependant porteurs d'un art original, élaboré entre l'Altaï et la forêt sibérienne, l'« art des steppes », qui se diffuse rapidement vers l'ouest après leur passage et qui a profondément influencé la majorité des peuples germaniques.

En 374-375, les H [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 24 pages



Médias de l’article

Grandes Invasions, IVe-Ve siècle

Grandes Invasions, IVe-Ve siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

300 à 400. Christianisme

300 à 400. Christianisme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

400 à 500. Royaumes barbares

400 à 500. Royaumes barbares
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Royaumes germaniques, seconde moitié du VIe siècle

Royaumes germaniques, seconde moitié du VIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 8 médias de l'article





Écrit par :

Classification


Autres références

«  INVASIONS GRANDES  » est également traité dans :

DÉBUT DES GRANDES MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 203 mots

Dès le iiie siècle avant notre ère, il y eut de multiples mouvements de peuples germaniques à partir de l'Europe du Nord, mais qui ne menacèrent pas directement le monde romain, sinon par des raids sans lendemain, notamment au milieu du iiie siècle de notre ère. L'année 375 marque cependant la date tradit […] Lire la suite

EMPIRE ROMAIN ET BARBARES AU IVe SIÈCLE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 268 mots

325 Réforme de l'armée par Constantin qui institue une armée de manœuvre et une armée de frontière.351 Bataille de Mursa, la plus sanglante du ive siècle, durant la guerre civile entre l'empereur Constance II et l'usurpateur Magnence.357 Victoire de l'armée romaine sur les Alam […] Lire la suite

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « La domination turque »  : […] Avec la disparition des Samanides, le pouvoir passa de nouveau aux mains des Turcs, venus des steppes du Nord en quête de pâturages. Leur modèle s'imposa encore une fois, mais heureusement la destruction, au moins en Afghanistan, resta limitée. Car les nouveaux conquérants, qui avant d'arriver au pouvoir avaient passé quelque temps au service des Samanides, avaient non seulement adhéré à l'islam, […] Lire la suite

ANDRINOPLE BATAILLE D' (378)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 239 mots

La bataille d'Andrinople (Edirne, Turquie actuelle) constitue pour les Romains le plus grave désastre militaire du iv e  siècle. Les Goths, chassés du nord du Danube par les Huns, demandent en 376 asile à l'Empire. Mal accueillis en Thrace par les commandants régionaux, ils finissent par se révolter. Après trois ans d'opérations incertaines, l'empereur d'Orient Valens, qui a mal évalué leurs forc […] Lire la suite

ANGLO-SAXON ART

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 5 158 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une situation historique complexe »  : […] On ne peut comprendre la genèse et l'évolution de l'art anglo-saxon du haut Moyen Âge ( v e - ix e  s.) sans un rapide survol de l'histoire de l'Angleterre romaine, puis barbare. Peuplée de Celtes, la Bretagne (dénomination de l'Angleterre par les Romains, alors qu'ils connaissaient la Bretagne actuelle sous le nom d'Armorique) fut, du fait de sa situation périphérique et insulaire, l'une des der […] Lire la suite

ANTIQUITÉ - L'Antiquité tardive

  • Écrit par 
  • Noël DUVAL
  •  • 4 294 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Institutions et société »  : […] L'Empire, sans connaître de mutation brutale, se transforme à partir du iii e  siècle. Certes, l'unité du « monde romain » ( orbis romanus ) subsiste en principe jusqu'à l'époque de Justinien, au vi e siècle (les Byzantins garderont toujours le nom de Romaioi ), mais, en pratique, l'Empire connaît des divisions, dues soit à des usurpations (cas des Empires « gaulois » et « palmyrénien » au iii e […] Lire la suite

ARCADIUS FLAVIUS PIUS FELIX (377-408) empereur d'Orient (395-408)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 500 mots

Fils aîné de l'empereur Théodose le Grand et de Aelia Flacilla, il est associé dès l'âge de six ans à l'Empire par son père et proclamé auguste. Cette désignation est confirmée par sa triple nomination de consul en 385, 392 et 394. De petite taille et chétif, Arcadius est confié à divers précepteurs renommés, tels le rhéteur Themistius et le diacre Arsénius qui l'instruisent dans la religion chrét […] Lire la suite

ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Guy BURGEL, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 16 981 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Athènes romaine »  : […] À partir de 168 (défaite de Persée à Pydna), l'hégémonie de Rome se substitue en Grèce à celle de la Macédoine. Athènes n'a d'abord qu'à s'en louer. En 166, les Romains lui restituent quelques clérouquies et lui donnent Délos, d'où un essor nouveau du Pirée, renforcé encore par la lamentable destruction de Corinthe (146). Les vicissitudes politiques du i er  siècle font à nouveau péricliter Athène […] Lire la suite

ATTILA (395-453) roi des Huns (434 env.-453)

  • Écrit par 
  • E. A. THOMPSON
  • , Universalis
  •  • 826 mots

Roi des Huns (de 434 environ à 453), né en 395, mort en 453. Attila fut l'un des plus grands chefs barbares qui assaillirent l'Empire romain, envahissant le sud des Balkans et la Grèce, puis la Gaule et l'Italie. Les légendes germaniques célèbrent Attila sous le nom d'Atli (en scandinave) ou d'Etzel (en allemand, dans la Chanson des Nibelungen ), tandis que l'historiographie chrétienne se souvi […] Lire la suite

AUSTRASIE, LE ROYAUME MÉROVINGIEN OUBLIÉ (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 980 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Armes et bijoux »  : […] L’exposition bénéficie donc des résultats récents de l’archéologie préventive, aussi bien dans le domaine funéraire que dans celui des habitats. À la périphérie de Saint-Dizier, à peu de distance des trois tombes déjà mentionnées, plusieurs autres tombes furent installées à la même époque dans les ruines d’une grande villa gallo-romaine, tandis qu’un nouveau village poursuivait l’occupation du li […] Lire la suite

BRETAGNE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER, 
  • Jean OLLIVRO
  •  • 6 671 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des constructeurs de « dolmens » aux envahisseurs normands (Xe siècle) »  : […] Dolmens et menhirs : consacrés par l'usage, ces termes des « celtisants » du xviii e  siècle évoquent une grande civilisation ouest-atlantique et méditerranéenne, qui a donné à la péninsule bretonne son premier grand rôle historique. Comme l'ère du bronze, comme plus tard encore l'époque de l'indépendance celte, c'est une période d'intenses relations commerciales : étain de Cornouaille et de Breta […] Lire la suite

BURGONDES

  • Écrit par 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 3 322 mots
  •  • 5 médias

Sans doute originaires de Scandinavie, si l'on en croit les données linguistiques et toponymiques, les Burgondes (du latin Burgundiones ) apparaissent dans l'histoire au i er  siècle de notre ère. Ils sont alors établis sur les rives polonaises de la mer Baltique où ils séjourneront jusqu'au iii e  siècle, avant d'entreprendre une nouvelle migration vers le sud-ouest, qui les conduira aux frontièr […] Lire la suite

CARAUSIUS MARCUS AURELIUS VALERIUS (250 env.-293)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 334 mots

À la fin du iii e siècle, l'Empire romain est cerné par les peuples barbares, qui font pression sur ses frontières quand ils ne pénètrent pas sur son territoire. Débordés par l'ampleur des périls, incapables de colmater les brèches sur tous les limes , les empereurs sont contraints d'accepter pour un temps les usurpateurs qui, de l'est à l'ouest, du nord au sud, revêtent certes illégalement la po […] Lire la suite

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les barbares »  : […] Grâce à la vigilance des empereurs de Trèves, Valentinien et Gratien, la Gaule connut, entre 360 et 383, ses dernières périodes de prospérité ; une invasion franque fut repoussée en 365 par le maître de la cavalerie Jovin, un Rémois. Le redressement opéré par Julien, Gratien et Valentinien fut toutefois compromis par l'usurpation de Maxime, après 383. Ce dernier régna quatre ans en Gaule, où il c […] Lire la suite

GENSÉRIC ou GEISERIC (399 env.-477) roi des Vandales (427-477) et des Alains (428-477)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 365 mots

Roi des Vandales de 427 à 477, et des Alains de 428 à 477, Genséric est né vers 399 sur les rives du lac Balaton et mort le 25 janvier 477 à Carthage. Lorsque Genséric succède à son frère Gundéric, les Vandales, approximativement au nombre de 80 000, sont installés en Bétique (auj. Andalousie). En mai 428, le roi entreprend de transférer son peuple en Afrique. Ce périple s'effectue manifestemen […] Lire la suite

GERMAINS

  • Écrit par 
  • Lucien MUSSET
  •  • 4 647 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une succession de migrations »  : […] Le trait historique majeur des peuples germaniques durant la période antique ( iii e  s. av. –  iv e  s. apr. J.-C.) est déjà leur extrême mobilité, qui aboutira aux Grandes Invasions. Les Germains sont les initiateurs et les principaux agents des migrations qui affectent le continent européen. Comme l'ont parfaitement reconnu les plus anciens historiographes, la Scandinavie et, à un moindre deg […] Lire la suite

GERMAINS ORIENTAUX, archéologie et art

  • Écrit par 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 4 230 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'époque des grandes migrations et le haut Moyen Âge (dernier tiers du IVe s.-VIIe s.) »  : […] En 375, l' invasion des steppes d'Europe orientale par les Huns , venus de la région de la Volga, provoque un déséquilibre des forces politiques du monde barbare. Elle déclenche les premières migrations qui vont profondément changer la carte politique et ethnique de l'Europe. Les Germains orientaux prennent une part active à la première phase des grandes migrations (entre 375 et 454), de telle so […] Lire la suite

GERMANIE

  • Écrit par 
  • Raymond CHEVALLIER
  •  • 2 733 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La menace germanique et le limes »  : […] Les Chattes font une incursion en 162. Marc Aurèle guerroie sur le Rhin et le Danube (166-180). La menace germanique amène à reconnaître la nécessité d'échelonner les défenses vers l'intérieur et de créer des points d'appui en arrière du limes. Dès lors s'esquisse l'opposition entre les limitanei et la réserve stratégique. Commode traite avec les Marcomans. L'armée commence à se barbariser ; ain […] Lire la suite

HÉRULES

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 226 mots

Puissant peuple germain venu de Scandinavie, les Hérules contribuent avec d'autres Barbares à l'invasion de l'Empire romain et à sa lente destruction. Au iii e  siècle, ils s'installent sur les bords de la mer Noire et s'allient aux Goths pour attaquer les Romains. En 263 ils pillent Éphèse, en 267 ils assiègent Thessalonique. Les empereurs romains, tel Gallien, tentent d'installer les Hérules sur […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Lucien MUSSET, « INVASIONS GRANDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-invasions/