GRAMMAIRE COMPARÉE DES LANGUES INDO-EUROPÉENNES, Franz BoppFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les familles de langues

Bopp est à l'origine de l'invention d'une linguistique scientifique et, à ce titre, d'une révision majeure concernant les conditions de possibilité d'un savoir sur les faits de culture. En rapprochant une dizaine de langues et en démontrant leur parenté par la confrontation de leurs paradigmes de déclinaison et de conjugaison, il a posé à la fois la méthode et les principes du comparatisme et de la linguistique historique. Il a rompu avec la tradition littéraire et philologique pour mettre en évidence les conditions de fonctionnement d'un « organisme », c'est-à-dire d'un système en évolution. Bopp a refusé fermement une exploitation « raciale » de son travail.

En préambule à sa Grammaire comparée des langues indo-européennes, Bopp présente ainsi son travail : « Je me propose de donner dans cet ouvrage une description de l'organisme des différentes langues qui sont nommées sur le titre, de comparer entre eux les faits de même nature, d'étudier les lois physiques et mécaniques qui régissent ces idiomes, et de rechercher l'origine des formes qui expriment les rapports grammaticaux. Il n'y a que le mystère des racines ou, en d'autres termes, la cause pour laquelle telle conception primitive est marquée par tel son et non par tel autre, que nous nous abstiendrons de pénétrer ; nous n'examinerons point, par exemple, pourquoi la racine I signifie « aller » et non « s'arrêter », et pourquoi le groupe phonique STHA ou STA veut dire « s'arrêter » et non « aller ». À la réserve de ce seul point, nous chercherons à observer le langage en quelque sorte dans son éclosion et dans son développement. [...] La signification primitive et par conséquent l'origine des formes grammaticales se révèlent, la plupart du temps, d'elles-mêmes, aussitôt qu'on étend le cercle de ses recherches et qu'on rapproche les unes des autres les langues issues de la même famille, qui, malgré une séparation datant de plusieurs milliers d'années, portent encore la marque irrécusable de leur desce [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GRAMMAIRE COMPARÉE DES LANGUES INDO-EUROPÉENNES, Franz Bopp  » est également traité dans :

INDO-EUROPÉEN

  • Écrit par 
  • Guy JUCQUOIS
  •  • 7 980 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les langues de départ »  : […] Pour l'essentiel la méthode comparative se propose de mettre en lumière les traits communs à deux ou plusieurs langues. Lorsqu'il s'agit de caractères attribuables à une origine commune, on donne à ce genre d'études le nom de grammaire comparée et aux langues étudiées celui de famille. C'est ainsi qu'on distingue une famille indo-européenne, une famille sémitique, une famille finno-ougrienne, etc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indo-europeen/#i_32557

Voir aussi

Pour citer l’article

Gabriel BERGOUNIOUX, « GRAMMAIRE COMPARÉE DES LANGUES INDO-EUROPÉENNES, Franz Bopp - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaire-comparee-des-langues-indo-europeennes/